L'Egypte au moment du départ de Bonaparte

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Tâche sur l'expédition d'Egypte

Message par Cyril Drouet »

Témoignage d'Abdel Rahman el-Gabarti :
« Dans la nuit, [les Français] entrèrent par bandes dans la ville et la parcoururent dans tous les sens ; ils démolirent toutes les barricades qu’ils rencontrèrent et s’assurèrent de la complète tranquillité des habitants. Ils entrèrent ensuite dans la mosquée d’El-Azhar avec leurs chevaux qu’ils attachèrent au kibla ; ils brisèrent les lampes, les veilleuses et les pupitres des étudiants ; ils pillèrent tout ce qu’ils trouvèrent dans les armoires ; ils jetèrent sur le sol les livres et le Coran et marchèrent dessus avec leurs bottes. Ils urinèrent et crachèrent dans cette mosquée, ils y burent du vin, y cassèrent des bouteilles qu’ils jetèrent dans tous les coins. Ils déshabillèrent toutes les personnes qu’ils y rencontrèrent pour s’emparer de leurs vêtements. »
(Vivant Denon-Abdel Rahman el-Gabarti, Sur l’expédition de Bonaparte en Egypte)

Frederic a écrit :
17 août 2017, 09:45
Pour un fils de la révolution, la valeur des lieux de culte était devenue très relative.
Oui, mais le fils de la Révolution en question avait lu Volney.
Il suffit pour cela de se référer à sa proclamation du 22 juin 1798 :
"Les peuples avec lesquels nous allons vivre sont mahométans ; leur premier article de foi est celui-ci : « Il n'y a pas d'autre Dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète.» Ne les contredisez pas ; agissez avec eux comme nous avons agi avec les juifs, avec les Italiens ; ayez des égards pour leurs muftis et leurs imams, comme vous en avez eus pour les rabbins et les évêques. Ayez pour les cérémonies que prescrit l'Alcoran, pour les mosquées, la même tolérance que vous avez eue pour les couvents, pour les synagogues, pour la religion de Moïse et de Jésus-Christ. Les légions romaines protégeaient toutes les religions."

Mais comme il a été dit, la grande mosquée du Caire, lors de la révolte, servit de refuge à une grand nombre de rebelles ; de ce fait, au delà du symbole religieux qu'elle représentait, elle devenait avant tout un objectif militaire.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2816
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

L'ÉGYPTE

Message par L'âne »

Cyril Drouet a écrit :
Oui, mais le fils de la Révolution en question avait lu Volney.
Oui, mais quand ? Avant l'expédition d'Egypte ? Si oui, quelles sont les sources primaires je vous prie.
Il suffit pour cela de se référer à sa proclamation du 22 juin 1798
Proclamation écrite avant, pendant, ou après l'expédition d'Egypte ?
Êtes-vous en mesure de nous donner les sources primaires qui indiquent que la proclamation a bien eu lieu, s'il vous plaît ?
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

L'ÉGYPTE

Message par Cyril Drouet »

L’ouvrage de Volney publié onze ans avant l’expédition d’Egypte était un classique. Il serait étonnant que Bonaparte, qui avait déjà rencontré Volney, n’ait pas lu un tel livre avant de mettre le pied en Orient.
Gueniffey (Bonaparte) nous dit qu’il lut et annota l’ouvrage avant la campagne.
Vous me direz qu’il ne s’agit pas de sources primaires, et vous aurez bien raison. Vous êtes donc tout à fait en droit de douter que Bonaparte n’ait pas lu avant l’Egypte une telle référence.
Un article du Moniteur tout de même :
« Bonaparte a fait de grands compliments à Volney sur son Voyage d’Egypte et de Syrie. Il lui a dit qu'il était à peu près le seul des voyageurs qui n'eût pas menti, et qu'il avait su joindre au mérite de la fidélité le plus grand talent d'observation. »

Vous me direz que le doute subsiste puisque l’article en question est du 26 octobre 1799.

