Vendredi 13...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Bastet

Re: Occultisme et superstitions

Message par Bastet »

"la manière dont on s'habille"...Ah? Avec vous j'ai toujours l'impression d'être en retard d'un métro....

Et puis vous faites comment pour aligner tout ça? :idea:

:fleur3:

Dorsenne

Re: Occultisme et superstitions

Message par Dorsenne »

Trompé de post, did'jab'

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

A la fin avril 1799, alors que Bonaparte était en Syrie, les troupes restées en Egypte durent faire face à un mouvement mahdiste. Se disant envoyé de Dieu, le Mahdi parvint à soulever l'ouest du Delta et à prendre la ville de Damanhour dans la nuit du 24 au 25 avril, face à une garnison de plus d'une centaine d'hommes qui fut anéantie.
La riposte ne se fit pas attendre. Le 9 mai, Damanhour fut reprise et rayée de la carte par la colonne de Lanusse, qui anéantit définitivement les forces du Mahdi le 4 juin suivant à Kafr Negoum.

Le 30 avril, du Caire, le général Dugua informait Bonaparte en ces termes :
"Un jongleur barbaresque est venu se donner pour général chez les Oulad-Ali, tribu arabe habitant pour le moment le Mariout. Il prétend avoir le secret de prendre de l'or partout où il met la main, d'amolir les balles et les boulets qu'on tire contre lui et contre les siens et de faire rester les bombes en l'air. Les premiers coups de fusils désabuseront vraissemblablement ses partisans de ces prétendus miracles."

On retrouve logiquement trace du Mahdi dans les Mémoires de Berthier sur l'expédition d'Egypte :
"Au commencement de floréal, un émissaire arrivé d'Afrique, débarqué à Derne, joue le saint, se dit l'ange El-Mahdi, annoncé par l'Alcoran, s'environne de disciples, et se réunit aux Arabes. Deux cents Maugrabins arrivent d'Afrique, comme par hasard, et se joignent au saint prophète. Il annonce que les fusils, les baïonnettes, les sabres, les canons des Français, nous pourront atteindre les vrais croyants qui marcheront sous ses drapeaux ; qu'à leur aspect les Français devaient poser les armes, et rester sans défense."

ou encore chez Marmont (Mémoires) :
"Un Africain, venu des côtes de Barbarie, parut tout à coup au milieu des Arabes de la frontière, s'annonçant comme envoyé par l'ange Elmodi et par Mahomet pour chasser les Français d'Egypte ; il savait escamoter, et particulièrement avait le don de paraître tirer du feu de sa barbe. Un prodige semblable suffit pour donner crédit à cette mission céleste ; aussi toute la population de Bahiré se souleva."

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

Napoléon dans ses dictées à Bertrand sur la campagne d'Orient parla aussi du Mahdi :

« Un iman du désert de Derne, jouissant d’une grande réputation de sainteté parmi les Arabes de sa tribu s’imagina, ou voulut faire croire, qu’il était l’ange El-Mohdi. Cet homme avait toutes les qualités propres à exciter le fanatisme de la multitude ; il était éloquent, très versé dans l’étude du Coran, il passait tout son temps en prières ; il vivait, disait-il, sans manger. Tous les matins, au soleil levant, au moment où les fidèles remplissaient la mosquée, on lui portait en cérémonie une jatte de lait ; il y trempait ses doigts avec beaucoup de solennité, les passait sur ses lèvres ; c’était sa seule nourriture.
[…]
Les fellahs accourraient de toutes les parties de la provinces dans la mosquée de Damanhour, où il prêchait et prouvait jusqu’à l’évidence sa mission divine : « Le prophète avait dit qu’il enverrait l’ange El-Mohdi au secours des fidèles, lorsque ceux-ci se trouveraient les circonstances les plus critiques. Or, l’Arabie n’avait jamais plus couru de dangers qu’aujourd’hui ; elle était en proie à une armée innombrables d’Occidentaux idolâtres. Ceux qui combattaient pour la défense de l’islamisme seraient invulnérables ; ni les boulets, ni les balles, ni les sabres, ni les lances, ne pouvaient rien contre eux. »
[Suite aux plaintes de ses fidèles montrant ceux tombés lors des premiers combats], l’ange El-Mohdi étouffa ces murmures en s’appuyant de plusieurs versets du Coran ; aucun de ceux qui avaient eu en lui une foi vraie n’avaient été touchés ; ceux qui avaient été atteints étaient punis de leur manque de foi. Ainsi, son crédit se consolida.
[…]
[Le général Lanusse, à Damanhour], passa par les armes tout ce qui voulut faire résistance ; le cadavre de l’ange El-Mohdi lui-même se trouva parmi les morts, quoique ses sectateurs aient longtemps prétendu qu’il vivait et qu’il paraîtrait quand le moment serait venu. »

