Pertes d’hommes en France de 1792 à 1815 et 1914 à 1918

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Antoine Lasalle

Pertes humaines

Message par Antoine Lasalle » 30 avr. 2006, 15:37

Pour Austerlitz, j'ai trouvé, selon mes sources :
-7000 tués ou blessés pour la Grande Armée
-14000 tués ou blessés pour les Austros-russes (+20000 prisonniers)

Pour Eylau, j'ai trouvé :
-5000 tués pour la Grande Armée (+ 1000 prisonniers)
-7000 à 9000 tués pour les russes.

:salut:

Jean-Baptiste Muiron

Re: Pertes humaines

Message par Jean-Baptiste Muiron » 30 avr. 2006, 15:48

Pour Austerlitz (source Bernard Quintin)

1563 tués pour les français (1 officier général Valhubert, 108 officiers, 185 sous-officiers, 1269 hommes de troupe), et environ 6.900 blessés et 500 prisonniers.

Pour les alliés, 21.000 russes tués, blessés ou disparus et 5.922 autrichiens tués blessés ou disparus auxquels il faut ajouter 11.453 prisonniers au total (russes et autrichiens).

:salut:

Joséphine

Re: Pertes humaines

Message par Joséphine » 30 avr. 2006, 17:29

Dans la Grande Armée, certains étaient tués sur le coup ... Un boulet, une balle, une volée de mitraille, l'acier de la baïonnette ou du sabre ...
Mais d'autres mourraient plus tard, le lendemain, le surlendemain ou des semaines plus tard, dans des conditions bien pires encore ...
Par ailleurs, beaucoup trop avaient disparus sans laisser de traces pour que le nombre des tués ou blessés sur les champs de bataille de l'Europe puisse être évalué autrement qu'avec une approximation assez grossière.

On convient généralement que les guerres de la Révolution et de l'Empire ont coûté à la France 850.000 tués et 550.000 disparus.

Pour Austerlitz, les chiffres que j'ai le plus souvent lus se situaient, pour Austerlitz à environ 7 à 800 hommes tués ou blessés pour 71.000 engagés.

Les divers rapports et documents sur les morts et les blessés d'Eylau ne concordent pas, pas plus d'ailleurs que ceux de Verdun, connus cent dix ans plus tard ...

Le 58ème Bulletin de la Grande Armée, daté du 9 Février annonce 1900 morts et 5.700 blessés du côté français ; chiffres optimistes corrigés quelques jours plus tard : selon l'estimation minimale de 3.000 morts et de 7.000 blessés chez les Français, dont vingt généraux tués ou blessés ...
Les haut gradés à l'époque payaient de leur personne ...

Le lendemain, Napoléon écrivait à Joséphine :

"Mon amie, il y a eu hier une grande bataille ; la victoire m'est restée, mais j'ai perdu du monde ; la perte de l'ennemi, qui est plus considérable, ne me console pas."



:salut:

le tringlot

Re: Pertes humaines

Message par le tringlot » 30 avr. 2006, 19:27

Bonjour La Doye,

Austerlitz j'ai trouvé pour les français: 1290 tués, 6943 blessés, 573 prisonniers, le drapeau du 1er bataillon du 4° de ligne.

Pertes austro-russes: 4000 tués et 12000 blessés (dont 820 officiers), 9767 prisonniers russes et 1686 Autrichiens, 186 canons, 400 caissons, 45 drapeaux ou étendards. Schulz donne 5922 Autrichiens tués, blessés ou disparus et 21000 Russes, ainsi que 133 canons.

Eylau
pertes françaises: de 1500 à 3000 tués et 4300 à 7000 blessés selon les sources. Roguet indique 1900 tués et 5700 blessés; il ajoute que tous les morts furent enterrés dans la nuit du 10 février. D'après une note de Berthier sans date et citée par von Lettow, les pertes se seraient élevées à 29634 hommes dont 237 officiers et 4893 hommes tués, 784 officiers et 23589 hommes blessés et 1152 prisonniers. Le 7° corps Augereau a lui seul a 929 tués et 4271 blessés. Bennigsen indique également 5 aigles prises: celles des 4°de ligne ( 2°bataillon), 14° de ligne ( 1er bataillon), 18° de ligne ( 2°bataillon), 44°(1er bataillon), 51°de ligne ( pris par les prussiens).

