Jérôme et la marine

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

gdeana

Re: Jérôme Bonaparte, le roi Jérôme

Message par gdeana » 29 mars 2005, 19:12

:salut: 29 mars 1814
Fuite de Paris de Joseph et de l'impératrice pour Blois.

Route Napoleon

Re: Jérôme Bonaparte, le roi Jérôme

Message par Route Napoleon » 30 mars 2005, 14:00

A Blois, Joseph et Jérôme aux abois faillirent en venir aux mains avec Marie-Louise...

" Je vous ferai attacher si vous ne partez pas ! " crie Joseph,
et Jérôme, encore plus violent, fait le geste de la saisir : la colère l' étouffe.
Elle crie "Au secours ! "
et M; d'Haussonville , le chambelllan, appelle la Garde,
les officiers de service accourent et repoussent ces forcenés...

in Jules Bertaut - Le Roi Jérôme - Flammarion, 1954

gdeana

Re: Jérôme Bonaparte, le roi Jérôme

Message par gdeana » 30 mars 2005, 16:02

:salut: Il semble bien que de surcroît, Joseph avait essayé d'abuser de sa belle-soeur ! Un comble !

SCHNAPS

Re: Jérôme Bonaparte, le roi Jérôme

Message par SCHNAPS » 30 mars 2005, 16:18

Pour info le surnom donné au Roi de Westphalie (Jérôme) par ses sujets :
"KÖNIG LUSTIG" = le Roi Heureux, ou plus certainement le Roi-loustic (joyeux-drille) . Le surnom du frère aîné donné par les espagnols : "PEPE BOTELLA"= Joseph-la-bouteille, il semblerait que cette ivrognerie ait été purement hypothétique ; à la différence de la "galante" réputation du cadet !

N'existe-t'il pas une chanson de l'époque dont le titre aurait difficilement pu être adopté par Napoléon: "Où est-on le mieux, qu'au sein de sa famille" ... :shock: :)
Bien à vous, SCHNAPS :salut:

Dominique T.

Re: Jérôme Bonaparte, le roi Jérôme

Message par Dominique T. » 30 mars 2005, 17:10

PEPE BOTELLA"= Joseph-la-bouteille, il semblerai que cette ivrognerie ait été purement hypothétique ;
En effet, il ne buvait pas lui-même. Mais la réputation et le surnom sont venus des Espagnols qui voyaient un nombre considérable de bouteilles vides sortir des cuisines de son palais...

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3053
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Jérôme et la marine

Message par Cyril Drouet » 04 mai 2019, 15:47

Cyril Drouet a écrit :
04 mai 2019, 12:12
L'âne a écrit :
04 mai 2019, 11:58
Jérôme également a envisagé devenir marin.
Il l'est même devenu.
Sur l’entrée de Jérôme dans la Marine, on peut citer ces deux lettres de Bonaparte, l’une à Ganteaume, l’autre à Savary, toutes deux écrites le 22 novembre 1800 :

« Je vous envoie, Citoyen Général, le citoyen Jérôme Bonaparte, pour faire son apprentissage dans la marine. Vous savez qu'il a besoin d'être tenu sévèrement et de réparer le temps perdu. Exigez qu'il remplisse avec exactitude toutes les fonctions de l'état qu'il embrasse.
L'on m'assure que tous les obstacles qui s'opposaient à votre départ sont enfin levés et que vous allez mettre à la voile. Je ne vous dirai pas l'intérêt et l'impatience avec lesquels j'apprendrai que vous aurez réussi dans votre nouvelle mission.
Si les hostilités recommencent vivement, il sera très-possible qu'avant deux mois nous soyons à Venise. »

« Vous voudrez bien, Citoyen, partir demain pour vous rendre en toute diligence à Brest.
Vous mènerez avec vous le citoyen Jérôme Bonaparte, que vous mettrez à bord du général Ganteaume. »


