VEXILLOLOGIE : Aigles prises en Russie

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Lepic34

Re: RUSSIE 1812 : La Moskova

Message par Lepic34 »

:salut:

Griois : <<Je fis ramasser le soir près de la redoute un jeune officier russe de seize ou dix-sept ans qui avait reçu un coup de feu dans le bas-ventre. Il parlait un peu français et demandait avec insistance à être pansé : chose impossible puisque tous les chirugiens étaient déja employés. Je le conduisis comme je pus dans une masure déjà encombrée de blessés, et après lui avoir trouvé, non sans peine, une petite place au milieu de ces malheureux dont les gémissements contrastaient si péniblement avec l'éclat de la victoire qu'ils venaient de payer de leur sang, je lui donnai un peu de pain et d'eau-de-vie en lui promettant qu'il serait pansé le lendemain. Mais je doute qu'il ait passé la nuit, et que les chirurgiens l'aient trouvé vivant.>>

Boulart :<< j'ai suivi des yeux, pendant assez longtemps, trois batteries de la Garde; elles étaient sous un feu nourri de mitraille et couvertes d'une grêle de balles dont on pouvait voir la chute par la trace de poussière qu'elles soulevaient. Je les croyais perdus, au moins à moitié; heureusement les russes tiraient mal et surtout trop haut.>>

Lejeune :<<Dans ce moment, on lui amena un lieutenant-général russe fait prisonnier. Après qu'il lui eut parlé quelques instants avec une grande politesse, l'Empereur dit à quelqu'un : Donnez-moi son épée! Aussitôt on apporta une épée russe, et l'Empereur la remit gracieusement à ce général, en lui disant : Je vous rends votre épée. Par hasard, ce n'était point l'épée du général ; et lui, ne comprenant pas ce qu'il y avait d'honorable dans le procédé de l'Empereur, refusa de la prendre. Napoléon, étonné de ce manque de tact dans un général, haussa les épaules, et, se tournant vers nous, il dit assez haut pour qu'il entendit : Emmenez cet imbécile.>>


Bon, je laisse la place aux autres.
:salut:

bouyer

Re: RUSSIE 1812 : La Moskova

Message par bouyer »

Lettre de Théodore Joseph-Marie Poillevé de la Guérinais (né en 1790 à La Bouëxière prés de Rennes), officier d'artillerie (polytechnicien, école impériale d'artillerie de Metz), écrite à son pére et datée du 27 septembre 1812 à Moscou :
" ...Tu as sans doute lu dans les papiers les détails de la bataille du 7 de ce mois. J'ai été plus heureux qu'à l'affaire du 27 juillet (blessé lors de la bataille devant Witepsk de 3 coups de lance de cosaques aux bras et jambe. Il reçoit d'ailleurs la LH pour sa conduite au combat). Je m'en suis tiré sain et sauf.
Nous avons été l'une des compagnies les plus éprouvées au feu de l'ennemi;j'ai eu le plaisir de voir les boulets et la mitaille de prés;car, il m'en est passé de l'un et l'autre entre les jambes de mon cheval.
Nous avons frotté messieurs les russes d'une vigoureuse force malgré leurs positions retranchées..."
:salut: :salut:

fanacyr

Les Français devant Moscou en 1812

Message par fanacyr »

on quitte Paris pour Moscou avec une devinette : quelle unité de l'armée voit Moscou en premier ? Avez-vous un extrait de livre qui le relate précisément ?

bonne pêche ! :salut:

Lepic34

Message par Lepic34 »

:salut:

Sans doute l'avant-garde de la 2e division de cavalerie légère (Exelmans) du 2e corps de cavalerie(Sébastiani). Je ne sais plus où j'ai lu que le 10e rgt de hussard polonais était entré le premier à Moscou suivi par les uhlans prussiens et les chasseurs de Wurtemberg. A confirmer.

D'après Curtis Cate ( la campagne de Russie 1812 le duel des deux empereurs) les premiers à entrer dans le Kremlin sont aussi des polonais.

:salut:

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril »

Je ne sais plus où j'ai lu que le 10e rgt de hussard polonais était entré le premier à Moscou suivi par les uhlans prussiens et les chasseurs de Wurtemberg. A confirmer.
Henri-Ulrich-Louis de Roos, Avec Napoléon en Russie, souvenirs de la campagne de 1812 :

« Le 10e régiment de hussards polonais sous le colonel Uminsky, pénétra le premier en ville ; puis vinrent les uhlans prussiens [1er régiment de lanciers prussiens] que commandait un major, von Werther ; alors arrivèrent les chasseurs à cheval wurtembergeois [3e régiment de chasseurs à cheval de Wurtemberg] auxquels j’appartenais [ces trois unités relevaient de la brigade Subervie, 1ère division Pajol, 2e corps de Montbrun, réserve de cavalerie de Murat]. Derrières nous suivirent les quatre régiments de hussards et de chasseurs français de notre division [5e et 9e hussards de la brigade Burthe ; 11e et 12e chasseurs de la brigade Saint-Geniès], de l’artillerie à cheval, d’autres divisions. »

Christophe

RUSSIE : "Les Français de Moscou en 1812..."

