L'ESPAGNE : Talavera de la Reyna (juillet 1809)

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

domclar

Re: L'ESPAGNE

Message par domclar »

Bonjour,

Merci beaucoup !

Je ne suis pas sûr que ce modeste livre méritera une dédicace... Mais bon, le plaisir sera là (le mien).

Il s'agit d'un livre sans prétention, mais bien documenté, sur "l'activité d'un personnage incontournable" :) et oublié, de la résistance contre les troupes Impériales en Catalogne. Ceci, des contreforts sud du Fort de Bellegarde jusqu'au Fort Saint Philippe (Coll de Balaguer - Tarragona) de 1808 à 1813. Ses activités en tant qu'ancien militaire expérimenté (1793-95), à la tête de sa propre division, mais aussi de Terçios et "d'unités militaires", etc. Le Marquis de Coupigny (Antonio Malet) le désignera d'ailleurs Inspecteur Général des 4 divisions de Somatenes (Ampurdán, Montseny, Vallès et Llobregat).

Un des principaux défenseurs "de l'extérieur" de la ville de Girona, il fut d'ailleurs le "Responsable" de la capture du Vicomte Alfred de Noailles (aide de camp du Maréchal Berthier), en juillet 1808 et du Prince de Salm Kyrburg (officier d'ordonnance de l'Empereur), il le fut aussi pour la mort des Généraux Dominique Joba et Heinrich Friedrich August von Hadeln (septembre 1809)...

Figueres, Roses, Girona et Barcelona (entre autres) se souviennent de ce personnage.

Encore une fois, sans prétention aucune !

Excellent week-end et bien cordialement.

Dom de Clar..

la remonte

Re: L'ESPAGNE

Message par la remonte »

vous nous préviendrez ?
méconnaissance totale de la réalité espagnole malgré la présence de Lucien comme ambassadeur depuis 8 ans :idea:
voulant soustraire la Péninsule aux machinations anglaises et se servant du prétexte des Bourbon il a fait comme Louis XIV , a voulu continuer sa propre dynastie .
Ferdinand VII était populaire et francophile , il fallait le marier a une Bonaparte .
mais sans doute que Napoléon n'avait pas autant d'autorité sur ses sœurs que cela ou qu'elles étaient déjà toutes mariées :)

domclar

Re: L'ESPAGNE

Message par domclar »

Bonsoir,

Oui bien sûr, je vous préviendrai !

A l'heure actuelle: la version Catalane est terminée, l'Espagnole est en finalisation et la Française en correction :)

Excellente soirée !

Dom ce Clar..

Mathieu Dampierre

Re: L'ESPAGNE

Message par Mathieu Dampierre »

"A propos, La Remonte, de l'article dans Planète Napoléon de D. Mané; il note bien que le Corps de Dupont avait été rapidement constitué avec ce qu'il y avait de disponible. Il force même le trait,
"... un ramassis de tout ce que Napoléon a pu rassembler de jeunes conscrits, résidus de dépôt..."
Je lui laisserai " ramassis et résidus ", mais c'est ça, il est certain que le malheureux Dupont n'avait pas la Garde impériale entre les mains !"
Si, précisément! Le bataillon des marins de la Garde Impériale composait le corps de Dupont de l'Etang et se couvrit de gloire à la bataille de Baylen.
Il est invraisemblable et effectivement honteux d'utiliser ce genre de termes " ramassis " et " résidus " pour parler du 2eme corps d'observation de la Gironde. C'est ainsi que l'on honore des troupes qui se battirent de longues heures sous la canicule andalouse, entouré d'ennemis qui criaient "mort au français" pour nulle autre récompense que la gloire du drapeau? :shock: :Ane:

Récapitulons: la petite armée de Dupont était composée:
- d'une division d'infanterie commandée par le général Barbou,
- une division de cavalerie menée par Fresia - un brillant cavalier italien qui combattait pour la France depuis la Paix de Cherasco - qui comprenait les chasseurs de Dupré et les cuirassiers de Privé,
- 2000 suisses,
- la garde de Paris commandée par le major Estève et surtout...
- les marins de la Garde Impériale, une troupe d'élite de plusieurs centaines d'hommes menés par des officiers hors-pairs, présents dans le corps de Dupont du fait de sa destination maritime, Cadix. D' après les témoignages, le comportement énergique et l'allure martiale de ces marins dirigés par l'expérimenté capitaine de vaisseau Daugier firent rapidement l'admiration des jeunes conscrits qui s'appliquèrent à les imiter en tous points. Rappelons que ces " résidus " se nommaient entre autres Baste, Grivel et, Vattier! Le premier mourut glorieusement à Brienne en 1814, le deuxième devint vice-amiral, et le troisième prit la succession de Daugier!

