Napoléon, un opportuniste ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Zardang
Soldat
Soldat
Messages : 6
Enregistré le : 19 oct. 2019, 22:01

Napoléon, un opportuniste ?

Message par Zardang » 23 nov. 2019, 03:35

Bonjour,

Napoléon a souvent été accusé d'être un apatride et avant tout un opportuniste s'étant servi de la France pour combler ses ambitions personnelles. C'est l'impression qui s'en dégage quand on regarde les vidéos de Guillemin, dont on a, je sais, largement critiqué la méthodologie et la partialité.

Cependant, la question soulevée ne me semble pas inintéressante. On sait que Napoléon a écrit des textes très engagés au sujet de la Corse, qu'il a été fortement influencé par Rousseau dans sa jeunesse, écrit un pamphlet pro-jacobin et a été proche d'Augustin Robespierre. Tout semble indiquer qu'il est finalement un homme de son temps, marqué par la philosophie des Lumières et la Révolution.

La suite de sa carrière ne pourrait pourtant pas être qualifiée de très libérale. Napoléon n'était-il donc aucun ambitieux aux opinions politiques fluctuantes en fonction des modes du moment, prêt à épouser toute idéologie, pourvu que cela le rapproche du pouvoir ? A-t-il jamais sincèrement adhéré à la Révolution ?

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1625
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Joker » 23 nov. 2019, 19:05

Je résumerai mon opinion par une formule lapidaire : ce sont les circonstances qui ont servi Napoléon et il s'est servi d'elles pour asseoir son pouvoir.
Il y a donc de l'opportunisme mais aussi un fin sens politique dans sa démarche.
Force est également de reconnaître qu'il a su bien s'entourer ou que certains opportunistes ont vu en lui le bon cheval sur lequel miser.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Kérambel
Soldat
Soldat
Messages : 9
Enregistré le : 30 oct. 2019, 07:12
Localisation : Brest

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Kérambel » 24 nov. 2019, 09:05

Je partage cet avis sur la capacité de Napoléon à voir et saisir les opportunités avec de plus une capacité à écraser ceux qui peuvent se mettre en travers de sa route ou des concurrents potentiels, je pense au général Moreau et dans une moindre mesure Bernardotte. Ce que je trouve remarquable également est sa maîtrise de la mise en scène et son sens de la communication, très innovant à cette époque.
Par contre, son sens politique a été mis à défaut pour l'Espagne puis la Russie.

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1426
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Bernard » 24 nov. 2019, 12:37

Joker a écrit :
23 nov. 2019, 19:05
Ce sont les circonstances qui ont servi Napoléon...
Oui, je suis de cet avis également. On a tout donné comme qualificatif à Napoléon. Il fut certes cela aussi mais son ambition, son opportunisme ou son sens politique n'auraient rien pu faire sans les circonstances. Qu'il ait su les saisir là où d'autres les auraient laissées passer est évident !

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Cyril Drouet » 24 nov. 2019, 18:07

Zardang a écrit :
23 nov. 2019, 03:35
A-t-il jamais sincèrement adhéré à la Révolution ?
Face à Metternich (Mémoires), mettant en avant (sans parler du fait qu'il convenait de prendre ses distances avec la période passée) son ignorance et son ambition, on aurait tendance à formuler une réponse de Normand.
Dans une autre approche, pour ce qui est des avis formulés à posteriori, quand on se penche sur les Mémoires de Caulaincourt, la condamnation est sans appel.

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Cyril Drouet » 24 nov. 2019, 18:08

Bernard a écrit :
24 nov. 2019, 12:37
son ambition, son opportunisme ou son sens politique n'auraient rien pu faire sans les circonstances.
Napoléon a formulé cet avis face à Gourgaud (Journal de Sainte-Hélène).

Avatar du membre
Zardang
Soldat
Soldat
Messages : 6
Enregistré le : 19 oct. 2019, 22:01

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Zardang » 24 nov. 2019, 18:33

Il est sûr que Napoléon savait exploiter les opportunités qui s'offraient à lui, sa carrière fut assez brillante à ce niveau là.

Ce qui m’intéresse ici c'est de savoir comment Napoléon se positionnait par rapport à la Révolution. N'était-il attiré que par le pouvoir, adoptant ainsi n'importe quelle idéologie qui lui permettait de se rapprocher du pouvoir, ou avait-il adhéré à certaines idées révolutionnaires ?
Ses engagements de jeunesse étaient-ils sincères, ou réfléchissait-il déjà à son ascension sociale ?

