"Iéna et Austerstedt. La Prusse humiliée (14 octobre 1806)"

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Très Saint Père Fulub

Campagne d'Allemagne 1806 : Saalfeld (10 octobre), Zehdenik (12 octobre), Iéna et Auerstaedt (14 octobre)

Message par Très Saint Père Fulub » 05 sept. 2004, 07:36

: SAALFELD (1O octobre 1806)

Ce fut le 10 octobre,au passage de la SAALE,devant la petite ville de SAALFELD ,que le 5ème corps d'armée,commandé par le maréchal LANNES, eut la 1ère rencontre avec un corps d'infanterie prussien,commandé par le prince LOUIS DE PRUSSE, neveu du roi.Cette infanterie,qui ne tenait pas devant nos troupes,se retirait en désordre,au passage d'un gué sur la SAALE, et le PRINCE LOUIS ,avec quelques hussards d'ordonnance, s'efforçait de rallier les fuyards,lorsqu'un maréchal des logis du 10 hussards des français qui s'appelait GAINDE,arriva sur lui la pointe au corps,lui criant "rendez vous général,ou vous êtes mort!".Le général qui n'était autre que le prince LOUIS ,répondit:"Moi, me rendre, jamais"
En relevant l'arme de Guindey ,il lui porta un coup de sabre qui atteignit le maréchal des logis à la figure: il allait lui en donner un second,lorsque le maréchal des logis ,ripostant d'un coup de pointe,traversa la poitrine du prince et le jeta en bas de son cheval,les ordonnances du prince,le voyant en combat singulier avec un soldat français,arrivèrent au galop,et ils se seraient infailliblement emparés du français ,ou du moins ils l'auraient tué ,si un hussard du 10 ne fut arrivé au galop en s'écriant"Tenez bon,maréchal des logis".Puis lâchant un coup de pistolet,il étendit mort un hussard prussien;ce que voyant,les ordonnances du prince disparurent.
La mort du prince LOUIS,quand elle fut connue dans l'armée française ,y donna lieu au couplet suivant,ce qui prouve que le champ de bataille 0n'engendre pas la mélancolie:

C'est le prince Louis Ferdinand
qui se crOyait un gÉant,
ah l'impudent!
un houssard, bonlà.
lui dit :n'allez pas si vite,
ou bien ,sinon ça,
je vous lance une mort subite
a la papa (bis)

GAINE,blessé comme il l'était,ne pouvait pas seul avec ce hussard tenir le terrain;il se retira donc avec ce dernier sur le peloton du régiment qui soutenait les tirailleurs.Arrivé là,il dit à l'officier qui commandait:
Lieutenant,si vous voulez pousser avec moi jusqu'à la rivière,à mille pas d'ici nous y trouverons le corps d'un officier général que je viens de tuer; c'est celui-là meme qui m'a blessé à la figure; nous lui prendrons son épée et son crachat( décoration d'un ordre de chevalerie et plus specialement plaque des degres superieurs de l'ordre)
si toute fois l'ennemi ne l'a pas enlevé.
L'officier ,suivi de sa troupe,partit au galop, guidé par GAINDE et arriva sur le terrain,ou 2 hussards du 9 régiment ,qui étaient de brigade avec le 10 ,se trouvaient déjà auprès du mort.
-C'est moi qui l'ai tué,dit Guindey; ma lame de sabre est encore teinte de son sang,il doit avoir un coup de pointe à travers la poitrine.Prenez sa bourse,s'il en a une ,je vous la donne,mais remettez moi son sabre et son crachat,que je les porte au maréchal;
Les hussards du 9 remirent à GAINDE ce qu'il demandaient et quand il fut en possession de son trophée,il le porta au maréchal .Dans le même temps des prisonniers prussiens arrivèrent au 3 corps,annonçaient que le prince ,leur général en chef ,venait d'être tué pas un francais.Cette nouvelle etait trop importante pour que le maréchal n'ent fit pas part de suite à l'empereur.GAINDE était à l'ambulance à faire panser sa blessure,c'est ce qui empêcha le maréchal de l'envoyer au quartier général.Il fit porter le sabre et le crachat par un de ses aides de camp et demanda une récompense pour GAINDE .L'Empereur lui accorda la croix d'honneur en disant "je l'eusse fait de plus officier,s'il m'eut amené le prince vivant"
Lorsque le maréchal,le 12 octobre au matin,avant de quitter SAALFELD,fut voir GAINDE à l'ambulance et lui porter sa décoration,son excellence ne manqua pas de lui rapporter les paroles que sa majesté impériale avait prononcées en lui donnant la croix.
"Ce n'est pas ma faute,monsieur le marechal,vous voyez comme il m'a arrangé,répondit GAINDE en lui montrant sa blessure.Je puis vous assurer qu'il n'était pas d'humeur à se rendre".
SOUVENIRS ET CAMPAGNES D'UN VIEUX SOLDATS DE L'EMPIRE
COMMANDANT PARQUIN
BERGER_LEVRAULT 4e Ed _1904

Très Saint Père Fulub

Campagne d'Allemagne 1806 :

Message par Très Saint Père Fulub » 05 sept. 2004, 09:22

c'est bizarre, on n'a pas la même orthographe pour GAINDE ?

