Les petites phrases sur les femmes...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Bastet

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par Bastet »

" Napoléon n'était pas un génie mais un homme de grande valeur" :roll: :roll: :roll:

"Quoiqu'il en soit, entré dans la légende à vingt-sept ans, les cheveux au vent, le chapeau au bout de l'épée, à trente ans il gouvernait la France, l'Italie, la Belgique, les Pays- Bas et la Suisse, à trente-cinq ans, empereur et roi, les rois et les princes s'inclinaient devant lui.A quarante ans maître de l'Occident, il offrait et enlevait les couronnes, imposait et déposait les souverains. Il ne s'en est pas fallu de tant qu'il triomphât" ( Dominique Jamet)

"Mon nom, tout neuf qu'il est, vivra d'âge en âge" ( Napoléon) . L'ombre de Napoléon plane toujours, l'ombre non pas d "'un homme de grande valeur", mais l'ombre d'un génie dont quelque deux cents ans après sa mort on continue de scruter la marche de sa vie, sa marche dans l'Histoire, d'admirer, d'interroger son étonnante destinée, car il a laissé une telle empreinte sur le monde que "la force du héros" en impose à notre conscience et à notre imaginaire :tourne: , " la force du héros" qui fit de la campagne de France "son chef-d'oeuvre...le plus beau monument d'énergie, de décision, de caractère, d'imagination créatrice, de courage moral et d'orgueil..." :croixhonneur:

Pour quoi ces points après l'ombre de Napoléon :?: :?: :?: au lieu du texte :roll: plane et toujours....Pourquoi ce refus du verbe planer?
L'âne

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par L'âne »

Napoléon était extraordinaire comme d'autres (rares) hommes qui auraient eu une trajectoire aussi impressionnante si la vie, les circonstances, les avaient aussi prodigieusement favorisés.

A mon humble avis, la différence essentielle est l'envie, l'énergie. Barrès a raison d'avoir écrit que Napoléon était un "professeur d'énergie".

Maintenant, Napoléon c'est NAPOLÉON ! Il n'y en a qu'un seul. Lui c'est LUI !
Route Napoleon

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par Route Napoleon »

:salut: Ben oui, Mademoiselle, le général Bonaparte écrivait qu'elle avait le plus beau cul du monde...
ça reste subjectif...
Route Napoleon

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par Route Napoleon »

:salut: ouais ouais, partout partout, on connaît ça...

Marie-Louise avait de la conversation et Napoléon a apprécié...
Après un âge certain, ça compte !

Par exemple en 1809 après Wagram, la Waleska est à Vienne avec Napoléon, qui apprend qu'elle est enceinte.
Pages 183/184/185 :
L'Empereur imagine un subterfuge, " faisant simuler à Joséphine les symptômes d'une grossesse, dont l'annonce officielle serait faite au monde avec tout le retentissement officiel, suivi de la naissance d'un enfant présentant les caractères de la légitimité la plus indiscutable. Cette supercherie avait le double avantage de garder auprès de lui la femme qu'il avait tendrement aimée et à laquelle il n'était pas éloigné de croire attachée à sa bonne étoile, et de faire de l'enfant naturel que la comtesse polonaise allait lui donner, l'héritier de son Empire, à la condition toutefois que ce fût un garçon, ce dont il ne doutait pas un instant. Pour assurer la bonne réalisation de ce plan, il lui fallait obtenir l'acceptation sans réserves de l'Impératrice, le consentement de la favorite et enfin la complicité de Corvisart...
Il commença par réunir ses deux conseillers Maret et Duroc pour leur exposer son projet . A la suite de cet entretien, il chargea le premier de se rendre à Paris, afin d'obtenir l'acquiescement de Joséphine, et celui de Mme Waleska, tandis qu'il se réservait de faire connaître lui-même sa décision à son Premier Médecin. Cette mission secrète n'eût qu'un succès partiel, car Mme Waleska, en dépit d'un avenir inespéré promis à son enfant, ne sembla guère disposée...
Par contre la souveraine, croyant s'assurer par sa complaisance la certitude de conserver sa couronne, ne fit que peu de difficultés pour adhérer à l'étrange proposition de son mari...
Après avoir écouté attentivement le rapport de son messager, Napoléon décida de faire part à Corvisart de ses intentions. Il le fit appeler : " Si je parviens à m'assurer de la naissance d'un garçon, qui sera mon fils à moi, je voudrais que, témoin du faux accouchement de l'Impératrice, vous fissiez tout ce qui est nécessaire pour donner à cette ruse toutes les apparences d'une réalité. " L'Empereur fut alors tout étonné de voir le médecin se retrancher derrière son honneur professionnel pour refuse sans hésitation sa participation à un semblable complot. Napoléon eut beau lui déclarer que l'enfant serait véritablement le sien et que, par conséquent, la conscience de Corvisart serait à l'abri, que le fait qu'il aurait une autre mère que Joséphine était sans importance, puisque le trône était l'héritage de Napoléon et non celui de sa femme, que le médecin contribuerait par sa soumission à renforcer un régime à l'égard duquel il professait le plus entier dévouement.
Rien n'y fit et le patricien maintint son attitude intransigeante. Évidemment, le monarque aurait pu se passer de son concours et après l'avoir congédié, le remplacer par un des ses confrères plus souple. Mais la simple idée de se priver à l'avenir de ses conseils n'effleura même pas son esprit et dans son for intérieur, il ne put que rendre hommage au bienfondé des arguments de son médecin...
Ce projet abandonné, il demanda à son confident le secret le plus absolu et ce ne fut que beaucoup plus tard, longtemps après la naissance du Roi de Rome que celui-ci raconta à Mme de Rémusat cette surprenante proposition..."