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

Tiré des Mémoires de Bourrienne :

"Ces dépêches de Desaix apprirent à Bonaparte [dirigeant alors le siège d'Acre] qu'une très belle et très grande djerme, qu'il avait surnommée l'Italie, avait échoué sur la rive occidentale du Nil, au village de Benouth, après un combat opiniâtre, qui l'avait contrainte de se retirer. Cette djerme portait une grande partie de la musique de la 61e demi-brigade, quelques hommes armés, des blessés et quelques provisions. Le commandant Morandi, après avoir, par un feu soutenu, tué une grande partie de fellahs et d'Arabes, n'ayant plus d'espoirs et ne voulant pas se rendre à ces barbares, mit le feu aux poudres. Il expira dans les flots. Tous ceux qui échappèrent aux flammes furent massarés par les Arabes d'Yambo qui passent pour les plus féroces du pays. Des lettres particulières qui accompagnaient cette dépêche, disaient que ces barbares avaient poussé la cruauté jusqu'à attacher les prisonniers à des arbres et à les faire périr dans d'affreux tourments, au son de la musique qu'étaient forcés de faire entendre leurs malheureux camarades ; tous périrent de la même manière jusqu'au dernier. Cette triste nouvelle, avec ces horribles détails, et le nom de la djerme, frappèrent vivement le général qui me dit avec un accent prophétique :
"Mon cher, l'Italie est perdue pour la France ; c'en est fait, mes préssentiments ne me trompent jamais !"
Je lui fis observer qu'il ne pouvait y avoir réellement aucun rapport entre l'Italie et une barque détruite à huit cents lieues de là, et à laquelle il avait donné le nom de ce pays. Rien ne put le faire revenir de ce qu'il l'avait frappé d'abord ; le préssentiment devait se réaliser sous peu.
"

Bastet

Re: Occultisme et superstitions

Message par Bastet »

" ....La synchronicité prend la coïncidence des évènements dans l'espace et le temps comme signifiant plus qu'un pur hasard, à savoir une interdépendance particulière d'évènements objectifs entre eux aussi bien qu'avec les états subjectifs ( psychiques) de l'observateur ou des observateurs" (Jung).
"....(l'investigation) des phénomènes de synchronicité, lesquels font apparaître la relativisation par la psyché du temps et de l'espace..." (Jung)

Et puis J.L.Borgès : J.W " Dunne émet l'hypothèse étonnante que l'éternité nous appartient d'ores et déjà et que les rêves de chaque nuit en sont la preuve. En eux, dit-il, conflue le passé immédiat et de l'immédiat avenir. Dans l'état de veille nous parcourons la succession du temps à une vitesse uniforme; dans le rêve nous embrassons une zone qui peut être extrêmement vaste(....) (Shopenhauer a déjà écrit que la vie et les rêves sont les feuillets d'un même livre: les lire en ordre c'est vivre; les feuilleter, rêver).
Dunne assure que la mort nous enseignera l'heureux maniement de l'éternité. Nous retrouverons tous les instants de notre vie et nous les combinerons à notre guise. Dieu, nos amis, et Shakespeare collaboreront avec nous.
Devant la splendeur d'une telle thèse, n'importe quelle supercherie commise par l'auteur est sans importance". (in Enquêtes) :aime:

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

En moins abscons, il convient tout de même de préciser que Bonaparte venait d'appprendre de la part du Directoire que l'Italie était grandement menacée, sans compter les Anglais (Smith était un adepte de la "guerre psychologique") qui n'envoyaient pas que des boulets sur l'armée assiégeante mais aussi des nouvelles bien pessimistes sur la situation de la France.

