Fournier-Sarlovéze, le sabreur extravagant

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

deschuyteneer

Fournier-Sarlovéze, le sabreur extravagant

Message par deschuyteneer » 05 mai 2012, 14:10

les rapports entre le bouillant général et l'Empereur étaient des rapports de haine.
Début 1802, à Paris, au cours d'un dîner chez le général Oudinot, Fournier-Sarlovéze se vante de" descendre d'une balle à 20 pas ce jean-foutre de Bonaparte."Le comble du ridicule est atteint
quelques jours plus tard à l'opéra.Fournier , qui est une x de plusen situation d'absence illégale, y assiste en civil.Quand le Premier Consul apparaît dans sa loge,il se léve, lui tourne ostensiblement le doset , écartant les basques de son abit, lui présente son derriéré.Il est destitué et assigné à résidence dans son département.
Quelques jour aprés Leipzig , en 1813, les affaires des Français vont mal.A Fulde, Napoléon a réuni les maréchaux et les divisionnaires.Le découragement et la lassitude se lisent sur tous les visages, mails nul ne souffle mot.Soudain, une voix s'éléve , celle de Fournier-Sarlovéze: "Sire, affirme celui-ci, je dis que vous perdez, vous et la France".Cette brutale franchise vaut au général d'être mis sur-le-champ en état d'arrestation et destitué de son commandement.Il est remis entre les mains d'un colonel de la gendarmerie d'élite qui doit l'emmener à Mayence oû siége le grand prevôt de l'armée.En cours de route, la voiture, escortée par un peloton de gendarmes, est attaquée par des cosaques.Un gendarme est tué.Alors, sautant de la voiture, Fournier s'empare du sabre et du cheval du mort et entraînant son escorte derriére lui, charge furieusement les Russes et les met en fuite.Puis abandonnant ses armes et son cheval, le général remonte dans la caléche et jette au cocher;" en avant , à Mayence !"

L'Empereur l'avait pourtant, durant la carrière du général, nommé Baron, et chevalier puis commandeur de la Légion d'honneur.

L'ARCHEONAUTE

Message par L'ARCHEONAUTE » 05 mai 2012, 18:52

L’anecdote de l'attaque des cosaques je ne la connaissais pas, merci de nous en faire part, sinon Fournier ajouta la particule Sarloveze à son nom bien après l'Empire.

Avatar du membre
Bruel
Soldat
Soldat
Messages : 45
Enregistré le : 19 janv. 2019, 14:11

Re: Fournier-Sarlovéze, le sabreur extravagant

Message par Bruel » 03 févr. 2019, 10:05

J'en parle de Fournier-Sarlovèze allez sur NAPOLÉON Ier & Le Premier Empire --- Monuments Napoléoniens ça s'appelle Sanfourche-Fournier Sarlovèze
Général_FRANCOIS_FOURNIER_SARLOVEZE1.jpg
:salut: Cordialement

PS/ On sait très peu sur lui Henri Jacques Jean Boyer, né le 24 juin 1767 à Sarlat (Dordogne) et mort le 18 novembre 1828 au lieu-dit la Combe d'Estève à Carsac-Aillac (Dordogne), général français de la Révolution et de l’Empire. Passé au commandement de l'île d'Aix, le 29 juillet 1812, il prend le 18 août suivant, celui de la 8e brigade des gardes nationales.
À la première Restauration, le général Boyer adresse sa soumission à Louis XVIII, qui le maintient dans son commandement de l'île d'Aix.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Sanfourche-Fournier Sarlovèze
    par Bruel » 19 janv. 2019, 15:53 » dans Monuments Napoléoniens
    18 Réponses
    387 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    03 févr. 2019, 13:11
  • Repose du médaillon sur la tombe de Fournier-Sarlovèze
    par Dominique T. » 01 juil. 2014, 16:03 » dans Monuments Napoléoniens
    1 Réponses
    553 Vues
    Dernier message par Espagne
    05 juil. 2014, 14:02
  • [ Napoléonothèque ] RAPP le sabreur de Napoléon
    par Cyril » 23 mai 2018, 08:05 » dans Napoléonothèque
    4 Réponses
    353 Vues
    Dernier message par Royal Scot's Guard
    23 mai 2018, 12:18
  • Urbain FARDEAU, "Mémoires d’un Saumurois chirurgien-sabreur."
    par Espagne » 18 juil. 2017, 13:53 » dans Livres - Revues - Magazines
    11 Réponses
    2102 Vues
    Dernier message par doc,Percy
    18 juil. 2015, 03:38