Religion : Napoléon et l'Islam

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Diana Borelli

Religion

Message par Diana Borelli » 20 avr. 2003, 04:41

Le 18 avril 1802, dans une cathédrale Notre-Dame de Paris, rendue au culte catholique en vertu du Concordat de 1801 et restaurée en toute hâte, Bonaparte et tous les officiels du Consulat assistèrent à la messe de Pâques célébrée par l’évêque Mgr de Belloy qui fut intronisé, le 11 avril 1802, dimanche des Rameaux.
Extrait du guide : "les Secrets de Paris"

lukian54

Religion

Message par lukian54 » 20 avr. 2003, 18:19

La ferveur religieuse n'était qu'apparente.
Le Premier Consul avait rétabli le culte catholique car il savait que l'Eglise était une institution trés puissante. Il comptait bien se servir de le religion pour mieux exercer son pouvoir.
Plus tard il utilisera les décorations, la Légion d'Honneur, par exemple pour stimuler les énergies.
Amitiés à tous et Joyeuses Paques.

Albertuk

Religion

Message par Albertuk » 20 avr. 2003, 20:12

Je ne crois pas que Napoléon ait été un fervent religieux, loin de là, mais il n'en était pas moins croyant. En fait, il reconnaissait l'existence de Dieu mais ne faisait aucune confiance à la religion qui, elle, disait il, fut la création de l'homme. Avait il tord? Sans doute pas. De nombreuses discussions de l'Empereur sur le sujet "religion" sont bien connues pour nous donner une bonne idée de ce qu'il en pensait. Quant à la restauration de celle-ci, via le Concordat, il pensait surtout que le commun des mortels avait besoin de religion comme guide. Quoique... il pouvait presque s'en passer car il avait créé suffisamment de points d'accrochage de la foi populaire (légion d'honneur, patrie, nation, etc).

Sébastien D.

Religion

Message par Sébastien D. » 20 avr. 2003, 21:13

Personnelement, je ne pense pas que l'Empereur était un réel croyant, mais je ne pense pas plus que l'Empereur ait abusé de l'Eglise pour sa politique comme l'on abuse n'emporte quelle institution. Lui-même peut-être me contredira par des propos tenus durant son exil, mais il reste que je pense que l'Empereur connut le bonheur de la foi.

Je me souviens d'avoir lu une anecdote qui m'avait révélé beaucoup sur la relation qu'entretenait l'Empereur avec la croyance chrétienne.
Au premier matin passé en France après la signature du Concordat, le Premier Consul fut réveillé par les chants des cloches de nos églises; une émotion de bonheur le prit, comme s'il sentait qu'avec ses clochers c'était une part de notre peuple qui venait de se réveiller du chaos révolutionnaire.

Et comment ne pouvait-il pas sourire en entendant le son des cloches ? Ce son si propre à cette nation qu'était la France, résonnait bien plus que dans nos campagnes, c'était dans les souvenirs qu'elles résonnaient, dans les coeurs baignés depuis des siècles, de la naissance au cercueil, à ce chant des églises, dans cette foi ancestrale qui se confondait avec celle du pays...

Le lien interieur que nourissait l'Empereur avec la religion chrétienne était sentimental, je pense, nourri de souvenirs, et je pense que c'est dans cette optique qu'il voyait dans le Concordat non le retour à d'anciennes morales, mais bien le retour d'un organe sentimental, vital pour l'époque, à l'épanouissement d'un peuple...

joel

Religion

Message par joel » 20 avr. 2003, 22:04

L'Empereur a effectivement laissé la liberté à tous les cultes.
Qu'il soit croyant, je ne le pense pas comme vous. cependant, la religion a servi sa politique.
Pourquoi aurait-il 'séquestré' le pape si ce n'est pour son image et sa volonté servant sa politique ?

Joker

Religion

Message par Joker » 20 avr. 2003, 22:50

Pour ma part, je crois que Napoléon avait compris, bien avant d'autres, que la religion est l'opium des peuples et que l'entretenir servirait inévitablement les intérêts de sa propre politique.

joel

Religion

Message par joel » 20 avr. 2003, 23:03

En accord avec Joker à 100%

Albertuk

Religion

Message par Albertuk » 20 avr. 2003, 23:48

Napoléon croyait en Dieu, un Dieu, mais ne savait pas trop si telle religion ou telle autre détenait LA vérité. Au sujet de sa croyance, il en avait des débats avec ses maitres scientifiques dont pas mal étaient athées. Il ne fait aucun doute qu'il croyait en un Etre Suprême en quelque sorte.

Quant à la religion, il la prenait plutôt par coutume familiale pourrait on dire (cf. son testament: Je meurs dans la religion apostolique et romaine au sein de laquelle je suis né), car il n'y avait rien d'autre sur terre propre à convertir sa croyance en acte humain.

Florian

Religion

Message par Florian » 21 avr. 2003, 08:48

En sortant de cette fameuse cérémonie religieuse de Pâques 1802, le général Démas s'était écrié:

"Belle capucinade! Il n'y manquait que les cent mille hommes qui se sont fait tuer pour supprimer tout cela."

Albertuk

Religion

Message par Albertuk » 21 avr. 2003, 13:12

Cher Joel

Presque tous les témoins de son exil ont plus ou moins rapporté des remarques de l'Empereur sur son état d'esprit vis à vis de la religion. Par exemple, Montholon rapporte une de ces conversations en date vers le 16 janvier 1817 qui le résume assez bien je pense:

Un soir, il nous parla ainsi de religion. « Je n`ai jamais compris, nous dit-il, que des hommes aussi supérieurs, comme savants, que Laplace, Monge et Berthollet, ne crussent pas à l'existence de Dieu, et je ne m'explique leur matérialisme que par un reste d’impression de jeunesse. […] Quand je voulais convertir l'un d’eux, il me disait : « je croirais, si la religion catholique existait depuis que le monde existe ». A cela je n'avais rien à répondre comme croyance en Jésus-Christ. « Mais, lui disais-je, depuis que le monde existe, la même morale est prêchée aux hommes comme étant la parole de Dieu. Votre raisonnement ne nie donc point l'existence d'un Dieu, et vous plus que personne vous devriez l'admettre, puisque mieux que personne vous avez pénétré dans les merveilles de la création. Les religions peuvent être l'ouvrage des hommes, mais l'existence de Dieu nous est attestée par tout ce qui frappe notre imagination; et si notre vue n'arrive pas jusqu'à lui, c'est qu'il n'a pas permis que notre intelligence allât jusque-là. »

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Fermeture du Musée Napoléon (Mandarine Napoléon) de Seclin
    par Christophe » 19 oct. 2014, 12:41 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    2144 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 avr. 2018, 20:07
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    418 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Pointure(s) de Napoléon
    par L'âne » 22 août 2018, 02:43 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    156 Vues
    Dernier message par Cyril
    22 août 2018, 08:39
  • Poids de Napoléon
    par Cyril Drouet » 04 oct. 2017, 15:27 » dans Salon Ier Empire
    142 Réponses
    20103 Vues
    Dernier message par LeBarde
    09 févr. 2015, 12:03
  • Enfants de Napoléon
    par France » 16 avr. 2018, 15:14 » dans Espace visiteurs
    10 Réponses
    343 Vues
    Dernier message par France
    14 août 2018, 21:16