VEXILLOLOGIE : Aigles prises en Russie

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1542
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Moscou brûle !

Message par Bernard »

Maria Kel a écrit :
06 déc. 2017, 16:22
Sans aucun doute, la Soufrière n'aurait pas suffit seul à changer le climat avec un VEI de 4. L'éruption du Vésuve de 1812 était inférieur à 5 (éruption plinienne de 79 ou celle subplinienne de 1631). Peut-être ensemble aurait-il pu changer le climat. A moins qu'au même moment, une éruption encore inconnue ait été beaucoup plus violente. Vous savez, nous venons à peine de découvrir l'explosion du Mont Samalas sur l'île de Lombok, il aurait entrainé une famine mondiale en 1257 qui s'est prolongée plusieurs années. De plus, le passé de la Ceinture de feu du Pacifique reste largement méconnue.
Pensez-vous que les phénomènes volcaniques sous-marins qui sont à l'origine de l'apparition soudaine de l'île de Sabrina dans les Açores à partir du 30 janvier 1811... puis de sa disparition en octobre de la même année puissent avoir joué un rôle ? On parle d'une île qui s'est élevé à plus de 300 mères au-dessus du niveau de la mer !
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Capitaine
Capitaine
Messages : 2017
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Moscou brûle !

Message par C-J de Beauvau »

l’éruption du volcan Agung à Bali va-t il nous créer un refroidissement climatique à venir ?
:?: le danger d'une éruption explosive similaire à celle de 1963 n'est toujours pas écarté, comme l'explique à Futura le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff.
http://www.futura-sciences.com/planete/ ... ure-68715/
A suivre
Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 3093
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Moscou brûle !

Message par Demi-solde »

1816, l’ « année sans hiver », est clairement une conséquence de l’éruption du Tambora, une des plus violente éruption connue, qui en pulvérisant 150 km³ de poussières dans l’atmosphère causa une baisse de température de 0,5 à 1°C de moyenne sur l’année. Des éruptions de cette ampleur ne sont pas légion. Mais, d’un point de vue plus global, les années 1816 ou 1812 sont au cœur du « minimum de Dalton » (1790-1830), une période de faible activité solaire. Si le mécanisme par lequel l'activité solaire influe sur les changements climatiques n'est pas encore clairement établi, une faible activité solaire correspond toujours avec une baisse des températures ; lors du « minimum de Dalton », donc, mais également durant les plus importants « minimum de Spörer » (1420-1570) ou « minimum de Maunder » (1645-1715, qui correspond à un petit âge glaciaire).

Durant ce « minimum de Dalton », la station d'Oberlach en Allemagne a mesuré une baisse des températures moyennes de 2 °C durant plus de 20 ans. Ce qui peut signifier, les aléas météorologiques faisant, certains hivers nettement plus froids.

Après… qu’il fasse froid en Russie l’hiver, ce n’est pas une surprise non plus… Durant des générations, on ne faisait pas campagne en hiver, on ne convoquait l’ost qu’au printemps, lorsque les prairies étaient suffisamment matures pour nourrir les chevaux ; la tardive retraite de Russie était évidemment aventureuse.


Cordialement
Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1519
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Moscou brûle !

Message par Général Colbert »

Vous m'inquiétez avec tous vos messages. En tant que modérateur de ce forum, je crois prudent de m'assurer qu'aucun d'entre nous n'est affligé d'un tempérament volcanique......
:D :D :D :D ;) :lol: :lol: :lol: :lol: :twisted: :twisted: :roll: :mrgreen:
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3747
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Moscou brûle !

Message par Cyril Drouet »

Général Colbert a écrit :
06 déc. 2017, 18:20
Vous m'inquiétez avec tous vos messages. En tant que modérateur de ce forum, je crois prudent de m'assurer qu'aucun d'entre nous n'est affligé d'un tempérament volcanique......
:D :D :D :D ;) :lol: :lol: :lol: :lol: :twisted: :twisted: :roll: :mrgreen:
:?
Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3747
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Moscou brûle !