L'âne a écrit :
22 août 2017, 04:27
Il suffit pour cela de se référer à sa proclamation du 22 juin 1798
Proclamation écrite avant, pendant, ou après l'expédition d'Egypte ?
Êtes-vous en mesure de nous donner les sources primaires qui indiquent que la proclamation a bien eu lieu, s'il vous plaît ?
Cette proclamation est par exemple reprise par François dans son Journal et par Miot dans ses Mémoires pour servir à l'histoire des expéditions en Egypte et en Syrie

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

L'ÉGYPTE

Message par Cyril Drouet »

Le Briquet a écrit :
30 août 2017, 15:45
Un tableau très structuré, avec des lignes directrices bien nettes.
Voici comment Landon (Salon de 1808) le commenta :
« Les révoltés soumis et désarmés, sont amenés aux pieds du vainqueur; humiliés et dans l'attitude du repentir, ils attendent les effets de sa clémence. Napoléon prononce leur grâce et ordonne qu'on les mette en liberté. Le personnage vu de dos, et isolé sur le devant du tableau, est l'interprète chargé de transmettre les paroles de S. M.
La figure de l'empereur et celle des principaux officiers de sa suite, placées près d'un arbre qui les garantit de l'ardeur du soleil, se détachent en vigueur sur un fond de paysage dont la teinte annonce un climat brûlant. Le groupe opposé reçoit la plus grande masse de lumière. Le site orné de quelques édifices représente la place d'Albékir. Parmi les tableaux ordonnés par le gouvernement pour le temps de l'Exposition de 1808, il n'en est peut-être aucun qui réunisse plus complètement que celui-ci, la grâce de la composition, la disposition pittoresque des figures, la correction du dessin, la diversité des caractères, la vérité de l'expression, l'ajustement et le choix du costume, les convenances dictées par le goût, enfin la piquante opposition des ombres et des lumières. Pourquoi donc le public ne s'y est il point porté en foule comme aux premiers tableaux du même artiste ? Un seul défaut sans doute, mais du nombre de ceux qui n'échappent point à la multitude, a pu nuire au succès de ce bel ouvrage. Le coloris chaud et vigoureux de l'artiste, paraît cette fois manquer de l'harmonie si nécessaire pour lier les détails à l'ensemble, et captiver l'œil des spectateurs. Les teintes fières, telles que le jaune et le rouge, sont peut-être trop multipliées dans ce tableau, ou plutôt sont rapprochées les unes des autres sans l'intermédiaire des teintes suaves et amies de l'œil qui seules peuvent les accorder et en tempérer la trop grande vivacité. Mais il nous a semblé que nombre de censeurs, justement sévères sur ce point, ne se sont point montrés assez équitables sur les autres. Ils ont vu le défaut de l'ouvrage et ont paru méconnaître les beautés qui peuvent le compenser. Pour en apprécier le mérite, il suffit de jeter un coup d'œil sur la planche qui en offre le trait. Dépouillé de l'artifice du clair obscur et du charme de la couleur, un trait exact où se reproduisent avec la plus grande simplicité la pensée de l'artiste, le caractère de son style, la pureté de ses contours, la netteté de ses plans, n'est-il pas pour les peintres d'histoire la pierre de touche du vrai talent ? Et ne peut-on pas dire que leurs ouvrages seront d'autant plus dignes d'être conservés qu'ils subiront cette épreuve avec plus de succès ? »

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

L'ÉGYPTE

Message par Cyril Drouet »

A ma connaissance, il n’existe pas à la mosquée El-Azhar, ni au Caire d’ailleurs, de monument commémoratif honorant les insurgés tombés lors de la révolte du 21 octobre 1798.

En revanche, dans le Cimitiro Latino di Terra Sancta, existe un cénotaphe commémorant le souvenir des « Français morts pour la patrie » lors de la campagne de 1798-1801 :
Image

Parmi les noms gravés, on trouve ceux du général Dupuy, du chef de brigade Conroux, de l’adjudant-général Sulkowski, des ingénieurs des ponts et chaussées Duval et Thévenod, et de l’ingénieur géographe Testevuide ; tous tombés lors de la révolte de 1798.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1861
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

ÉGYPTE : Les buts de l'expédition d'Egypte

Message par Joker »

Si je m'en réfère à Spillmann, l'expédition avait été présentée au moins autant comme une oeuvre civilisatrice que comme une campagne militaire.