Cyril Drouet a écrit :
24 nov. 2019, 18:07

Dans une autre approche, pour ce qui est des avis formulés à posteriori, quand on se penche sur les Mémoires de Caulaincourt, la condamnation est sans appel.
Je vois. Sans avoir besoin de citation précise, avez-vous des exemples concrets par rapport à cela ?

Avatar du membre
la remonte
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 149
Enregistré le : 06 sept. 2019, 11:46
Localisation : Paris

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par la remonte » 25 nov. 2019, 10:34

Quand on lit Le Chat Botté de Patrick Rambaud , on a effectivement la vision de l'ascension d'un petit homme , maigre au drôle d'accent ... ( le futur Rastignac de roman ) , ils sont nombreux dans son cas .
Quand Sièyès met au point le coup d'Etat du 18 Brumaire , Bonaparte est en 2°place .
Que ce soit pour Albert Ollivier ou Jean Tulard , il faut terminer la Révolution . Siéyès , Barras et Talleyrand décident donc d'en finir et choisissent le héros malheureux d'Egypte , si l'opération est bien préparée l'exécution frôle la catastrophe .
Que se serait-il passé en cas d'échec ?
Napoléon en bon artilleur connaît trop bien l'aléa du coup ;) le coup à marché , il va donc continuer à croire superstitieusement en son étoile . opportunisme ? oui forcément . pourquoi laisser la place à d'autres ? il rafle la mise ! ce qui n'était pas prévu .
sans rappeler le principe de Peter , il a toutes les raisons de se convaincre de sa propre qualité en se comparant .
Mais voilà , le chef a tendance ( en général ) à récompenser la loyauté plus que de promouvoir les meilleurs :idea: mais ça c'est une autre histoire . :salut:

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Cyril Drouet » 25 nov. 2019, 12:22

Zardang a écrit :
24 nov. 2019, 18:33
Cyril Drouet a écrit :
24 nov. 2019, 18:07

Dans une autre approche, pour ce qui est des avis formulés à posteriori, quand on se penche sur les Mémoires de Caulaincourt, la condamnation est sans appel.
Je vois. Sans avoir besoin de citation précise, avez-vous des exemples concrets par rapport à cela ?

Condamner la Révolution (et ses crimes) est une chose, condamner ses acquis en est une autre.
Si Bonaparte a voulu dès le départ signifier à la nation que la Révolution était terminée, cela ne voulait pas pour autant dire en revenir à l’ancien système. Bien au contraire, Bonaparte, dès son accession au pouvoir, proclama que les principes du commencement de la Révolution allaient être respectés et que la Révolution était fixée à ces derniers.
Mais là aussi les mots trouvent leurs limites face aux circonstances qui imposeront (c’est tout du moins son argumentation hélènienne) à Bonaparte d’asseoir sa dictature (au sens romain du terme) et de faire, sans pour autant renier tous les acquis révolutionnaires, évoluer le régime, pour citer Lentz, vers une "monocratie autoritaire et centralisée".

Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3051
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Napoléon, un opportuniste ?

Message par Cyril Drouet » 25 nov. 2019, 13:01

la remonte a écrit :
25 nov. 2019, 10:34
Que se serait-il passé en cas d'échec ?
Un passage des Mémoires de Bourrienne :
"J'allai le 19 à Saint-Cloud avec mon ami La Vallette. Comme nous passions sur la place Louis XV, aujourd'hui Louis XVI, il me demanda ce que l'on allait faire, et quelle était mon opinion sur l'événement qui se préparait ; sans entrer dans aucun détail, je lui dis :
"Mon ami, nous coucherons demain au Luxembourg, ou nous finirons ici."
Qui aurait pu me dire laquelle de ces deux choses devait arriver ? Le succès a légitimé, comme une noble entreprise, ce que la moindre circonstance eût changé en un coupable attentat."

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1369 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1082 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    389 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    07 déc. 2019, 19:09
  • Le chat Napoléon
    par Maria Kel » 25 nov. 2016, 23:43 » dans Objets napoléoniens
    5 Réponses
    923 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    27 nov. 2016, 16:34