Résumons : Dupont, Privé, et les marins de la Garde : beaucoup de qualité, peu d'hommes, dans une province hostile.

la remonte

Re: L'ESPAGNE

Message par la remonte »

Vous faites bien de le préciser :salut:
J'ai lu que les cuirassiers( troupe d'élite aussi ) avaient refusé la réédition et avaient tourné les talons ?
Est ce possible ou du seul fait de quelques uns ?

Mathieu Dampierre

Re: L'ESPAGNE

Message par Mathieu Dampierre »

Non, ce sont les marins de la Garde, Baste en tête.
N'admettant pas la signature de Dupont, il plaça ses hommes en ligne en face des espagnols bien plus nombreux, et leur ordonna de faire feu, mais un feu convergent venu des troupes ennemies décima les braves matelots, et Baste, la mort dans l'âme, dut se résigner.

:salut:

la remonte

Re: L'ESPAGNE

Message par la remonte »

" le général Leval avec 3000 hommes envoyés en renfort par Joseph , tombe sur plusieurs officiers dont Poinsot qui avec son escadron de cuirassiers et une poignée de marins de la garde ; s'était frayé un chemin à travers toute l'armée de Reding "
à la décharge de Dupont , les 2 régiments suisses sont passés à l'ennemi pendant la bataille , ils retrouvent le Suisse Reding :idea:

lutzen 1813

Re: L'ESPAGNE

Message par lutzen 1813 »

Il ne faut pas prendre au pied de la lettre la phrase de Diego Mané, les mots sont durs mais il a seulement voulu dire qu'il s'agissait d'unités vite formées avec des hommes sans expérience. Quant au marins de la Garde, 350 à 400 au grand maximum. C'est peu.
Les cuirassiers, "2e régiment provisoire", il était formé de nouveaux venus des dépôts des 5e, 9e, 10e, 11e et 12e régiments; environ 400 cavaliers à ce moment là.

la remonte

Re: L'ESPAGNE

Message par la remonte »

pareil , les cuirassiers n'étaient pas nombreux non plus ( un escadron ) .
sur la fameuse toile visible au Prado , ils sont en bonne place , exibés en trophée alors que les dragons étaient beaucoup plus nombreux mais c'est comme ça ! le prestige .
Image

par contre , j'ai tiré ma citation ci dessus d'Edouard Guillon qui a écrit Les Guerres d'Espagne de façon très synthétique , or j'ai bien retrouvé un Poinsot général et baron mais il ne vient en Espagne qu'un an plus tard :(
rien n'est simple avec l'Espagne même la paella :)

Lepic34

Re: L'ESPAGNE

Message par Lepic34 »

:salut:
domclar a écrit : s'agit d'un livre sans prétention, mais bien documenté, sur "l'activité d'un personnage incontournable"
domclar a écrit :Figueres, Roses, Girona et Barcelona (entre autres) se souviennent de ce personnage.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Bataille de Talavera : aquatintes commémoratives
    par Joker » 28 juil. 2019, 19:51 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    290 Vues
    Dernier message par Joker
    28 juil. 2019, 19:51
  • En décembre 1809
    par la remonte » 02 déc. 2019, 16:37 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    396 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    08 déc. 2019, 10:02
  • Les Français à Vienne - 1809
    par Joker » 07 juin 2019, 20:17 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    310 Vues
    Dernier message par Joker
    07 juin 2019, 20:17
  • Mort de Jean Boudet (1768-1809)
    par Sco Feu » 25 avr. 2020, 10:51 » dans Salon Ier Empire
    7 Réponses
    125 Vues
    Dernier message par Sco Feu
    03 mai 2020, 14:10