Napoléon et le népotisme ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1805
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Napoléon et le népotisme ?

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 14:52

Une question à débattre si vous le voulez bien
Napoléon a-t-il détruit les acquis de la révolution, par son népotisme , et sa volonté de créer une dynastie, pour son bien personnel " et de sa famille" ? Ou bien était-ce pour renforcer la France , et contrer les errements de la possibilité d'un nouveau Directoire corrompu ? Ou les deux ? Ou what else ? Peut-être une vision politique stable ?
:roll:

Le Briquet

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Le Briquet » 08 févr. 2018, 17:27

Pour savoir si les principes révolutionnaires furent bafoués par la mise en place d'une dynastie, il faut se demander quels étaient les objectifs de la Révolution. Ces objectifs ne sont pas forcément les mêmes pour tous les acteurs, mais en général en 1789 les députés du Tiers et une partie de ceux des autres ordres sont pour une Monarchie parlementaire. Donc l'idée de dynastie n'est pas si incompatible que ça avec les idées de 1789.
Par contre le népotisme, notamment la famille placée à la tête de divers royaumes, remet en cause la méritocratie. Maintenant ça reste un comportement compréhensible dans le cadre de la mise en place du système napoléonien qui est en fait un réseau de monarchies. A chaque royaume ensuite d'appliquer la méritocratie, en théorie...

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1805
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 18:20

Le Briquet a écrit :
08 févr. 2018, 17:27
Pour savoir si les principes révolutionnaires furent bafoués par la mise en place d'une dynastie, il faut se demander quels étaient les objectifs de la Révolution. Ces objectifs ne sont pas forcément les mêmes pour tous les acteurs, mais en général en 1789 les députés du Tiers et une partie de ceux des autres ordres sont pour une Monarchie parlementaire. Donc l'idée de dynastie n'est pas si incompatible que ça avec les idées de 1789.
Par contre le népotisme, notamment la famille placée à la tête de divers royaumes, remet en cause la méritocratie. Maintenant ça reste un comportement compréhensible dans le cadre de la mise en place du système napoléonien qui est en fait un réseau de monarchies. A chaque royaume ensuite d'appliquer la méritocratie, en théorie...
Une question , dans une Monarchie parlementaire "de style britanique, ou suédoise , etc . Le népotisme ne va t'il pas de soi dans les titres héréditaires attribués ? Il n’y a pas de méritocratie non plus ! Seul le pouvoir politique est jugulé apparemment . Certes il ne s'agit plus d'un réseau de monarchies, bien que avant la dernière guerre mondiale , et la révolution de 1917 , ils étaient tous issus des mêmes familles !

Le Briquet

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Le Briquet » 08 févr. 2018, 18:25

Je ne pense pas que le népotisme aille de soit. Je pense qu'il ressort des attentes de 1789 la mise en place d'une monarchie parlementaire, avec une souveraineté populaire s'exprimant à travers un (ou des) chambre(s) et une implacable méritocratie dans les administrations et l'armée.

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2415
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Demi-solde » 08 févr. 2018, 18:45

Le Briquet a écrit :
08 févr. 2018, 17:27
Pour savoir si les principes révolutionnaires furent bafoués par la mise en place d'une dynastie, il faut se demander quels étaient les objectifs de la Révolution. Ces objectifs ne sont pas forcément les mêmes pour tous les acteurs, mais en général en 1789 les députés du Tiers et une partie de ceux des autres ordres sont pour une Monarchie parlementaire. Donc l'idée de dynastie n'est pas si incompatible que ça avec les idées de 1789.
Les objectifs révolutionnaires ne sont pas forcément les mêmes pour tous les acteurs, évidemment, ils ne sont pas non plus les mêmes en fonction du temps ; les acquis de la révolutions ne sont plus nécessairement identiques aux idées de 1789.

C-J de Beauvau a écrit :
08 févr. 2018, 14:52
Napoléon a-t-il détruit les acquis de la révolution, par son népotisme
Napoléon n'a-t-il également détruit les acquis de l'Empire, par son népotisme ? En plaçant, par exemple, son frère en Espagne ou son beau-frère à Naples, n'a-t-il pas affaibli l'Empire, puisque Joseph fut incapable de circonscrire la gangrène ibérique ?


