NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1759
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 15:33

Je suis de votre avis et c'est justement ce qui pourrait me gêner en rapport avec ses sentiments" de fierté d’appartenance" fluctuantes de fait à des communautés mouvantes au gré des événements et surtout en fonction d'un intérêt personnel ! Peut-être suis -je trop exclusif , ou .... trop Patriotique ?
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2754
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par L'âne » 08 févr. 2018, 16:15

C-J de Beauvau a écrit :
08 févr. 2018, 15:33
Je suis de votre avis et c'est justement ce qui pourrait me gêner en rapport avec ses sentiments" de fierté d’appartenance" fluctuantes de fait à des communautés mouvantes au gré des événements et surtout en fonction d'un intérêt personnel !
Oui, ça peut gêner en effet.
Mais peut-on reprocher à un homme d'avoir su saisir les opportunités qui se présentaient ?
De plus, Buonaparte était un homme qui avait une bonne culture et par conséquent avait conscience que la France n'était pas n'importe quel pays.
Peut être suis -je trop exclusif , ou .... trop Patriotique ?
Le fait d'être patriote, quel que soit le pays, est une qualité.
On peut reprocher à Napoléon d'avoir été nationaliste.
Aurea mediocritas

Le Briquet

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par Le Briquet » 08 févr. 2018, 17:29

Un étranger aurait-il été accepté dans une école royale du Royaume de France ?

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1759
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par C-J de Beauvau » 08 févr. 2018, 18:24

Le Briquet a écrit :
08 févr. 2018, 17:29
Un étranger aurait-il été accepté dans une école royale du Royaume de France ?
Intéressant mais il y a bien des étrangers dans nos grandes écoles de la république dont Saint Cyr ! Je ne connais pas les statuts de cette époques dans les écoles royales du Royaume de France .
A creuser
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

barthelemy

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par barthelemy » 08 févr. 2018, 19:11

L'âne a écrit :
08 févr. 2018, 01:03
Barthelemy a écrit :
07 févr. 2018, 23:10
dès l'instant où Louis XV a acheté la Corse...
Louis XV n'a pas "acheté" la Corse, il a accepté que les Génois la lui donnent en gage de l'argent qu'ils devaient à la France.
Ils s'étaient "plus ou moins" engagés à payer dans les deux ans et auraient du récupérer la Corse.

Merci L'âne effectivement de m'avoir rectifié sur ce point

"acheté la Corse" est une erreur souvent commise par le grand public, par méconnaissance du sujet (je le dis par commodité de langage)
L'âne a écrit :
08 févr. 2018, 01:03

Napoléon est né en août et non en mai.
Tout à fait, le 15 Aout, c'est expressément mentionné sur l'acte de baptême

on alla d'ailleurs rechercher un improbable Saint pour célébrer la Saint Napoléon ce jour là

barthelemy

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par barthelemy » 11 févr. 2018, 23:49

L'âne a écrit :
08 févr. 2018, 15:22
C-J de Beauvau a écrit :
08 févr. 2018, 15:11
Justement dans ses écrits de jeunesse il est fier de " ce que dirait S. Royal sa "corsitude"! La question suivante est : a- t-il aimé la France, ou s'en est-il servi que pour assouvir sa gloire ?
A-t-il aimé la France, je le crois et d'un amour très sincère.
La question est peut-être de savoir s'il aurait pu s'épanouir dans un autre pays susceptible d'être le théâtre de sa destinée et aimer un autre peuple ?
Oui, je le crois, à partir du moment où les hommes se seraient montrés aussi bons, dans tous les sens du terme, que le furent les Français.


Cher L'âne, il semble que Patrice Gueniffey ne soit pas pleinement d'accord avec vous ;)


https://www.corsematin.com/article/arti ... -sa-mesure

"Vous autres Français"....

Cet historien, spécialiste de la Révolution et de l'Empire, évoque l'épopée napoléonienne sous l'angle identitaire en revenant sur les rapports ambigus entre le grand homme et la péninsule italienne

Il est arrivé sans ses valises - égarées pendant le voyage - mais avec tout son bagage. Historien, directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales, Patrice Gueniffey est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes contemporains de la Révolution et de l'Empire. Invité de l'association Dante Alighieri, il donne aujourd'hui à 16 heures, au théâtre de Bastia, une conférence intitulée "Napoléon et l'Italie, quelle histoire !", dont il a accepté de dévoiler quelques aspects.

On a coutume de dire que Napoléon avait des ancêtres italiens. Qu'est-ce à dire ?

Du côté paternel, les aïeux de Napoléon sont originaires de Sarzana, près de Carrare. C'est au XVIe que Franceso Buonaparte, dit "il moro", s'installe en Corse comme fonctionnaire de la République de Gênes.

Les Bonaparte se considèrent-ils comme des Italiens ?

