Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2063
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par C-J de Beauvau »

En 1815, après l'abdication de l'Empereur parut un ouvrage significatif , Le Dictionnaire des girouettes. Le volume est fait comme un Guide touristique , chaque nom est suivi d'un dessin représentant un fanion supposé en fer blanc. Plus le personnage a changé d'avis, de doctrine ou d'engagement au cours de sa carrière politique, plus il est gratifié d'un de ces petits drapeaux. Les vedettes du retournement politique sont, Fouché et Talleyrand, qui ont droit à 12 vignettes chacun. A télécharger gratuitement par ceux que ça intéressent

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1186341

Puis vint en réponse le dictionnaire des immobiles ! ("Par un homme qui jusqu’à présent n'a rien juré et n'ose jurer de rien ")Tout petit à peine plus de 30 noms !

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6100275v
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par L'âne »

Merci C-J de Beauvau.
Je crois que nous sommes nombreux à connaître le premier dictionnaire évoqué.
Je ne l'avais cependant jamais feuilleté, ce sera l'occasion.
12 fanions...Pas mal...
Aurea mediocritas
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2063
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par C-J de Beauvau »

Les fanions ne sont pas visibles sur la version Gallica

Image
Image
Image
Mathieu Dampierre

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par Mathieu Dampierre »

Talleyrand pourtant n'a pas tant changé : il a toujours défendu un certaine idée de la monarchie parlementaire.

Cdlt
Avatar du membre
Turos M. J.
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
- Chirurgien en Chef Gde Armée -
Messages : 579
Enregistré le : 21 juil. 2017, 17:10
Localisation : Varsovie Pologne

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par Turos M. J. »

C-J de Beauvau a écrit :
02 janv. 2018, 12:43
En 1815, après l'abdication de l'Empereur parut un ouvrage significatif , Le Dictionnaire des girouettes. Le volume est fait comme un Guide touristique , chaque nom est suivi d'un dessin représentant un fanion supposé en fer blanc. Plus le personnage a changé d'avis, de doctrine ou d'engagement au cours de sa carrière politique, plus il est gratifié d'un de ces petits drapeaux. Les vedettes du retournement politique sont, Fouché et Talleyrand, qui ont droit à 12 vignettes chacun. A télécharger gratuitement par ceux que ça intéressent

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1186341

Puis vint en réponse le dictionnaire des immobiles ! ("Par un homme qui jusqu’à présent n'a rien juré et n'ose jurer de rien ")Tout petit à peine plus de 30 noms !

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6100275v
...d'excellents livres mes remerciements pour ces liens
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2063
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par C-J de Beauvau »

Mathieu Dampierre a écrit :
02 janv. 2018, 15:51
Talleyrand pourtant n'a pas tant changé: il a toujours défendu un certaine idée de la monarchies parlementaire.

Cdlt
Je pense que vous ne retenez qu'une facette de sa personnalité , qui était beaucoup plus complexe à mon avis pour n'évoquer que celle-ci !
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2063
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par C-J de Beauvau »

Turos M. J. a écrit :
02 janv. 2018, 17:30
...d'excellents livres mes remerciements pour ces liens
Tant mieux que cela vous plaise
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3861
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par Cyril Drouet »

A propos de "girouettes", voici ce que l'on peut lire dans le Mémorial de Las Cases :
"[La] légèreté [des Français] est tellement de nature, leurs variations si subites, qu‘on ne pourrait dire qu’elles les déshonorent : ce sont de vraies girouettes au gré des vents ; mais ce vice, chez eux, est sans calcul; et voilà leur meilleure excuse."

Dans le Manuscrit, on trouve seulement ceci :
"L'esprit léger, fugitif, changeant de la Nation"


Un peu de Gourgaud, citant Napoléon (Journal de Sainte-Hélène) :
"La nation française n'a pas de caractère, elle ne fait tout que par mode. Aujourd'hui, ils sont d'un parti et demain d'un autre, en disant qu'ils ont toujours été de ce dernier. "
Le Briquet

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par Le Briquet »

Le peuple est généralement du parti du salaire facile à trouver, des impôts faibles et de la conscription absente. Pour le reste...
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2688
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Le dico des girouettes versus le dico des immobiles

Message par L'âne »

Jean TULARD « Dictionnaire amoureux de Napoléon », à propos du maréchal Mortier :
"Le Dictionnaire des girouettes qui ne l’aime pas observe : « M. Mortier avait eu l’honneur de dîner avec le roi le 30 avril 1814 à Compiègne ; il eut aussi l’honneur de dîner avec l’Empereur, le 27 mars 1815, aux Tuileries. » Soyons encore plus méchant : il aura à nouveau l’honneur de dîner avec Louis XVIII restauré aux Tuileries, puis avec Louis-Philippe dans ces mêmes Tuileries après 1830."