Soldats ! Vous allez entreprendre une conquête dont les effets sur la civilisation et le commerce du monde sont incalculables… » (Bonaparte, juillet 1798).

Bonaparte entend que l'expédition ne revête pas un caractère exclusivement militaire mais apporte encore aux populations une amélioration notable de leurs conditions d'existence, aussi bien dans l'ordre politique, administratif et social que dans l'ordre économique. Elle visera également à établir une somme complète de connaissances historiques, scientifiques, économiques et artistiques, digne de la France et des anciennes civilisations de la vallée du Nil.
Bonaparte et Talleyrand envisageaient une solution respectant la fiction de la souveraineté turque en Égypte, mais confiant à la France le soin d'y rétablir l'ordre et la prospérité. C'était en somme un modus vivendi très proche de celui qui devait intervenir près de cent ans plus tard entre l'Angleterre et la Turquie, quand celle-ci accepta de laisser à un khédive héréditaire le soin d'administrer l'Égypte et de la moderniser conformément aux propositions du représentant de Londres au Caire. Le mot protectorat n'était pas formellement prononcé, mais il s'agissait bien, en l'occurrence d'un pareil régime ou, si l'on préfère, d'un condominium.
Une fois en Égypte, on doterait ce pays d'une administration indigène représentative, on lui rendrait son antique prospérité, on organiserait sa défense contre une agression extérieure en y créant une armée autochtone efficace, on y installerait enfin une solide base française permettant d'agir, soit en Méditerranée Orientale, soit en Mer Rouge.
Mais on n'en ferait pas une colonie française car nous recherchions par dessus tout l'amitié de l'Islam. L'Égypte resterait en effet sous la suzeraineté temporelle nominale du Sultan Selim III et sous son autorité spirituelle effective en sa qualité éminente de Calife de l'Islam et de Commandeur des Croyants.


Source : "Origines et buts de l'expédition d'Egypte" Général Georges SPILLMANN

Bref, on le voit, les objectifs n'étaient pas uniquement militaires, mais également civils afin d'apporter aux autochtones une amélioration sensible de leurs conditions de vie tout autant que politiques en leur prodiguant aide et conseils pour gérer le pays.[/justify]
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: ÉGYPTE : Les buts de l'expédition d'Egypte

Message par Cyril Drouet »

Joker a écrit :
08 sept. 2017, 22:45
l'expédition avait été présentée au moins autant comme une oeuvre civilisatrice que comme une campagne militaire.
« Autant » ? Allons… :roll:

Comme je l’ai déjà dit l’aspect civilisateur n’est pas absent, mais l’expédition d’Egypte est avant tout une opération militaire s’inscrivant dans le cadre de la guerre menée contre l’Angleterre tout en permettant d’assurer à l’avenir à la France une position offrant de multiples avantages.
On peut ce sujet rappeler l’arrêté du 12 avril 1798 :
« Le Directoire exécutif considérant que les beys qui se ‘sont emparés du gouvernement de l’Egypte, ont formé les liaisons les plus intimes avec les Anglais, et se sont mis sous leur dépendance absolue; qu’en conséquence, ils se livrent aux hostilités les plus ouvertes et aux cruautés les plus terribles contre les Français qu’ils vexent, pillent et assassinent chaque jour ;
Considérant qu’il est de son devoir de poursuivre les ennemis de la République partout où ils se trouvent, et en quelque lieu qu’ils exercent leurs manœuvres hostiles;
Considérant d’ailleurs que l’infâme trahison à l’aide de laquelle l’Angleterre s’est rendue maîtresse du cap de Bonne-Espérance, ayant rendu l’accès des Indes très difficile aux vaisseaux de la République par la route usitée, il importe d’ouvrir aux forces républicaines une autre route pour y arriver, y combattre les satellites du gouvernement anglais, et y tarir les sources de ses richesses corruptrices,
Arrête ce qui suit :
Art. 1. Le général en chef de l’armée d’0rient dirigera sur l’Egypte les forces de terre et de mer dont le commandement lui est confié, et il s’emparera de ce pays.
Art. 2. Il chassera les Anglais de toutes les possessions de l’Orient où il pourrait arriver, et notamment il détruira tous leurs comptoirs sur la mer Rouge.
Art. 3. Il fera couper l’isthme de Suez, et il prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer la libre et exclusive possession de la mer Rouge à la république française. ‘
Art. 4. Il améliorera par tous les moyens qui seront en son pouvoir le sort des naturels de l’Egypte.
Art. 5. Il maintiendra, autant qu’il dépendra de lui, une bonne intelligence avec le Grand-Seigneur et ses sujets immédiats.
Art. 6. Le présent arrêté ne sera point imprimé. »