Message par Cyril Drouet »

Quelques moyennes de températures relevées à Paris pour les mois d’octobre à décembre, sur la période 1804-1815 :
Image

Quelques informations complémentaires :
Mois d’octobre le plus froid sur la période 1769-1821 : 1817 (7,3) ; le plus chaud pour la période 1769-1821 : 1811 (14,6)

Mois de novembre le plus froid sur la période 1769-1821 : 1782 (2,3) ; le plus chaud pour la période 1769-1821 : 1821 (10,3)

Mois de décembre le plus froid sur la période 1769-1821 : 1788 (-6,9) ; le plus chaud pour la période 1769-1821 : 1806 (8,6)
Maria Kel

Re: Moscou brûle !

Message par Maria Kel »

Bernard a écrit :
06 déc. 2017, 16:54
Maria Kel a écrit :
06 déc. 2017, 16:22
Sans aucun doute, la Soufrière n'aurait pas suffit seul à changer le climat avec un VEI de 4. L'éruption du Vésuve de 1812 était inférieur à 5 (éruption plinienne de 79 ou celle subplinienne de 1631). Peut-être ensemble aurait-il pu changer le climat. A moins qu'au même moment, une éruption encore inconnue ait été beaucoup plus violente. Vous savez, nous venons à peine de découvrir l'explosion du Mont Samalas sur l'île de Lombok, il aurait entrainé une famine mondiale en 1257 qui s'est prolongée plusieurs années. De plus, le passé de la Ceinture de feu du Pacifique reste largement méconnue.
Pensez-vous que les phénomènes volcaniques sous-marins qui sont à l'origine de l'apparition soudaine de l'île de Sabrina dans les Açores à partir du 30 janvier 1811... puis de sa disparition en octobre de la même année puissent avoir joué un rôle ? On parle d'une île qui s'est élevé à plus de 300 mères au-dessus du niveau de la mer !
Cela dépend toujours du VEI, l'île de Surtsey a été créée par une éruption sous-marine en 1963 de VEI 3, mais elle ne fait que 155 mètres. Mais je pense que le volcan de Sabrina fut davantage un volcan rouge qu'un volcan gris. Or, Tambora ou Vésuve sont des volcans gris. Le seul volcan rouge qui a changé le climat et que je connaisse est le Laki, entré en éruption en 1783, mais il s'agissait d'une fissure de 27 km qui s'est ouverte dans le sol islandais. :o
Peyrusse

Re: Moscou brûle !

Message par Peyrusse »

Cette lettre a été rédigée par le général Ledru des Essarts. Elle est destinée à sa soeur, Mme Lepron, demeurant à La Flèche (Sarthe).
-------------------------
"Moskow [Moscou], 21 septembre 1812

