Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1430
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Joker » 24 août 2019, 19:44

Dans le cadre des 250 ans de la naissance de Napoléon 1er, l'historien et journaliste Philippe Delorme reçoit l'historien David Chanteranne, spécialiste de l'Aiglon !
Excellente écoute !


« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par L'âne » 25 août 2019, 03:47

Merci cher Joker pour ce lien.

David CHANTERANNE : "…les gens qui sont plutôt nationalistes et indépendantistes se réclament davantage de Pascal Paoli qui était le grand défenseur de l’indépendance corse."
Pascal PAOLI était devenu "autonomiste" dans la mesure où il avait très bien compris que la témérité des insulaires ne pouvait rien contre la multitudes des troupes qui pouvaient (et seraient) envoyées par tous les pays méditerranéens qui convoitaient la Corse depuis des lustres. Il avait, comme on le sait, choisi la protection de l'Angleterre car il jugeait ce pays le plus en adéquation avec sa vision politique.
Ceux qui voient en lui un indépendantiste, après Ponte Nuovo, ont très certainement raté une bifurcation...
Les indépendantistes et autres autonomistes corses ont tendance à revoir leur position et rapprocher les deux îcones de l'île.
Cf symposium de Corté en 2014...

"...Mais on oublie que Pascal Paoli a en réalité beaucoup inspiré Napoléon ; dans deux directions. La première, lorsqu’il est très jeune, il écrit un certain nombre de textes en se disant « lorsque je reviendrai en Corse je serai au service de Paoli »…ça ne se passe pas bien parce qu’il porte sur son dos, bien entendu, la trahison de son père, Charles, et donc on va lui attribuer ça de manière assez forte, donc il va s’écarter de Paoli à cause de ça…"

"la trahison de son père, Charles..." Ah bon ?!
Pascal PAOLI a demandé à ses lieutenant de ne pas s'obstiner à continuer une lutte perdue d'avance, de laisser le sublime, l'héroïsme de côté.
Donc "tout est perdu fors l'honneur"...Et on ne badine pas avec l'honneur en Corse. Ça c'est pour l'Histoire...
En réalité, cette position arrangea bien du monde à commencer par PAOLI lui-même qui ne finit pas dans le dernier carré...Et ses lieutenants, aussi courageux furent-ils, après avoir reçu une bonne fessée, furent heureux d'avoir la vie sauve... D'ailleurs, on ne déplore pas d'officiers supérieurs proches de Paoli morts à Ponte Nuovo...à moins que quelque chose m'échappe ; en revanche 4 du côté français...
Donc, que pouvait-on reprocher à Charles Buonaparte ? D'avoir voulu rentrer à Ajaccio avec sa femme enceinte qui l'avait suivi sur le théâtre des opérations ?

Pascal PAOLI était un Grand Homme. Pour ma part l'un des plus grands et celui que je préfère.
Mais il était comme tous les hommes d'exception et de pouvoir. Il connaissait sa valeur, était conscient de pouvoir jouer un rôle majeur et tenait à le faire.
Ses partisans l'adulaient et quelques uns ont fini par dire et faire n'importe quoi, obnubilés qu'ils étaient par leur idole.
C'est dans ce contexte, de défaite mélangée aux ressentiments et autres jalousies qu'est née l'idée que Charles avait trahi.

Philippe DELORMME : "Est-ce que Napoléon s'est intéressé quand même à la Corse lorsqu'il était empereur...de quelle manière....?"
David CHANTERANNE : "Alors là...pas du tout ! Pas du tout ! Pas du tout parce qu'il en garde une dent contre les Corses, contre les paolistes..."

Je croyais que c'était Napoléon qui avait saisi que la Corse avait besoin d'un régime "particulier" et qu'elle lui devait les arrêtés Miot lui conférant un régime "spécial" en dehors de la Constitution...et qu'il avait autorisé, par un décret impérial de 1805, l'usage officiel du bilinguisme à tous les échelons administratifs...

Sept villes se disputent l'honneur d'avoir vu naître Homère.
Qu'a-t-il fait pour la Grèce ?
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Royal Scot's Guard
- Officier Scot -
- Officier Scot -
Messages : 551
Enregistré le : 17 juil. 2017, 10:31
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Royal Scot's Guard » 25 août 2019, 07:51

Merciiiiii Messieurs !
Ce forum est d'une richesse extraordinaire grâce à vous !
:salut:
Devise des Royals Scot's Dragoons Guards : "Nemo me impune lacessit"

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1430
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Joker » 25 août 2019, 18:41

Les rapports entre Napoléon et son île natale furent toujours empreints de passion, parfois ambigus.
Uniquement préoccupé d'elle au début de sa carrière, les circonstances politiques l'en ont éloigné au point que son intérêt s'émoussa progressivement et qu'il finit même par ne plus jamais y remettre les pieds une fois sacré empereur.
Il en va de même avec Paoli, adulé au départ, honni par la suite.
L'histoire de leurs relations est un surprenant condensé d'amour-haine.
Et ce n'est pas le moindre intérêt de cette période charnière dans l'épopée.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par L'âne » 26 août 2019, 02:36

