Napoléon était-il Français ? Suite...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1242
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Joker » 29 août 2018, 18:57

Dans son excellente biographie "Joséphine ou le paradoxe du cygne", Pierre Branda coupe court aux rumeurs qui ont couru sur le compte des infidélités supposées de l'impératrice.
Son plaidoyer est convaincant et me semble représenter une base d'informations fiables.
Branda nous décrit un personnage contrasté. Une battante, une « lionne » qui dut défendre ses intérêts et ceux de ses enfants tout au long de sa vie. Non une intrigante, non une manipulatrice, mais une personne sachant tisser des liens dans tous les milieux, se faisant un réseau d’affidés de personnes lui étant redevables. Une femme généreuse aussi, à l’écoute des miséreux et essayant de les aider avec ses moyens.
Comme l'historien le dit lui-même : "Dans le cas de Joséphine, la critique des sources a souvent été négligée pour mieux conforter ce roman d’une vie que l’on croyait bien connaître".

Partant, son historiographie aurait dû se concentrer sur la femme politique et de réseaux qui sut se construire une destinée hors du commun plutôt que de revenir sans cesse sur ses prétendus écarts amoureux.
Il n'est en effet pas un article ou un livre la concernant qui ne mette l'accent sur son infidélité, mot souvent accordé au pluriel dans son cas.
Dans la littérature qui lui est consacrée, quand elle ne ressemble pas à la redoutable marquise de Merteuil, l'héroïne des Liaisons dangereuses, elle nous apparaît comme une Emma Bovary avant l'heure pimentant son quotidien dans les bras de jeunes soupirants.
On songe notamment aux livres de Joseph Turquan, La Générale Bonaparte, ou d'André Gavoty, Les Amoureux de l'impératrice Joséphine, qui lui attribue dix-huit amants en se fondant essentiellement sur la rumeur publique.
Rester dans l'histoire comme celle qui trompa Napoléon Bonaparte fut ravageur pour sa mémoire.
Pour les thuriféraires de l'empereur, elle commit à l'évidence un crime de lèse-majesté. Dès lors, on ne s'étonnera point de la sévérité de certains historiens à son sujet.
Qu'il nous suffise de citer le propos introductif de Frédéric Masson à sa Joséphine de Beauharnais pour comprendre le préjugé sexiste qui rôde autour de sa mémoire : « C'est une femme avec des os, de la chair, peu de cerveau – et des sens; ce n'est plus un être de raison, c'est la femme de son pays, de son temps, de son milieu, et si elle a tous les goûts, tous les désirs, tous les caprices de la femme qu'elle est, s'en devra-t-on étonner ? »
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 29 août 2018, 19:28

L'âne a écrit :
29 août 2018, 11:16
D'après Mathieu Molé, ministre de la Justice, et grand favori de Napoléon, Joséphine « se plaignait hautement » des « infidélités » de son mari, infidélités « dont elle tirait, d'ailleurs, de complètes vengeances avec quelques-uns de ses aides de camp ».[/color]"
Et Molé de poursuivre dans ses Souvenirs :
« Rien n’a plus irrité Bonaparte dans toute sa vie que cette impossibilité d’échapper aux vicissitudes du mariage ; son caractère et son orgueil despotique lui faisaient regretter les moeurs de l’orient. »

A ce propos, voici ce qu’il dicta à Sainte-Hélène à Gourgaud (Mémoires pour servir à l'histoire de France sous Napoléon) :
« Mahomet restreignit à quatre, le nombre des femmes que chaque musulman pouvait épouser. Aucun législateur d'Orient n'en avait permis aussi peu. On se demande pourquoi il ne supprima point la polygamie, comme l'avait fait la religion chrétienne; car il est bien constant que le nombre des femmes, en Orient, n'est nulle part supérieur à celui des hommes. Il était donc naturel de n'en permettre qu'une, afin que tous pussent en avoir. C'est encore un sujet de méditation que ce contraste entre l'Asie et l'Europe. Chez nous, les législateurs n'autorisent qu'une seule femme; Grecs ou Romains, Gaulois ou Germains, Espagnols ou Bretons, tous enfin ont adopté cet usage. En Asie, au contraire, la polygamie fut constamment permise ; Juifs ou Assyriens, Tartares ou Persans, Egyptiens ou Turcomans, purent toujours avoir plusieurs femmes. Peut-être faut-il chercher la raison de cette différence dans la nature des circonstances géographiques de l'Afrique et de l'Asie. Ces pays étant habités par des hommes de plusieurs couleurs, la polygamie est le seul moyen d'empêcher qu'ils ne se persécutent. Les législateurs ont pensé que pour que les blancs ne fussent pas ennemis des noirs, les noirs des blancs, les cuivrés des uns et des autres, il fallait les faire tous membres d'une même famille, et lutter ainsi contre ce penchant de l'homme, de haïr tout ce qui n'est pas lui. Mahomet pensa que quatre femmes étaient suffisantes pour atteindre ce but, parce que chaque homme pouvait avoir une blanche, une noire, une cuivrée et une femme d'une autre couleur. Sans doute il était aussi dans la nature d'une religion sensuelle de favoriser les passions de ses sectateurs; et en cela la politique et le prophète ont pu se trouver d'accord. »
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 29 août 2018, 19:35

