★ La mort du maréchal BERTHIER...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2686
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Maréchaux : Berthier

Message par L'âne »

Arthur Chuquet penche pour la thèse du suicide étant donné l’état dépressif du Maréchal, surtout depuis le retour de Napoléon.
Le Maréchal, fervent catholique, n’éprouvait-il pas quelques répulsions vis à vis du suicide ?
Son médecin affirmera plus tard, qu'il jugeait le Maréchal sain d'esprit sur le plan moral, au moment des faits.

Le général Derrécagaix, Frédéric Hulot, biographes du Maréchal Berthier, penchent pour l'accident
Le Maréchal avait bu dans la matinée. Il était monté sur une chaise pour observer les troupes. Il aurait perdu l'équilibre.
Certains ont avancé l'idée qu'il aurait pu être frappé d'apoplexie au préalable, mais l'autopsie a infirmé cette hypothèse.
Un élément troublant est avancé par Frédéric Hulot : la longue vue dont se servait le Maréchal Berthier, pour observer les troupes aux moments des faits, l'a accompagnée dans sa chute et n'a pas été retrouvée. L'auteur suppose qu'elle fut dérobée.

Thiébault « Mémoires » :
"...Les premières versions portèrent qu'il avait été jeté par une des fenêtres du palais de Bamberg, qu'il occupait; des officiers d'un régiment traversant la ville auraient, assurait-on, vengé de cette manière un jeune homme qui avait été jugé d'après ses ordres et fusillé à Schoenbrunn en 1809. Cependant, après avoir fait toutes les enquêtes possibles pour découvrir la vérité, je suis arrivé à la conviction que Berthier était monté en haut du palais de Bamberg pour voir passer ce régiment de troupes étrangères, qui pour la seconde fois allaient souiller la terre de France. Pour mieux voir sans être vu, il s'était placé sur l'entablement d'une lucarne et s'y trouvait sans appui; frappé d'apoplexie, il tomba dans le vide et vint s'écraser sur le pavé. Telle est du moins la version d'accord avec le récit du valet de chambre, avec la croyance de la famille, avec les renseignements que j'ai pu me procurer..."

La famille a défendu l'idée de l'assassinat car le fils du Maréchal, âgé de 4 ans en 1815, a dit, et soutenu par la suite, que des personnes avaient pénérté dans le cabinet où se trouvait le Maréchal et en étaient ressorties en courant. Les coupables auraient pu être, selon certaines personnes, les complices de Johann Palm, le libraire fusillé.
L'hypothèse de l'assassinat a été rapidement écartée par la police, on le comprend, car elle exerçait une surveillance étroite du Maréchal.
La gouvernante déclara qu'elle n'avait vu entrer personne.
Aurea mediocritas
Maria Kel

Re: Maréchaux : Berthier

Message par Maria Kel »

Le suicide me parait bien curieux. Berthier se défenestrerait juste au moment où se profile l'ultime camapagne? Allons allons... Les Coalisés n'avaient-ils pas plutôt la trouille que Berthier fasse comme Ney et se joigne à Napoléon? Ils l'ont poussé par la fenêtre et ont maquillé le meurtre en suicide. S'il n'avait plus supporté la pénibilité du travail avec l'Empereur, il serait parti bien plus tôt. Mais ce n'est que mon intuition qui parle.
William Turner

Re: Maréchaux : Berthier

Message par William Turner »

Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Le suicide me parait bien curieux.
La plupart des suicides sont incompréhensibles. Le fait qu'on ne comprend pas pourquoi la personne qui se suicide en est arrivée là n'est donc pas une raison suffisante pour écarter cette hypothèse.
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Berthier se défenestrerait juste au moment où se profile l'ultime camapagne? Allons allons...
Si vous parlez d'une "ultime campagne", c'est parce que vous connaissez la suite des événements. Ce n'était pas le cas de Berthier ni d'aucun autre acteur de l'époque. La crainte des alliés était justement qu'on ne soit reparti comme en 1799, c'est-à-dire une nouvelle période de guerres où Napoléon repart à la conquête de l'Europe.
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Les Coalisés n'avaient-ils pas plutôt la trouille que Berthier fasse comme Ney et se joigne à Napoléon?
Cette explication part également d'une vision rétrospective des choses. C'est parce que vous savez qu'à Waterloo, Soult n'a pas remplacé Berthier avec toute l'efficacité souhaitée que vous arrivez à la conclusion que les coalisés avaient la trouille que Berthier rejoigne Napoléon. Or au moment où Napoléon a débarqué à Golfe-Juan, Berthier était en France. C'est lui qui a décidé de rejoindre sa femme en Allemagne.
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Ils l'ont poussé par la fenêtre et ont maquillé le meurtre en suicide.
Il n'existe rien qui permette d'étayer cette thèse.
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
S'il n'avait plus supporté la pénibilité du travail avec l'Empereur, il serait parti bien plus tôt.
A Fontainebleau, Berthier s'est enfui comme un voleur. Il n'a pas osé faire ses adieux à Napoléon. Ce fut sans doute pour lui une décision très difficile à prendre et il est probable qu'il a fortement culpabilisé après l'avoir fait. Le retour de Napoléon le met face à un dilemme impossible. Retourner auprès de Napoléon et être à nouveau tourmenté ou rester éloigné de lui et passer pour un traître et un lâche. La mort était peut-être la meilleure échappatoire.
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Mais ce n'est que mon intuition qui parle.
Vous êtes plutôt influencée par la légende napoléonienne. :D
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2686
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Maréchaux : Berthier

