Le mystérieux retour d'Hudson Lowe

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

GARCINION

Hudson Lowe

Message par GARCINION » 21 août 2004, 06:46

Bonjour,

Est-ce que quelqu'un a des renseignements bien précis sur le lieu et les circonstances de la mort de Hudson Lowe?

Merci d'avance.

Cordialement,

Alexandre le Grand

Re: Hudson Lowe

Message par Alexandre le Grand » 21 août 2004, 10:44

:salut:

Il est mort le 10 janvier 1844 à Chelsea, à Londres.
Mais de quoi ? :Ane:

François

Re: Hudson Lowe

Message par François » 22 août 2004, 20:56

Hudson Lowe est décédé de mort naturelle à près de 80 ans , semble-t-il d'une attaque cérébrale.
A ce sujet , il est avéré qu'Hudson LOWE a fait état à Sainte-Hélène, le 6 mai 1821, d'instructions de son gouvernement s'opposant à l'embaumement du corps de Napoléon . A-t-on trouvé dans les archives du gouverneur une trace de cet ordre , ou alors doit-on en déduire que celui-ci a reçu des instructions verbales au sujet des dispositions à prendre en ce qui concerne le corps de l'Empereur ?

Albertuk

Re: Hudson Lowe

Message par Albertuk » 04 sept. 2004, 09:17

Bonjour

Il est bien mort le 10 janvier 1844. Il avait 75 ans et n'était plus en service actif depuis 13 ans. Contrairement aux idées reçues sur l'état mental de Lowe, son fils avait indiqué que son père n'avait pas été dans un état morose que les historiens lui avait prêté dans les dernières années de sa vie (voir le livre de Seaton - Napoleon's Captivity - à ce sujet). Mais il décéda bien certainement dans le besoin car sa fille, qui ne s'était pas mariée et vivait donc avec son père, hérita d'une maigre pension du gouvernement en reconnaissance des services de son père illustre.

Hudson Lowe fut enterré près de son épouse (qui le précéda de 12 ans dans la tombe) dans une église tout près de Oxford Street à Londres où une stèle figure toujours (tous les restes mortels des personnes de cette église furent cependant transférés dans un cimetière londonien il y a plusieurs années). Cette stèle rappelle le fait remarquable que cet officier reçut les plus hautes médailles militaires de son pays, et aussi de la Russie et de la Prusse, a son époque. Elles lui avait été décernées pour avoir bravé tous les dangers en 1814 en traversant la France napoléonienne, seul et à cheval, pour apporter à Londres la nouvelle de la capitulation.

d'hautpoul

Re: Hudson Lowe

Message par d'hautpoul » 04 sept. 2004, 20:45

bonjour
Cher Stéphan ,oui il existe 3 tomes "Mémoires de Hudson Lowe",je le sais depuis quelques jours ,ces ouvrages sont en posséssion de l'ami dont je vous ai parlé en privé.

Amicalement

Albertuk

Re: Hudson Lowe

Message par Albertuk » 04 sept. 2004, 22:48

Bonsoir
A ce sujet , il est avéré qu'Hudson LOWE a fait état à Sainte-Hélène, le 6 mai 1821, d'instructions de son gouvernement s'opposant à l'embaumement du corps de Napoléon . A-t-on trouvé dans les archives du gouverneur une trace de cet ordre , ou alors doit-on en déduire que celui-ci a reçu des instructions verbales au sujet des dispositions à prendre en ce qui concerne le corps de l'Empereur ?
C'est Marchand qui, dans ses Mémoires, affirme ce point. Or il n'en fut rien. Lowe ne reçut aucune instruction de son gouvernement au sujet d'un embaumement et ne reçut aucune demande écrite de Montholon à ce sujet lors des préparations des funérailles. Il ne s'y serait pas opposé non plus, à mon humble avis, car aucune instruction ne l'en empêchait. De plus, les autres témoins (Bertrand, Montholon, Ali) ne mentionnent pas une demande d'embaumement qui aurait été rejetée par Lowe. Je pense donc que cette hypothèse germa dans le seul esprit de Marchand.

Ce à quoi Lowe s'opposa fut le retrait des organes (coeur et estomac) souhaités par les Français. Sur ce point, Lowe invoqua ses ordres qui stipulaient que Napoléon devait être enterré à Sainte-Hélène, et donc un enterrement se devait du corps entier, non privé de certains morceaux.

Or Marchand écrit ses Mémoires de la captivité après son retour de l'expédition de 1840. Et il est donc important de noter que Antommarchi écrivit, dès 1823, que l'embaumement ne put avoir lieu faute des "substances nécessaires". Marchand ne pouvait ignorer ce livre qui avait fait tant de bruit. Certains passagers de 1840 l'avait sans doute dans leurs bagages pour les témoignages de l'enterrement qui pouvaient être utiles à l'exhumation.

Or on sait que Marchand, plus que les autres témoins de 1840, fut étonné du trop bon état du corps de celui qu'il avait servi tous les jours jusqu'à sa mise au cercueil. Pourquoi alors mentionner après 1840 que Lowe avait une instruction de son gouvernement d'empêcher un embaumement? Lui qui avait été si précis dans ses écrits laissait ici une porte ouverte sur un mensonge car il n'avait aucune preuve de ce qu'il affirmait!...

Alors, les substitutionistes peuvent penser que Marchand laissa ici un indice: afin de ne pas égarer les chercheurs futurs sur la piste de l'embaumement pour expliquer la conservation de Napoléon, il préféra poser une assertion historiquement fausse mais qui avait un poids officiel, donc meilleur que de simples témoignages lointains de 1821, pour signifier que l'explication de cette conservation devait nécessairement être ailleurs que dans l'embaumement. Sa précaution n'était pas idiote car, rappelons, le docteur Henry lui-même écrivit, après avoir lu les rapports de l'expédition de 1840 sur la conservation du corps, que Napoléon avait nécessairement été embaumé en 1821...!