Joker a écrit :
29 août 2018, 18:57
Pour les thuriféraires de l'empereur, elle commit à l'évidence un crime de lèse-majesté. Dès lors, on ne s'étonnera point de la sévérité de certains historiens à son sujet.
N'est-ce pas après tout suivre la pensée du Mémorial, bible de tout napoléonien qui se respecte :
« La femme est notre propriété, nous ne sommes pas la sienne; car elle nous donne des enfants, et l'homme ne lui en donne pas. Elle est donc sa propriété comme l'arbre à fruit est celle du jardinier. Si l'homme fait une infidélité à sa femme, qu'il lui en fasse l'aveu, s'en repente, il n'en demeure plus de traces; la femme se fâche, pardonne, ou se raccommode, et encore y gagne-t-elle parfois. Il ne saurait en être ainsi de l'infidélité de la femme : elle aurait beau l'avouer, s'en repentir; qui garantit qu'il n'en demeurera rien ? Le mal est irréparable: aussi ne doit-elle, ne peut-elle jamais en convenir. Il n'y a donc, Mesdames, et vous devez l'avouer, que le manque de jugement, les idées communes et le défaut d'éducation qui puissent porter une femme à se croire en tout l'égale de son mari. Du reste, rien de déshonorant dans la différence; chacun a ses propriétés et ses obligations: vos propriétés, Mesdames, sont la beauté, les grâces, la séduction; vos obligations, la dépendance et la soumission, etc., etc.»
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1079
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Général Colbert » 30 août 2018, 00:21

j'ai lu autrefois l'échange suivant :
-"Dis, papa, pourquoi un homme ne peut avoir qu'une seule femme ?"
-"Mon fils, la Loi protège ceux qui ne sont pas capables de se protéger eux-mêmes !"

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 30 août 2018, 10:04

Général Colbert a écrit :
30 août 2018, 00:21
j'ai lu autrefois l'échange suivant :
-"Dis, papa, pourquoi un homme ne peut avoir qu'une seule femme ?"
-"Mon fils, la Loi protège ceux qui ne sont pas capables de se protéger eux-mêmes !"
C'est l'Aiglon qui cause à son père ?

Code civil :
"article 213 : Le mari doit protection à sa femme, la femme obéissance à son mari."
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 05 sept. 2018, 14:06

"Je suis Français de toutes mes affections, comme je le suis par devoir. Je ne fais rien que par devoir et par attachement pour la France."
(Roederer, Oeuvres)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2518
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par L'âne » 05 sept. 2018, 14:22

Archibald Philip Lord ROSEBERY "Napoléon - La dernière phase" :

"Napoléon ne se souciait pas d'être considéré comme Corse. Avant tout, il était Français : «Je suis né en 1769, la Corse étant réunie à la France.» Ses ennemis l'ont accusé d'avoir troqué son extrait de naissance contre celui de Joseph, qui était né en 1768, par conséquent avant l'annexion. Sous cette impression, certain maire lyonnais, qui ne savait pas son monde, lui adressa, de très bonne foi, ce compliment : «C'est étonnant, sire, que, n'étant pas Français, vous aimiez tant la France et fassiez autant pour elle.» L'Empereur ajoutait : «Je lui tournai les talons.» Mais, sa nationalité française étant mise à part, il protestait qu'il était Italien ou Toscan plutôt que Corse. «Ma famille était en Toscane il y a deux cents ans. J'ai un pied en Italie et un en France.» L'honnête lecteur comprendra sans peine à quel point les deux pieds lui étaient utiles, puisqu'il régnait à la fois en France et en Italie."

