La compassion et le pacifisme de Wellington

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1430
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Joker » 25 août 2019, 19:42

Arthur Wellesley n’aimait pas la guerre et préférait la diplomatie aux combats, tant pour épargner le sang de ses hommes que celui de ses ennemis : « La guerre est une chose affreuse et le plus grand témoignage de la folie des hommes », déclara-t-il.
Après une bataille menée au Portugal, il veillera à faire protéger les blessés français que les Portugais voulaient malmener.
Il accepta également que les médecins français viennent soigner leurs blessés, leur demandant même de porter main forte aux médecins anglais, trop peu nombreux pour soigner les malades britanniques.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Cyril Drouet » 25 août 2019, 20:30

Joker a écrit :
25 août 2019, 19:42
« La guerre est une chose affreuse et le plus grand témoignage de la folie des hommes », déclara-t-il.
Un peu de Napoléon :
"Qu'est-ce que la guerre? Un métier de barbares"
(Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée en 1812)

"Si on a de l'humanité, toujours de l'humanité, il ne faut pas faire la guerre."
(Gourgaud, Journal de Sainte-Hélène)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 110
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Maldonne » 25 août 2019, 22:25

la suite de la citation de Gourgaud est aussi importante : " Je ne connais pas la guerre à l'eau de rose".

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Cyril Drouet » 26 août 2019, 09:51

Maldonne a écrit :
25 août 2019, 22:25
la suite de la citation de Gourgaud est aussi importante : " Je ne connais pas la guerre à l'eau de rose".
C'était dans le cadre d'une conversation sur le siège de Gênes et de la famine qui sévissait au sein de la ville. Napoléon poursuivit ainsi :
"Toute la population de Gênes ne valait pas les 16 000 hommes qui s'y trouvaient et qui auraient formé les cadres d'une armée de 45 000 hommes."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par L'âne » 26 août 2019, 11:53

Cyril Drouet a écrit :
26 août 2019, 09:51
...le siège de Gênes...
C'est un fait qui mériterait d'être traité.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Cyril Drouet » 26 août 2019, 12:26

L'âne a écrit :
26 août 2019, 11:53
Cyril Drouet a écrit :
26 août 2019, 09:51
...le siège de Gênes...
C'est un fait qui mériterait d'être traité.

Ici au travers des pontons français :
viewtopic.php?f=4&t=33968
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Cyril Drouet » 26 août 2019, 14:42

Cyril Drouet a écrit :
25 août 2019, 20:30
Joker a écrit :
25 août 2019, 19:42
« La guerre est une chose affreuse et le plus grand témoignage de la folie des hommes », déclara-t-il.
Un peu de Napoléon :
"Qu'est-ce que la guerre? Un métier de barbares"
(Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée en 1812)

"Si on a de l'humanité, toujours de l'humanité, il ne faut pas faire la guerre."
(Gourgaud, Journal de Sainte-Hélène)
D'autres points martiaux où Napoléon (si l'on croit Chaptal, "Mes souvenirs sur Napoléon") semble rejoindre Wellington :
"Voilà un homme [Wellington au Portugal] ; il est forcé de fuir devant une armée contre laquelle il n’ose pas se mesurer, mais il établit un désert de quatre-vingt lieues entre l’ennemi et lui ; il retarde sa marche ; il l’affaiblit par des privations de tous genre ; il sait la ruiner sans la combattre. Il n’y a que Wellington et moi, en Europe, capables d’exécuter ces mesures. Mais il y a une différence entre lui et moi, c’est que cette France, qu’on appelle une nation, me blâmerait, tandis que l’Angleterre l’approuvera. Je n’ai jamais été aussi libre qu’en Egypte. Aussi m’y suis-je permis des mesures pareilles."

