Procès de Buonaparte, Adresse à tous les souverains d'Europe

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Combat-cerès
Soldat
Soldat
Messages : 9
Enregistré le : 05 févr. 2019, 10:54

Procès de Buonaparte, Adresse à tous les souverains d'Europe

Message par Combat-cerès » 14 févr. 2019, 18:09

Bonjour à tous,

Je fais appel aux intrépides historiens que vous êtes pour faire un peu d'uchronie, réécrire l'Histoire en changeant un élément historique.

Début août 1815, Napoléon attend de se faire déporter à Sainte-Hélène. Lewis Goldsmith, journaliste et espion franco-anglais successivement pour Napoléon puis pour le gouvernement anglais, proposa au gouvernement anglais de traduire ce "grand coupable" devant un tribunal suprême créé par tous les Etats d'Europe. (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5793672n)

La proposition avait été refusée par le gouvernement anglais.

Ce sujet propose d'explorer les faits tels qu'ils auraient pu avoir lieu : quelles nations, quels juges, quel pays, quel témoins, quelles preuves, quels chefs d'accusation ? En outre, c'est l'occasion de laisser libre cours à votre imagination tout en tenant compte de la géopolitique complexe de l'époque.

J'espère que cela soulèvera l'intérêt de ceux qui, comme moi, sont passionnés d'histoire, d'uchronisme et de justice.

Cordialement,

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2712
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Procès de Buonaparte, Adresse à tous les souverains d'Europe

Message par Cyril Drouet » 14 févr. 2019, 21:51

"Comme la meilleure façon d'en finir avec Bonaparte, nous voudrions que le roi de France le fit pendre ou fusiller (1), mais si cela n'est pas pratique, et que les Alliés désirent que nous nous chargions de lui (2), nous ne demandons pas mieux."
(Liverpool à Castlereagh, 21 juillet 1815)

(1)
Ordonnance royale du 6 mars 1815 :
« L'art. 12 de la charte constitutionnelle nous charge spécialement de faire les règlements et ordonnances nécessaires pour la sûreté de l'Etat; elle serait essentiellement compromise, si nous ne prenions pas des mesures promptes pour réprimer l'entreprise qui vient d'être formée sur un des points de notre royaume, et arrêter l'effet des complots et attentats tendant à exciter la guerre civile et détruire le gouvernement.
A ces causes, et sur le rapport qui nous a été fait par notre amé et féal chevalier, chancelier de France, le sieur Dambray, commandeur de nos ordres, sur l'avis de notre conseil, nous avons ordonné et ordonnons , déclaré et déclarons ce qui suit :
Art. 1er. Napoléon Bonaparte est déclaré traître et rebelle, pour s'être introduit à main armée dans le département du Var. Il est enjoint à tous les gouverneurs, commandants de la force armée, gardes nationales, autorités civiles, et même aux simples citoyens, de lui courir sus, de l'arrêter, et de le traduire incontinent devant un conseil de guerre, qui, après avoir reconnu l'identité, provoquera contre lui l'application des peines prononcées par la loi.
Art. 2. Seront punis des mêmes peines et comme coupables des mêmes crimes, les militaires et les employés de tout grade qui auraient accompagné ou suivi ledit Bonaparte dans son invasion du territoire français, à moins que dans le délai de huit jours, à compter de la publication de la présente ordonnance, ils ne viennent faire leur soumission entre les mains de nos gouverneurs, commandants de division militaires, généraux ou administrations civiles.
Art. 3. Seront pareillement poursuivis et punis comme fauteurs et complices de rébellion et d'attentat tendant à changer la forme du gouvernement et provoquer la guerre civile, tous administrateurs civils et militaires, chefs et employés dans lesdites administrations, payeurs et receveurs de deniers publics, même les simples citoyens qui prêteraient directement ou indirectement aide et assistance à Bonaparte.
Art. 4. Seront punis des mêmes peines, conformément à l'article 102 du Code pénal, ceux qui, par des discours tenus dans des lieux ou réunions publiques, par des placards affichés, ou par des écrits imprimés auraient pris part ou engagé les citoyens à prendre part à la révolte, ou à s'abstenir de la repousser.
Art. 5. Notre chancelier, nos ministres secrétaires d'Etat et notre directeur général de la police, chacun en ce qui le concerne, sont chargés de l'exécution de la présente ordonnance, qui sera insérée au Bulletin des lois, adressée à tous les gouverneurs de divisions militaires, généraux, commandants, préfets, sous-préfets, et maires de notre royaume, avec ordre de la faire imprimer et afficher tant à Paris qu'ailleurs, et partout où besoin sera. »


(2)
Convention du 2 août 1815 :
"Napoléon Buonaparte étant au pouvoir des Puissances Alliées, Leurs Majestés le Roi du Royaume-uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, l'Empereur d'Autriche, l'Empereur de Russie et le Roi de Prusse, se sont réunis en vertu des stipulations du traité du 25 Mars 1815, sur les mesures les plus propres à rendre impossible toute entreprise de sa part contre le repos de l'Europe.
[...]
Art. 1er. Napoléon Buonaparte est regardé par les Puissances qui ont signé le traité du 25 Mars dernier comme Leur prisonnier.
Art. 2. Sa garde est spécialement confiée au Gouvernement Britannique.
Le choix du lieu et celui des mesures qui peuvent le mieux assurer le but de la présente stipulation, sont réservés à S. M. Britannique.
Art. 3. Les Cours Impériales d'Autriche et de Russie, et la Cour Royale de Prusse, nommeront des Commissaires qui se rendront et demeureront au lieu que le Gouvernement de S. M. Britannique aura assigné pour le séjour de Napoléon Buonaparte, et qui sans être chargés de la responsabilité de sa garde, s'assureront de sa présence.
Art. 4. S. M. Très-Chrétienne sera invitée au nom des quatre Cours ci-dessus mentionnées à envoyer également un Commissaire Français au lieu de détention de Napoléon Buonaparte.
Art. 5. S. M. le Roi du Royaume-uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande s'engage à remplir les obligations qui résultent pour elle de la présente Convention.
Art. 6. La présente Convention sera ratifiée et les ratifications en seront échangées dans le terme de quinze jours, ou plutôt si faire se peut."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2712
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Procès de Buonaparte, Adresse à tous les souverains d'Europe

Message par Cyril Drouet » 15 févr. 2019, 12:09

cour martiale.jpg
Version anglaise :
court martiale 2.jpg




AN00092555_001_l.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2712
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Procès de Buonaparte, Adresse à tous les souverains d'Europe

Message par Cyril Drouet » 15 févr. 2019, 12:26

crime.jpg


Caricature bien évidemment à rapprocher de l'oeuvre de Prud'hon exposée au Salon de 1808 et installée l'année suivante au Palais de Justice :
Prudhon_juctice.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le procès du général Drouot
    par Rapp » 01 oct. 2018, 20:38 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    577 Vues
    Dernier message par Rapp
    01 oct. 2018, 20:38
  • Le procès du général Drouot
    par Rapp » 01 oct. 2018, 20:38 » dans Espace visiteurs
    3 Réponses
    371 Vues
    Dernier message par L'âne
    02 oct. 2018, 10:33
  • Oraison funèbre de N. Buonaparte...
    par L'âne » 05 mars 2018, 14:34 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    141 Vues
    Dernier message par Bernard
    05 mars 2018, 16:25
  • EAGLES OVER EUROPE
    par jolibois77 » 13 janv. 2015, 19:14 » dans La passion du wargame
    0 Réponses
    1086 Vues
    Dernier message par jolibois77
    13 janv. 2015, 19:14