Cette biographie de Corvisart, Premier Médecin de Napoléon, donc de Joséphine puis de Marie-Louise est très précieuse concernant les rapports entre Marie-louise, la maréchale Lannes, sa Dame d'Honneur, et Mme de Montesquiou, Gourvenante de l'Aiglon...
la remonte

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par la remonte »

" je n'ai jamais aimé d'amour , sauf peut être Joséphine , un peu et encore parceque j'avais vingt sept ans " confidences du captif de Sté Hélène à Gourgaud
la remonte

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par la remonte »

pour Chaumet ( ex Mellerio et Nitot ) , joalliers officiels de Napoléon ; " nous la considérons comme notre première muse " , on retrouve ainsi dans l'exposition qui lui est consacrée au Luxembourg ; " l'esprit de Joséphine " . cet esprit inspire encore les joalliers contemporains . montres Piaget ou la passion des roses , boucles d'oreilles camées en verre noir d'Auclert , bague Vendôme de Baümer ...
Joséphine appartient définitivement au monde galant du XVIII°siécle , il est d'ailleurs consacré au musée Jacquemart André une expo sur le retour à la nature et au désir libertin avec Fragonard et Watteau .
à l'époque , l'idée de galanterie est plutôt liée à une aisance en société , ce qui certainement a le plus séduit Napoléon chez Joséphine , que le rapport amoureux tel qu'on entend aujourd'hui l'expression :idea:
Bastet

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par Bastet »

l'idée de galanterie.... :roll:

Le XVIIII°siècle avait le goût de la volupté, du libertinage et non de la galanterie qui avait le sens de débauche ( cf.les Roués de la Régence), et à cette époque on pouvait être et vertueux, verser un déluge de larmes (morales) en lisant les malheurs de Julie et de Saint-Preux, trouver, avec Diderot, bien ambigu un tableau comme la cruche cassée de Greuze, et grivois :!: :!:
Le jeune Bonaparte, ce grand liseur, pouvait-il ignorer :idea: la littérature érotique, voire pornographique," ces livres que l’on ne lit que d’une main" ( Rousseau) de son temps :?: :?: :?: Production considérable et qui se fit aussi politique dans la seconde moitié du siècle .....
Quoiqu'il en soit, l’esprit érotique du XVIII°, qui associait dans l’amour sentiments et appétits charnels, est loin d’être absent des Lettres ( qui restent quand même un exercice cérébral) de Napoléon à Joséphine…
"instants heureux où, loin de s’occuper d’événements sinistres tels que ceux qui ont empoisonné la fin de notre carrière, on ne s’occupait que d’amour et de plaisirs" ( Baron de Besenval, Mémoires) :tourne:
la remonte

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par la remonte »

en ce 29 mai 1814 disparait " le plus joli petit c... de Paris " .
Christophe

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par Christophe »

-------------------
Voici une lettre d’Eugène de Beauharnais à Napoléon dans laquelle il annonce la disparition de sa mère, l’impératrice Joséphine. C’est en fait la comtesse Bertrand, en arrivant à l’île d'Elbe, qui sera la première à apprendre à l’Empereur la terrible nouvelle. Celui-ci aurait : « Ah, elle est bienheureuse maintenant."
-------------------

Sire, Je remplis un devoir bien pénible pour mon cœur. J’ai l’honneur d’informer Votre Majesté qu’avant-hier, à midi, nous avons perdu la meilleure des amies, ma sœur et moi la plus tendre des mères. Une maladie maligne et putride a terminé sa vie en 4 jours. Elle est morte avec le courage, le calme et la résignation d’un ange. Tout ce qu’elle nous a dit de vous dans les derniers moments de sa vie, nous ont assez prouvé combien elle vous était sincèrement attachée. Lorsque j’eus l’honneur, il y a peu de jours, de vous écrire par l’occasion de Mme Bertrand, j’étais bien loin de prévoir le malheur qui me frappe aujourd’hui.

Je suis avec un profond respect,

Sire,

de Votre Majesté,

Le très affectionné fils.

Le Prince EUGENE


Saint-Leu, le 31 mai 1814.

(Lettre se trouvant en annexe du livre intitulé : « Marie-Louise et Napoléon, 1813-1814. Lettres inédites… Réunies et commentées par C.F. Palmstierna », Librairie Stock, s.d. [1955], p.290)
la remonte

Re: Les petites phrases sur les femmes...

Message par la remonte »

superbe , merci .
une mort quand même suspecte à 50 ans :? les Bourbon ne devaient pas voir d'un bon œil la protection du Tzar pour cette famille , suspectant éventuellement Eugène comme hypothétique challenger :idea:
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Femmes de guerre prussiennes
    par Joker » 25 févr. 2020, 20:05 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    128 Vues
    Dernier message par Joker
    25 févr. 2020, 20:05
  • [ Napoléonothèque ] Les femmes de Napoléon
    par L'âne » 27 oct. 2017, 08:35 » dans Napoléonothèque
    1 Réponses
    269 Vues
    Dernier message par Peyrusse
    31 oct. 2017, 23:54
  • Des femmes soldats dans la Grande Armée
    par Peyrusse » 15 oct. 2017, 13:08 » dans Salon Ier Empire
    53 Réponses
    4948 Vues
    Dernier message par le sabreur
    10 nov. 2016, 19:24
  • Fouquier-Tinville fait guillotiner des femmes enceintes
    par Joker » 16 févr. 2020, 18:48 » dans Salon Ier Empire
    6 Réponses
    293 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    24 sept. 2020, 17:24