Citadelle de Dinant

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1625
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Citadelle de Dinant

Message par Joker » 23 nov. 2019, 20:25

Saviez-vous que la citadelle de Dinant (Belgique) doit sa reconstruction en 1818 à Arthur Wellesley ?
Cet ouvrage fortifié plusieurs fois, rebâti du Moyen-Age à Louis XIV fut réédifié sur le conseil de Wellington.
La citadelle deviendra un maillon de ce qui fut surnommé "la barrière Wellington" afin de protéger le royaume des Pays-Bas d'une éventuelle invasion française.
Ironie de l'histoire, la citadelle ne servit qu'une fois en 1914 aux... français alliés aux britanniques pour défendre Dinant et le passage de la Meuse face à l'armée allemande.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1426
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Citadelle de Dinant

Message par Bernard » 24 nov. 2019, 12:33

Joker a écrit :
23 nov. 2019, 20:25
Ironie de l'histoire, la citadelle ne servit qu'une fois en 1914 aux... Français alliés aux Britanniques pour défendre Dinant et le passage de la Meuse face à l'armée allemande.
C'est dans cette citadelle que, le 15 août 1914, le jeune lieutenant Charles de Gaulle, appartenant alors au 33e régiment d'infanterie d'Arras, connaît son premier combat. Il est blessé à la jambe ce jour-là.

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 24 nov. 2019, 17:54

Bernard a écrit :
24 nov. 2019, 12:33
Joker a écrit :
23 nov. 2019, 20:25
Ironie de l'histoire, la citadelle ne servit qu'une fois en 1914 aux... Français alliés aux Britanniques pour défendre Dinant et le passage de la Meuse face à l'armée allemande.
C'est dans cette citadelle que, le 15 août 1914, le jeune lieutenant Charles de Gaulle, appartenant alors au 33e régiment d'infanterie d'Arras, connaît son premier combat. Il est blessé à la jambe ce jour-là.
Pour revenir à l'époque napoléonienne, on peut préciser que le jeune blessé rédigea le récit de l'assaut de la 11e compagnie à Lyon, à l'hôpital Desgenettes.

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 25 nov. 2019, 21:11

bena045-00784.jpg
Sans titre 1.jpg
10408859_10203048723244631_4403771180974330665_n.jpg

Concernant Wellington et la citadelle de Dinant, on peut citer la lettre de ce dernier adressée au général Krayenhoff, le 10 août 1817 :
« En vue du premier objet [«rendre l’extrême frontière si respectable qu’elle ne pouvait pas être attaquée par coup de main, et que le temps soit donné à rassembler les troupes pour la défense du pays »], il me paraît qu’il serait essentiel d'occuper Dinant; surtout puisqu'il paraît que cela peut se faire à peu de frais, et que la garnison qui serait exigée pour ce poste ne serait pas très importante. Un poste à Dinant; empêcherait l’ennemi de se servir de la Meuse pour les transports pour l’attaque de Namur, de la grande route qui mène de Givet à Namur, de celle très importante qui passe de Givet par Dinant et Ciney à Liège, sans toucher à Namur ni a Huy.
Ainsi donc, Dinant, se liant avec Philippeville et Marienbourg, serait un avant-poste excellent en avant de Namur et de Liège, et empêcherait l'usage des grandes routes qui y mènent, et de la navigation de la Meuse. »

En réponse, un arrêté du 30 du même mois assigna un fonds de 350 000 florins destinés à la citadelle.

