Quelques prix

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2589
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Quelques prix

Message par Cyril Drouet » 12 oct. 2017, 18:17

L'âne a écrit :
12 oct. 2017, 12:18
Peut-on imaginer voir figurer ces données sur notre site ? Un post dédié, à l'occasion, serait le bienvenu.

Voici quelques transferts de posts :



Pour le pain, son prix dans la capitale était surveillé et ne devait pas dépasser les 14 sous les 4 livres. Durant la pénurie de 1811-1812, on vit pourtant des augmentations le portant à 16 puis 18 sous.

Autre cas d'augmentation (beaucoup plus dramatique) dans le Calvados au début de l'année 1812. Les prix donnés sont ceux de la tourte de 12 livres.

2 février : 56 sous.
2 mars : 60 sous.
21 mars : 70 sous.
24 mars : 84 sous.
25 avril : 103 sous.
24 mai : 74 sous.
27 mai : 88 sous.
30 juin : 120 sous.
(Victor Dufour, Journal)




Quelques prix en Bretagne :
Un bœuf : 400 à 600 francs
Un vache : 250 francs
Un porc : 100 francs
Un veau : 70 francs
Un mouton 50 francs
Une paire de draps : 30 francs
Une chemise : 8 francs
Café (la livre) : 8 francs
Une paire de souliers : 7 francs
Sucre (la livre) : 5 à 6 francs
Une pièce de chevreuil : 5 francs
Une paire de bas : 4,75 francs
Des bonbons au chocolat (la livre) : 2 francs
Six oranges : 1,50 francs
Un canard : 1,20 franc
Un lièvre : 1 franc
Une anguille : 1 franc
Une oie : 2,50 francs
Viande de boucherie (la livre) : 0,70 franc
Une paire de sabots : 0,12 à 0,20 francs

A noter qu’en Bretagne, un tailleur de pierre était payé à la journée 2 francs ; un maçon 1 à 1,50 franc ; un fileur sur métier 1,20 à 1,50 franc ou un cordonnier 0,36 franc.
Un ouvrier agricole pouvait gagner jusqu’à 250 francs par an.
(Legrand, Napoléon et la Bretagne)




Quelques prix dans les Deux-Sèvres sur la période 1800-1815 (c’est quand même curieux les différences parfois énormes que l’on peut voir avec l’ouvrage de Mme Legrand sur la Bretagne) :

Alimentation :
Pain (le kilo) : 0,30 franc
Viande (le kilo) : 0,70 franc
Beurre (le kilo) : 1,60 à 2,20 francs (1807)
Un fromage : 0,60 à 1,80 franc
Œufs (la douzaine) : 0,45 à 0,70 franc
Une volaille : 0,20 à 0,40 franc (en 1800)
Un lapin : 1,25 franc
Un lièvre : 2,40 franc
Sardines salées (la douzaine) : 0,80 franc
Harengs (la douzaine) : 0,80 franc
Une anguille : 1 à 3 franc
Petits poissons (la douzaine) : 0,30 franc
Un brochet : 2 à 4 francs
Huile de noix (le kilo) : 2,40 francs
Sucre (le kilo) : 4 francs
Haricots (le décalitre) : 3 francs (en 1814)
Pruneaux (le décalitre) : 1,40 franc (en 1814)

Vêtements et chaussures :
Chemise d’homme : 3,75 francs (en 1814)
Bas de coton (la paire) : 6 francs (en 1800)
Sabots (la paire) : 1,20 franc
Souliers (la paire) : 5 francs (en 1805)
Bottes (la paire) : 18 francs (en 1801)

Eclairage et chauffage :
Huile à brûler (le kilo) : 2,31 francs
Chandelles (le kilo) : 2,33 francs
Bois (la stère) : 14 francs (en 1807)
Charbon de bois (les 100 kg) : 10 francs (en 1814)

Divers :
Torchon : 1 franc (en 1814)
Tabac (le kilo) : 4 franc
Savon (le kilo) : 1,70 franc

Animaux :
Cheval : 150 francs
Vache : 60 francs
Génisse : 40 francs
Mule ou mulet : 360 francs
Mouton , brebis ou chèvre : 8 francs