Sudhir HAZAREESINGH "La Légende de Napoléon" :

"En fait - insulte suprême - l'homme n'était pas français : Barni (quoique lui-même à moitié italien) offrait cette conclusion infamante non seulement à cause des origines corses de l’Empereur, mais aussi par une merveilleuse reductio ab absurdo : « Ce mépris de l'humanité, ce dédain de l’opinion d’autrui, cet orgueil césarien, cette insensibilité de cœur et cette profonde indifférence morale qui distinguent Napoléon, tout cela n'est pas d'un Français. »"

[Jules BARNI (philosophe républicain) : Napoléon Ier et son historien M. Thiers]
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 05 sept. 2018, 15:05

L'âne a écrit :
05 sept. 2018, 14:22
Archibald Philip Lord ROSEBERY "Napoléon - La dernière phase" :

"Napoléon ne se souciait pas d'être considéré comme Corse.
Voilà qui entre en contradiction avec ce que l'on peut lire dans le Journal de Gourgaud ; ce qui n'empêche pas l'auteur en question de se référer à ce même journal (en oubliant de parler de l'impression ressentie : "un coup de bâton") pour évoquer l'anecdote lyonnaise ou les origines de la famille impériale.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 05 sept. 2018, 15:27

« Quand on entendit crier dans Paris l'arrêt de mort [du duc d’Enghien], il y eut un mouvement d'horreur que personne ne dissimula. On se demanda de quel droit un Corse venait de verser le plus beau comme le plus pur sang de la France. Croyait-il, pouvoir remplacer par sa famille demi-africaine la famille française qu'il venait d'éteindre ?
[…]
Chaque nation a ses vices. Ceux des Français ne sont pas la trahison, la noirceur et l'ingratitude. Le meurtre du duc d'Enghien, la torture et l'assassinat de Pichegru, la guerre d'Espagne et la captivité du Pape, décèlent dans Buonaparte une nature étrangère à la France.
[…]
Et pour qui tant de massacres, tant de douleurs ? pour un abominable tyran , pour un Corse, pour un étranger qui n'est si prodigue du sang français, que parce qu'il n'a pas une goutte de ce sang dans les veines.
[…]
[La France] doit-elle demeurer à un Corse par droit d'aubaine ? Ah! pour Dieu ne soyons pas trouvés en telle déloyauté, que de déshériter notre naturel seigneur, pour donner son lit au premier compagnon qui le demande. Si nos maîtres légitimes nous manquaient, le dernier des Français serait encore préférable à Buonaparte pour régner sur nous : du moins nous n'aurions pas la honte d'obéir à un étranger. »
(Chateaubriand, De Buonaparte, des Bourbons, et de la nécessité de se rallier à nos princes légitimes pour le bonheur de la France et celui de l’Europe)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2575
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Napoléon était-il Français ? Suite...

Message par Cyril Drouet » 05 sept. 2018, 15:45

Chateaubriand a écrit :
05 sept. 2018, 15:27
Croyait-il, pouvoir remplacer par sa famille demi-africaine la famille française qu'il venait d'éteindre ?
Autre pamphlet, mais bien plus proche de nous :
"Joseph entreprend la généalogie de la famille et, par l'intermédiaire d'un archiviste de Sarzane, en Toscane, découvre qu'elle descend en ligne directe d'un Francesco Buonaparte, dit au XVIe siècle "le Maure" ou "le Maure de Sarzane". Ce Buonaparte-là, mercenaire à Ajaccio, était au service de la république de Gênes, dont on sait que les Africains y étaient appréciés. Un Maure, autrement dit : un Africain !
[...]
Derrière toute frénésie raciste, il y a toujours un secret de famille non assumé, des origines incertaines à faire oublier."
(Ribbe, Le crime de Napoléon)
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [SAINTE-HÉLÈNE] Compagnons et suite de Napoléon
    par Peyrusse » 30 sept. 2017, 21:27 » dans Salon Ier Empire
    16 Réponses
    1201 Vues
    Dernier message par Albertuk
    21 déc. 2003, 00:20
  • Napoléon et les Français
    par Joker » 24 juin 2015, 19:19 » dans Livres - Revues - Magazines
    3 Réponses
    1116 Vues
    Dernier message par Joker
    05 juil. 2015, 19:21
  • Napoléon Bonaparte n'est pas né français !?
    par C-J de Beauvau » 07 févr. 2018, 20:35 » dans Salon Ier Empire
    30 Réponses
    720 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    01 mars 2018, 18:18
  • Documentaire : Napoléon, ascension et chute d'un héros français
    par L'âne » 25 août 2018, 13:00 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    520 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    30 août 2018, 18:08
  • "Napoléon, le superman français".
    par Christophe » 22 août 2014, 18:45 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    658 Vues
    Dernier message par Christophe
    22 août 2014, 18:45