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 149
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Citadelle de Dinant

Message par la remonte » 26 nov. 2019, 11:52

un peu loupé ce de Gaulle

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 26 nov. 2019, 13:00

Comme un faux air du géant vendéen de Tourcoing :
Sans titre 5.jpg
Sans titre 5.jpg (45.57 Kio) Vu 72 fois

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 26 nov. 2019, 15:57

AKG5001547.jpg
MjAxODExMWFhNGQzNDI4ZTE5ZGI5NDllMDFkYThjNGI0NzcyZTQ.jpg

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 26 nov. 2019, 21:09

Pour revenir à la période napoléonienne, on peut rappeler que ce fut à Dinant que Grouchy le 20 juin, à minuit et demi, écrivit à l’Empereur le rapport suivant :

« Ce n'est qu'à près de sept heures du soir, le 18 juin, que j'ai reçu le lettre du duc de Dalmatie qui me prescrivait de me porter sur Saint-Lambert; j'étais alors en marche de Sart-à-Walhain sur Wavres, ainsi que Votre Majesté m'avait itérativement ordonné de le faire, et je joignais les Prussiens à une maison isolée dite la Baraque, près de laquelle ils avaient pris position. Je les fis sur-le-champ attaquer par le 3e corps, qui les culbuta et les poursuivit jusque sur la hauteur de Wavres, où le général Vandamme eut ordre de prendre position ; mais, ne tenant aucun compte de mes ordres, il poursuivit les Prussiens jusque sur les bords de la Dyle, espérant sans doute franchir la rivière, ce qu'il ne put faire, tous les ponts étant fortement barricadés et défendus par de nombreuses batteries.
Le général Gérard, avec une des divisions du 4e corps, eut ordre d'attaquer le moulin de Bielge et d'y passer la rivière ;il ne peut y réussir, et fut blessé d'une balle dans la poitrine, blessure qui heureusement n'est pas mortelle.
Impatient de contribuer au succès des armes de Votre Majesté dans cette importante circonstance, j'avais déjà dirigé sur Limale la cavalerie du général Pajol et la division Teste, et, résolu à forcer le passage de la Dyle sur ce point, je laissai à la Baraque l'ordre que les deux divisions du 4e corps qui étaient en arrière se portassent directement de cette maison sur Limale, où je me portai moi-même à la tête de la division qui était à Wavres. Avant de m'éloigner de cette ville, j'enjoignis au général Vandamme d'y entretenir le combat ainsi qu'au moulin de Bielge, d'où quelques mouvements des Prussiens permettaient de croire qu'ils avaient l'intention de déboucher, ce qui m'inquiétait peu cependant, la position et le courage de mes troupes me répondant qu'ils n'y parviendraient pas.
A raison de la distance, mon mouvement sur Limale prit du temps; toutefois j'y arrivai à la chute du jour et j'effectuai le passage de la rivière. Les hauteurs qui la dominent, et que couronnaient les Prussiens, furent emportées par la division Vichery; la nuit étant survenue, il ne fut pas possible de les pousser bien loin; mais je préparai tout pour les attaquer à la pointe du jour. A trois heures du matin, ils prirent l'initiative, espérant me surprendre, me rejeter dans le défilé, enlever l'artillerie que j'avais sur la rive gauche de la Dyle, et me forcer à repasser cette rivière : leurs efforts furent infructueux, et la valeur des troupes me mit à même de repousser non seulement toutes leurs attaques, mais même de les mettre dans le plus grand désordre.
De son côté, le général Vandamme réussit à emporter le moulin de Bielge; le général Penne fut tué à cette attaque.
Le général Vandamme ayant alors fait passer la Dyle au 3e corps, chassa les Prussiens de Wavres et les poursuivit dans la direction de Rosiern.