Napoléon faisait ici référence à la dévastation de la Palestine suite à l'échec d'Acre.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Cyril Drouet » 26 août 2019, 14:47

Maldonne a écrit :
25 août 2019, 22:25
la suite de la citation de Gourgaud est aussi importante : " Je ne connais pas la guerre à l'eau de rose".
Toujours rapporté par Gourgaud :
« [L’Empereur] déclare qu’à présent les peuples font la guerre à l’eau de rose. « A la bonne heure, autrefois les vaincus étaient ou massacrés ou réduits en esclavage, les femmes violées. Si j’avais fait cela à Vienne, les Russes ne seraient pas arrivés aussi facilement à Paris. »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1430
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Joker » 26 août 2019, 18:45

Et au soir de Waterloo, il y eut aussi cette célèbre citation : "Rien, sinon une bataille perdue, n'est aussi mélancolique qu'une bataille gagnée" - Arthur Wellesley, Ier duc de Wellington.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2208
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La compassion et le pacifisme de Wellington

Message par Demi-solde » 26 août 2019, 19:12

Cyril Drouet a écrit :
26 août 2019, 14:42
D'autres points martiaux où Napoléon (si l'on croit Chaptal, "Mes souvenirs sur Napoléon") semble rejoindre Wellington :
"Voilà un homme [Wellington au Portugal] ; il est forcé de fuir devant une armée contre laquelle il n’ose pas se mesurer, mais il établit un désert de quatre-vingt lieues entre l’ennemi et lui ; il retarde sa marche ; il l’affaiblit par des privations de tous genre ; il sait la ruiner sans la combattre."
"forcé de fuir"... Wellesley ne fuyait pas, il rétrogradait, il attirait, il gagnait du temps, il gardait la maîtrise et l'initiative du mouvement global, il décidait du champ de bataille, il plaçait les troupes françaises exactement où il voulait, il étirait les lignes de communication adverses, il rationnait l'ennemi, il usait à petit feu. Bref, il vainquait.

"forcé de fuir devant une armée contre laquelle il n’ose pas se mesurer" ; par ces mots, Napoléon souhaitait-il rabaisser Wellesley ? Souligner un manque d'audace ? C'est petit, c'est faux et, malheureusement pour l'Empereur, c'est une explication de la défaite finale à Waterloo ; pour Wellesley-Wellington, il n'est pas question d' "oser" ou pas. D'ailleurs, à Buçaco, Wellesley a osé affronter Ney, Reynier et Junot en réserve. S'il se confronte c'est qu'il maîtrise la bataille. En faisant de la retraite lusitanienne de Wellesley un manque de courage, Napoléon n'a pas vu dans la résistance britannique à Waterloo un indice de l'arrivée de Blücher. Si Wellington a osé au Mont Saint-Jean, s'il a tenu jusqu'à risquer la défaite, c'est qu'il avait une parfaite connaissance du terrain, des positions respectives, et qu'il savait que Blücher arriverait avant Grouchy.

Cyril Drouet a écrit :
26 août 2019, 14:42
"Il n’y a que Wellington et moi, en Europe, capables d’exécuter ces mesures."
Le problème avec les certitudes, c'est qu'elles conduisent à l'aveuglement... :?
Et quand, après un long recul, les Russes pratiqueront à leur tour la terre brûlée à l'intérieur même des murs de Moscou, l'Empereur se trouva fort dépourvu quand la bise fut venue...


Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le Duc de Wellington
    par Joker » 13 juil. 2015, 19:57 » dans Livres - Revues - Magazines
    35 Réponses
    8033 Vues
    Dernier message par Joker
    27 juil. 2015, 18:11
  • Buste de Wellington ?
    par Soldat Inconnu » 01 avr. 2019, 07:40 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    4 Réponses
    213 Vues
    Dernier message par Soldat Inconnu
    01 avr. 2019, 13:30
  • Le Duc de Wellington à Waterloo
    par Joker » 30 avr. 2019, 20:16 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    229 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    01 mai 2019, 19:48
  • Wellington, chef de guerre.
    par Joker » 16 mai 2019, 19:11 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    90 Vues
    Dernier message par Joker
    16 mai 2019, 19:11
  • Disparition du descendant de Wellington...
    par Christophe » 24 janv. 2015, 14:28 » dans L'actualité napoléonienne
    30 Réponses
    7562 Vues
    Dernier message par vélite
    06 févr. 2015, 20:20