Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

augustin1813

Re: Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par augustin1813 »

M'intéressant tout jeune à l'histoire, je me suis davantage penché sur le Premier Empire lorsque, à mes 14 ans, une grand'tante m'a remis, peu avant son décès, la Médaille de Sainte Hélène de mon arrière-arriére grand-père. (vous trouverez d'ailleurs son histoire ici: http://gen.declercq.free.fr/Augustin_Jo ... 0Armee.htm
:salut:

david

Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par david »

je confirme, bonapartiste c'est totalement politiquement incorrect (même chez les napoléoniens :fou: )

Thy.

Re: Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Thy. »

Deguiguet j'ai senti une pointe de misogynie dans vos propos, c'est pas bien ... mais ça défoule, c'est vrai.

Pour ma part, j'ai découvert l'Empire grâce à 2 choses :
Une série de livres écrite dans les années 70 qu'avait mon oncle sur l'Empire. Couverture Image d'Epinal et un thème par livre (le seigneur de la guerre, l'économie, etc ...) Et dans le dernier volume des photos de dioramas ! Superbes (pour l'époque) !!
Et ce même oncle avait une douzaine de boîtes Airfix 1/72eme de l'armée française et anglaise. Figurines plus ou moins peintes mais qu'il m'a léguées alors que j'avais 9 ou 10 ans. Que d'années de jeux !

Le cumul de ces 2 cadeaux m'a fait m'intéresser à l'Empire, les uniformes, les figurines, l'Histoire, le wargame ...

Et depuis 30 ans je m'intéresse toujours à l'Empire malgré des pérégrinations vers d'autres activités (jeu de rôles, escrime ancienne, improvisation théâtrale ...)

Je n'ai pas encore testé la reconstitution par manque d'opportunités et par manque de temps aussi mais j'avoue que je pourrais me laisser tenter. Vu mes multiples activités, ça sera dans une prochaine vie peut être !

Mon intérêt pour l'époque et le personnage central qu'est Napoléon ne m'empêche pas de garder un certain recul par rapport à tout ça. Pas d'idolâtrie ni de nostalgie. D'ailleurs peut-on être nostalgique d'une période où les guerres ont succédé aux guerres ?
Paradoxalement ça ne m'empêche pas d'admirer le courage des hommes de ce temps, d'apprécier leur panage, un certain romantisme, une belle manoeuvre stratégique ou un bel uniforme.
En fait je crois que j'ai gardé suffisamment de ma naïveté enfantine de petit garçon qui aimait jouer à la guerre pour ne pas en retenir que les mauvaises choses.

Finalement la virulente cavalière de Deguiguet devait être pareille, sauf qu'elle n'a retenu de son enfance que Barbie et son cheval rose, là où Deguignet révait de cavalerie légère, de charges héroïques et de Lasalle. (voire de compagnie d'élite de chasseurs à cheval, vu l'avatar de Deguignet, si je ne me trompe pas vu la petitesse de la photo?).

Deguignet

Re: Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Deguignet »

Même mon épouse et une amie ont reconnu que la bougresse était gratinée.

Thy.

Re: Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par Thy. »

Le cheval est le meilleur ami de l'homme parait-il ... Pour la femme on ne sait pas trop quels sont les liens qu'elles ont avec les chevaux ...

... Je m'égare.

Heureusement que ma conjointe ne lit pas mes messages.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2937
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Naissance de nôtre intérêt ou passion pour l'Empire

Message par L'âne »

