Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Joséphine

Message par Joséphine » 29 janv. 2006, 19:09

Lorsque je dis que ce n'était pas dans la tradition de la guerre de l'époque, j'entends par là que de tels comportements furent générés par le désespoir des envahisseurs d'une part, et d'autre part par la rage des Russes de voir leur pays dévasté.

Quant aux soldats de Napoléon qui tombèrent aux mains de leurs adversaires, ils connurent bien peu de mansuétude, en dépit de nombreux épisodes de générosité contés par les Mémoires, textes provenant, par définition, de prisonniers qui parvinrent à survivre.

Rudoyés lors de leur capture, ils étaient dirigés vers l'intérieur du pays, souvent après avoir été dépouillés de leurs vêtements ...
Autant dire que ceux qui furent concernés par ce cruel traitement n'allèrent pas bien loin !...*







:salut:

Joker

Message par Joker » 29 janv. 2006, 22:40

Dans son ouvrage "Les soldats de la Grande Armée", Damamme fait un édifiant parallèle entre le traitement réservé aux prisonniers étrangers en France et celui infligé aux Français à l'étranger sous l'Empire.
Si globalement, les Autrichiens, les Russes et les Prussiens se montrent respectueux de l'intégrité de leurs prisonniers (il règne même un véritable esprit de corps entre soldats appartenant à ces armées et ceux des troupes impériales), il en va tout autrement des Anglais et des Espagnols.
Une fois entre les mains de ces deux nations, les prisonniers deviennent des outils, voire des jouets que l'on peut briser en toute impunité.
Les tristement célèbres pontons de Portsmouth et Cadix, ainsi que l'île de Cabrera en font foi.
En comparaison, le périple en terre de France de lord Blayney, aristocrate et général anglais fait prisonnier sur parole en 1811 a de quoi laisser rêveur.
Le contraste est plus que révélateur d'un état d'esprit.
Napoléon lui-même aura cette citation : "Les prisonniers de guerre n'appartiennent pas à la puissance pour laquelle ils ont combattu; ils sont sous la sauvegarde de l'honneur et de la générosité de la nation qui les a désarmés."

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 30 janv. 2006, 07:53

Napoléon lui-même aura cette citation : "Les prisonniers de guerre n'appartiennent pas à la puissance pour laquelle ils ont combattu; ils sont sous la sauvegarde de l'honneur et de la générosité de la nation qui les a désarmés."
S'il avait pu se répéter un peu plus souvent cela (De l'Espagne à la Calabre en passant par la Russie, la Syrie, l'Egypte, sans oublier la Guadeloupe, Haïti ou encore le Tyrol), "l'honneur" de France ne s'en serait pas porté plus mal... :?


Salutations respectueuses.

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2730
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par Cyril Drouet » 01 nov. 2017, 10:01

« Le soir de cette longue journée, la colonne impériale approcha de Gjatz, surprise de trouver sur son passage des Russes tués tout nouvellement. On remarquait que chacun d'eux avait la tête brisée de la même manière, et que sa cervelle sanglante était répandue près de lui. On savait que deux mille prisonniers russes marchaient devant, et que c'étaient des Espagnols, des Portugais et des Polonais qui les conduisaient. Chacun, suivant son caractère, s'indignait, approuvait, ou restait indifférent. Autour de l'Empereur, ces différentes impressions restaient muettes. Caulaincourt éclata, il s'écria « que c'était une atroce cruauté. Voilà donc la civilisation que nous apportions en Russie ! Quel serait sur l'ennemi l'effet de cette barbarie ? Ne lui laissions-nous pas nos blessés, une foule de prisonniers ? Lui manquerait-il de quoi exercer d'horribles représailles ? »
Napoléon garda un sombre silence, mais le lendemain ces meurtres avaient cessé. On se contenta de laisser ces malheureux mourir de faim dans les enceintes où, pendant la nuit, on les parquait comme des bêtes. C'était sans doute encore une barbarie; mais que pouvait-on faire ? Les échanger ? l'ennemi s'y refusait. Les relâcher ? ils auraient été publier le dénuement général, et, bientôt réunis à d'autres, ils seraient revenus s'acharner sur nos pas. Dans cette guerre à mort, leur donner la vie, c'eût été se sacrifier soi-même. On fut cruel par nécessité. Le mal venait de s'être jeté dans une si terrible alternative.
Au reste, dans leur marche, vers l'intérieur de la Russie nos soldats prisonniers ne furent pas traités plus humainement, et là, pourtant, l'impérieuse nécessité n'était point une excuse. »
(Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée pendant l’année 1812)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1352
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par Bernard » 01 nov. 2017, 10:21

Durant cette période, les évocations de ce genre sont nombreuses. Des centaines de milliers d'hommes confrontés à des situations très dures, cela ne peut que susciter de telles horreurs. Oui, il y a eu des massacres, et dans les deux camps. Je vous renvoie volontiers au n° 63 de Gloire & Empire consacré aux prisonniers de la Grande Armée en Russie. Beaucoup ne sont pas restés longtemps prisonniers, victimes des partisans et autres cosaques. Même prisonniers, leur sort n'a souvent pas été meilleur.
Ceci dit, il ne faut pas oublier que les conditions ont été extrêmement difficiles dans les deux camps. Russes et soldats de la même armée ont souffert des mêmes privations et des mêmes conditions météorologiques. Survivre était pour tous la priorité... un contexte suscitant les pires exactions !

