Vendredi 13...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1497
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: L'Empereur était-il superstitieux ?

Message par Bernard »

Un extrait des mémoires du duc de Vicence, évoquant un incident survenu le 23 juin 1812, la veille du jour où Napoléon passa le Niémen :
"En galopant dans les blés, un lièvre partit dans les jambes du cheval de l’Empereur, et lui fit faire un petit mouvement de côté. L’Empereur, qui tenait fort mal à cheval, roula à terre mais se releva si promptement qu’il était debout avant que je n’arrivasse à lui pour le relever. Il remonta à cheval sans proférer une parole. Le terrain étant très doux, il n’avait que le bas de la hanche légèrement contusionné. Je fis sur-le-champ la réflexion que cela était d’un mauvais augure et, certainement, je ne fus pas le seul, car le prince de Neuchâtel me prit à l’instant la main et me dit :
"— Nous ferions bien mieux de ne pas passer le Niémen. Cette chute est d’un mauvais augure.
"L’Empereur, qui avait gardé dans les premiers moments le plus profond silence et qui ne faisait, sans doute, pas des réflexions plus gaies que nous, affecta ensuite de plaisanter de sa chute avec le prince de Neuchâtel et avec moi, mais la mauvaise humeur et les noires réflexions perçaient malgré lui. Dans une autre circonstance, il se serait plaint du cheval qui aurait fait cette sottise et aussi du grand écuyer. Dans celle-ci, il affecta une gaieté qui ne lui était pas habituelle et qui nous montrait trop son désir de détourner l’attention d’un incident qui n’avait d’importance que parce qu’on est superstitieux malgré soi dans de si grandes circonstances et à la veille de si grands événements. Chacun se parlait de cette chute et une partie des visages du quartier général disait que des Romains, qui croyaient aux augures, ne passeraient pas le Niémen.
"L’Empereur, qui était ordinairement si gai, si plein d’ardeur dans les moments où ses troupes exécutaient quelques grandes opérations, fut, pendant toute la journée, très sérieux et très préoccupé."

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2816
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: L'Empereur était-il superstitieux ?

Message par L'âne »

Patrice GUENIFFEY "Bonaparte" (2015) écrit :
"Bourrienne, bien plus tard, vit un jour dans un livre la phrase si souvent prêtée depuis à Bonaparte lorsque, arrivant en Égypte, il craignait que la flotte anglaise lancée à ses trousses ne lui laissât pas le temps de débarquer : « Fortune, m’abandonneras-tu ? Je ne te demande que cinq jours ! » Bonaparte, corrigea Bourrienne, n’avait pu dire ces mots : il ne croyait pas à la « Fortune » des superstitieux et s’il parlait très souvent de « sa fortune, jamais il n’adressait des prières à « la fortune».»" Bourrienne, Mémoires, t. II, p. 86-87.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2816
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Et si Napoléon s’était fié aux signes…

Message par L'âne »

Dans son ouvrage "Je ne suis pas superstitieux, j'ai peur que ça me porte malheur", Évelyne KELLER écrit :
"Michelet, qui ne doutait pas un instant de la prescience des animaux, écrivit en 1856 dans L’Oiseau : Plût au ciel que Napoléon, en septembre 1811, eût tenu compte du passage prématuré des oiseaux du Nord. Les cigognes et les grues l’auraient bien informé. Dans leur émigration précoce, il eût deviné l’imminence du grand et terrible hiver. Elles se hâtèrent vers le Midi et lui, il resta à Moscou."
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2512
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: L'Empereur était-il superstitieux ?

Message par Demi-solde »

Ce n'est plus de superstition dont il est question ici, mais de bon sens paysan et de connaissance des migrations vernaculaires ; peut-être effectivement les autochtones ont-ils perçu ces signes d'une arrivée précoce de l'hiver que les Français, loin de leurs Corse, Bourgogne ou Lorraine natales ne surent interpréter...

Toutefois il n'y avait pas besoin de cigognes, de grues ou d'ornithomancie pour s'apercevoir que les Français s'étaient avancés très loin en territoire ennemi, que l'armée russe n'était pas détruite loin de là et que l'hiver, un jour ou l'autre, finirait bien par arriver...

Image


Cordialement

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1354
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Vendredi 13...

Message par Général Colbert »

Le vendredi 13 a une double réputation :
-celle d'être un jour faste, parce qu'il n'y en a qu'un dans l'année;
-celle d'être un jour néfaste, parce qu'il est l'anniversaire de la première rafle policière en France, organisée par le roi Philippe le Bel : tous les templiers du royaume ont été arrêtés le vendredi treize octobre 1307, et ils connurent un sort malheureux, la plupart étant brûlés en 1314.
L'invocation de la Cène n'est pas pertinente, car le Christ et ses apôtres n'étaient pas treize à table, Judas étant parti chercher la police du Temple de Jérusalem avant de leur désigner Jésus. Comme l'a dit un avocat faisant une conférence sur le procès de Jésus, ils étaient treize à l'apéro et douze à table....