C’est ma Mère, qu’elle trouve ici l’expression de ma gratitude, qui m’offrit le livre « Napoléon, raconté à tous les enfants » (éditions Fernand Nathan). J’avais alors 8 ans.
En Corse, en ce temps là, Napoléon était une figure de proue dont on s’enorgueillissait, surtout vis-à-vis du Continent et peu importe ses « erreurs ». D’ailleurs, avec le recul, je crois que la plupart des gens n’en connaissaient pas grand-chose et évoquaient, sans jamais donner d’exemples, la grandeur supposée de cet homme, l’un des plus extraordinaires de l’Histoire du monde.
De 8 ans à 18 ans, je me contentai de contempler les nombreux dessins de ce livre, ne lisant que quelques passages, notamment ceux qui étaient décrits comme étant les plus glorieux…Austerlitz…Austerlitz…
Il faut dire qu’à l’époque je coloriais plus de livres que je n’en lisais…
Puis j’eus la chance, je pèse mes mots, d’avoir un professeur de philo fantastique au Lycée Militaire d’Aix-en-Provence. Il était royaliste…et ne se privait pas de faire des réflexions sur les actions supposées mauvaises de Napoléon. C’est ainsi qu’il citait "l'assassinat" de milliers d'hommes prisonniers en Égypte, l'exécution du duc d’Enghien, et encore bien d’autres « crimes » à ses yeux. Ce faisant, il me regardait, l’œil torve, et moi je me contentais de faire comme si j’approuvais l’Empereur malgré tout…À vrai dire, vous l’avez compris, je n’y connaissais rien…
L’été arriva et je pris la décision d’aller rencontrer le Grand Homme supposé, en « bon philosophe ». Ma fiancée de l’époque m’offrit les deux tomes d’André Castelot « Bonaparte » et « Napoléon ». La rencontre fut un coup de foudre. J’y étais prédisposé et André Castelot fit le reste.
Je lisais un livre en moyenne par semaine. Plus je lisais moins j’admirais Napoléon. Trop de batailles, trop de vitesse, trop d’autorité…Trop de tout. Napoléon n’avait pas les qualités constitutives que je prêtais aux Grands Hommes… Et moi, qui n’aurais pas donné mon fils pour ses Aigles…
Je lui fis "la gueule" deux ans…
La période napoléonienne finit par me manquer. L’énergie qui s’en dégage, les hommes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes, la Grande tragédie. C’est là que je pris la décision de tenter une nouvelle approche. En effet, faut-il aimer Napoléon pour prendre du plaisir à lire cette période exceptionnelle ? J'essayai de jeter ce "regard froid" que préconise Jean Tulard, malgré que je ne fusse pas historien. Depuis cet immense corpus ne m’a jamais quitté, me procurant toujours plus de plaisir.
Aujourd’hui, je suis heureux de regarder en face ces pages d’histoire de mon pays. Je suis heureux d'apprendre toujours et encore à travers Napoléon (qui sont Thémistocle, Prométhée dont parle l’Empereur lors de son abdication ? Qui est Machiavel ?...) et surtout je suis heureux de pouvoir partager avec vous.
Napoléon ?
Un homme remarquable jeté dans des circonstances exceptionnelles qui lui ont permis de se développer en forgeant une trajectoire hors norme.
Vive l’Épopée !
Modifié en dernier par L'âne le 23 juil. 2017, 16:08, modifié 1 fois.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Espagne
 
Messages : 406
Enregistré le : 17 juil. 2017, 13:28
Localisation : MONTROUGE (92)

Re: Et vous...Napoléon ?

Message par Espagne »

Bonjour.
Pour ma part, tout démarre en ... mai 68 ! Mon défunt papa était contre-maître dans une entreprise (qui n'existe plus, Maillet) qui montait les stands pour divers salons parisiens : foire de Paris, salon de l'agriculture, salon du cuir, Batimat, salon de la lingerie (super à l'adolescence :lol: ), fête de l'Huma, salon de l'aéronautique, et, salon du livre (entre autres). En mai 68, le salon du livre avait lieu en avril-mai, au Bourget, et devait donc laisser la place à celui de l'aéronautique, pour juin. Oui, mais voilà, une grande partie de la France était en grêve. Donc les organisateurs furent obligés de mettre des tonnes de livres au pilon, car les éditeurs furent incapables de déblayer les lieux ; mais avant, ils dirent à ceux qui bossaient au Bourget et qui le voulaient, de se servir. Mon papa remplit donc son coffre de voiture de livres divers et variés et dans le lot : "Napoléon" d'Evguéni Tarlé, auteur russe "communiste", mais globalement respectueux de Napoléon et de son oeuvre. Ce livre resta longtemps dans la bibliothèque de mon papa. Il avait également une version de Coignet, aux éditions de Saint-Clair, dans une collection Beauval ou Clairval (je ne me souviens plus), collection que l'on recevait au fil du temps, à raison d'un bouquin par mois, dans les années 70. Mais je ne m'en suis rendu compte qu'il y a peu, après son décès.
Quant à moi, c'est ma tante qui m'offrit un peu plus tard le "Napoléon" d'André Castelot, un comble pour une anti-Napoléon qu'elle est (une de ses arrière-grandes tantes était Louise Michel) ! J'avais une petite douzaine d'années à l'époque, et ces deux Napoléon firent une "étude de vieillissement à la poussière" sur étagère, car je ne lisais rien. Puis, en 4è, un prof de français comme j'en souhaite à tous les élèves (Mr Bada), me fit découvrir le lecture, et je deviens un "acharné" d'Emile Zola, pour moi le plus grand de tous, avant de découvrir à 18 ans, rien à voir, Frédéric Dard, grand malaxeur de la langue française :D . Je lisais également à cette époque des livres d'histoire sur la WW II, et, sur les indiens des plaines et la conquête de l'Ouest. L' "Histoire" fut toujours une de mes deux ou trois matières préférées à l'école.
C'est un peu plus tard, à mon retour du Service National, que j'eus envie de lire mes deux "vieux" livres sur Napoléon, et que je pris goût au biographie de maréchaux, en commençant par "Murat" de Tulard et "Soult" de Nicole Gotteri. Mais rapidement, la FNAC ne suffisant plus à mon appétit, je me mis en chasse d'un éditeur spécialisé sur le premier Empire. Grâce à un des premiers numéros du "Magazine du premier Empire", je fis la connaissance de celui qui devînt mon guide, mon coach en la matière, Christophe Bourachot, et sa "Librairie des Deux Empires", avant de découvrir LCV et d'autres. Voilà, depuis, je ne lis quasiment plus que sur la période Révolution et premier Empire (le reste sur d'autres périodes historiques), surtout depuis que le papa de San Antonio, a rejoint le ciel pour y mettre un boxon d'enfer :mrgreen: :!:
J'ai depuis le projet un peu fou d'écrire une biographie sur un général de cavalerie ( ;) ), objet à ce jour de deux écrits publiés et d'un troisième plus confidentiel (Académie de Stanislas de Nancy), et enfin, d'un quatrième, travail consciencieux de recopiage des autres :twisted: .
Si mon projet voit le jour (il faut des choses nouvelles à écrire, sinon aucun intérêt de "recopier" !), je le devrai à celui qui me donna cette envie et qui m’encouragea à "pisser" de l'encre, monsieur Jacques Le Coustumier, premier biographe du maréchal Victor ("Totor", comme il aimait à le nommer affectueusement), rencontré au 2004, et qui me fit découvrir Nancy et ses environs, sur les traces de Duroc, Ney, et bien sûr de Drouot. Un conteur comme il en existe peu.
I'll be back !
Modifié en dernier par Espagne le 25 juil. 2017, 21:35, modifié 1 fois.
"Le grand art d'écrire, c'est de supprimer ce qui est inutile" Napoléon Bonaparte-1804

