Napoléon et l'hygiène

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Marlène

Re: [HYGIÈNE & PARFUMS] EAU DE COLOGNE

Message par Marlène »

Un lien assez intéressant sur cette Eau de Cologne dont Napoléon ne pouvait pas se passer.

http://www.cosmalia.com/napoleon/histoire.htm


:fleur3:

L.M. de Creusot

Re: [HYGIÈNE & PARFUMS] EAU DE COLOGNE

Message par L.M. de Creusot »

Ma formation en médecine est certes un peu loin , mais à mon avis, le fait de s'asperger trop souvent d'eau de Cologne peut parfois détruire les couches protectrice de la peau et justement amener des allergies.

Mon cher Parmentier, pouvez vous confirmez ou contredire ma thése :?:

Joker

Re: [HYGIÈNE & PARFUMS] EAU DE COLOGNE

Message par Joker »

L'extrême obligeance de notre ami Lukian m'a permis de m'en procurer un flacon.
Un présent précieux pour moments impériaux ! :)

Général BERTRAND

Re: [HYGIÈNE & PARFUMS] EAU DE COLOGNE

Message par Général BERTRAND »

Tous les matins vers 7 heures, à son lever; Napoléon recevait son médecin FOUREAU de BEAUREGARD. L’Empereur lui parlait de sa santé, qui était ordinairement très bonne, causait médecine avec lui et le questionnait sur ses occupations de la veille. Il l’estimait et l’affectionnait.
Pendant son séjour à l’île d’Elbe, Napoléon eut deux vomissements semblables à ceux qui se manifestèrent dans les premiers temps de son arrivée à Sainte-Hélène. A FOUREAU qui avait été appelé, l’Empereur dit: « Docteur, mon père est mort du pylore, occupez-vous sérieusement d’en préserver mon fils »
Ces vomissements ne le fatiguaient pas; il se rinçait la bouche et rentrait au salon sans qu’il y eût la moindre apparence d’altération dans ses traits.
L’Empereur avait les cuisses vergetées, il avait l’habitude de les gratter et il regardait l’éruption («elles jetaient » écrivait MARCHAND) comme utile à sa santé, et considérait ces plaies légères et instantanées comme un vésicatoire. Un jour, il se les écorcha avec assez de force que le sang jaillit. Il fit remarquer au docteur FOUREAU avec quelle abondance le sang en sortait et lui dit d’où venaient ces démangeaisons, comme la cicatrice d’un coup de baïonnette qu’il portait au-dessus du genou.
«C’est à Toulon, dit-il, où je commandais la batterie des hommes sans peur. Un canonnier tomba à mes côtés; je me saisis de son refouloir pour que mon feu ne se ralentît point, et j’attrapais la gale dont le canonnier était couvert. Je suivis un mauvais traitement, le virus rentra, et je maigris considérablement pendant la campagne d’Italie. Ma poitrine même se trouva attaquée. On me pressa de voir un médecin, je vis CORVISART, ses manières me convinrent. Ce n’est rien, me dit-il, c’est une humeur rentrée qu’il faut rappeler à l’extérieur. Il m’appliqua deux vésicatoires sur la poitrine qui se trouva moins oppressée. La toux dont j’étais attaqué disparut. Ce n’est que de cette époque que je pris de l’embonpoint. Ces petites cicatrices s’ouvrent à des temps périodiques et me font l’effet de vésicatoires, je sens toujours à l’avance le moment où ces crises s’opéreront »
L’Empereur, qui croyait peu en la médecine, aimait donc à en causer avec son médecin. Il eut les mêmes crises à Sainte-Hélène, mais elles disparurent dans les dernières années de son existence; l’irritation était sans effet, il s’écorchait, il ne « jetait » plus rien. Ses transpirations, auparavant assez abondantes, n’existaient plus. (Mémoires de MARCHAND)

Avatar du membre
Turos M. J.
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
Messages : 580
Enregistré le : 21 juil. 2017, 17:10
Localisation : Varsovie Pologne

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par Turos M. J. »

Je regardais correspondance, D.J. Larrey à sa femme de l'Espagne et il a mentionné l'isolement des patients atteints de la fièvre typhoïde. Je trouve ce texte.
Amitiés.
Maria Joanna

Le Briquet

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par Le Briquet »

Il y a toujours des règles d'hygiènes dans les armées impériale avec des régles de base: se laver quotidiennement les mains et le visage, régulièrement le reste.
Il s'agissait toujours d'éviter la propagation d'épidémies ou de maladies moins graves mais omniprésentes dans les unités comme la gale.

Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 664
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par Napolitaine »

A cette époque l'eau était "redevenue" source saine ? Car à une époque (Louis XIV) me semble t'il, l'eau était répandu pour attirer les microbes
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2217
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par Joker »

En effet, à l'époque du Roi Soleil, l'eau était considérée comme un vecteur potentiel de maladies.
L'hygiène était donc extrêmement sommaire, à tel point que certains historiens et biographes prétendent que le monarque n'aurait pris que deux bains au cours de sa vie.
Par comparaison, on sait à quel point Napoléon appréciait les bains bouillants au point de ne pouvoir s'en passer.
Il avait acquis cette habitude après le siège de Toulon au cours duquel il avait contracté la gale.
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Frederic

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par Frederic »

L'eau était effectivement très peu consommable dans la plupart des cours d'eau. Tout s'y déversait.
Les vivandières sont tenues de fournir du vinaigre blanc pour couper l'eau qui est un breuvage qui se consomme peu car souvent corrompu.
Cela explique aussi les nombreuses distributions d'alcool.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2937
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

L'hygiène dans les armées du consulat et de l'empire

Message par L'âne »

L'eau était effectivement très peu consommable dans la plupart des cours d'eau. Tout s'y déversait.
Pourquoi parler au passé lorsqu'il s'agit des cours d'eau. Bien entendu des progrès ont été faits, mais on peut citer encore de trop nombreux d'endroits où les cours d'eau sont souillés. Quant à la consommation de l'eau des cours d'eau, je vous invite à la plus grande prudence.
Modifié en dernier par L'âne le 17 août 2017, 10:19, modifié 1 fois.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1794 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1258 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    549 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    07 déc. 2019, 19:09
  • Croisières Napoléon
    par Joker » 25 nov. 2019, 19:54 » dans L'actualité napoléonienne
    21 Réponses
    417 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    03 déc. 2019, 10:39
  • Napoléon et le confinement
    par Joker » 26 avr. 2020, 20:03 » dans L'actualité napoléonienne
    48 Réponses
    2081 Vues
    Dernier message par Joker
    04 juil. 2020, 19:58