Cordialement

Le Briquet

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Le Briquet » 08 févr. 2018, 19:15

Demi-solde a écrit :
08 févr. 2018, 18:45
Les objectifs révolutionnaires ne sont pas forcément les mêmes pour tous les acteurs, évidemment, ils ne sont pas non plus les mêmes en fonction du temps ; les acquis de la révolutions ne sont plus nécessairement identiques aux idées de 1789.
Tout à fait, c'est ce que j'ai essayé d'exprimer dans mon premier message et en me cantonnant à "l'esprit de 1789". ;)

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1805
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 20:31

Le Briquet a écrit :
08 févr. 2018, 18:25
Je ne pense que le népotisme aille de soit. Je pense qu'il ressort des attentes de 1789 la mise ne place d'une monarchie parlementaire, avec une souveraineté populaire s'exprimant à travers un (ou des) chambre(s) et une implacable méritocratie dans les administrations et l'armée.
Avant d’être "éventuellement" modéré regardez une différence oh combien symbolique entre la monarchie britannique et la république française ! Une histoire d'eau et de parapluie!!!

Image

L'esprit de 1789 ??? ou bien une monarchie républicaine ?
MDR

:lol: :P :roll:

Le Briquet

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Le Briquet » 08 févr. 2018, 22:04

Effectivement, les Français sont plus galants que les Anglais !
C'est bien là ce que vous souhaitiez prouver ? :mrgreen:

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1805
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 22:25

Le Briquet a écrit :
08 févr. 2018, 22:04
Effectivement, les Français sont plus galants que les Anglais !
C'est bien là ce que vous souhaitiez prouver ? :mrgreen:
Votre :mrgreen: est une réponse édifiante! Bien sur vous avez deviné "que "c'est cela que" je ne veux pas prouver, ni surtout démontrer" :twisted: Peut être devrions nous demander une augmentation de "Smileys " pour exprimer d'autres sentiments ! Non politique bien évidement! ;)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2415
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Napoléon et le népotisme ?

Message par Demi-solde » 09 févr. 2018, 00:08

C-J de Beauvau a écrit :
08 févr. 2018, 18:20
Le népotisme ne va t'il pas de soit dans les titres héréditaires attribués ? Il n’y a pas de méritocratie non plus ! Seul le pouvoir politique est jugulé apparemment . Certes il ne s'agit plus d'un réseau de monarchies, bien que avant la dernière guerre mondiale , et la révolution de 1917 , ils étaient tous issus des mêmes familles !
Image

Aux funérailles d’Édouard VII, en 1910, ses cousins, neveux, gendre et beaux-frères entourent son fils, George V... Soit la Grande-Bretagne et l'Irlande, l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, la Grèce, le Portugal, la Bulgarie, la Norvège, le Danemark et l'Islande...

A quoi on pourrait ajouter la Russie de Nicolas II, absent, mais cousin lui-aussi, bien qu'un tantinet plus éloigné.

Si l'Empire avait survécu à l'Empereur, la même photographie aurait certainement eu un tout autre visage... et les souverains aussi. Et peut-être sous-estimons-nous le poids de ce népotisme impérial dans la chute de Napoléon, le poids du frisson que ce népotisme, cette fratrie corse qui petit-à-petit accaparait les trônes européens ont fait parcourir dans le dos des monarques en place. Il n'était plus question d'état, de richesses ou de territoires, mais de survie personnelle. La légèreté avec laquelle les vieilles dynasties ibériques ont été balayées par cette France qui venait de trancher la tête de la sienne n'a pu que lui aliéner durablement l'ensemble des souverains alentours.


Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1459 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1110 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    426 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    07 déc. 2019, 19:09
  • Le chat Napoléon
    par Maria Kel » 25 nov. 2016, 23:43 » dans Objets napoléoniens
    5 Réponses
    960 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    27 nov. 2016, 16:34