Napoléon superstitieux ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Christophe

Napoléon superstitieux ?

Message par Christophe » 30 août 2014, 00:16

« Napoléon était, de plus, très superstitieux, intraitable sur le nombre treize et sur le vendredi. Ainsi, pour un déplacement, le quantième du mois avait été fixé sans tenir compte du jour. Ce jour-là était un vendredi. L’Empereur en étant informé, avança son départ et partit le jeudi. »

(Dr Poumiès de la Siboutie, « Souvenirs d’un médecin de Paris… », Plon, 1910, p.99).
--------------------
Qu'en pensez-vous ? Avez-vous d'autres exemples de ce genre ?

Orea

Message par Orea » 30 août 2014, 10:42

Il me semble avoir lu quelque part (mais alors où :shock: ) qu'il n'aimait pas les chats!

Bastet

Message par Bastet » 30 août 2014, 12:10

Intéressante question... :roll: :idea:
Si l’on pense psychologie Napoléon semblerait avoir été plutôt de type introverti dont le conscient donne, bien que percevant tout à fait les conditions extérieures, la prépondérance aux déterminantes subjectives qu’il croit plus importantes , l’introverti s’appuie surtout sur ce que l’ impression extérieure fait naître en lui. Par ailleurs, toute connaissance, pour l’introverti comme pour l’extraverti, comme toute perception se détermine et objectivement et subjectivement. Mais alors, aurait-il été plutôt de type pensée introvertie caractérisé par le primat de la pensée ou de type intuition introvertie ? ….En effet quelle fut la fonction principale de son moi par laquelle il s’orienta ? Plutôt pensée, plutôt intuition ? Oui, laquelle fut la fonction principale ? Laquelle fut la fonction secondaire ? Ou un composite peut-être....car il n’y a pas de pureté dans les types et on ne peut donner à l’une ou à l’autre fonction la primauté :tourne:

:salut:

cyr-phuong jacobin94

Message par cyr-phuong jacobin94 » 30 août 2014, 21:09

Un fait souvent cité, qui pourrait contredire l'idée d'un Napoléon superstitieux :
"Au soir du 23 juin 1812, quelques heures avant le passage du Niémen, dans un champ de blé, son cheval, nommé Friedland, fait un écart - un lièvre lui est passé entre les jambes - . L'Empereur vide les étriers, tombe et se relève aussitôt. Berthier dit à voix basse à Caulaincourt :
- Ceci est un mauvais présage, un Romain reculerait !
Mais Napoléon n'est pas homme à reculer..."

Cité par Castelot, La Campagne de Russie, 1812

L'âne

Message par L'âne » 31 août 2014, 06:38

La Corse est une île ou la superstition se mêle au sacré. Je crois que Napoléon était un peu superstitieux mais que la raison conjuguée au sentiment d'avoir un destin, un plan parfait, l'emportait à la fin.

S'agissant de la chute, nous pouvons noter que Napoléon s'était remis en selle sans proférer la moindre plainte et avait poursuivit, ne permettant pas à sa suite de commenter. Ce n'est que 6 mois plus tard, en traineau que Caulaincourt se rappela de cette anecdote qui pouvait être interprétée, à posteriori, comme un mauvais présage.

Ce même Caulaincourt qui avait prévenu l'Empereur : "Sire, n'allez pas en Russie, il n'y a pas de forgerons !"

Vive l’Épopée !

L'âne

Message par L'âne » 09 sept. 2014, 14:04

En regardant sa conquête partir en fumée Napoléon murmure : "Moscou brûle, ceci nous présage de grands malheurs"

Vive l’Épopée !

vélite

Message par vélite » 11 sept. 2014, 11:17

Bonjour,
Napoléon évoqua parfois son "étoile", qu'il avait senti naître puis pâlir.
Il ne fut pas un mystique mais ceci n'exclut pas un fond de superstition.
:salut:

Bastet

Message par Bastet » 11 sept. 2014, 15:30

:salut:

Evidemment Napoléon fut superstitieux ( nous le sommes tous peu ou prou), fataliste " Qu’est-ce qu’une vie humaine ? La courbe d’un projectile" dira-t-il, aussi ayant la certitude d’un destin toujours présent, reçu des dieux qui tiennent la balance et n’ont aucun compte à rendre, crut-il en sa destinée , " Il n’est préoccupé que de cela, de ce lien magique qui le relie aux étoiles, aux mystères de la vie, aux décrets de la Providence" ( J.M. Rouart), mais si l’on se place au point de vue d’une littérature hellénique fataliste depuis l’Iliade " je suis déconcertée, dit l’Athénienne, à voir les destinées des mortels et les événements du monde ; car tout à tour de différentes sources naissent des fortunes diverses, et ce sont des sables mouvants qu’offre toujours aux pas de l’homme le Temps, éternel vagabond " ( Euripide) Napoléon sera le "jouet d’un sort impitoyable " qui ne cessa d’exercer sa puissance .
L’idée de fatalité revêt avec l’Empereur un sens intérieur , dans la tragédie ce sont les dieux qui envoient le malheur, ces dieux dont les hommes n’ont rien à attendre de bon et dont il est prudent de se faire oublier, les dieux grecs sont assoiffés du sang des hommes les plus remarquables " les dieux veillent à exécuter leurs desseins impénétrables"....Napoléon n’est pas un homme ordinaire aussi se trouve-t-il dans la situation fatale du héros tragique qui subira dans sa destinée l’implacable de la divinité du théâtre tragique dont "le tribunal cruel et dur ne connaît ni pardon ni prescription, qui brise implacablement la baguette sur la moindre faute […].une vie entière remplie d’actions glorieuses ne comptent pour rien devant lui.. ", l’ Empereur s'est donné entièrement au destin, moira, qui le déchirera, et c'est là qu' intervient la notion d’ubris chère aux grands tragiques grecs il n’a pas su se faire oublier des dieux, sourdes puissances supérieures, aussi à tant s' élever au-dessus des hommes provoqua-t-il la colère et la vengeance du destin qui interviendra contre lui et le châtiera :cry:

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L'Empereur était-il superstitieux ?
    par Peyrusse » 12 août 2017, 15:19 » dans Salon Ier Empire
    11 Réponses
    567 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    12 mars 2018, 21:54
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Joker » 06 août 2019, 19:48 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    238 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    07 août 2019, 16:39
  • Fermeture du Musée Napoléon (Mandarine Napoléon) de Seclin
    par Christophe » 19 oct. 2014, 12:41 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    2247 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 avr. 2018, 20:07
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    518 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • La mort de Napoléon
    par Jean-Baptiste » 28 juin 2018, 23:04 » dans Espace visiteurs
    259 Réponses
    11375 Vues
    Dernier message par William Staps
    11 août 2019, 11:22