Ouvrard plus fort que Bonaparte

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3861
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Cyril Drouet »

L'âne a écrit :
26 sept. 2018, 10:49
Cyril Drouet a écrit :
26 sept. 2018, 08:36
A qui pensez-vous s'il vous plait ?
"L'Empereur me cita, à cet égard, des traits et des noms si marquants que je n'ose les écrire. Je ne veux point ternir la gloire de quelques noms qui appartiennent à l'histoire.[...] « — Ces hommes, ajouta l'Empereur, sont cependant des héros. »
(Mémoires du duc de Vicence)

J'entends bien mais je voulais savoir de qui parle Bernard quand il écrit "ceux-ci".
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1579
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Bernard »

Nous en avons déjà abondamment parlé, et nous n'avons pas trouvé d'accord sur ce point. Ne souhaitant pas davantage ouvrir cette discussion, je me contenterai de citer à nouveau le duc de Vicence :
- Il rapporte des propos de l'Empereur (cela doit être le 3 avril 1814) : “Les maréchaux, beaucoup de généraux ont perdu la tête, me dit-il ; ils ne voient pas que, sans moi, il n’y a plus d’armée et que, sans cela, il n’y a pas de garantie pour eux. L’ennemi étant à Paris, ils se jettent dans la gueule du loup. Ils n’ont rien dit, mais j’ai bien vu qu’ils penchaient pour l’abdication.”
- Le 6 avril à Fontainebleau, Napoléon s'écrie : “C’est, ajouta-t-il, dans les hauts rangs de la société que se trouvent les traîtres. Ce sont ceux que j’ai le plus élevés qui m’abandonnent les premiers ! Les officiers, les soldats mourraient encore tous pour moi, les armes à la main !”
- Plus tard, à Paris, face au tsar Alexandre, Ney doit se justifier : “Le prince de la Moskova, pour faire cesser sans doute notre étonnement, s’approcha de nous et balbutia quelques mots pour justifier ce qu’il appelait sa bonne intention : il avait écrit pendant la nuit au président du gouvernement provisoire pour lui annoncer qu’il venait de décider l’Empereur à abdiquer et on avait fait imprimer sa lettre.”
- Avant même le traité de Fontainebleau du 11 avril, maints maréchaux avaient déjà changé de camp (même source) : “Depuis le 8, le maréchal Oudinot s’était cru obligé d’envoyer son adhésion, et d’y joindre même celle des IIe, VIIe et XIe corps d’infanterie et des Ve et VIe de cavalerie. Depuis le 7, le maréchal duc de Dantzig avait aussi cru devoir donner l’exemple d’envoyer la sienne ; il avait été imité par le général Ameil. Les généraux comte de Lagrange, inspecteur de la gendarmerie, le maréchal Jourdan, les comtes de Valmy et Michaud avaient cru devoir imiter le maréchal Oudinot et avaient aussi envoyé la leur, le 8, ainsi que la 2e division de Vieille Garde, la Jeune Garde et les dragons . Ce même jour, 9 avril, était arrivée celle de l’archichancelier Cambacérès, prince de Parme . Enfin la soumission était générale.”
- “L’Empereur, cependant, ne l’était [vaincu] que par la trahison, par la puissance et l’irrésistible entraînement de quelques événements qui venaient de le livrer à la vengeance de l’Europe entière coalisée contre lui ; sa gloire avait survécu à sa fortune. Une partie de la Vieille Garde et les fidèles Polonais étaient toujours agités depuis les soirées des 6 et 7, dans lesquelles quelques militaires avaient parcouru les rues en faisant entendre des cris de : “Vive l’Empereur ! Mort aux traîtres !”
- Sur Ney, ces propos de Napoléon la veille de la fameuse tentative de suicide : “qu’il ne savait que depuis deux jours que Ney l’avait tout à fait abandonné ; qu’il ne voulait pas encore croire aux propos qu’on l’avait assuré qu’il tenait sur lui ; que la tête lui avait donc tourné ; qu’il l’avait du reste bien prévu mais qu’en le gardant à l’armée, il lui eût peut-être fait encore de plus grandes sottises...”
- Sur Ney toujours : “Oudinot est comme lui, une pauvre tête ; ce sont des héros sur le champ de bataille, mais, hors de là, leur ambition, la crainte d’arriver trop tard au partage des honneurs et des richesses leur feraient renier leur père.”
- Sur Ney encore : “Vous pouvez me dire la vérité, ajouta-t-il, car je le connais. Il était contre moi hier et il se ferait tuer pour moi demain. Je suis sûr, au reste, des propos qu’il a tenus, il y a quelques jours, chez Talleyrand car c’est devant tant de personnes qu’ils sont publics.”
Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1579
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Bernard »