(Histoire de Niort – Des origines à nos jours)



Quelques autres données correspondant à l'arrondissement de Cholet au début de l'année 1815 :

Beurre (le kilo) : 2 francs
Oeufs (la douzaine) : 60 centimes
Viande (boeuf, veau ou mouton, le kilo) : 70 centimes
Lard (le kilo) : 80 centimes
Pain (1ère qualité, le kilo) : 30 centimes
Pain (2ème qualité, le kilo) : 19 centimes
Pain (seigle, le kilo) : 11 centimes 2/3
Fromet (décalitre) : 2,85 frnacs
Seigle (décalitre) : 1,90 francs

A noter que le salaire journalier (toujours pour Cholet) des maçons était de 1,75 franc, de 2 francs pour les charpentiers et de 1,25 francs pour les journaliers (salaires du 1er novembre au 1er mars ; ils augmentaient de 25 centimes les huit autres mois de l'année)



Par acte notarié établi par Castel, le 20 septembre 1802, Sophie, métisse de 36 ans, de Guadeloupe, est estimée à la somme de 1 777,50 francs.



« Je vous envoie, mon cher commandant [Ramel], un détachement de 150 hommes de la garde nationale du Cap. Il est suivi de 28 chiens bouledogues. Ces renforts vous permettront à même de terminer entièrement vos opérations. Je ne dois pas vous laisser ignorer qu’il ne vous sera passé en compte ni ration, ni dépense pour nourriture de ces chiens ; vous devez leur donner à manger des nègres. » (Rochambeau, 5 avril 1803)

Ces chiens étaient achetés 5 à 600 francs pièce.



Pour les gourmets à la bourse bien pleine, il y a la table du célèbre restaurateur parisien Véry installé à la terrasse des Feuillants :

Viande (une portion) : 0,98 à 1,97 franc
Volaille et gibier : 0,98 à 5,92 francs
Poisson : 1,08 à 2,96 francs
Vin rouge ou blanc ordinaire (la bouteille) : 1,97 à 2,96 francs
Champagne et vins fins (la bouteille) : 3,06 à 6,91 francs
Vins de liqueur extra-fins (la demi-bouteille) : 7,90 à 9,87 francs
(Reichardt, Un hiver à Paris sous le Consulat)




Toujours chez Véry, voici plus précisément la carte des vins (bouteille) donnée par Fauville (La France de Bonaparte vue les visiteurs anglais) :

Vin de Beaune ordinaire : 2 francs
"La chenette" ou migraine : 2,50 francs
Vins blancs : 3 francs
Chambertin : 5 francs
Clos Vougeot : 6 francs
Vins blancs fins : 8 francs
Vin du Cap : 10 francs
Vermoutte : 10 francs
Vins de liqueur extra-fins : 13 francs
Vins rouges extra-fins : 18 francs



Une autre table parisienne, celle de Beauvillers :

Potages : 0,12 à 0,15 franc
Hors d'oeuvre : 0,08 à 0,20 franc
Entrées de boeuf : 0,15 à 1,10 franc
Pâtés et tourtes : 0,16 à 2 francs
Entrées de volaille : 1,10 à 4 francs (supplément de 0,15 franc pour des truffes)
Entrées de veau : 1 à 2 francs
Entrées de mouton : 0,18 à 1,05 franc
Entrées de poisson : 1,10 à 3 francs
Rôts : 1 à 4,10 francs
Entremets : 0,15 à 2 francs
Desserts : 0,08 à 1,10 francs
Salade : 1 franc
Ecrevisses : 2 francs
Plum-pudding : 1,10 franc
Vins : 1,15 à 6 francs
Verre de digestif : 0,08 à 0,15 franc
Vins de liqueur (demi-bouteille) : 3 à 4 francs

Autrement, il y a toujours la soupe populaire qui nous dit Yorke (Paris et la France sous le Consulat) est à 10 centimes (soupes aux légumes).



