L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Le Brave

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par Le Brave » 03 mars 2018, 11:18

Je n'arrive plus à suivre. C'est quoi le crime d'état pour Michel KERAUTRET ? L'exécution de Palm ou la publication du pamphlet haineux ?

barthelemy

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par barthelemy » 03 mars 2018, 11:42

C'est bien entendu l'exécution de Palm qui est rapportée par Michel KERAUTRET comme étant un "crime d'Etat" (c'est le titre du livre)

A noter que le titre de la conférence de Jeudi soir dernier était "L'affaire Palm : L'Allemagne face au tournant fondateur de 1806" :salut:

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2643
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par L'âne » 03 mars 2018, 13:38

Pour répondre à la question posée : l'exécution de Johann PALM fut-elle une faute politique ?
Je crois que oui, car cet acte de rigueur, au nom de la sûreté de l'armée et au-delà des Français, suscita une vive émotion et engendra des accusations et un déchaînement contre Napoléon et la France.

Thierry LENTZ "La France et l'Europe de Napoléon" : "l'affaire fit grand bruit et grand mal à l'image de la France en Allemagne."

Jean TULARD "Napoléon ou le mythe du sauveur" : "Cette campagne [1809] rencontrait des échos favorables dans une opinion qu'avait retournée l'exécution du libraire Palm, fusillé en 1806..."

Georges LEFEBVRE "Napoléon" : "Il [Napoléon] laissait la Grande Armée chez ses alliés allemands - à leurs frais bien entendu-, ce qui procurait à ses finances un soulagement singulièrement opportun, mais faisait des mécontents. « J'ai aimé les Français qui ont chassé nos ennemis, qui nous ont rendus à nos légitimes souverains, écrivait Mme de Montgelas à Talleyrand, mais je déteste ceux qui vivent aux dépens de ma pauvre patrie et en deviennent les sangsues.» Le sentiment national commençait à s'émouvoir;"
Aurea mediocritas

Bastet

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par Bastet » 03 mars 2018, 14:35

L’historien russe Eugène Tarlé écrit dans son Napoléon (1960) que Palm fut fusillé sur ordre exprès de l’Empereur "uniquement parce qu’il avait refusé de révéler le nom de l’auteur d’une brochure jugée subversive "…… il écrit aussi que " Napoléon en tant que fait historique est un phénomène qui ne peut plus jamais se reproduire nulle part, car, la situation qui existait en France et en Europe à la fin du XVIII° et au début du XIX° siècle ne se représentera jamais dans l’histoire mondiale ", Napoléon qu’il définit comme une personnalité aussi vaste que complexe, un "phénomène de la nature " comme le qualifia le publiciste autrichien Gentz auquel on attribuera " d'abord la paternité du pamphlet diffusé par Palm " ( p.61, Un crime d'Etat...) ou encore, selon Nietzsche, celui qui comprit " la nécessaire conjonction de l’homme supérieur et de l’homme redoutable" ( Volonté de puissance) et qu’il célébra comme " l’un des plus grands continuateurs de la Renaissance" et comme l’homme " qui voulait une Europe d’un seul tenant, et cette Europe maîtresse du monde " ( Gai savoir) , Nietzsche ira jusqu’à écrire " L’évènement qui a déterminé Goethe à transformer son Faust, voire tout le problème de l’homme, c’est l’apparition de Napoléon " ( Par delà le bien et le mal)….
Quant à Michel Kerautret ( Un crime d'Etat sous l'Empire) il écrit entre autres " Napoléon est maintenant sans conteste le véritable souverain de l'Allemagne, l'arbitre suprême, le juge des querelles entre princes" par ailleurs, sa domination est une "domination bienveillante" (p. 47) quant au verdict rendu " Napoléon fut en quelque sorte aveuglé par une évidence trop parfaite et le libraire Palm en fut la victime" (p. 61).
" On a souvent rapproché l'arrestation, le procès sommaire et l'exécution de Palm à Braunau de l'enlèvement et de l'exécution du duc d'Enghien [....] . Peut-on dès lors transposer la formule rapportée par Fouché dans ses Mémoires: "pire qu'un crime, une faute"? Dans les deux cas, Napoléon assume en tout cas pleinement la responsabilité de la décision [...]. Crime ou non, l'exécution de Palm fut-elle , du moins, politiquement -et cyniquement- utile ? Napoléon croyait fermement à la dissuasion par l'exemple [...]. Endurci par l'expérience de la guerre ( Napoléon) sait qu'on ne gagne pas de batailles sans sacrifier des vies humaines.Telle est la logique qui sous-tend l'ordre du 5 août. Elle a sa cohérence, et même si chaque "particulier" peut la trouver cruelle, Napoléon, quant à lui, l'assume pleinement . Pour apprécier s'il y eut faute, c'est donc dans cette logique qu'il convient de se placer" ( pp. 69, 72,73 )

" Napoléon et Palm ont tous deux laissé une trace durable dans la mémoire de l'Allemagne" (p.77) mais " A l'égard du comportement de Napoléon dans cette affaire,le jugement de la postérité a beaucoup fluctué selon les lieux et les époques, mais il demeure globalement négatif " (p. 81)

Le Brave

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par Le Brave » 03 mars 2018, 14:45

L'exécution de Palm n'a pas eu l'effet souhaité, mais qu'est-ce que Napoléon pouvait faire d'autre ? Laisser des pamphlets haineux se multiplier ? Le résultat aurait été le même, peut-être même pire...

