Pertes humaines : Les morts des batailles

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Tibule

LES PERTES HUMAINES

Message par Tibule »

On mourait même plus dans les hôpitaux qu'à la bataille ! D'après Laurent Joffrin,sur le million de morts de l'épopée napoléonienne,100 000 "seulement" ont été tués au cours des batailles. Les autres(soit 90%) sont décédés de leurs blessures et des épidémies.
d'hautpoul

Pertes humaines : Sort des morts des batailles

Message par d'hautpoul »

bonsoir

j'ai relevé dans le livre "Guide des champs de bataille oubliés" de Pierre Jarnac 1993,un récit écoeurant:

--"Il ne s'agit pas non plus de renouveler les errements de jadis en ne considérant les champs de bataille que comme des lieux de récupération.Ainsi au siécle dernier, un peu partout en Europe,recueille-t-on les ossements enfouis sur les champs de bataille de l'Empire,à Leipzig,à Waterloo et en Crimée.Une fabrique de Herfald,en Baviére,transformait cette matière en engrais.Il parait que l'Angleterre était grande importatrice de cet abominable fertilisant"
Drouet Cyril

Pertes humaines : Sort des morts des batailles

Message par Drouet Cyril »

Bonjour,


Bien sinistre histoire rapportée par Hugo :

« Les journaux anglais racontent qu'il est arrivé du continent à Hull plusieurs millions de boisseaux d’ossements humains. Ces ossements mêlés d'ossements de chevaux, ont été ramassés sur les champs de bataille d'Austerlitz, de Leipsick, d'Iéna, de Friedland, d'Eylau, de Waterloo. On les a transportés dans le Yorckshire, où on les a broyés et mis en poudre, et de là envoyés à Duncaster où on les vend comme engrais.
Ainsi, dernier résidu des victoires de l'empereur : engraisser des vaches anglaises. »
(Journal de ce que j’apprends chaque jour-5 décembre 1847)



Les journaux français en parlèrent également :

« Une cargaison d'ossements humains est arrivée le 25 octobre de Hambourg à Lossiemouth, pour un agriculteur qui doit les faire broyer et les employer comme engrais. Ces os ont été recueillis dans les plaines et marais de Leipsick, et faisaient partie des restes de milliers de braves qui périrent dans les sanguinaires batailles d'octobre 1813, entre la France et les puissances alliées.
Quel commentaire sur la gloire militaire ! Et combien est vraie cette réflexion du poète : « A quels vils usages nous pouvons être destinés, Horatio ! »

(L'Echo de la Frontière, 11 novembre 1829)


« "L’engrais" de Leipsick continue d'arriver en Grande Bretagne…
Un bâtiment chargé d'une nouvelle cargaison d'ossements humains est arrivé à Lossiemoth, en Ecosse. Le capitaine dit que ces ossements ont été recueillis dans les plaines voisines de Leipsick et appartiennent ainsi que le premier chargement dont on a parlé il y a quelque temps, à ces milliers de braves tombés dans la bataille sanglante entre les Français et les Alliés, au mois d'octobre 1813. On destine ces débris humains à faire du noir ivoire. »

(L'Echo de la Frontière, 26 mai 1830)

Salutations respectueuses.
grenadier Longfeu

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par grenadier Longfeu »

Si l'on ne devait montrer du respect qu'une seule fois dans sa vie envers quelqun, j'estime que ce serait bien devant sa dépouille.
Laissons les morts en paix, c'est tout ce qu'il leur reste.... :cry:
eugéne de Beauharnais

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par eugéne de Beauharnais »

je me rapelle que les momies égyptiennes ont connu le même sort surtout celles de chats et de femmes... :salut:
lukian54

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par lukian54 »

:salut:
Ce sujet a déjà été évoqué sur ce forum, provoquant un sentiment de révolte légitime.
Broyer des ossements pour en faire de l'engrais, c'est abominable... La destination de ces convois, l'Angleterre evidemment.. Je n'en dirai pas plus, car comme on sait que je n'aime trop les Anglais..
Ils auraient pu venir en Lorraine, avec les guerres de 1870, 14-18 et 39-45, les ossuaires et les cimetières ne manquent pas... Mais nous feront bonne garde, près des sépultures...
Que les morts reposent en paix.
Comme le disait si bien le père Hugo :"Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie, ont droit qu'à leurs tombeaux, la foule vienne et prie.."...
:fou: :fou:
Deprayelle

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par Deprayelle »

je suis parfaitement d'accord avec vous lukian ! ils ne viendront pas en Lorraine !!!! :mrgreen:
ah ces Anglais.... :furieux: nan plus sérieusement, il est vrai que d'avoir tranformé ces bravec soldats en engrais, ca laisse une pronfonde tristesse.
Ronald Billuart