À propos du maréchal Victor :
"Curieusement, non seulement le Dictionnaire des Girouettes ne lui en attribue aucune, mais fait son éloge, l’opposant à Soult, Mortier et Moncey, des « hommes qui ont su profiter de toutes les circonstances qui se sont présentées de changer de parti »."

Emmanuel de WARESQUIEL « Cent jours » :
"Soult quitte son poste en fanfare, tirant sa grande épée dans le cabinet du roi et le suppliant de la lui reprendre. À sa sortie, Tony de Reiset, de faction dans les appartements du roi, le voit agiter frénétiquement son chapeau et se tourner vers les courtisans qui attendaient là : « Vive le roi, messieurs, vive le roi. » Vive le roi jusqu'au 20 mars. Le maréchal est un sujet de choix pour les journalistes du Nain jaune qui s'amuseront sous les Cent-Jours à compter les girouettes."

Jean ROBIQUET « La vie quotidienne au temps de Napoléon » :
"Un petit livre publié au début de la seconde Restauration : le Dictionnaire des Girouettes, énumère quelques-uns des nouveaux convertis. Il y a là des virtuoses comme Talleyrand et Fouché, qui ont trahi autant par tempérament que par intérêt. Mais il y a aussi une foule de personnages inoffensifs, parfois même de braves gens, qui tenaient seulement à leurs fonctions, à leurs titres, à leurs prébendes. Pour les garder, ils sont passés d'un camp à l'autre. En des temps si troublés, les volte-face sont presque devenues une nécessité de la vie quotidienne. Seulement beaucoup de ces inconstants ont eu la plume trop facile. Le conseil qu'on donne aux criminels et aux amoureux « N'écrivez jamais » vaut également en politique, et certains personnages de 1815 auraient bien dû s'en inspirer, à commencer par Mgr Le Coz, archevêque de Besançon."

Pierre BRANDA « Joséphine - Le paradoxe du cygne »
"En ces mois d’avril et mai 1814 cruels pour Napoléon, ils furent nombreux à changer de camp sans le moindre scrupule. Pour s’en convaincre, il suffit de lire les premiers mots d’une déclaration de Berthier, le « fidèle » chef d’état-major de la Grande Armée, parue le 3 mai 1814 dans le Journal des débats : « Après vingt-cinq ans d’incertitudes et d’orages, le peuple français a remis de nouveau le soin de son bonheur à cette dynastie que huit siècles de gloire ont consacrée dans l’histoire du monde. » Les discours du même acabit furent légion dans les feuilles de l’époque. Un Dictionnaire des girouettes fut même publié tant ils avaient été nombreux à suivre le vent sans verser la moindre larme."

LAS CASES « Mémorial de Sainte-Hélène » :
"« Après le dîner, l’empereur a parcouru le Dictionnaire des girouettes nouvellement arrivé, dont l’idée est plaisante et l’exécution manquée. C’est le recueil alphabétique des personnes vivantes qui ont paru sur la scène depuis la Révolution et dont les expressions, les sentiments ou les actes avaient suivi la variation du vent. Des girouettes accompagnent leur nom, avec l’extrait des discours en regard, ou les actes qui les leur avaient méritées. En l’ouvrant l’empereur a demandé s’il s’y trouvait quelqu’un de nous. « Non, sire, lui a-t-on répondu plaisamment ; il n’y a que Votre Majesté. » En effet, Napoléon y était pour avoir consacré la république et exercé la royauté."

LAS CASES « Le Manuscrit de Sainte-Hélène » :
"« Tous les Français, a-t-il dit, sont frondeurs, turbulents ; mais non conspirateurs, encore moins conjurés. Leur légèreté est tellement de nature, leurs variations si subites, qu'on ne pourrait dire qu'elles les déshonorent : ce sont de vraies girouettes au gré des vents ; mais ce vice chez eux est sans calcul ; et voilà leur meilleure excuse. Du reste, qu'il soit bien entendu que nous ne parlons ici que de la masse ; de celle qui compose l'opinion ; car des exemples individuels, au contraire, ont fourmillé dans nos derniers temps, et trouvent certaines classes d'une abjection dégoûtante.»"
Aurea mediocritas
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon versus légende dorée
    par Joker » 24 avr. 2020, 20:11 » dans Livres - Revues - Magazines
    4 Réponses
    143 Vues
    Dernier message par Fabrice Del Dongo
    25 avr. 2020, 16:12