William Turner

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par William Turner » 01 nov. 2017, 10:48

Cyril Drouet a écrit :
01 nov. 2017, 10:01
Le mal venait de s'être jeté dans une si terrible alternative.
(Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée pendant l’année 1812)

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1648
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par C-J de Beauvau » 01 nov. 2017, 11:20

Un témoignage du traitement de prisonniers français :
......En traversant cette malheureuse ville d'Oschrniana, nous vîmes une centaine d'officiers prisonniers, entassés dans la geôle de l'endroit, derrière les fenêtres garnies de barres de fer; ces malheureux étaient en manches de chemise, ayant été dépouillés par les Cosaques de leurs habits, pantalons, etc. En nous voyant, ces infortunés nous appelèrent à travers leurs barreaux; ils demandaient à manger et du feu, et joignaient de grands gestes à leurs cris déchirants. Des spectacles aussi tristes se représentaient à chaque pas; je fus donc bien surpris de voir mes camarades s'approcher, leur faire distribuer le reste de nos provisions et quelques vêtements, puis se rendre chez le starotz. nom slave donné au maire ou chef de village. Ils exigèrent de lui que l'on chauffât le poêle de leur prison; enfin, ils laissèrent de l'argent pour qu'on leur achetât des vêtements, du pain et de la viande, menaçant d'une punition sévère, si l'on n'avait pas égard à leurs ordres. Je demandai à Wlodeck le motif de cet intérêt extraordinaire, il me répondit: « Ce sont des francs-maçons. Francs-maçons nous-mêmes, nous avons dû secourir nos frères, puisque nous le pouvions.......
CD Rochechouart
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2689
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par L'âne » 01 nov. 2017, 12:09

Cyril Drouet a écrit :
01 nov. 2017, 10:01
Les relâcher ? ils auraient été publier le dénuement général, et, bientôt réunis à d'autres, ils seraient revenus s'acharner sur nos pas. Dans cette guerre à mort, leur donner la vie, c'eût été se sacrifier soi-même. On fut cruel par nécessité. Le mal venait de s'être jeté dans une si terrible alternative.
Je me demande si le dilemme russe n'est pas le même auquel dut faire face l'armée de Bonaparte à Jaffa...
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1352
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par Bernard » 01 nov. 2017, 13:31

L'âne a écrit :
Je crois même qu'il avait mûri.
Probablement. Mais il avait surtout d'autres préoccupations... et était finalement plutôt protégé face aux difficultés extérieures.
Sous l'Empire, il n'a jamais encouragé les exactions, il les aurait même plutôt dénoncées. Il était également indigné de ce qu'on lui rapportait ou de ce qu'il voyait mais ses commentaires sont rares...

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2689
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Massacres de prisonniers durant la campagne de Russie

Message par L'âne » 01 nov. 2017, 13:41

Bernard a écrit :
01 nov. 2017, 13:31
mais ses commentaires sont rares...
Parce qu'il savait que le milieu de la guerre est corrupteur et qu'il est illusoire de "penser" une guerre dans les règles qu'on voudrait établir. Les "dérapages" sont inhérents aux conflits.

Il est curieux de voir que des prisonniers Russes ont été emmenés au-delà de leurs frontières. Voici ce qu'écrit Marie Pierre Rey dans son ouvrage "L'effroyable tragédie" :
"Le sort des prisonniers russes emmenés en France fut plus chaotique encore. N. Troïtski évalue entre 2 000 et 3 000 le nombre de Russes faits prisonniers*, et parmi eux, quelques centaines tout au plus seraient arrivées en France, les autres étant restés en Pologne ou en Prusse, employés à la construction de routes ou de fortifications**."

*N. Troickij, 1812, Velikij god Rossii, op. cit., p. 455.
**T. Lentz, L’Effondrement du système napoléonien, op. cit.,p. 322.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le vol durant la campagne de Russie…
    par L'âne » 10 sept. 2017, 12:46 » dans Salon Ier Empire
    11 Réponses
    372 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    23 oct. 2017, 18:02
  • Anthropophagie et autophagie durant la campagne de Russie...
    par Peyrusse » 28 août 2017, 20:28 » dans Salon Ier Empire
    17 Réponses
    730 Vues
    Dernier message par L'âne
    25 sept. 2018, 07:44
  • Alimentation : Les pommes de terre ? Un trésor durant la campagne de Russie !
    par Peyrusse » 14 déc. 2017, 20:16 » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    207 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    14 déc. 2017, 20:16
  • Les prisonniers oubliés de la campagne de Russie
    par C-J de Beauvau » 03 juin 2019, 15:39 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    125 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    03 juin 2019, 17:52
  • [CHEVAUX] Le destin des chevaux durant la campagne de Russie…
    par Peyrusse » 18 oct. 2017, 10:33 » dans Salon Ier Empire
    16 Réponses
    590 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    21 oct. 2017, 13:05