En bref, Marchand ne voulut-il pas nous dire: moi je ne comprends rien à cette conservation, et je l'ai dit aux témoins en 1840, mais l'explication est ailleurs que dans un embaumement...

Albertuk

Re: Hudson Lowe

Message par Albertuk » 04 sept. 2004, 22:56

Bonsoir
Cher Stéphan ,oui il existe 3 tomes "mémoires de Hudson Lowe",je le sais depuis quelques jours ,ces ouvrages sont en posséssion de l'ami dont je vous ai parlé en privé.
Les Mémoires en question sont en fait l'oeuvre monumentale de Forsyth, chargé par les enfants de Hudson Lowe après le décès de ce dernier de rétablir la vérité sur leur père. Ce fut le premier ouvrage publié sur la captivité qui utilisait la correspondance du gouverneur Lowe. Cette correspondance complète se trouve à présent dans les divers volumes de ce qui constitue les Lowe Papers à la British Library notamment. De son vivant, Lowe préparait sa réponse aux attaques dont il avait été l'objet mais, après 12 ans d'efforts, il n'avait jamais pu achever son travail. Forsyth s'en chargea. Inutile de dire que cet ouvrage est avant tout un apologisme du gouverneur. Il y a beaucoup de vérités, appuyées par de nombreuses preuves au travers des courriers de Lowe, mais il y a toutes les omissions génantes aussi.

Mais l'ouvrage de Forsyth fit acte à sa sortie et, depuis, on n'attaqua pas Lowe sans un dossier béton.

Albertuk

Re: Hudson Lowe

Message par Albertuk » 05 sept. 2004, 16:01

Bonjour

Comme ailleurs, l'opinion anglaise est partagée. Certes Hudson Lowe ne fut pas l'officier idéal pour entretenir des relations avec Napoléon. Mais il faisait bien son devoir de geôlier et, après tout, ce fut son rôle. Ses instructions étaient aussi bien plus strictes que la politique qu'il employa.

Il était surtout très indécis et très inquiet par son rôle. Indécis à renvoyer O'Meara, par exemple, comme son ministre de tutelle (Bathurst) le lui avait demandé plusieurs mois avant que la situation de Lowe devenait intenable avec ce docteur plutôt menteur. Indécis à compléter ensuite ses Mémoires afin de défendre son rôle d'officier en charge d'un prisonnier célèbre: il a fallu attendre Forsyth, alors que Lowe disposait de tous les documents pouvant incriminer O'Meara, Antomarchi, Arnott, Gourgaud, et tous les autres qui jetèrent l'huile sur le feu à son égard. Il se montra donc incapable de se défendre lui-même n'étant pas habitué à de telles situations de société et de diffamations: il avait espéré que le gouvernement allait le défendre car il n'avait fait que remplir la mission qu'on lui confia.

Bref, au total, Lowe était un officier respectueux de l'autorité (il obéissait aux ordres mais pas aveuglément car savait mettre de l'eau dans le vin, par exemple au sujet du budget de Longwood, puis en donnant à Napoléon la plus grande partie de l'île à partir de janvier 1820), conscient et serein envers ses devoirs (un autre que lui aurait sûrement disjoncté en face de cette tâche sans sommeil -- pour leur part, les commissaires étrangers réclamaient carrément leur rappel), plutôt intelligent (il avait empêché le Prince d'Orange de se rallier à Napoléon avant la campagne de Belgique, il avait prévu le champ de bataille de Waterloo et fait préparer des fortifications que Wellington employa plus tard). Cependant, ayant passé sa vie en campagnes, au service pour son pays, il manquait totalement d'expérience de la vie en société... et beaucoup de gens lui reprochaient son manque de tact. En final, plus militaire que chambellan, il était plus proche de Napoléon ou de Bertrand que de Montholon ou de Bathurst. Mais l'Histoire n'a pas été faite pour rapprocher ces hommes.

GARCINION

Re: Hudson Lowe

Message par GARCINION » 10 sept. 2004, 04:11

Bonjour Stéphane,

Ces mémoires ne sont pas aussi introuvables que cela, mais ils sont chers, dans les 70 dollars à peu près, pour l'édition anglaise.

Malheureusement j'ignore le prix et la disponibilité de cet ouvrage dans sa traduction francaise.

Amicalement,

Christophe

Re: Hudson Lowe

Message par Christophe » 10 sept. 2004, 10:11

Il y a 4 volumes parus et mis en forme par W. Forsyth. Ils parurent en 1853 en France, chez Amyot je crois. Ils sont composés de papiers laissés par Hudson Lowe et archivés au Record Office à Londres. En 1830, parurent à Paris des mémoires d'HUdson Lowe. Mais il s'agit d'une supercherie... :salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Hudson Lowe à Sainte-Hélène.
    par Joker » 19 févr. 2019, 20:15 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    108 Vues
    Dernier message par Joker
    16 avr. 2019, 20:38
  • Mémorial Hudson Lowe à Londres
    par Joker » 19 juin 2019, 20:08 » dans Monuments Napoléoniens
    3 Réponses
    195 Vues
    Dernier message par Joker
    20 juin 2019, 19:33
  • Hudson Lowe : le grand brûlé de Sainte-Hélène.
    par Joker » 11 janv. 2019, 18:55 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    477 Vues
    Dernier message par Joker
    11 janv. 2019, 18:55
  • Collection documents Lowe sur Gallica
    par Joker » 23 avr. 2019, 20:19 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    84 Vues
    Dernier message par Joker
    23 avr. 2019, 20:19