L'Empire au collège

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 sept. 2016, 13:25

Se contenter d’un bilan en 1815 pour résumer la rupture révolutionnaire
Cher ami, quand on nous parle de ne pas se contenter d'un bilan de la France en 1815, dans mon esprit c'est que l'on va jusqu'en 1815. Mais c'est vrai que je suis assez particulière :lol:

rigodon d'honneur

Message par rigodon d'honneur » 03 sept. 2016, 14:05

Maria Kel a écrit :Cher ami, quand on nous parle de ne pas se contenter d'un bilan de la France en 1815, dans mon esprit c'est que l'on va jusqu'en 1815.
je me doutais bien que la confusion venait de là :) ...

si on se réfère à cette fiche pédagogique :
"PIÈGES À ÉVITER DANS LA MISE EN ŒUVRE (...) − Se contenter d’un bilan en 1815 pour résumer la rupture révolutionnaire."

il n'est nullement écrit qu'on va faire dans cette leçon toute l'histoire politique de la France entre 1789 et 1815. on dit seulement que le bilan politique de la Révolution ne doit pas être dressé au seul vu de la situation en France en 1815...

que se passe-t-il en 1815 :?: le roi revient, certains idéaux de la féodalité resurgissent, la France se retrouve dans des frontières plus petites que celles qu'elle avait à l'issue des annexions révolutionnaires (puis impériales), etc.

donc c'est sûr que si on se borne à faire un bilan des acquis de la Révolution en 1815, on se dit "retour à la case départ... bilan nul". mais là on passe totalement à côté... et on tombe dans un piège...

cette mention de la date 1815 vous a visiblement fait tomber dans un autre piège ayant conduit à mon avis au hors sujet :!:

à la limite, vouloir faire un bilan de la Révolution en 1815 pourrait même être considéré comme favorable à la période impériale, car ça peut sous-entendre qu'on considère que les acquis de la Révolution ont perduré jusqu'en 1815.

c'est en tout cas la lecture que je fais de cette fiche pédagogique... mais peut-être ma lecture est-elle "assez particulière" :) :razz:
:salut:

Saint Clair

Message par Saint Clair » 03 sept. 2016, 14:12

Je ne voudrais pas avoir l'air d'insister, mais mon sujet, pris un peu comme une boutade, pour ne pas dire une bravade, a finalement des relents d'actualité.
Voyez surtout cette phrase de Thierry Lentz, que je cite en fin de paragraphe introductif. Prémonitoire ?
viewtopic.php?f=7&t=26108

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 sept. 2016, 15:00

Cher Rigodon, ce que je crains c'est que l'on fasse justement une impasse. J'en ai vécu beaucoup, justement, quand j'étais sur les bancs de l'école :cry:

Quand j'étais en seconde, on nous parlais de la Révolution, et après, hop! On nous faisais le petit discours sur le retour de Louis XVIII en 1815! On passait sous silence la période napoléonienne et surtout le fait qu'elle a fait perdurer les acquis de la Révolution. On nous a bien dit que Napoléon a pris le pouvoir, mais après, chut, c'est comme Voldemort, il ne faut rien dire :fou:

Bon, la pire impasse s'est passé du passage de la quatrième à la troisième. On est passé directement du 2 décembre 1851 (et encore a-t-on poussé un peu jusqu'en 1852) au 28 juin 1914! :fou2:

Après la haine, le silence et le mépris :furieux: Il faut arrêter avec cette politique du cours d'Histoire politisé et vu par la lorgnette!

Quand je lis cette circulaire, j'ai l'impression que l'Empire c'est si on a le temps, si le prof veut bien, et ce sera encore pour en dire du mal! :cry:

Mon cher Saint Clair, j'ai quelque peu parcouru votre discussion. Je dois dire que je partage votre vive inquiétude sur l'époque napoléonienne. :surpris:

Déjà, les cours d'Histoire ne sont fait que pour casser cette époque grandiose et tragique. Beaucoup de faits sont omis ou transformés pour travestir la vérité et inculquer le mensonge à notre jeunesse. :diablotin:

Et je ne parle pas que de l'école! Je regarde beaucoup Secrets d'Histoire. Je dois avouer que les deux épisodes sur l'Empereur m'ont beaucoup déçus. Il allait trop dans la bassesse (les coups en-dessous de la ceinture pleuvaient :furieux: ), il a omit beaucoup de grandes œuvres napoléoniennes dont nous profitons encore, il l'a fait même passé pour un pervers... :tresfache:

fanacyr

Message par fanacyr » 03 sept. 2016, 15:22

Je me revois au Lycée, blêmissant quand mon prof d'histoire eut cru devoir parler de "têtes brûlées" à propos de la Garde
J'avais protesté !
pour récompense, il m'avait demandé de raconter Waterloo... Je crois avoir essayé de rester objectif...

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 sept. 2016, 15:36

Je vous comprends parfaitement. La perversité de vous demander de raconter Waterloo. Si au moins cela avait été Iena ou Marengo :furieux:

Saint Clair

Message par Saint Clair » 03 sept. 2016, 15:44

Je n'appelle pas çà un prof' d'histoire : c'est un falsificateur de l'histoire :furieux:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 sept. 2016, 15:54

Nous sommes d'accord, camarade. Quand je l'ai finalement compris, j'ai cessé de les écouter. :lol:

Saint Clair

Message par Saint Clair » 03 sept. 2016, 16:36

Nietzsche ne disait-il pas : "l'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue" ?

Signé : le camarade :cry: :volatilize:

Maria Kel

Message par Maria Kel » 03 sept. 2016, 16:56

Il avait parfaitement raison. :)

En première, j'avais une prof de français bien plus utile que la prof d'Histoire. Tout en faisant l'explication de l'oeuvre, elle nous faisait de l'Histoire. Par exemple, on avait fait l'étude de Candide, c'est la seule qui nous expliquait la Guerre de sept ans et le tremblement de terre de Lisbonne en 1755. :lol:

Au collège, c'est la prof d'anglais qui nous avait expliqué la fondation des 13 colonies fondatrices des Etats-Unis ainsi que le Boston Tea Party et la naissance du pays. En cours d'Histoire, là, on nous met devant le fait accompli de la présence de ces colonies et nous raconte juste qu'ils en ont marre de payer des impôts, qu'ils prennent les armes et qu'ils finissent par gagner en 1781. Cherchez l'erreur :tresfache:

En cours d'allemand, on nous parle de Sissi. On n'a pas eu de leçon d'Histoire sur l'Autriche au XIXème siècle. :roll:

Il y a de quoi se poser des questions... :?:

C'est quand même dommage que l'on n'ait pas étudié le Mémorial de Sainte Hélène en français ou le théorème de Napoléon en maths :mrd:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Spectaculaire Second Empire
    par Bruno » 08 oct. 2016, 22:11 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    487 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    08 oct. 2016, 22:24
  • Art et Empire
    par vieux docs » 07 août 2015, 21:51 » dans Blogs et sites personnels
    28 Réponses
    11334 Vues
    Dernier message par vieux docs
    14 juil. 2017, 20:42
  • L'empire vu de l'Asie
    par C-J de Beauvau » 11 janv. 2019, 19:35 » dans Napoléon à travers les Arts
    10 Réponses
    923 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    25 janv. 2019, 17:28
  • Grelots Empire
    par L'ARCHEONAUTE » 25 juil. 2017, 23:32 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    18 Réponses
    822 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    25 sept. 2017, 02:16