Si l’on en croit les Mémoires de Constant, Jérôme ne fut guère ravi :
« Ce jeune homme donnait à sa famille de fréquents sujets de plainte, et ne craignait que son frère Napoléon, qui le réprimandait, le sermonnait et le grondait comme s'il eût été son fils. Il s'agissait à cette époque d'en faire un marin, moins pour lui faire une carrière que pour l'éloigner des tentations séduisantes que la haute fortune de son frère faisait sans cesse naître sous ses pas, et auxquelles il était bien loin de résister. On conçoit qu'il lui en coûtât de renoncer à des plaisirs assez faciles et si enivrants pour un jeune homme ; aussi ne manquait-t-il pas de protester en toute occasion de son peu d'aptitude au service de mer, jusque là, dit-on, qu'il se laissa refuser comme incapable par les examinateurs de la marine, quoiqu'il lui eût été aisé, avec un peu de travail et de bonne volonté, de répondre à leurs questions. Cependant il fallut que la volonté du premier consul s'exécutât, et M. Jérôme fut contraint de s'embarquer. Le jour dont je parle, après quelques minutes de conversation et de gronderie, toujours au sujet de la marine, M. Jérôme ayant dit à son frère :
« Au lieu de m'envoyer périr d'ennui en mer, vous devriez bien me prendre pour aide-de-camp.
- Vous, blanc-bec ! répondit vivement le premier consul ; attendez qu'une balle vous ait labouré le visage, et alors nous verrons. »


L'âne a écrit :
04 mai 2019, 12:22

Oui, Napoléon l'avait inspecté et s'était proposé de lui donner le commandement de la Garde maritime.
Sans doute faites-vous référence à cette lettre de Napoléon à Berthier (18 mai 1805) :
« Vous ajouterez que, si l’Empereur est content de la manière dont il mène son commandement, il est possible qu’il le nomme commandant de sa garde maritime, mais qu’il faut qu’il lui en reconnaisse l’habileté; que cette place lui donne le privilège de mener l’Empereur en rade, et de commander les bâtiments de son escorte, ce qui l’attache de près à sa personne; que l’Empereur ne sera pas à Gênes avant le 20 ou le 25 prairial; qu’il profite donc du temps qui lui reste pour s’instruire et se mettre au fait de tout. »

En revanche, il ne me semble pas que Napoléon ait inspecté son frère avant de formuler cet avis.

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2406
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Jérôme et la marine

Message par Demi-solde » 05 mai 2019, 11:30

Jérôme Bonaparte sur le pont d'un vaisseau, par François Joseph Kinson :

Image

Cordialement

Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 276
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Jérôme et la marine

Message par Rigodon d'honneur » 05 mai 2019, 12:31

voilà les états de service de Jérôme dans la marine (source : Dico de G.Six) :

aspirant de marine de 2ème classe, 29 novembre 1800 ; embarque sur le vaisseau L'Indivisible de la flotte de Ganteaume ; prend part à l'expédition chargée de ravitailler l'Égypte, 7 janvier 1801 ; rentre à Toulon le 19 février, repart le 19 mars, y revient de nouveau le 5 avril, puis reprend la mer le 4 mai ; touche terre à Derne en Cyrénaïque en juin 1801 ; participe à la prise du vaisseau anglais Le Swiftsure, 24 juin ; puis rentre à Toulon ; aspirant de 1ère classe à bord du Foudroyant sous Latouche-Tréville, 29 novembre ; part de Rochefort, 14 décembre ; assiste à la prise de Port-au-Prince, 4 février 1802 ; est chargé de porter en France les dépêches de Villaret-Joyeuse et nommé enseigne de vaisseau, 4 mars 1802 ; débarque à Brest, 11 avril ; embarqué sur le brick L'Epervier, 28 août ; arrive à la Martinique, 28 octobre ; lieutenant de vaisseau, 2 novembre 1802 ; commandant le brick L'Epervier aux Antilles ; quittant son commandement en juillet 1803, il débarque à la Martinique puis se rend aux États-Unis où il se fixe à Baltimore et épouse la fille d'un riche négociant, Elisa Paterson, en décembre 1803 ; il ne rentre en Europe qu'au printemps 1805 et a une entrevue avec Napoléon à Alexandrie en mai, au cours de laquelle il fait amende honorable et doit reconnaître par ordre de l'Empereur la nullité de son mariage ; commandant sur La Pomone une escadre légère dans la Méditerranée, 18 mai 1805 ; capitaine de frégate, 2 juin ; commandant les forces navales du port de Gênes, 7 juillet ; chargé du 5 juillet au 31 août 1805 de conduire devant Alger une escadre qui obtient la délivrance des prisonniers ; capitaine de vaisseau, 1er novembre 1805 ; commandant le vaisseau de 74 Le Vétéran à l'escadre de Willaumez, 23 novembre ; fait une croisière dans l'Atlantique avec cette escadre, 13 décembre ; se sépare de l'escadre et fait route pour la France, 29 juillet 1806 ; s'empare d'une partie d'un convoi anglais, 18 août ; poursuivi par une flotte anglaise, il se réfugie à Concarneau, 1er septembre ; contre-amiral, 19 septembre 1806 ; accompagne l'Empereur partant pour la campagne de Prusse, 24 septembre 1806.

