LES BOURBONS : le duc de Berry

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Drouet Cyril

Re: LES BOURBONS

Message par Drouet Cyril »

En outre, n'oublions pas que celui-ci avait porté les armes contre la France: c'est un crime qui vaut bien un "châtiment exemplaire", pour reprendre l'expression malhaureuse du manifeste de Brunswick...
La fosse de Vincennes devait paraître bien petite au regard de tous ceux susceptibles à cette époque d'être passible de ce châtiment exemplaire. Châtiment qui en avait déjà frappé tant. Le sinistre décret du 19 mars 93 ou le Champs des Martyrs d'Auray peuvent nous le rappeler.


Pour ce qui est d'Enghien, Réal fit après l'exécution la liste des crimes du duc :
-Avoir porté les armes contre la République;
-Avoir offert ses services à l'Angleterre ;
-Avoir reçu, accrédité et soutenu dans leurs agisssements des agents anglais;
-S'être mis à la tête d'émigrés ;
-Avoir pratiqué des intelligences à Strasbourg afin de soulever les départements voisins ;
-Être fauteur et complice du complot contre le Premier Consul tramé par les Anglais.

On mit en avant les articles suivants :
Article 2, titre IV du Code militaire des délits et peines du 21 brumaire an IV : "Tout individu, quel que soit son état, qualité ou profession, convaincu d'espionnage pour l'ennemi, sera puni de mort."
Articles Ier et 2, 3e section du titre Ier du Code pénal ordinaire du 6 octobre 1791 : "Tout complot ou attentat contre la République sera puni de mort.
Toute conspiration et complot, tendant à troubler l'État par une guerre civile et armant les citoyens les uns contre les autres, ou contre l'exercice de l'autorité légitime, sera puni de mort."



Salutations respectueuses.

Jean-Baptiste Muiron

Re: LES BOURBONS

Message par Jean-Baptiste Muiron »

La question n'est pas de savoir si Napoléon dormait mieux ou non en pensant à l'éxécution du duc d'Enghien (lui seul le savait, et à vrai dire, remord ou regret, celA ne change pas le fond de l'affaire), mais de savoir si l'exécution du duc d'Enghien était une décision politique justifiée ou non en mars 1804.

Jean-Baptiste Muiron

Re: LES BOURBONS

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Je me suis mal exprimé, je reconnais, il était plus simple d'éxécuter touS les Bourbons pour assouvir et tranquilliser le trône
Mais on ne pouvait pas (le Roi ne meurt jamais pour les royalistes, c'est un principe incontournable. Plus de Bourbons, et cela aurait été les Orléans, etc..). Et pour tranquilliser le trône ? Il n'y en avait pas encore (du moins de trône impérial) en mars 1804.

:salut:

Drouet Cyril

Re: LES BOURBONS

Message par Drouet Cyril »

Une lettre du duc d'Enghien en date du 24 novembre 1800 où il évoque les complots ourdis contre Bonaparte (il y fait aussi un bel au hommage aux Vendéens :) )

"Je ne connais pas un mot de vos histoires d'agences. Ce sont un tas de bêtises puantes auxquelles je ne me mêlerai pas. Je vois dans tout cela un tas de gens qui ne cherchent qu'à gagner de l'argent et qui sont plus nuisibles qu'utiles. Je mets de ce nombre les premiers que j'ai vus de plus près, les Pichegru et Willot. Jé méprise tout cela. Moi, je vais droit mon chemin et s'il faut s'exposer pour notre maître, je l'ai fait et le ferai de bon coeur, sans me cacher. Je ne sais servir mon roi en frac, à moins que ce ne soit l'uniforme de la Vendée."

Drouet Cyril

Re: LES BOURBONS

Message par Drouet Cyril »

La bourde de Lamothe concernant les "étroites relations avec un Dumouriez"(Joséphine), fut éventée bien tôt. Ainsi, dès le 15 mars, le commandant Charlot écrivait à Moncey.

"Le général Dumouriez, qu'on disait être logé avec le colonel Grünstein, n'est autre que le marquis de Thumery […] J'ai pris des renseignements pour savoir si Dumouriez avait paru à Ettenheim ; on m'a assuré que non ; et je présume qu'on l'y a supposé qu'en confondant son nom avec celui du général Thumery."


Salutations respectueuses.

Jean-Baptiste Muiron

Re: LES BOURBONS

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Quelqu'un a cité Bainville. Que dit Bainville sur Enghien (Napoléon - Jacques Bainville) :

"Le cadavre d'un Bourbon sera la première marche du trône. Il lui faut un Bourbon à tout prix. Il y a des présomptions contre le duc d'Enghien. C'est assez. Peu importe qu'aucune preuve n'existe, qu'il soit impossible d'établir la participation au complot du jeune prince occupé ailleurs et qui vit un roman d'amour avec Charlotte de Rohan. Peu importe même que, soldat, et ne concevant la lutte qu'à visage découvert, Enghien blâme le guet-apens de Cadoudal. Le plan du Premier Consul est fait !".

Fanatique ? :(

Et Tulard pour faire bon poids :

"Le Duc avait admiré et admirait encore Cadoudal, il lui reprochait de vouloir mener contre l'héritier de la Révolution abhorrée, Bonaparte, une guerre en frac, un combat de spadassins à visage couvert. Pouvait-il se mêler, lui Prince de France, de près ou de loin, à un complot de bas-étage, à un enlévement de l'adversaire, à son meurtre ? Toute la correspondance du duc témoigne de sa détresse morale accrue encore par la maladie vraie ou supposée dont il se croyait atteint. Détresse et désabusement qui le faisaient aspirer, jeune encore, au calme de la retraite d'Ettenheim ? Il avait trouvé l'amour d'une femme, la princesse de Rohan-Rochefort qui avait autant de qualités d'âme que lui-même. Dans la période de découragement, de "nostalgie" qu'il traverse à Ettenheim, la princesse fut pour lui d'un puissant secours.".

