Vendredi 13...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

Autre sinistre prémonition : alors que la bataille d'Eckmühl allait s'engager, le général Jean-Baptiste Cervoni aurait confié à l'empereur qu'il vivait là son dernier jour.
Un quart d'heure après, un boulet l'emportait...

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

Autre histoire de boulet :

"Ce qu'il y a de remarquable, c'est que Saint-Priest a été blessé par le même pointeur qui a tué le général Moreau ; c'est le cas de la dire : ô Providence ! ô Providence !"
(Napoléon à Joseph, 14 mars 1814)

Bastet

Re: Occultisme et superstitions

Message par Bastet »

Les phénomènes dits occultes passionnent toujours autant!
Prémonitions, "clairvoyance", que la raison méprise souverainement, ne sont finalement comme les "visions" ( hallucinations) que "faculté de perception inconsciente", ce qui est déjà beaucoup, que faits psychiques, informations en provenance de l'inconscient et comme tout phénomène ils ont droit à l'existence.

MaréchalLannes94

Re: Occultisme et superstitions

Message par MaréchalLannes94 »

En parlant de l'année 1813 qui fut parlé ici il y a un petit bout de temps j'ai lu dans le livre ''La Chute ou l'Empire de la solitude '' de Dominique de Villepin, qui fais une allusion a ça, une des dernières notes de Joseph Fiévée à L'Empereur ( première note à la page 342 :

'' On entend toutes les sociétés pousser des cris d'effroi contre l'année 1813, à cause du mot 13 et parce qu'on y compte treize lunes, et parce qu'en plaçant les chiffres qui forment 1813 et en les additionnant ensuite, on trouve encore le nombre 13 et parce que la retraite de Moscou s'est faite dans la treizième année de votre consulat. ''

Salutations :salut:

la remonte

Re: Occultisme et superstitions

Message par la remonte »

comment Napoléon interpréta t-il l'apparition en 1811 de la grande cométe ?
je sais que Tolstoï l'évoque dans Guerre et Paix , et que les vignerons ont constaté son effet bénéfique mais lui qui était si romain dans l'âme ? :idea:

chebec

Re: Occultisme et superstitions

Message par chebec »


A Aboukir un certain colonel Fugières aurait dit à Bonaparte "Vous perdez un de vos soldats les plus dévoués, un jour vous regretterez de ne pas mourir comme moi au champ des braves"
Faisant des recherches sur le "six", je lis qu'un général Fugières, blessé à la tête, un bras emporté par un boulet à Aboukir, est mort le 17 décembre 1813 en Avignon où il avait pris le commandement de la succursale des invalides en Avignon.
Est ce le même personnage ?
:salut:

la remonte

Vendredi 13...

Message par la remonte »

" Napoléon était très superstitieux, intraitable sur le nombre treize et sur le vendredi. Ainsi, pour un déplacement, le quantième du mois avait été fixé sans tenir compte du jour. Ce jour-là était un vendredi. L’empereur en étant informé, avança son départ et partit le jeudi. »

(Louis-François Poumiès de la Siboutie, Souvenirs d'un médecin de Paris)

l'année 1813 commençait un vendredi ...

curieusement aujourd'hui on considère le vendredi 13 comme un jour de chance ( ce ne fut pourtant pas le cas pour le 13°Apôtre le Vendredi Saint :roll: )

ce soir , grosse cagnotte ... jouons donc pour conjurer le sort , et si l'un d'entre nous gagne , qu'il s'engage à consacrer une partie de ses fonds à la promotion du souvenir impérial :idea:

Christophe

Superstition.

Message par Christophe »

---------------------------
Voici la citation in-extenso:

« M. Dunod, trois ans huissier de la chambre de l'Empereur, m'a conté plusieurs faits assez curieux que j'ai notés. Napoléon était très douillet; pour un rien, il se plaignait, se lamentait au-delà de toute expression. Dans sa carrière militaire, bien qu'il s'exposât beaucoup, il n'éprouva pas d'accident. La blessure reçue à Ratisbonne [23 avril 1809], dont on a tant parlé, n'était qu'une simple contusion, sans effusion de sang, produite par une balle morte. Napoléon était, de plus, très superstitieux, intraitable sur le nombre treize et sur le vendredi. Ainsi, pour un déplacement, le quantième du mois avait été fixé sans tenir compte du jour. Ce jour-là était un vendredi. L'Empereur en étant informé, avança son départ et partit le jeudi. »

---------
Camille Dunod, né le 18 juillet 1795, à Châtel-Gérard (Yonne), fut huissier de la Chambre de l'empereur du 1er avril 1811 au 1er avril 1814. Successivement commis aux Bureaux de la Guerre, attaché au secrétariat du duc de Berry et percepteur des contributions directes, il devint maire de Montereau en 1848, conseiller d'arrondissement et chevalier de la Légion d'honneur. Il mourut le 20 septembre 1864. (Note de Joseph Durieux, annotateur de l'édition de ce témoignage).

(Docteur POUMIES DE LA SIBOUTIE (1789-1863), « Souvenirs d’un médecin de Paris… », Plon, 1910, p.99).[/color][/aligner]

L'âne

Message par L'âne »

Pascal PAOLI est né le 6 avril 1725. C'était un vendredi.
Comme il n'était pas "envisageable" de naître un vendredi, surtout en Corse, tout le monde s'est arrangé pour le faire naître le 5.

Force est de reconnaître que cela a bien fonctionné.

Plusieurs tableaux, anglais notamment, indiquent l'année de naissance 1726. Leurs auteurs, croyant rectifier, ont changé le "mauvais" 5 en 6...

Peu de personnes connaissent cette anecdote...Même en Corse !

Vive l'Épopée !

Maria Kel

Message par Maria Kel »

La superstition en Corse fut un moment proverbiale :lol:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Un autre vendredi 10 janvier... en 1817 !
    par Joker » 10 janv. 2020, 20:11 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    59 Vues
    Dernier message par Cyril
    17 févr. 2020, 19:38