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2816
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: ÉGYPTE : Les buts de l'expédition d'Egypte

Message par L'âne »

Rappelons s'il en était besoin que le but principal de la Campagne d'Egypte de 1798 était de contrecarrer la puissance britannique (en lui coupant si possible la Route des Indes) avec laquelle la France se trouvait alors en guerre
Je lis : "but principal"...
Il s'agit d'une conquête militaire et intellectuelle.
Sans vouloir contester la naissance de l'égyptologie, je crois quand même que ce n'est certainement pas en pensant aux merveilles de l'antique civilisation que fut décidée la campagne d'Égypte (si ce n'est peut-être dans l'esprit de quelques rêveurs pour ramener l'or des pharaons pour financer l'effort de guerre).

À propos d'argent, l'expédition d'Egypte a-t-elle été financée par 30 millions subtilisés par Brune à l'aristocratie bernoise ?
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3359
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: ÉGYPTE : Les buts de l'expédition d'Egypte

Message par Cyril Drouet »

L'âne a écrit :
09 sept. 2017, 08:38
À propos d'argent, l'expédition d'Egypte a-t-elle été financée par 30 millions subtilisés par Brune à l'aristocratie bernoise ?
Non "seulement", 3 millions.
A quoi, on ajouta (mais sans que cela suffise), 2 millions tirés des caisses de l'armée d'Italie.

William Turner

Re: ÉGYPTE : Les buts de l'expédition d'Egypte

Message par William Turner »

Joker n'a pas entièrement tort quand il écrit que cette expédition a été présentée "autant comme une oeuvre civilisatrice que comme une campagne militaire". Ce sur quoi il semble toutefois se tromper, c'est quand il attribue cette présentation aux acteurs de l'époque et non aux auteurs qui ont écrit sur le sujet par la suite comme le général Spillmann qu'il cite, général Spillman qui a par ailleurs principalement exercé ses fonctions dans le cadre colonial et qui n'a de ce fait peut-être pas la neutralité suffisante pour expliquer les enjeux véritables d'une entreprise coloniale.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sabre de Bonaparte en Égypte
    par L'âne » 19 sept. 2018, 12:35 » dans Objets napoléoniens
    13 Réponses
    1614 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    06 nov. 2018, 13:48
  • Bonaparte, la campagne d'Egypte (1/2) - La conquête
    par L'ARCHEONAUTE » 12 avr. 2017, 09:14 » dans Napoléon à travers les Arts
    29 Réponses
    3050 Vues
    Dernier message par la remonte
    03 juil. 2017, 10:25
  • Les Bonaparte & l'Egypte : conférence
    par Joker » 05 nov. 2019, 19:27 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    360 Vues
    Dernier message par Joker
    05 nov. 2019, 19:27
  • [ Napoléonothèque ] L'invention politique de l'événement - Bonaparte, l'Égypte
    par L'âne » 22 oct. 2017, 08:22 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    395 Vues
    Dernier message par L'âne
    22 oct. 2017, 08:22
  • Desaix en Egypte – Le conquérant de Bonaparte, juillet 1798
    par Eric LM » 24 juin 2019, 11:09 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    652 Vues
    Dernier message par Eric LM
    24 juin 2019, 11:09