du grade d'aspirant à celui de contre-amiral en 6 ans, avec une interruption de services de 2 ans au cours desquels il "batifole" aux Etats-Unis sans le consentement de son chef du gouvernement de grand frère...
Napo a du être sacrément "content de la manière dont son petit frère menait son commandement" :?: à moins que le fait d'être le petit frère a beaucoup aidé à cette ascension fulgurante :!: ;) ...

le piston et la bonne naissance, ça a bien marché, même sous l'Empire où chaque soldat pensait avoir un bâton de maréchal dans sa giberne :!: ...
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3053
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Jérôme et la marine

Message par Cyril Drouet » 05 mai 2019, 15:33

Rigodon d'honneur a écrit :
05 mai 2019, 12:31
du grade d'aspirant à celui de contre-amiral en 6 ans
En 1805, Napoléon ne voyait pas son frère commander une escadre avant 1825.


Rigodon d'honneur a écrit :
05 mai 2019, 12:31
Napo a du être sacrément "content de la manière dont son petit frère menait son commandement" :?:
Un peu :
"Je suis fort content de Jérôme"
(Napoléon à Louis, quatre jours avant que le petit frère ne devienne contre-amiral)

Trois ans plus tard, autre son de cloche :
"Vous avez commandé un vaisseau de guerre, vous avez abandonné la mer et votre amiral sans ordres. Vous avez fait des suppositions, sans que moi ou mon ministre en ayons été dupes. Mais un vaisseau était peu de chose et j'ai voulu ignorer ce fait. Je vois que vous persistez dans le même système.
Vous croyez faire prendre le change, vous ne trompez personne.
[...]
Je crains fort qu'il n'y ait rien à attendre de vous. "

Rigodon d'honneur a écrit :
05 mai 2019, 12:31
le piston et la bonne naissance, ça a bien marché, même sous l'Empire où chaque soldat pensait avoir un bâton de maréchal dans sa giberne ...
La belle méritocratie napoléonienne...

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3053
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Jérôme et la marine

Message par Cyril Drouet » 05 mai 2019, 16:08

Cyril Drouet a écrit :
05 mai 2019, 15:33
Rigodon d'honneur a écrit :
05 mai 2019, 12:31
le piston et la bonne naissance, ça a bien marché, même sous l'Empire où chaque soldat pensait avoir un bâton de maréchal dans sa giberne ...
La belle méritocratie napoléonienne...
viewtopic.php?f=4&t=153

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Conférence : "Le roi Jérôme"
    par Joker » 10 juin 2018, 19:22 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    327 Vues
    Dernier message par Joker
    10 juin 2018, 19:22
  • Objets de marine
    par Maria Kel » 13 août 2016, 00:27 » dans Objets napoléoniens
    0 Réponses
    582 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    13 août 2016, 00:27
  • [ARTILLERIE DE MARINE]
    par mrphilou » 30 janv. 2015, 12:16 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    8 Réponses
    2108 Vues
    Dernier message par mrphilou
    20 févr. 2019, 10:25
  • Napoléon officier de marine
    par Michel » 04 mai 2019, 11:11 » dans Espace visiteurs
    9 Réponses
    593 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    04 mai 2019, 16:02
  • Musée de la Marine (Paris).
    par Christophe » 23 mars 2017, 08:29 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    907 Vues
    Dernier message par Bruno
    29 mars 2017, 14:51