Pertes russes: dans ses mémoires, Bennigsen indique 9000 hommes de tués et 7000 hommes de blessés; dans ce nombre 700 officiers et 9 généraux de blessés.
Daprès le major Both, l'armée russe perdit 7000 mort; 5000 hommes blessés dangeuresement restèrent sur le champ de bataille; 14900 furent transportés à Königsberg, dont la plupart moururent par suite du froid qu'il faisait. Il y eut 9 généraux blessés et 6 piéces de canon démontées. Les Prussiens perdirent 900 hommes morts ou blessés et un seul canon démonté. Le journal des opérations du 4° corps indique 16 drapeaux de pris, 24 canons et des caissons.
Salutations.
le tringlot

Sources Dictionnaire des batailles de Napoléon de Mr Pigeard

la remonte

Message par la remonte » 24 juil. 2015, 09:01

on a appelé la grande guerre ; la guerre des tranchées on aurait pu l'appeler aussi la guerre des châteaux :idea: c'était plus confortable d'être officier supérieur en 14-18 que entre 1792-1815 :)
après tout c'est normal , il n'y avait que des vieillards :)
même pendant la deuxième guerre , les grands chefs seront plus exposés .

lutzen 1813

Message par lutzen 1813 » 24 juil. 2015, 19:41

C'était en effet moins dangereux, il y eut cependant 41 généraux tués en 14-18.

Joker

Message par Joker » 24 juil. 2015, 20:11

il y eut cependant 41 généraux tués en 14-18.
Ce chiffre n'est évidemment pas négligeable, mais quand on sait qu'il y en eut 6 rien que du côté français pour la seule bataille de Waterloo, cela permet quand même de le relativiser.
Pour rappel, voici les noms des généraux tués au combat ou mortellement blessés le 18 juin 1815 : Michel, Duhesme, Jamin, Donop, Bauduin, Desvaux de Saint-Maurice.
Seize autres furent blessés.
Mouton, Frédéric Lallemand et Cambronne sont faits prisoonniers. :salut:

Joker

Message par Joker » 25 juil. 2015, 18:06

Il convient également d'y ajouter les noms de ceux qui furent victimes de la "Terreur blanche", dont Brune fut l'une des figures les plus connues. :salut:

mrphilou

Message par mrphilou » 25 juil. 2015, 18:30

Sous l'Empire la perte des généraux est relativement importante... alors qu'en 14/18 il n'y a pas du en avoir des masses.
De nos jours les "décisionnaires" sont dans des états majors et très peu sur le front à la tête de leurs hommes (et femmes).

philibert

Message par philibert » 25 juil. 2015, 22:38

Bonjour, en effet beaucoup de généraux guillotinés sous la révolution : beaucoup tout simplement parce qu'ils étaient nobles -

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Lévées et pertes d'hommes "stats 1936"de 1792 à 1815
    par C-J de Beauvau » 01 déc. 2017, 19:50 » dans Salon Ier Empire
    7 Réponses
    377 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    01 déc. 2017, 22:18
  • Général Baron Roch Godart (1792-1815)
    par C-J de Beauvau » 27 juil. 2018, 18:17 » dans Livres - Revues - Magazines
    3 Réponses
    445 Vues
    Dernier message par L'âne
    30 juil. 2018, 10:07
  • L’épopée des généraux de cavalerie de Napoléon, 1792-1815
    par Eric LM » 15 févr. 2019, 14:23 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    3 Réponses
    638 Vues
    Dernier message par Espagne
    27 févr. 2019, 17:56
  • [ Napoléonothèque ] Les Généraux morts au Champ d'honneur de 1792 à 1815
    par L'âne » 06 nov. 2017, 05:28 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    277 Vues
    Dernier message par L'âne
    06 nov. 2017, 05:28
  • Waterloo a failli se rejouer en 1914
    par fanacyr » 17 avr. 2015, 20:30 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    387 Vues
    Dernier message par fanacyr
    17 avr. 2015, 20:30