Joker a écrit :
25 août 2019, 18:41
Les rapports entre Napoléon et son île natale furent toujours empreints de passion, parfois ambigus.
Les rapports politiques en Corse n'ont jamais été simples ; et ça continue...
On a opposé Paoli et Napoléon, la Corse et Napoléon.
Ce sont les historiens qui manquaient d'objectivité et/ou de connaissances qui ont fait pencher la balance d'un côté ou de l'autre...
C'est terrible de voir l'image qu'ont laissé les grands hommes Corses lorsqu'elle a traversé la Méditerranée...
Uniquement préoccupé d'elle au début de sa carrière, les circonstances politiques l'en ont éloigné au point que son intérêt s'émoussa progressivement
Napoléon se préoccupa-t-il plus d'autres départements ?
et qu'il finit même par ne plus jamais y remettre les pieds une fois sacré empereur.
À l'époque et compte tenu des moyens de transport conjugués à la lenteur de la transmission des informations (pas de relais poste en mer Méditerranée...), un chef d'état pouvait-il se permettre un tel voyage (à titre personnel) ? Nous sommes bien loin des visites électorales...
Napoléon aurait-il été en Corse pour visiter ses Cousins ?
A-t-il seulement pris une semaine de vacances au cours de son règne, là où il aurait fallu un mois au moins ?
Il en va de même avec Paoli, adulé au départ, honni par la suite.
Napoléon était conscient de ce qu'il devait à Paoli.
Je fais allusion à la vision politique du Grand Homme.
Point de Louis XIV sans Richelieu...
Il faut également prendre en compte une différence d'âge conséquente.
Pascal Paoli est plus vieux que les grands parents de Napoléon.
Peut-on judicieusement les opposer ?
Ce sont les affidés et autres sicaires de Paoli qui ont été, un temps, honnis.
Napoléon avait conscience de sa filiation avec Paoli et Paoli a fini par connaître Bonaparte et reconnaître ses talents, son potentiel.
Pascal Paoli depuis Londres : "Les Bonaparte ne peuvent pas m’être indifférents." Comprenez pour l'époque et les circonstances...
À propos du Premier Consul : "Un homme qui marquera les siècles. Bonaparte, il ne manque ni de talent, ni d’allure, ni de franchise."
Bonaparte proposa à Paoli, via Fesch et Maria Cosway, de rentrer en France (en Corse) profitant du décret d’amnistie du 26 avril 1802 qui mit fin à l'émigration.
Dans une lettre à l'abbé Gio Battista Giovannetti du 18 mai 1802, commentant ce décret, Paoli écrit : « Je suis bien sensible à l'affection de mes compatriotes [dont certains souhaitent son retour, mais] mon âge avancé ne me permet pas d'espérer revoir ma patrie [...].
Il ajoute : "Je salue tous les Corses : assurez-les que je n'ai de haine pour personne et que je leur pardonne le saccage de ma maison."
Tient ? Avait-il, lui aussi, des relations ambiguës avec son île natale ?
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1352
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Bernard » 26 août 2019, 08:02

Merci L'âne pour ces enrichissements très intéressants. Pour moi, qui vis très loin de la Corse, cette île et ses habitants sont difficiles à comprendre, historiquement j'entends.

Avatar du membre
Maldonne
Soldat
Soldat
Messages : 110
Enregistré le : 29 déc. 2018, 17:00
Localisation : Le Havre

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Maldonne » 26 août 2019, 09:28

C'est une nation amie :salut:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2722
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Cyril Drouet » 26 août 2019, 09:48

L'âne a écrit :
26 août 2019, 02:36
Napoléon se préoccupa-t-il plus d'autres départements ?
Le Pays du Peuple de Géants. :D
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par L'âne » 26 août 2019, 10:38

Maldonne a écrit :
26 août 2019, 09:28
C'est une nation amie
?
Cyril Drouet a écrit :
26 août 2019, 09:48
Le Pays du Peuple de Géants.
En commençant par y refuser un commandement ?
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Soldat Inconnu
Soldat
Soldat
Messages : 81
Enregistré le : 06 sept. 2017, 20:30
Localisation : L'Élysée

Re: Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19

Message par Soldat Inconnu » 26 août 2019, 12:13

Très intéressant
:salut:
L'âne a écrit :
26 août 2019, 02:36
je leur pardonne le saccage de ma maison
Un saccage orchestré par Saliceti dont la maison fut saccagée plus tard :roll:
:salut:
Timeo danaos et dona ferentes

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Assiette de Napoléon à St Hélene vendue aujourd'hui
    par Bernard » 02 août 2017, 09:42 » dans L'actualité napoléonienne
    19 Réponses
    506 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    29 août 2017, 23:38
  • Le défi d'un historien d'aujourd'hui
    par Joker » 03 janv. 2018, 20:30 » dans L'actualité napoléonienne
    108 Réponses
    2056 Vues
    Dernier message par Joker
    06 févr. 2018, 18:37
  • Il y a 200 ans, aujourd'hui...
    par Dominique T. » 06 mai 2015, 15:36 » dans L'actualité napoléonienne
    20 Réponses
    4657 Vues
    Dernier message par Joker
    11 mai 2015, 17:59
  • Thèse sur le mythe et la légende napoléonienne aujourd'hui
    par Marc Morillon » 16 mars 2019, 17:24 » dans Salon Ier Empire
    7 Réponses
    345 Vues
    Dernier message par Amie du Soleil
    21 mars 2019, 21:34