RUSSIE 1812 : La Moskova , "la grande redoute"

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Bastien

Re: POLIORCÉTIQUE : une redoute

Message par Bastien »

Les redoutes pouvaient également être des ouvrages défensifs construits en dur. Généralement, le but était de défendre une position géographique tel qu'un col, une route ou une embouchure de fleuve.

Voici par exemple la redoute de Merville -dite de Vauban- positionnée sur la rive droite de l'embouchure de l'Orne :
http://www.petit-patrimoine.com/fiche-p ... pp=14409_1

Je connais assez bien l'endroit pour avoir investi la place en escaladant l'enceinte quand j'étais enfant (pas bien :? !).

mrphilou

Re: POLIORCÉTIQUE : une redoute

Message par mrphilou »

Dis voir bastien, ta redoute est tout à fait correcte pour effectuer un évènement "garnison".
Peux tu nous dire si le site pourrait accueillirs des reconstitueurs avec un canon ? On pourrait donner un coup de main pour les travaux de réfections.
Merci.
Phil.

Bastien

Re: POLIORCÉTIQUE : une redoute

Message par Bastien »

Il faudrait voir avec la mairie ainsi qu'avec le conservatoire du littoral, qui est le propriétaire des lieux.

Je vois deux problèmes majeurs pour un évènement garnison :
- Les Allemands ont laissé des ouvrages bétonnés de type "Tobrouk" sur l'édifice pour l'installation d'un canon AA de 20mm ainsi que quelques MG et mortiers. Cela risque de dépareiller...
- Je n'ai pas été sur le site depuis très longtemps mais je pense qu'il est toujours en travaux, avec des risques éventuels qui pourraient conduire à un "non" ferme de la part du propriétaire.

Maintenant, qui ne tente rien n'a rien...

Encore une chose ou deux concernant le transport et le positionnement d'une pièce sur le rempart :
- le chemin d'accès de la route à la redoute est sablonneux
- il faudrait à priori démonter le canon pour le hisser sur le rempart

Image
Photo: Kite Aerial Photography

Image
Photo: Kite Aerial Photography

Cela étant, c'est vrai que cet édifice a la taille idéale pour recevoir une petite garnison, compatible avec nos activités.

Contacts :
Conservatoire du littoral :
Correspondant : Hervé Niel, 5-7, rue Pémagnie, B.P. 546, 14037 Caen Cedex, tél.: 02-31-15-30-90, télécopieur: 02-31-15-30-99.

Mairie de Merville Franceville :
Avenue A. de Lavergne, Tél : 02 31 24 21 83 ; Fax : 02 31 24 03 15
Courriel : administration@mairie-mervillefranceville.fr

Mathieu Dampierre

POLIORCÉTIQUE : une redoute

Message par Mathieu Dampierre »

La "grande redoute" de la Moskova

Bonjour! Le Polonais Von Brandt dans ses mémoires dit qu'il n'a rien vu d'aussi horrible dans sa carrière militaire que le deuxième siège de Saragosse et surtout l'attaque de la grande redoute lors de la bataille de la Moskova. Que s'est il exactement passé lors de cette dernière? Les soldats russes ont-ils tous été asphyxiés ou quoi?
Cordialement,

:salut:

Christophe

POLIORCÉTIQUE : une redoute, "la grande redoute de la Moskova"

Message par Christophe »

C'est plutôt de Brandt (c'est un polonais et non un prussien :) ) , même si ses souvenirs ont été rédigés la première fois en allemand. Au moment de cette bataille, Henri de Brandt était capitaine dans la 2ème Légion de la Vistule.
Pas besoin d'imaginer une quelconque asphyxie à Borodino quand tu découvres à travers son témoignage, la violence de cette formidable bataille et la nuit qui a suivi... Brandt y parle des agonisants: "On les voyait de toutes parts, semblables à des spectres, se traîner, ramper jusque dans l'orbe lumineux. Les uns atrocement mutilés, avaient usé dans cet effort suprême ce qui leur restait de forces... " Un ouvrage à lire (et qui porte aussi sur la campagne d'Espagne).

Salutations amicales. :salut:

d'hautpoul

Re: RUSSIE 1812 : La Moskova , "la grande redoute"

Message par d'hautpoul »

En 2010, des fouilles ont été entreprises à la Grande redoute.Une décoration ayant probablement appartenu à Caulainccourt a été découverte(Directeur du musée de Borodino).
Il n'y a pas que les Russes .......... ,au village de Borodino découverte d'un charnier, des soldats de Eugène de Beauharnais en majorité.....

O.Godeille

POLIORCÉTIQUE : une redoute, "la grande redoute de la Moskova"

Message par O.Godeille »

La Grande redoute a fait l'objet des assauts de plusieurs divisions, qui ont été massacrées par le tir des batteries russes et dans les combats au fusil puis à la baïonette avec les troupes de protection, elles-même bombardées par les batteries françaises.

