Seuls les mots ont le dernier mot...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

la remonte

Seuls les mots ont le dernier mot...

Message par la remonte »

Que serait devenu Napoléon sans son mémorialiste Las Cases ?
il a bien écrit des mémoires , même si Chateaubriand a dit que non " heureusement pour lui , il n'a pas écrit sa vie ; il l'eût rapetissée " :)
le Mémorial est une œuvre du comte de Las Cases , il quitte Ste Hélène assez tôt dès 1816 alors que des Bertrand , Montholon , Gourgaud resteront beaucoup plus longtemps .
le succès sera phénoménal , destiné au peuple , il forgera la légende et fascinera de nombreux Julien Sorel .
pourtant j'apprends dans la Revue du Souvenir Napoléonien que Las Cases qui a trois ans de plus que l 'Empereur , a bien failli ne jamais aller à Ste Hélène mais finir sa vie sur une autre île , dévoré par les natifs : Vanikoro :?
en effet , garde de la marine il doit rejoindre la flotte de La Pérouse et son bateau qui arrive de Saint Domingue , arrive trop tard à Brest , l'expédition est déjà partie . le premier août 1785 .
l'histoire de cette période est remplie de hasards . :idea:

LeBarde

Eh oui !

Message par LeBarde »

Heureux hasard pour certains et moins pour d'autres.Disons qu'il eut la chance d'étre dans les bonnes "cases" du "touché-coulé". :(
Vive LUI.

la remonte

Message par la remonte »

on pourrait d'ailleurs , à la lecture de toutes les mémoires , relater tous ces cas heureux ou malheureux :idea:
je retiens cette philosophie de Napoléon lui même sur le terrain : " Accoutumé dès l'âge de dix-huit ans aux boulets des batailles et sachant toute l'inutilité de vouloir s'en préserver, je m'abandonnais à ma destinée "
il ya les lectures mais aussi nos propres petites expériences en reconstitution :idea: combien de fois il est arrivé l'improbable :!: ce serait amusant que chacun en fasse part ?
l'improbable à notre petit niveau qui peut expliquer l'enchaînement des fatalités dont le monde fut le grand témoin pendant cette période incroyable .

il me revient un exemple pour commencer : c'était à Waterloo en 2009 , arrive un gendarme d'élite à côté de nous au début de la bataille et qui se retrouve avec ses rênes lâches dans les mains ... son mors venait de se casser en deux :roll: chose qui n'arrive jamais . :salut:

LeBarde

Autre dernier mot!

Message par LeBarde »

A Fontainebleau lors du bi-centenaire des "adieux" l'Empereur(un,lequel ?) m'interpelle et me dit:" quelle est cette médaille mon bon Barde ? Sire ,lui répondis je:" médaille gagnée sur le champ de bataille de Vitoria !".C'est exact,j'y étais me répondit-il! :( Bref,cherchez l'erreur.
Vive LUI.

la remonte

La force des choses

Message par la remonte »

j'évoque ici plutôt les fatalités pas les anachronismes ou anecdotes .
c'est surtout la veille ou les jours qui précèdent les grands départs qu'arrivent ces choses . comme si la situation dominait l'individu et l'obligeait à lui faire renoncer ou à vaincre ses appréhensions :idea:
c'est la fatalité qui commande . Démocrite le disait : " tout ce qui existe dans l'univers est le fait du hasard et de la nécessité " . mais le hasard pousse souvent le bouchon ?
jamais nous n'avons eu autant de crevaisons ou de pannes de batteries qu'en étant loin de nos bases .
rien de grave mais suffisamment contrariant alors que jamais cela n'arrive d'ordinaire .
comme s'il fallait renoncer , ce qu'un romain aurait fait devant de tels présages :)

le sabreur

Message par le sabreur »

la remonte a écrit : pourtant j'apprends dans la Revue du Souvenir Napoléonien que Las Cases qui a trois ans de plus que l 'Empereur , a bien failli ne jamais aller à Ste Hélène mais finir sa vie sur une autre île , dévoré par les natifs : Vanikoro :?
en effet , garde de la marine il doit rejoindre la flotte de La Pérouse et son bateau qui arrive de Saint Domingue , arrive trop tard à Brest , l'expédition est déjà partie . le premier août 1785 .
l'histoire de cette période est remplie de hasards . :idea:
Le jeune Bonaparte avait aussi tenté de participer à l'expédition de Lapérouse, mais il fut recalé.