Drouet Cyril

Re: Occultisme et superstitions

Message par Drouet Cyril »

En 1812, les premières neiges à Moscou tombèrent à la mi-octobre, le 13.

Pas un vendredi, mais un mardi.

Bastet

Re: Occultisme et superstitions

Message par Bastet »

:salut:

C'est au XVIII°s. où pour la première fois l'on va mettre Dieu en accusation, voici Fontanes l' un des artisans sous l'Empire de la renaissance catholique: " Toi , qui sans mon aveu me donnas l'existence, Grand Dieu...." (Le cri de mon coeur, 1778) et une minorité se durcira dans l'athéïsme, mais il n'est pas aisé de perdre la foi, et, avec la foi, l'espérance :"Espoir, dont si longtemps mon âme fut éprise,/ Pour renoncer à toi, qu'il m'en a donc coûté" s'écriera le poète Maréchal...aussi beaucoup vont se réfugier dans l'occultisme, d'où le succès de l'occultisme, Cagliostro, Mesmer et son magnétime animal, le chevalier de saint-Germain, Cazotte et ses prophéties, les devineresses, comme mademoiselle Lenormand et cela dans toute l'Europe,sans oublier les ouvrages de Swedenborg, grand visionnaire. Et madame de Krudener auprès d'Alexandre. A quoi s'ajoute le succès de la littérature fantastique, une surréalité.
Donc on ne peut être surpris que Napoléon en ait été plus ou moins influencé en tant qu' homme du XVIII°:" Je crois beaucoup aux pressentiments,aux prédictions, moi! " aurait-il dit. Mais parler de présages, de pressentiments, de rêves ce n'est pas vraiment tomber dans l'occulte. Il ajoutait "les pressentiments sont les yeux de l'âme". Cette âme là , avec C.G.Carus, mort en 1869, Ed. von Harmann, pour commencer.....,aura un beau devenir devant elle quand Freud aura enfin découvert l'inconscient.

:salut:

Lepic34

Re: Occultisme et superstitions

Message par Lepic34 »

:salut:
Drouet Cyril a écrit :les troupes restées en Egypte durent faire face à un mouvement mahdiste


Autre citation à propos du mahdi : "C'est que, à ce moment, apparaissait dans la province de Bahhireh et dans celle de Damanhour un homme qui se disait l'Ange El-Mahdi : Lanusse étoufffa ce mouvement. (Miot)
Nakoula parle d'un Mahdi qui parut à cette époque dans la province de Bahira, près Damanhour : il se disait fils d'un sultan de l'Afrique occidentale...(Nakoula)
"Peu avant l'expédition de Syrie, un barbaresque Cheik-Guilani, résidant près de la Mecque, apprit l'invasion des français; il excita les arabes à la défense de la religion, réunit 600 hommes, débarqua à Kosseir et se joignit aux arabes Yambo; il livra un combat aux français du côté de Djerdja...
...Pendant la guerre de Syrie, des arabes de Bahira et de Gason assaillirent Damanhour, tuèrent beaucoup de français, ravagèrent les environs de Rahmanié et de Rosette. Au mois de zilhidge, une colonne fut dirigée sur Damanhour pour la punir de sa révolte. Cette sédition avait été causée par un barbaresque surnommé le Censeur, qui blâmait hautement les égyptiens de leur soumission aux français". (Abdurrahman)

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Un autre vendredi 10 janvier... en 1817 !
    par Joker » 10 janv. 2020, 20:11 » dans Salon Ier Empire
    2 Réponses
    59 Vues
    Dernier message par Cyril
    17 févr. 2020, 19:38