Message par Christophe »

Voici un livre à paraître sur un sujet rarement étudié, même si Marie-Pierre Rey, dans son ouvrage sur la campagne de Russie, l'aborde. Ce qui est intéressant c'est que ce sujet est vue à travers quatre témoins civils . S'agit-il de L. Fusil (une artiste de théâtre), de Surrugues (qui fut curé de l'église Saint-Louis des Français à Moscou), et de Puybusque ("un aristocrate lancé dans les affaires") ? Je n'ai pas d'idée pour l'autre artiste.

"Qui aujourd’hui, évoquant l’année 1812, ne garde en mémoire une image dramatique de l’épopée napoléonienne ? La ville de Moscou toute entière en flammes, une armée épuisée et affamée, affrontant avec courage le froid du grand hiver russe. Les écrivains d’hier et d’aujourd’hui ont surtout pris appui sur les témoignages des soldats de la Grande Armée ; des officiers ont saisi leur plume pour justifier, expliquer et mieux faire comprendre. Avec la célébration du bicentenaire de 1812, nous découvrons le point de vue de la colonie française de Moscou, en privilégiant quatre témoins: un ecclésiastique, deux artistes de théâtre, un aristocrate lancé dans les affaires. Ce récit présente un nouvel éclairage sur la vie des Français emportés dans la tourmente de l’Histoire, celle de Napoléon, de la France et de l’Europe." (Présentation de l'éditeur).
-------
A paraître le 13 septembre 2012 (la veille de la date-anniversaire de l'entrée de la Grande-Armée à Moscou...), aux Editions du Rocher, 256 pages, 23,90 euros.

Image

la remonte

RUSSIE : Moscou, 14 septembre 1812

Message par la remonte »

Demain , en 1812 , les Français entrent dans Moscou .
Ce 14 sept et non pas le 2 dec , sera une date anniversaire qui réunira les anciens de la grande Armée lors d'un diner , ainsi l'évoque le Sergent Bourgogne dans ses mémoires .Ces vieux soldats de la Garde , qui ont le culte du souvenir , alors que n'existent pas d'associations d'anciens combattants , boivent à tour de role dans un gobelet ramené du Kremlin .
existe t-il d'autres témoignages que cette pauvre allusion à une réunion dont les récits devaient être dantesques ?[

Christophe

Re: RUSSIE : Moscou, 14 septembre 1812

Message par Christophe »

J'ignorai l'existence de ce toast porté entre braves, aux portes de Moscou.

la remonte

Re: RUSSIE : Moscou, 14 septembre 1812

Message par la remonte »

Combien sont-ils à parvenir jusqu'à Moscou ? on parle de 100 000 à la quitter aprés l'arrivée des retardataires et des renforts . combien ( de moscovites ) repasseront le Niemen , compte tenu du repli de toutes les troupes laissées en route ? La Garde c'est sûr qui a le moins souffert et est la mieux lotie puisqu'en tête du repli général . ( pensons aux mémoires de Combes qui avec son argent , brûle les étapes et garde un bon souvenir de sa balade en troîka :shock: )

Lepic34

Re: RUSSIE : Moscou, 14 septembre 1812

Message par Lepic34 »

:salut:
la remonte a écrit :La Garde qui a le moins souffert est la mieux lotie puisqu'en tête .
D'après Pigeard, les 3 divisions de la Garde Impériale (Vieille et Jeune) comptaient à Moscou 660 officiers et 15281 soldats.
Au 19 décembre 1812 il n'y a plus que 437 officiers et 2107 soldats. (il manque les chiffres de l'artillerie).

D'après Lachouque, le jour de Noël il reste à Bessières 800 cavaliers...Colbert commande encore à 19 officiers, 200 chevau-légers hollandais et 150 polonais. L'artillerie est représentée par 200 canonniers, 130 soldats du Train...Il reste eviron 40 marins de la Garde...

:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • lettres de Russie : Après la campagne de Russie. Lettre du général Drouot.
    par Peyrusse » 17 nov. 2017, 19:48 » dans Livres - Revues - Magazines
    8 Réponses
    1912 Vues
    Dernier message par Christophe
    18 avr. 2011, 22:58
  • Aigles étendard
    par ARDIF75 » 24 sept. 2018, 16:02 » dans Espace visiteurs
    2 Réponses
    530 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    25 sept. 2018, 12:00
  • L'AGONIE DES AIGLES .
    par LeBarde » 10 juil. 2015, 19:16 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    1813 Vues
    Dernier message par LeBarde
    15 juil. 2015, 19:34
  • La Gloire des Aigles - BD
    par le sabreur » 23 avr. 2015, 08:53 » dans Napoléon à travers les Arts
    0 Réponses
    644 Vues
    Dernier message par le sabreur
    23 avr. 2015, 08:53
  • SELLERIE : Aigles de chabraque
    par L'âne » 05 janv. 2019, 09:10 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    3 Réponses
    989 Vues
    Dernier message par L'âne
    05 janv. 2019, 13:14