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par Ronald Billuart »

Le "recyclage" de ces ossements est-il plus scandaleux que la manière dont les corps ont été jetés dans les fosses, voire de la raison pour laquelle on a précipité les hommes dans la tourmente qui leur fut fatale ?
Drouet Cyril

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par Drouet Cyril »

Effectivement je m’en souviens et, apparemment, mieux que vous puisqu’il ne me semble pas que les documents que j’ai présentés aient été contredits.
Donc point de légende : on n’a bien tanné de la peau humaine en Vendée (plus exactement en ses confins), pâle facette, en vérité, des horreurs qui s’y sont commises.

Utiliser de la poudre d’os est une horreur et il est bien évident que je condamne de tels actes.

Mais j’ai vu poindre progressivement au fil des messages une anglophobie de mauvais goût. J’en ai seulement profité pour rappeler que des Français, eux aussi, avaient montré bien peu respect vis à vis des restes humains. Rien de plus.

Salutations respectueuses.
Dominique T.

Re: Pertes humaines : Dernier résidu des victoires de l'Empereur

Message par Dominique T. »

Je suis autant que vous -si pas plus- révolté par ces pratiques honteuses.

Mais votre "antibritannisme" primaire est déplorable et ridicule, et il vous aveugle.

Vous semblez oublier :

- que l'appât du gain n'a pas de frontières, pas de patrie.

- que ce sont les gens du continent -pas les Anglais- qui ont vendu ces glorieux débris et qu'ils étaient heureux de se débarrasser de ces ossements qui les empêchaient de labourer leurs champs à leur aise.

- que, parmi ces ossements, il y avait également des soldats anglais !

- que vous jugez encore de faits d'il y a plusieurs siècles avec une mentalité d'aujourd'hui. Il n'existe pratiquement pas de cimetières militaires -avec des tombes individuelles- d'avant 1860.

- que ce sont les anglo-saxons qui, les premiers, ont donné des sépultures individuelles à leurs soldats -et à leurs ennemis.

- que les Britanniques prennent mieux soin des tombes de leurs anciens ennemis que ces ennemis eux-mêmes (cf. les tombes individuelles turques dans les cimetières du CWGC) alors que les Turcs eux-mêmes n'en ont jamais pris aucun soin !

- que de nos jours, chez nous, tous les jours, des sépultures sont détruites dans les cimetières, et les ossements dispersés, et même parfois réutilisés, e.a. pour faire les accotements des routes ! Ceci, alors qu'on a, dans le passé, vendu ces sépultures "à perpétuité". (Notons au passage que seuls les Juifs protègent farouchement leurs tombes, quelle qu'en soit l'ancienneté. Pour eux, toute tombe est sacrée.)

- que sans les Britanniques, vous n'auriez même pas la liberté d'exprimer vos idées... Évidemment les guerres mondiales sont lointaines.

Je souscris entièrement à ce que M. Cyril Drouet a écrit -je dirais même plus "a le courage d'écrire"- :salut: et je signale à M. Sabouret que Culloden, c'était contre les Écossais, pas contre les Irlandais ! Et vous semblez oublier la Saint-Barthélemy et autres joyeusetés commises en France...

Dois-je vous rappelez que, il y a quelques années, des tombes des soldats morts en 1814 ont été détruites pour construire le périphérique de Toulouse, et qu'en 2002, on a sans doute détruit une tombe commune de 1814 en Champagne (St-Parres-au-Tertre) pour construire un zoning commercial ? Les anciens du forum s'en souviendront.

Alors, quelle différence entre les engrais de 1850 et les zonings de 2002 ?

Aucun : dans les deux cas, le même appât du gain et le mépris des morts glorieux. Alors, n'en faites pas une affaire de racisme anti-anglais
.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Revue Sciences Humaines : Les Grands Mythes de l'Histoire de France
    par L'âne » » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    371 Vues
    Dernier message par L'âne
  • Pertes de l'armée de terre sous le premier Empire
    par C-J de Beauvau » » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    1 Réponses
    165 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
  • la carte de Minard sur les pertes en Russie
    par fanacyr » » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    1183 Vues
    Dernier message par Moundir Pacha
  • “Les douze morts de Napoléon”
    par Joker » » dans Livres - Revues - Magazines
    7 Réponses
    411 Vues
    Dernier message par Joker
  • GÉNÉRAUX MORTS AU CHAMP D HONNEUR
    par Pierremig » » dans Napoléon à travers les Arts
    14 Réponses
    3084 Vues
    Dernier message par Jamin de Bermuy