Depuis huit jours, nous sommes maîtres de la capitale de la Russie, mais un incendie, allumé par les Russes eux-mêmes et par acte de leur gouvernement, nous a privés d’une partie des ressources que renfermait cette ville immense. Moskow n’est plus qu’un amas de cendres et de décombres. Il est impossible de te peindre l’horreur du spectacle dont j’ai été témoin pendant plusieurs jours. Moskow, plus grande que Paris, à raison des nombreux jardins contenus dans son enceinte, renfermant une population de 300 000 âmes et des richesses incalculables, offrant des palais et des hôtels plus beaux et en plus grand nombre que ceux de notre capitale, une des plus importantes, une des plus belles villes de l’univers, a pour ainsi dire disparue avant-hier. Je le traversai avec ma division, et je fis près de trois lieues sans trouver une maison debout, à peine en reste-t-il quelques unes à l’extrémité des faubourgs. Le Kremlin, ou la cité, séparée de la ville par des glacis et un grand fossé, est encore intact ; c’est là qu’habite l’Empereur. L’ennemi y a laissé 48 000 fusils neufs et une nombreuse artillerie de campagne. Les russes ont absolument perdu la tête, et nous ne pouvons concevoir comment, dans leur aveuglement, ils ont pu se déterminer à saper eux-mêmes la base de leur empire. C’est cependant une chose positive. Au moment de mon arrivée, tous les magistrats de police sont partis, avec les grands seigneurs, les riches propriétaires, négociants, banquiers, etc., laissant les maisons meublées et les magasins remplis de toutes espèces de marchandises précieuses. Ils ont été suivis par un corps de 2000 pompiers ; 600 pompes à incendie ont été détruites. 3 000 ou 4 000 malfaiteurs, détenus dans les prisons ont été relâchés, et des torches remplis d’artifices leur ont été distribuées. 500 à 600 de ces malfaiteurs ont été surpris en flagrant délit et fusillés ; plus de 10 000 soldats, déserteurs ou traîneurs, ont été trouvés et pris. La destruction de Moskow est une perte de plusieurs milliards. Pour la réparer, il faudra des siècles et un état prospère. Je suis logé dans une abbaye grecque, bâtie contre une forteresse, sur les bords de la Moskowa, à un demi-quart de lieue de la ville, sur la chaussée de Riazan. J’y ai placé 60 officiers, 400 hommes, toutes les administrations et 500 chevaux d’artillerie. J’occupe les appartements de l’abbé ou pope; ils sont très propres et très recherchés. Par les meubles et les tableaux, je juge que l'abbé grec dit être galant et instruit ; il a bien tort de s’en aller ; je l’aurais protégé, et il n’eût éprouvé aucune avarie. Maintenant que l’incendie est éteint, on retire des caves voûtées les provisions qu’elles renferment. Les sucres, vins, eau-de-vie, riz, farines, cuirs s’y trouvent en abondance. Au moyen de quelques napoléons donnés en gratification aux soldats, j’ai rempli mes deux fourgons et mes voitures de beaux pains de sucre, de café, de rhum et de riz pour tout mon hiver. Je fais fabriquer du biscuit et j’espère être au-dessus des besoins. J’ai là une chambre remplis des plus belles fourrures que les officiers m’ont données : l’astrakan, l’oursin [ourson, sans doute], le petit-gris, etc. Je ne sais qu’en faire. Combien j’aurais de plaisir à t’en envoyer, si un espace de 500 à 600 lieues ne me séparait de La Flèche. Pour t’en dédommager, je t’envoie ci-jointe une traite de mille francs."

Extrait de l’ouvrage de Jean-Louis Bonnéry et intitulé : « Ledru des Essarts, un grand patriote sarthois méconnu", (Le Mans, chez l'auteur, 1988).
Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2388
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: MOSCOU

Message par Joker »

Nuit du 13 au 14 septembre 1812 : Rostopchine faisait évacuer Moscou.
Le 15, Napoléon entrait dans la ville.
Le 20, il écrivait au Tsar : "La belle et superbe ville de Moscou n'existe plus : Rostopchine l'a fait brûler."
Un épisode de la campagne de Russie que reconstitue le Musée de la guerre de 1812 à Moscou.
En voici une courte visite en images !

👉 Et le récit ici : https://www.napoleon.org/…/1812-la-camp ... ussie-2-de…/





« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • lettres de Russie : Après la campagne de Russie. Lettre du général Drouot.
    par Peyrusse » 17 nov. 2017, 19:48 » dans Livres - Revues - Magazines
    8 Réponses
    2034 Vues
    Dernier message par Christophe
    18 avr. 2011, 22:58
  • Aigles étendard
    par ARDIF75 » 24 sept. 2018, 16:02 » dans Espace visiteurs
    2 Réponses
    573 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    25 sept. 2018, 12:00
  • Les poisons de la Réaction ou l'empoisonnement des Aigles
    par Mousquetaire » 17 déc. 2016, 23:41 » dans Napoléon post-mortem
    9 Réponses
    2137 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    18 déc. 2016, 21:00
  • [VEXILLOLOGIE] Etendards et guidons de cavalerie : tringle de hampe
    par La Grogne » 25 sept. 2020, 08:54 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    5 Réponses
    556 Vues
    Dernier message par La Grogne
    12 oct. 2020, 11:31
  • VEXILLOLOGIE : Russian Infantry Flags of the Napoleonic Wars
    par Loïc Lilian » 18 déc. 2016, 21:38 » dans Livres - Revues - Magazines
    3 Réponses
    1081 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    18 déc. 2016, 23:27