Drouet Cyril

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par Drouet Cyril » 05 sept. 2004, 09:53

Rien de bizarre, l'orthographe est souvent bien aléatoire dans les Mémoires. Pour Guindey, on trouve Gaindé, Guindé, Guindet.

Salutations respectueuses.

stephane

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par stephane » 05 sept. 2004, 16:21

Bonjour à tous

J'ai lu l'ouvrage de messieurs Larronde et Ouvrard sur Jean-Baptiste Guindey qui raconte l'épopée militaire de ce jeune béarnais et son exploit à Saalfeld jusqu'à sa mort à Hanau en 1813 au sein de la Garde Impériale.

Stéphane

dups

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par dups » 05 sept. 2004, 20:40

Aujourd'hui deux monuments existent à Saalfeld. Une stèle à l'endroit où le combat se serait engagé et un monument plus important en mémoire du prince Louis de Prusse, 200 m plus loin.

stephane

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par stephane » 05 sept. 2004, 21:05

Bonsoir

A Laruns (64), son village natal, le buste de Guindey est représenté sur un socle proche du centre du village.

http://cauhape.bernard.free.fr/page_guindey.html

Stéphane

PS : les fromages des environs de Laruns sont aussi excellents.

Route Napoleon

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par Route Napoleon » 09 oct. 2004, 13:46

Le 10 octobre 1806, victoire du maréchal Lannes sur les Prussiens, à Saafeld.
Le prince Louis-Ferdinand est tué par Jean-Baptiste Guindey.
L' Empereur dira " s'il me l'avait ramené vivant, je l'aurais nommé officier. "
Au maréchal lannes qui lui rapporte ces mots, Guindey répond :
" Monsieur le Maréchal, voyez comme il m' a arrangé... Il n'était pas d'humeur à se laisser faire ...."

Route Napoleon

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par Route Napoleon » 09 oct. 2004, 14:18

Marcellin Marbot, tome I, chap XXIX
" Au milieu de la mélée, le prince Louis s'étant trouvé aux prises avec un sous-officier du 10° de houssards, nommé Guindet (sic), qui le sommait de se rendre, répondit par un coup du tranchant de son épée qui coupa la figure du français; alors celui-ci, passant son sabre au travers du corps du prince, l'étendit raide mort.
Après le combat et la déroute complète de l'ennemi, le corps ayant été reconnu, le maréchal Lannes le fit honorablement porter au château de Saafeld, où il fut remis à la famille princière de ce nom, alliée à la maison royale de Prusse, et chez laquelle le prince Louis avait passé la journée précédente et la soirée à se réjouir de la prochaine arrivée des français et même à donner un bal aux dames du lieu. A présent on le leur rapportait vaincu et mort !...

Route Napoleon

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par Route Napoleon » 09 oct. 2004, 14:40

Le Bourguignon Jacques Garnier :
" Le combat s'engage à 10 h. du matin. Au moment où la division du général Suchet descend le col, elle tombe sur le feu de l'artillerie.
Lannes n'attend pas Augereau et donne immédiatement l'ordre d'attaquer.

Suchet est envoyé à travers bois pour tourner le flanc droit des Prussiens, pendant que les Français effectuent une attaque de diversion au centre.

Le prince Louis comprned le danger, renforce son aile droite et avance au centre pour prendre le contrôle du village de Beulitz.
Après deux heures de combats acharnées, le prince mène la charge mais paie son courage de sa vie.

La mort de leur commandant met fin à la résistance des Prussiens qui ont laissé 900 hommes sur le terrain et perdu 1 800 prisonniers et 33 canonc. Les pertes françaises s'élèvent à 172 hommes..."

Espagne

Re: Batailles : SAALFELD 1806

Message par Espagne » 12 oct. 2004, 20:20

Bonsoir tout le monde,

Un très bon petit livre :aime: sur Jean-Baptiste Guindey, écrit par messieurs Larronde & Bordenave aux éditions Princi Negue Editor (à Pau je crois). Je l'ai trouvé chez LCV. Peut-être l'ont-ils encore ! Il faut aussi visiter Laruns et sa statue du sieur Guindey face à l'église (a pas réussi à trouver sa maison natale qui a servie de gendarmerie...y'en a une nouvelle maintenant)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Iéna et Auerstedt – La Prusse humiliée (14 octobre 1806)
    par Eric LM » 16 avr. 2019, 18:28 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    999 Vues
    Dernier message par Eric LM
    16 avr. 2019, 18:28
  • Porte de Brandebourg.Iéna,Berlin 1806.
    par LeBarde » 20 mars 2016, 10:11 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1264 Vues
    Dernier message par LeBarde
    20 mars 2016, 10:11
  • Voyage à IENA
    par Thierry CHOFFAT » 29 août 2016, 20:33 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1541 Vues
    Dernier message par Thierry CHOFFAT
    29 août 2016, 20:33
  • Batailles : Iéna et Auerstaedt par Frédéric Bey
    par Peyrusse » 14 oct. 2017, 12:52 » dans Livres - Revues - Magazines
    39 Réponses
    5958 Vues
    Dernier message par Christophe
    15 oct. 2016, 20:58
  • POLOGNE : Varsovie 1806
    par L'âne » 03 août 2017, 18:26 » dans Salon Ier Empire
    40 Réponses
    2789 Vues
    Dernier message par Piré chouan fidèle
    29 janv. 2006, 12:24