Plaisirs festifs. Les tarifs (hormis ceux des panoramas) concernent la période consulaire :

Entrée au Tivoli (consommation plus spectacle) : 3 francs
Toujours au Tivoli, une fête champêtre : danses, amusements, spectacles, feu d’artifice : 2,20 francs.
Hameau de Chantilly (concert, illuminations, jeux, danses) : 1 à 1,50 franc dont 0,75 en consommation.
Toujours au Hameau de Chantilly, grandes fêtes décadaires : 2 francs
Théâtre français :
-loges : 6,60 francs
-Galeries : 1,80 francs
Bal du mardi gras 1801 à l’Opéra : 2 francs
Panoramas des rotondes de Montmartre (Vues d’Amsterdam et de Boulogne, en 1809) : 2 francs




Pour les amateurs de lecture, sous le Consulat :
Buffon en quarante-quatre volumes : 650 francs
Voltaire en trente volumes : 3 250 francs
Le Moniteur (dix années) + index : 1 000 francs


Diadème de Joséphine lors du Sacre : 1 032 000 francs.
Soit 7 854 années de travail pour un cordonnier breton ou un troupeau de 10 320 porcs.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2540
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Quelques prix

Message par L'âne » 12 oct. 2017, 18:27

Merci Cyril Drouet.
1 livre de café 8 francs, soit 500 gr, soit 4 journées de travail d'un tailleur de pierres
1 livre de sucre 5 à 6 francs.
Il ne faisait pas bon aimer le café sucré...
Napoléon contrôlait presque tout.
Il avait mis en place une gestion du café grâce à des bons.
Les gens de sa Maison ne pouvaient plus se servir sans ces bons, jusqu'au jour où sa belle fille, Hortense, ne put servir de café à ses invités faute de bons...Napoléon revint sur cette gestion en annula la procédure.
Aurea mediocritas

Le Briquet

Re: Quelques prix

Message par Le Briquet » 12 oct. 2017, 18:29

Quid de l'impact du blocus continental sur les prix ?

Peyrusse

Un indice de prix.

Message par Peyrusse » 12 oct. 2017, 23:11

J'avais lu quelque part, que 1 franc sous l'Empire équivaudrait à 2,39 euros.

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1544
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Quelques prix

Message par C-J de Beauvau » 17 oct. 2017, 22:00

Voici d'autres exemples pris dans le livre L'histoire à table, de André Castelot Plon 1972
Un menu de Napoléon, Marchandises utilisées et offertes à la population pour le mariage de Napoléon et Marie Louise ,menu du buffet de l’Élisée pour le mariage du roi Jérôme, et surtout
la Carte et les prix du restaurant Chez le Doyen Aux Champs-Élysées Paris en 1814

Image
Image
Image
Les prix Chez VERY Restaurateur-limonadier au jardin des Tuileries en 1803

Image
Cliquer pour agrandir les pages et pouvoir les lire
Bon appétit
Modifié en dernier par C-J de Beauvau le 17 oct. 2017, 22:31, modifié 1 fois.
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 656
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

Re: Quelques prix

Message par Napolitaine » 17 oct. 2017, 22:02

Je me suis arrêtée à la première page, je fais souffrir mon estomac à me crier famine :lol:
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1544
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Quelques prix

Message par C-J de Beauvau » 17 oct. 2017, 22:44

Napolitaine a écrit :
17 oct. 2017, 22:02
Je me suis arrêtée à la première page, je fais souffrir mon estomac à me crier famine :lol:
Merci à vous pour votre réponse gustative
Cordialement
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Lancement du prix littéraire Napoléon Ier
    par L'âne » 28 juin 2019, 05:35 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    36 Vues
    Dernier message par L'âne
    28 juin 2019, 05:35
  • Quelques photos ...
    par Christophe » 23 août 2014, 21:30 » dans Monuments Napoléoniens
    1 Réponses
    711 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    24 août 2014, 15:12
  • Quelques livres de souvenirs
    par Espagne » 18 juil. 2017, 13:38 » dans Livres - Revues - Magazines
    22 Réponses
    3190 Vues
    Dernier message par Christophe
    12 juil. 2013, 14:07
  • Quelques figures d'Empire
    par Christophe » 17 août 2016, 13:05 » dans Salon Ier Empire
    7 Réponses
    1475 Vues
    Dernier message par Christophe
    31 août 2016, 13:21