la remonte

Message par la remonte »

tient donc :!:
"Être grand c'est dépendre de tout . Pour ma part , je dépends des événements dont un rien décide ..."
Bonaparte sur le bateau vers l'Egypte . :salut:

la remonte

Message par la remonte »

Avec l'Egypte , il renoue avec les grandes aventures . On pouvait ainsi lire dans Le Surveillant ; " cette opération à pour but une descente en Égypte , ou l'on creusera un canal en vue d'anéantir le commerce anglais des Indes "
L'Independant ; " Toi Bonaparte en conduisant nos phalanges victorieuses sur les bords du Nil , en rouvrant les canaux comblés qui unissaient autrefois la Méditerranée et la mer Rouge , tu changes par cette opération la face de la terre , et les destinées des peuples de l'Europe de l'Afrique , de l'Asie , tu fais du Caire et de Suez l'entrepôt de l'Arabie et de la Perse et de l'Inde , tu relègues notre plus cruel ennemi dans son île et tu lui arraches pour jamais le sceptre de l'opulence et de la mer , pour le partager avec les nations actives et laborieuses "

la remonte

Le Mémorial , le dernier acte

Message par la remonte »

il ya trois phases dans la vie de Napoléon qui ont chacune leur interlocuteur ; Monge avec le retour d'Egypte , Caulaincourt avec celui de Russie et Las Cases avec Ste Hélène .

avec ces coups du sort , c'est biensûr la tentation d'expliquer ce qui a été en se demandant ce qui aurait pu être :idea:
Las Cases disparu plus tôt , est ce qu'un Gourgaud ou Montholon aurait su faire ? non .
c'est la causalité des évènements qui est toujours troublante .
c'est pourtant tentant de vouloir construire des hypothèses irréelles , cela donne l'illusion d'échapper à la fatalité :)
y a t-il une hérédité de l'aventure comme il ya une hérédité de la pauvreté :?:

la remonte

Message par la remonte »

en décembre 1793 , la victoire de Toulon lui vaut ses galons de général de brigade mais le 9 thermidor remet tout à zéro , accusé de robespierrisme il écrit au délégué de la Convention : " si des méchants veulent ma vie , je la leur donne volontiers , je l'estime si peu ; je l'ai si souvent méprisée "
il est assez détaché de la vie " ... ce qui me fait braver le sort et le destin ... ma raison en est quelque fois étonnée , mais c'est la pensée que le spectacle moral de ce pays et l'habitude des hasards ont produite sur moi ".
Carnot qui tenait grand compte des conseils de son frère qui disait de Bonaparte : " c'est un aventurier dangereux " , devant la situation catastrophique en Italie , faute de mieux , sans y croire vraiment , l'enverra avec son plan aventureux .
ce n'est en rien lié à Joséphine ou à Barras comme le disent souvent les historiens mais " faute de mieux " et ce jeune général a de quoi faire peur après sa récente intervention au canon sur les royalistes , lui qui n'avait pas voulu se compromettre quelques temps plus tôt en Vendée en prévision d'une restauration :idea:
ainsi débute sérieusement l'aventure

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon en un seul mot
    par L'âne » 01 août 2017, 19:20 » dans Salon Ier Empire
    27 Réponses
    1186 Vues
    Dernier message par L'âne
    09 août 2017, 18:28
  • L'Histoire de France en 100 mots célèbres
    par L'âne » 21 févr. 2019, 11:18 » dans Livres - Revues - Magazines
    4 Réponses
    563 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    14 sept. 2019, 11:21
  • Le dernier Tulard.
    par Joker » 11 févr. 2019, 20:16 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    224 Vues
    Dernier message par L'âne
    12 févr. 2019, 12:14
  • Le dernier Jean Tulard
    par C-J de Beauvau » 24 avr. 2019, 20:39 » dans Livres - Revues - Magazines
    9 Réponses
    413 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    27 avr. 2019, 17:36