Cyril Drouet a écrit :
26 sept. 2018, 11:01
J'entends bien mais je voulais savoir de qui parle Bernard quand il écrit "ceux-ci".
De tous ceux que vise Napoléon lui-même (voir quelques exemples dans le message précédent). Ni plus, ni moins.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3861
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Cyril Drouet »

Bernard a écrit :
26 sept. 2018, 11:38
Cyril Drouet a écrit :
26 sept. 2018, 11:01
J'entends bien mais je voulais savoir de qui parle Bernard quand il écrit "ceux-ci".
De tous ceux que vise Napoléon lui-même (voir quelques exemples dans le message précédent). Ni plus, ni moins.
Quand on se penche sur les maréchaux qui pourraient faire l’affaire quand Napoléon dit ceci à Caulaincourt, « Il m’a cité des maréchaux, des généraux, des hommes très marquants qu’il avait cru ses plus fidèles, ses plus dévoués amis et qui avaient conspiré contre lui sous le Consulat et notamment lors du Concordat et qu’il s’était borné à tenir éloignés de la cour pendant quelques mois » ; on pourrait penser pour faire large à Brune, Masséna, Augereau, Bernadotte, Gouvion Sain-Cyr, Oudinot et Lannes.

Après, pour reprendre votre expression, j’ai bien du mal à voir là une belle brochette de traîtres.
Avatar du membre
Soldat Inconnu
Soldat
Soldat
Messages : 99
Enregistré le : 06 sept. 2017, 20:30
Localisation : L'Élysée

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Soldat Inconnu »

Napoléon aurait dit, imposant la loi du politique, de l'État, à l'argent et au commerce : « La Bourse, je la ferme, les boursiers, je les enferme ».
(Éric Zemmour - Destin français - 2018)
Timeo danaos et dona ferentes
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3861
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Ouvrard plus fort que Bonaparte

Message par Cyril Drouet »

Soldat Inconnu a écrit :
29 sept. 2018, 12:42
Napoléon aurait dit, imposant la loi du politique, de l'État, à l'argent et au commerce : « La Bourse, je la ferme, les boursiers, je les enferme ».
(Éric Zemmour - Destin français - 2018)
Zemmour n'étant pas à une bêtise près en matière d'histoire, notamment d'histoire napoléonienne, j'aimerais bien, par logique prudence, savoir quelle source ce polémiste donne à cette "citation".
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Le financier Ouvrard (1770 - 1846)
    par L'âne » 26 sept. 2018, 05:41 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    5562 Vues
    Dernier message par L'âne
    26 sept. 2018, 05:41
  • Fort l’Écluse
    par Demi-solde » 05 mai 2018, 09:45 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    316 Vues
    Dernier message par Talavera
    05 mai 2018, 18:28
  • Fort Boyard
    par Maria Kel » 03 sept. 2016, 17:31 » dans Monuments Napoléoniens
    18 Réponses
    2825 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    19 sept. 2016, 17:27
  • ARTILLERIE : Artilleurs au fort de Seclin
    par Général Colbert » 13 sept. 2017, 20:43 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    4 Réponses
    576 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    10 mai 2020, 15:22
  • INFANTERIE AU FORT DE SECLIN (PORTRAITS)
    par Général Colbert » 13 sept. 2017, 20:48 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    8 Réponses
    736 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    10 mai 2020, 14:58