(Article de Jean-Paul Bertaud "Le dictionnaire Napoléon" de Jean Tulard).

Fanatique ? :(

:salut:
Modifié en dernier par Jean-Baptiste Muiron le 20 août 2006, 14:00, modifié 2 fois.

Drouet Cyril

Re: LES BOURBONS

Message par Drouet Cyril »

Encore quelques témoignages pour ceux qui imagineraient d'Enghien complotant.

A son grand-père en 1803 le sermonnant sur sa participation à une supposée conspiration, d'Enghien répondit, indigné :
"Assurément, il faut me connaître bien peu pour avoir pu dire ou chercher à faire croire que j'aurais mis le pied sur le sol républicain, autrement qu'avec le rang et la place où le hasard m'a fait naître. Je suis trop fier pour courber bassement la tête, et le Premier Consul pourra peut-etre venir à bout de me détruire, mais il ne me fera pas m'humilier [...]
Pour en France, quand j'en ferai le voyage, je n'aurai pas besoin de m'y cacher. Je puis donc vous donner ma parole d'honneur la plus sacrée que pareille idée ne m'est jamais entrée et ne m'entrera jamais dans la tête."


Apprenant le complot de Cadoudal, il s'écria :
"La conspiration est inventée ; si elle était réelle, mon grand-père et mon père m'en aurait averti, afin que je puisse prendre des précautions pour ma sûreté."

Puis il écrivit ces lignes au marquis de Vauborel :
"Je ne suis pas fâché, si l'on a cru à propos d'ouvrir mes lettres, que l'on y ait reconnu ma façon de voir et de penser, et la désapprobation continuelle que j'ai toujours donnée à des mesures en dessous et indignes de la cause que nous servons, mesures qui ont déjà fait tant de mal. Au reste, j'espère que les arrestations qui viennent d'avoir lieu en France vont tout naturellement débarrasser la cause d'un tas de demi-convertis qui pouvaient que faire que grand tort."


Salutations respectueuses.

James Saint-Angel

Re: LES BOURBONS

Message par James Saint-Angel »

Le plus amusant ( ou le plus pénible, c'est selon ), c'est le mal de chien que se donna Talleyrand pour se justifier de son innocence quant au drame qui frappa le Duc d'Enghien. Il alla même ( 20 ans plus tard ) jusqu'à courtiser la maîtresse du Duc de Bourbon*, père du duc défunt pour essayer de se laver de tout soupçon.

Cette maladresse assez peu commune chez un homme de ce niveau, inidque bien qu'il était mouillé jusqu'au cou et qu'il a tout fait pour impliquer le Premier Consul qui, du coup, y gagne des circonstances atténuantes...

James Saint-Angel

* Il existe un livre sur cette maîtresse, la baronne de Feuchères et il y a tout un chapitre sur la duplicité de Monsieur Talleyrand, ci-devant prince de Périgord ( Ed. Perrin )

Jean-Baptiste Muiron

Re: LES BOURBONS

Message par Jean-Baptiste Muiron »

Il existe un livre sur cette maîtresse, la baronne de Feuchères et il y a tout un chapitre sur la duplicité de Monsieur Talleyrand, ci-devant prince de Périgord ( Ed. Perrin )
Baronne de Feuchéres qu'on accusa d'avoir assassiné (dans des circonstances troubles et équivoques) le dernier Condé son amant, sans que la preuve en soit définitvement apportée. Les deux derniers Condé moururent tragiquement.

:salut:

Drouet Cyril

Re: LES BOURBONS

Message par Drouet Cyril »

Oui, d'Enghien était un opposant au régime consulaire, oui, d'Enghien était prêt à mourir pour sa cause. Mais, était-il prêt à user de toutes les méthodes, de manière outrée et irraisonnée, pour arriver à ses fins ? On nous dit qu'il suffit de se référer à sa correspondance pour s'en rendre compte. Il suffit en effet de lire sa correspondance pour voir que le combat qu'il menait répondait à des règles et qu'il n'hésitait pas à fustiger ceux qui transgressaient ces mêmes règles.
A l'heure où sa fosse était déjà creusée, le duc demeurait droit dans ses bottes. Hulin, dans ses Explications offertes aux hommes impartiaux, écrit :
"Il se présenta devant nous avec une noble assurance, repoussa loin de lui d'avoir trempé directement ni indirectement dans un complot d'assassinat contre la vie du premier consul ; il avoua aussi avoir porté les armes contre la France, disant avec un courage et une fierté qui ne nous permirent jamais, dans son propre intérêt, de le faire varier sur ce point, "qu'il avait soutenu les droits de sa famille, et qu'un Condé ne pouvait jamais rentrer en France que les armes à la main. Ma naissance, mon opinion, ajouta-t-il, me rendent à jamais l'ennemi de votre gouvernement."

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • "Deux familles en Révolution : Bourbons et Bonaparte au prisme des archives"
    par Joker » 05 mai 2020, 20:26 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    12 Vues
    Dernier message par Joker
    05 mai 2020, 20:28
  • Le Duc de Wellington
    par Joker » 13 juil. 2015, 19:57 » dans Livres - Revues - Magazines
    35 Réponses
    8945 Vues
    Dernier message par Joker
    27 juil. 2015, 18:11
  • Le Duc de Wellington à Waterloo
    par Joker » 30 avr. 2019, 20:16 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    534 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    01 mai 2019, 19:48
  • Une descendance secrète du duc d'Enghien ?
    par Joker » 19 mars 2020, 19:58 » dans Salon Ier Empire
    4 Réponses
    93 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    21 mars 2020, 12:11