Pour finir, une charge de la cavalerie lourde franco-saxonne déborda l'infanterie de soutien et pénétra dans la batterie par sa gorge d'accès. Fidèle à la tradition et encerclés, les artilleurs russes tirèrent jusqu'au bout et se firent tuer sur leurs pièces.

Maintenant imaginez l'amoncellement de cadavres sur les pentes menant à l'ouvrage, sur ses côtés et ses arrières, et l'empilement de cadavres d'hommes et de chevaux dans l'espace clos de la redoute.

La vision de l'ouvrage où s'était concentré la tuerie devait être bien pire que celle d'un champ de bataille en rase campagne, où les formations en ligne ou en colonne comptent moins de victimes à chaque tir, et où chaque partie cède alternativement du terrain, rendant les victimes de combats corps-à-corps exceptionnelles.

Généralement les combats dans des espaces resserrés, où les tirs sont particulièrement concentrés et où l'adversaire ne peut ni se disperser ni se dérober, provoque les scènes de combat les plus atroces: Saragosse, Ebersberg, Badajoz, le village de Ligny...

Cordialement,

Olivier

Christophe

POLIORCÉTIQUE : une redoute, "la grande redoute de la Moskova"

Message par Christophe »

Voici un court extrait du témoignages de Henri de Brandt. nous sommes au tout début de la bataille de La Moskowa/Borodino:
"Dès sept heures du matin, la bataille était vigoureusement engagée sur tous les points. Nous étions d’abord postés immédiatement en avant de la Garde., dont les plumets et les épaulettes semblaient d’un rouge de sang aux premières clartés de l’aurore. Nous étions évidemment très près des endroits où le combat était le plus vif, des boulets s’enfonçaient en terre devant nous ou passaient sur nos têtes. Le vent, qui nous soufflait fortement au visage, nous apportait tantôt le cri français de « En avant ! » Tantôt les hurrahs des Russes, mais nous ne pouvions rien distinguer de la lutte. Bientôt nous vîmes paraître des blessés ; ils nous dirent que la redoute la plus voisine de nous venait d’être enlevée… "

(Général de Brandt, « Souvenirs d’un officier polonais. Scènes de la vie militaire en Espagne et en Russie (1808-1812) », Paris, à la Libraire des Deux Empires, 2002, p. 274).
:salut:

Mathieu Dampierre

Bataille de la Moskova

Message par Mathieu Dampierre »

Bataille particulièrement meurtrière effectivement, y compris pour la Grande Armée, puisque dix mille soldats et douze généraux y trouvèrent la mort:

Von Breuning, Caulaincourt, Compère, Damas, Huard, Lanabère, Von Lepel, Marion, Montbrun,Plauzonne, Romeuf, Tharreau.

Cordialement,

:salut:

Barclay

POLIORCÉTIQUE : une redoute, "la grande redoute de la Moskova"

Message par Barclay »

Bonjour a tous ! :salut:

Sur derniers avis en Russie, le Redoute n' était pas une redoute.

C' était une lunette avec les 2 faces dont l' étendue est 72 m chacun. L' angle du lunette pres du 100 degrés. Avant la lunette se trouvaient des 6-10 rangs des trous de loups. La gorge a etait ferme par la palissade.

La construction du lunette était mauvaise : les canons ne pouvaient pas faire le feu croisé avec les flèches, et ne pouvaient pas protéger les abords des campagnes Borodino et Semenovskoe ( le lunette se trouve a 1.7 km des ces campagnes ). La lunette n'était n' est pas achevée sauf la face droite ( elle a les 10 embrasures et le parapet de hauteur près de 135 centimètres ).

Dans la lunette se trouvaient : les 12 canons de 26e compagnie d' artillerie et les 6 canons de 24e compagnie d' artillerie et un bataillon du régiment d' infanterie de Poltava. Au cours de combat, les flancs ont été détruits par le feu d' artillerie français et c' est pourquoi la cavalerie française a fait irruption dans le lunette.

Excusez-moi pour mon français... :aime:

Amicalement
Igor

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • RUSSIE 1812 : "Napoléon en 1812.Souvenirs." Roman Soltyk)
    par Peyrusse » 12 nov. 2017, 23:36 » dans Livres - Revues - Magazines
    61 Réponses
    6874 Vues
    Dernier message par Chevalier1812
    05 août 2018, 19:05
  • Vème Corps de la Grande Armée 1811/1812
    par catherineLA » 12 mars 2019, 15:28 » dans Espace visiteurs
    0 Réponses
    224 Vues
    Dernier message par catherineLA
    12 mars 2019, 15:28
  • RUSSIE : Heckel, général du génie russe en 1812
    par Willelmus » 19 janv. 2016, 20:22 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    647 Vues
    Dernier message par Barclay
    20 janv. 2016, 06:28
  • Le blessé de la Moskova
    par Peyrusse » 06 oct. 2017, 08:49 » dans Salon Ier Empire
    65 Réponses
    2546 Vues
    Dernier message par la remonte
    08 juin 2006, 21:42