Avatar du membre
Rigodon d'honneur
Colonel 3ème Hussard
Colonel 3ème Hussard
Messages : 336
Enregistré le : 05 févr. 2018, 23:02

Re: Vendredi 13...

Message par Rigodon d'honneur »

Général Colbert a écrit :
14 juil. 2018, 23:42
Le vendredi 13 a une double réputation :
-celle d'être un jour faste, parce qu'il n'y en a qu'un dans l'année
(...)
Ceci est tout à fait inexact :roll: : suivant les années, il peut y avoir un, deux voire même trois vendredi 13 :!:
:salut:
"Ils grognaient, et le suivaient toujours..."

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1354
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Vendredi 13...

Message par Général Colbert »

Encore une croyance qui disparaît ! Du coup, il ne subsiste aucune raison que le vendredi 13 demeurât un jour faste, sauf pour les finances de la Loterie Nationale...
:o :( :evil:

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 997
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

Re: Vendredi 13...

Message par Cyril »

en Italie le chiffre porte-malheur est le numéro 17, en Chine le 4...

je suis né le 4 et mon épouse le 17...mais j'ai appris à l'école que négatif et négatif cela donne positif 8-)
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1354
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Vendredi 13...

Message par Général Colbert »

J'ai passé quasiment toute mon enfance au numéro treize d'une rue, sans inconvénient.
Je rappelle le dicton de circonstance :
"Il ne faut pas être superstitieux, ça porte malheur !" :D :D :D :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3347
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Vendredi 13...

Message par Cyril Drouet »

Les vendredis 13 napoléoniens :

13 Septembre 1793 : ?
13 Décembre 1793 : siège de Toulon
13 Juin 1794 : ?
13 Février 1795 : à Toulon.
13 Mars 1795 : à Toulon.
13 Novembre 1795 : à Paris
13 Mai 1796 : à Pizzighettone. Il marche sur Milan.
13 Janvier 1797 : à Vérone. Il court sur Rivoli.
13 Octobre 1797 : à Passeriano.
13 Avril 1798 : à Toulon.
13 Juillet 1798 : combat de Chobarkhyt
13 Septembre 1799 : à bord de la Muiron.
13 Décembre 1799 : à Paris. Rencotre avec l’ex-baron Bourgoing aus sujet de la présence dans la capitale de d’Andigné et de Hyde de Neuville.
13 Juin 1800 : veille de la bataille de Marengo.
13 Février 1801 : à Paris. Conseil des consuls et conseil d’Etat.
13 Mars 1801 : à Paris. Conseil des consuls.
13 Novembre 1801 : à Paris, conseil.
13 Août 1802 : à Malamsion, conseil.
13 Mai 1803 : Saint-Cloud, conseil.
13 Janvier 1804 : à Paris, conseil.
13 Avril 1804 : à Saint-Cloud. Le conseil privé adopte le principe de l’hérédité et le titre d’Empereur pour le général Bonaparte.
13 Juillet 1804 : à Paris. A l’Opéra, le soir.
13 Septembre 1805 : à Saint-Cloud
13 Décembre 1805 : à Schönbrunn. Reçoit une délégation des maires de Paris.
13 Juin 1806 : ?
13 Février 1807 : à Eylau.
13 Mars 1807 : à Osterode.
13 Novembre 1807 : à Fontainebleau.
13 Mai 1808 : à Marracq.
13 Janvier 1809 : à Valladolid.
13 Octobre 1809 : à Schönbrunn.
13 Avril 1810 : à Compiègne.
13 Juillet 1810 : à Rambouillet.
13 Septembre 1811 : à Compiègne.
13 Décembre 1811 à Paris, conseil d’Etat.
13 Mars 1812 : à l’Elysée.
13 Novembre 1812 : à Smolensk.
13 Août 1813 : à Dresde. Visite aux souverains de Saxe.
13 Mai 1814 : à Porto-Ferrajo.
13 Janvier 1815 : à Porto-Ferrajo.
13 Octobre 1815 : à bord du Nothumberland. Lat. 15°23’ S. Long. 4°54’ O.
13 Septembre 1816 : Saint-Hélène. Souffrant, Napoléon mange peu et ne sort pas.
13 Décembre 1816 : Sainte-Hélène. Refus de recevoir plusieurs voyageurs venant de l’Inde.
13 Juin 1817 : Sainte-Hélène. Napoléon travaille à sa réponse au discours de Bathurst sur ses conditions de détention.
13 Février 1818 : Sainte-Hélène. Départ de Gourgaud.
13 Mars 1818 : Sainte-Hélène. ?
13 Novembre 1818 : Sainte-Hélène. ?
13 Août 1819 : Sainte-Hélène. ?
13 Octobre 1820 : Sainte-Hélène. ?
13 Avril 1821 : Vomissements et sueurs. Dictées du testament.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Un autre vendredi 10 janvier... en 1817 !
    par Joker » 10 janv. 2020, 20:11 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    59 Vues
    Dernier message par Cyril
    17 févr. 2020, 19:38