Message par L'âne »

William Turner a écrit :
06 oct. 2017, 07:35
...c'est parce que vous connaissez la suite des événements.
C'est l'un des écueils les plus terribles lorsqu'on fait de l'histoire.
Il faut être vigilant, mais ce n'est pas toujours facile...
Vous êtes plutôt influencée par la légende napoléonienne. :D
Quelle soit noire ou dorée, qui ne l'est pas toujours un peu ?
Aurea mediocritas
Maria Kel

Re: Maréchaux : Berthier

Message par Maria Kel »

Je me suis mal exprimée, il est vrai, mais permettez moi d'avoir des doutes sur les causes de la mort de Berthier. Même s'il ne savait pas que c'était le Baroud d'honneur, il nous aurait fait un burn out. Voilà une déprime qui est arrivé à point nommé pour nos ennemis, ne trouvez-vous pas? Et puis, il faut éclaircir le fait qu'il n'ai pas voulu faire ses adieux à notre Empereur. Un mystère de plus en perspective.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3745
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Maréchaux : Berthier

Message par Cyril Drouet »

William Turner a écrit :
06 oct. 2017, 07:35
Maria Kel a écrit :
06 oct. 2017, 00:13
Les Coalisés n'avaient-ils pas plutôt la trouille que Berthier fasse comme Ney et se joigne à Napoléon?
Cette explication part également d'une vision rétrospective des choses. C'est parce que vous savez qu'à Waterloo, Soult n'a pas remplacé Berthier avec toute l'efficacité souhaitée que vous arrivez à la conclusion que les coalisés avaient la trouille que Berthier rejoigne Napoléon. Or au moment où Napoléon a débarqué à Golfe-Juan, Berthier était en France. C'est lui qui a décidé de rejoindre sa femme en Allemagne.
On peut rappeler que suite au retour au pouvoir de Napoléon, Berthier a demandé à pouvoir retourner en France, mais ses passeports lui ont été refusés et il a été mis sous surveillance.
William Turner

Re: Maréchaux : Berthier

Message par William Turner »

Cyril Drouet a écrit :
06 oct. 2017, 12:12
On peut rappeler que suite au retour au pouvoir de Napoléon, Berthier a demandé à pouvoir retourner en France, mais ses passeports lui ont été refusés et il a été mis sous surveillance.
Ce qui peut avoir contribué à augmenter son désespoir.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3745
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Maréchaux : Berthier

Message par Cyril Drouet »

Cela en effet le condamnait (à moins d'opérer un voyage clandestin) à rester passif en terre étrangère et ennemie alors que sa patrie était menacée de toute part. Le passage des troupes étrangères sous ses fenêtres ne pouvait être vu avec indifférence.
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3745
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Maréchaux : Berthier

Message par Cyril Drouet »

Mais comme Napoléon n'allait pas affronter seul à coup de bicorne les innombrables forces filant sur le pays, c'est bien la France qui était menacée par la guerre. Rester à ronger son frein à Bamberg en ces temps d'heures sombres ne devait pas être simple pour un homme tel que Berthier.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2686
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Maréchaux : Berthier

Message par L'âne »

Les coalisés ne faisaient pas la guerre à la France, mais à Napoléon.
Ils avaient trouvé là une excellente formule pour diviser davantage l'opinion et créer les dissensions dès 1814.
Cyril Drouet a écrit :
06 oct. 2017, 18:05
Rester à ronger son frein à Bamberg en ces temps d'heures sombres ne devait pas être simple pour un homme tel que Berthier.
Bien évidemment.
Tous les maréchaux n'ont pas été travaillés par les mêmes tourments que Berthier.
Je crois modestement que la pression exercée sur les épaules du Maréchal Berthier est celle la plus importante qu'un général ait pu subir à cette époque (intensité, fréquence).
D'ailleurs je crois me souvenir qu'il se rongeait tellement les ongles qu'il lui était difficile de les laisser pousser...
Il interprétait les idées de l'Empereur comme personne ce qui ne veut pas dire qu'il avait les qualités pour supporter mieux qu'un autre le stress inouï et la charge de travail inhérents au poste qu'il occupait.
Aurea mediocritas
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Commémoration bicentenaire Mort Maréchal Ney
    par equentric » 12 nov. 2015, 01:06 » dans L'actualité napoléonienne
    7 Réponses
    2299 Vues
    Dernier message par equentric
    19 nov. 2015, 13:23
  • Les dadais de Berthier
    par Joker » 25 sept. 2020, 18:43 » dans Salon Ier Empire
    0 Réponses
    378 Vues
    Dernier message par Joker
    25 sept. 2020, 18:43
  • [ Napoléonothèque ] Berthier, l'ombre de Napoléon
    par L'âne » 28 nov. 2017, 10:32 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    344 Vues
    Dernier message par L'âne
    28 nov. 2017, 10:32
  • La mort de Napoléon
    par Jean-Baptiste » 28 juin 2018, 23:04 » dans Espace visiteurs
    259 Réponses
    18141 Vues
    Dernier message par William Staps
    11 août 2019, 11:22
  • La mort de Murat
    par C-J de Beauvau » 08 mai 2019, 19:06 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    717 Vues
    Dernier message par L'âne
    11 mai 2019, 08:43