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2937
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Et vous...Napoléon ?

Message par L'âne »

Cher Mathieur DAMPIERRE,

Je ne sais pas si nous tomberons dans les même travers que l'autre forum; ce que je puis vous dire c'est que bon nombre de personnes, historiennes de renommées pour la plupart, nous ont fait savoir à l'époque, que la tenue des propos (et pas des pseudo) sur l'ancien forum, leur indiquait qu'elles avaient affaire à des personnes ne sachant pas se tenir.
Ici la règle est très simple : écrire sans jamais heurter qui que ce soit (je sais que c'est d'autant plus difficile qu'en avançant "masqué" derrière un pseudo, sur un forum, la facilité est tentatrice). Nous sommes convaincus qu'à la longue, ne resteront que les "bonnes personnes" et espérons qu'elles feront des émules.
Et vous...Napoléon ?
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2231
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Et vous...Napoléon ?

Message par Joker »

En ce qui me concerne, tout a débuté le jour de mes 6 ans.
A l'occasion de mon anniversaire, mon grand-père maternel, un napoléonien passionné, m'a emmené sur la butte du lion à Waterloo.
Il m'a alors narré la bataille avec fougue, enthousiasme et érudition.
Je n'ai peut-être pas compris ni retenu grand chose de son discours mais il avait néanmoins réussi à m'inculquer le virus.
Chaque année, nous y retournions et j'en revenais, ravi, avec une figurine en mains.
Lorsqu'il est décédé, j'ai hérité de toute sa collection Premier Empire : statuettes, ouvrages, armes d'époque...
Par respect pour sa mémoire, j'ai décidé de poursuivre dans la voie qu'il m'avait tracée et je suis donc devenu un passionné moi-même.
En outre, natif de Nivelles et ayant habité à Genappe durant toute mon enfance, je suis en quelque sorte tombé dans la marmite étant petit.
Inscrit sur le forum d'Albert dès 2002, j'y ai trouvé un merveilleux outil sur lequel échanger et partager mes coups de coeur ou mes coups de gueule avec d'autres passionnés mais aussi des érudits.
Je suis également présent sur d'autres foras, dont celui des APN où j'exerce le rôle de modérateur.
J'ai aussi un peu tâté de la reconstitution au sein de la 8ème demi-brigade de ligne avant de me consacrer exclusivement aux échanges sur le net.
Ce sont André Castelot et Max Gallo qui m'ont ouvert les portes de la littérature napoléonienne.
Depuis lors, ma bibliothèque n'a cessé de se développer à tel point que je ne sais plus où placer mes nouvelles acquisitions.
Pouvoir poursuivre l'épopée en votre compagnie est donc pour moi un grand plaisir... ;)
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Maria Kel

Re: Et vous...Napoléon ?

Message par Maria Kel »

Napoléon?

D'abord c'est en souvenir de mon aïeul et de mon grand-père. Dans la famille, on a toujours eu le culte de notre Empereur. Même si au début je ne voulait pas y prendre part, à cause de certains ouvrages et des cours donnés à l'école. En grandissant (de pas beaucoup), j'ai compris et j'y participe.

Ensuite, c'est par amour de la grande Histoire et d'un des plus grands destins que le monde ait connu en 10000 ans. Notre pays devrait être fier d'être celui d'un tel personnage. D'autres nations nous envient de l'être.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Une histoire sans beaucoup de passion
    par Mychkine » 17 déc. 2018, 21:29 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    474 Vues
    Dernier message par Mychkine
    17 déc. 2018, 21:29
  • Notre-Dame au moment du Sacre.
    par Joker » 18 avr. 2019, 20:34 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    783 Vues
    Dernier message par Joker
    18 avr. 2019, 20:39