Sur toute la ligne, nos succès étaient complets; j'avais déjà dépassé Rosiern et j'étais en pleine marche sur Bruxelles, quand un officier qui m'était envoyé par le major général, apporta la triste nouvelle de la perte de la bataille de Waterloo; il ne put me dire sur quel point il entrait dans les vues de Votre Majesté que je me dirigeasse avec mon corps. Je cessai de poursuivre les Prussiens et préparai mon mouvement rétrograde. L'ennemi, qui se retirait devant nous, n'essaya pas, de longtemps, à reprendre l'offensive ; j'effectuai tranquillement ma retraite en deux colonnes : l'une, à la tête de laquelle je me mis, marcha sur Temploux, et l'autre sur Namur; ma cavalerie légère fut dirigée à Mazy et à Saint-Denis, et mes dragons sur les bords de la Sambre, près Namur.
Ayant appris que l'ennemi avait déjà passé cette rivière et se trouvait ainsi sur mon flanc droit, et n'étant pas assez fort, avec mes trente mille hommes, pour opérer, sans les compromettre, une diversion utile pour Votre Majesté, et retarder les opérations de deux armées victorieuses dont le chiffre réuni s'élevait à plus de cent quatre-vingt mille hommes, je portai sur Namur le 4e corps, par la route qui conduit de cette ville à Charleroi, et le 3e corps par celle de Namur à Wavres. Dans ce mouvement, ces 3e et 4e corps furent attaqués simultanément par les Prussiens; le 3e corps ayant fait son mouvement rétrograde plus tôt qu'il n'aurait dû, compromit ainsi la retraite du 4e, ce qui n'est point imputable à ses officiers généraux, mais bien au général Vandamme, qui s'était permis d'en quitter la veille les bivouacs pour aller coucher à Namur.
De bonnes dispositions firent sortir les troupes de la position inquiétante dans laquelle elles se trouvaient, et les charges vigoureuses du 20e régiment de dragons, commandé par le colonel Briqueville, mirent à même de reprendre deux pièces de canon qui nous avaient été prises et d'enlever un obusier à l'ennemi.
Les faibles carrés du 3e corps qui furent chargés par la cavalerie prussienne, lors de leur mouvement rétrograde sur Namur, ayant attendu cette cavalerie de pied ferme, lui firent essuyer de grandes pertes, prouvant ainsi ce dont est capable une valeureuse infanterie qui, calme dans les dangers, sait ménager et bien diriger son feu. La cavalerie ennemie fut chargée à son tour par le 1er régiment de hussards, commandé par le maréchal de camp Clary, dans le moment où le feu des carrés l'avait mise en désordre; il lui fit nombre de prisonniers. Toutes nos troupes, nos équipages et nos blessés rentrèrent alors sans perte dans Namur.
L'étroit défilé qui règne depuis cette ville jusque près de Givet et dans lequel l'encombrement de nombreuses voitures, des équipages de toute espèce que traîne à sa suite un corps de trente mille hommes, ne me permettait de marcher que très lentement et rendait nécessaire d'occuper Namur pendant toute la journée. J'ordonnai en conséquence au général Vandamme de s'y maintenir. Blessé le matin par une balle, le lieutenant-général Teste, qui fut chargé de cette importante défense, s'en acquitta avec son talent et son intrépidité ordinaires, de sorte que la retraite s'opéra dans le meilleur ordre, et rien ne resta au pouvoir de l'ennemi, qui a perdu des milliers d'hommes, tant en attaquant Namur que dans les combats qui ont eu lieu sur les bords de la Dyle. Toutes les troupes ont fait leur devoir d'une manière digne d'éloge. »

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 149
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Citadelle de Dinant

Message par la remonte » 27 nov. 2019, 09:05

terrible rapport , à aucun moment il n'envisage de se rapprocher de Napoléon .
ce qui est curieux : " apporta la triste nouvelle de la perte de la bataille de Waterloo " , comment sait-il que la bataille s'appelle ainsi ?
Walhain , la Baraque : 6 km :salut:

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Citadelle de Dinant

Message par Cyril Drouet » 27 nov. 2019, 16:45

la remonte a écrit :
27 nov. 2019, 09:05
ce qui est curieux : " apporta la triste nouvelle de la perte de la bataille de Waterloo " , comment sait-il que la bataille s'appelle ainsi ?
N'est-ce pas une référence à la lettre de Soult écrite à l'attention de Grouchy le 18, à 13 h, où le duc de Dalmatie précisait que "la bataille est engagée sur la ligne de Waterloo" ?