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1374
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par Joker » 03 mars 2018, 18:10

Si les avis divergent en partie sur le sens à donner à l'action de Palm - et ce n'est que normal sur un forum pluraliste où les sensibilités des uns ne sont pas forcément celles des autres - il me semble en tout cas qu'une majorité des avis exprimés condamne la vigueur extrême avec laquelle la publication de ce pamphlet a été réprimée.
C'est à tout le moins une atteinte grave à la liberté d'expression, mais il est évident que cette notion a elle aussi évolué depuis cette époque.
Néanmoins, face à cette exécution inique, je me permettrai de paraphraser Talleyrand lorsqu'il s'est exprimé à propos de celle du duc d'Enghien : "Plus qu'un crime, c'est une faute !"
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1613
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par C-J de Beauvau » 03 mars 2018, 19:12

par Joker » 03 mars 2018, 18:10
je me permettrai de paraphraser Talleyrand lorsqu'il s'est exprimé à propos de celle du duc d'Enghien : "Plus qu'un crime, c'est une faute !"
Pourtant il semblerait qu'il en fut l'instigateur

Chateaubriand écrit: « Quand M. de Talleyrand, prêtre et gentilhomme, inspire et prépare le crime en inquiétant Bonaparte avec insistance, il craignait le retour de la légitimité ».
C'était vrai, et si un terroriste eût réussi à abattre Bonaparte, c’en était fait pour l'ex-évêque, de sa carrière, de son rang, de sa fortune et de la France telle qu'il la concevait à cette époque. Il fallait établir pour Bonaparte une légitimité; Napoléon le savait bien en 1812, quand, brouillé avec Talleyrand, il disait « C'est un de ceux qui ont contribué à établir ma dynastie… ». Par quels moyens ? En donnant un gage aux Conventionnels régicides et brumairiens, un gage tel qu'ils seraient tous assurés que Bonaparte couronné ne leur reprocherait jamais leur passé sanglant… ce gage c'était le cadavre d'un Bourbon, c'était le pacte du sang conclu entre la Terreur et l'Empire. L'évêque boiteux n'a pas hésité, à mettre son pied bot dans une flaque de sang et il n'en a pas été éclaboussé!
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2643
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par L'âne » 03 mars 2018, 19:40

Joker a écrit :
03 mars 2018, 18:10
...je me permettrai de paraphraser Talleyrand lorsqu'il s'est exprimé à propos de celle du duc d'Enghien : "Plus qu'un crime, c'est une faute !"
Ce mot est attribué tantôt à Talleyrand, et bien plus à Fouché (qui aurait dit selon les pamphlets royalistes : « C'est un coup de fusil
inutilement lâché.
»
Il semblerait que ce soit Antoine BOULAY de la Meurthe qui l'ait prononcé.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1374
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par Joker » 03 mars 2018, 19:46

C'est le problème des citations : on ne sait jamais avec certitude si elles sont authentiques ou apocryphes.

Mais bon, dans le cas présent, c'est davantage la teneur de la citation que son auteur qui importe. ;-)
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2643
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: L'exécution de Johann PALM, une faute politique ?

Message par L'âne » 03 mars 2018, 19:49

Joker a écrit :
03 mars 2018, 19:46
Mais bon, dans le cas présent, c'est davantage la teneur de la citation que son auteur qui importe. ;-)
Oui, effectivement.
J'intervenais pour souligner que malgré un esprit au-delà du commun, certains hommes de cette époque ne se gênaient pas pour paraphraser leurs contemporains... Ce que fit Fouché, apparemment, dans le présent.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] L'affaire Palm, un crime d'État sous l'Empire
    par L'âne » 26 oct. 2017, 12:40 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    203 Vues
    Dernier message par L'âne
    26 oct. 2017, 12:40
  • Exécution à la baïonnette
    par L'âne » 10 sept. 2018, 06:25 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    193 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    10 sept. 2018, 17:06
  • "Un crime d'état sous l'Empire - L'affaire Palm" - Michel KÉRAUTRET
    par L'âne » 31 mars 2018, 02:49 » dans Auteur du mois
    78 Réponses
    4135 Vues
    Dernier message par Joker
    04 juin 2018, 19:05
  • [ Napoléonothèque ] L'invention politique de l'événement - Bonaparte, l'Égypte
    par L'âne » 22 oct. 2017, 08:22 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    124 Vues
    Dernier message par L'âne
    22 oct. 2017, 08:22