C'est difficile à dire. Ils vivent en Corse, sont corses par mariage mais se sentent-ils corses ? Charles-Marie, le père de Napoléon, passe vite du camp génois à celui de Paoli puis, sans trop de difficultés, à celui de la France. D'un autre côté, les élites corses de l'époque se sentent majoritairement italiennes. Beaucoup ont des origines en terre ferme, vivent dans des villes créées par les Génois ou les Pisans, envoient leurs enfants étudier en Italie - comme l'a fait Paoli.

Napoléon, lui, va étudier en France. Comment se situe-t-il, en termes d'identité ?

Napoléon a, on le sait, une jeunesse indépendantiste au cours de laquelle il rêve d'être le successeur de Paoli et de libérer la Corse, non plus des Génois mais des Français. Lorsqu'il arrive à Autun, c'est un élève qui maîtrise mal le français mais qui va vite faire des efforts pour s'intégrer. Il apprend le français en six mois. À Brienne, il étudie le latin et la littérature française et, lorsqu'il retourne pour la première fois à Ajaccio, à dix-sept ans, il ne comprend plus le parler local, qu'il redécouvre avec son frère Joseph. Dans l'immense correspondance de Napoléon, on ne trouve d'ailleurs qu'une seule lettre écrite en italien - à sa mère.

Cela signifie qu'il se sentait surtout français ?

Je ne crois pas. Je crois que, pour Napoléon, la France est surtout une scène à la mesure de son génie. Mais au fond, il ne prendra jamais vraiment part aux querelles françaises - entre Ancien régime et Révolution. Dans nombre de circonstances, il écrira : "Vous autres Français."

Et l'Italie, que représente-t-elle pour lui ?

C'est, pour lui, un pays familier. Il en comprend la langue, en connaît l'histoire et y voit comme le prolongement de la Corse. Lorsqu'en 1796 il arrive dans la péninsule à la tête de l'armée d'Italie, il se sent dans son monde.

Quel rapport entretient-il avec les Italiens d'alors ?

Pour une partie des Italiens - ceux notamment qui vivent sous le joug de l'Autriche et du pape -, c'est un libérateur. Dans le Sud, on le regarde au contraire comme un envahisseur, un antéchrist. Napoléon, de son côté, n'apprécie pas tout le monde. Il n'aime pas les Génois, ni les Vénitiens...

Et le pape ?

Au départ, Pie VII admire Napoléon. Il espère s'entendre avec lui pour rétablir le catholicisme en France. Et de fait, en 1801, le concordat est signé. Mais leurs relations se dégradent après le sacre de 1805 parce que l'Empereur refuse de libérer, comme convenu, les terres pontificales qu'il occupe. Napoléon s'est toujours méfié de la papauté qu'il voit comme le problème qui empêche l'Italie d'exister.

Justement, peut-on voir dans Napoléon un précurseur de l'unité italienne ?

On peut dire que l'idée d'une Italie unifiée lui plaît. C'est lui qui impose le drapeau vert-blanc-rouge aux légions cisalpines rassemblant ses soldats italiens. C'est lui qui en 1796, à Milan, lance un concours sur l'avenir de l'Italie où, pour la première fois, on débat publiquement de l'unité italienne. Lors de l'unification italienne, quelques décennies plus tard, on se souviendra de l'époque napoléonienne comme d'un précédent mais on essaiera de tenir la figure de Bonaparte à l'écart. Aucun peuple n'aime être libéré par autrui.

L'Italie, c'est aussi l'île d'Elbe. Dans un texte, Jean Giono la trouve si belle qu'il s'étonne que Napoléon n'ait pas voulu y finir ses jours...

Oui mais Napoléon n'est pas Giono. Sous l'Empire, Porto-Ferraio était une sous-préfecture. On ne peut pas demander à un empereur de devenir sous-préfet.

(Pierre Negrel, Corse-matin, 10 Février 2018)

Le Briquet

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par Le Briquet » 12 févr. 2018, 08:50

Bonjour,
Barthelemy a écrit :
11 févr. 2018, 23:49
C'est au XVIe que Franceso Buonaparte, dit "il moro", s'installe en Corse comme fonctionnaire de la République de Gênes.
D'où lui venait ce surnom ?

Le Briquet.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2754
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par L'âne » 12 févr. 2018, 10:14

Barthelemy a écrit :
11 févr. 2018, 23:49
Cher L'âne, il semble que Patrice Gueniffey ne soit pas pleinement d'accord avec vous ;)
- Pierre Negrel : Cela signifie qu'il se sentait surtout français ?
- Patrice GUENIFFEY : Je ne crois pas. Je crois que, pour Napoléon, la France est surtout une scène à la mesure de son génie. Mais au fond, il ne prendra jamais vraiment part aux querelles françaises - entre Ancien régime et Révolution. Dans nombre de circonstances, il écrira : "Vous autres Français."
Partice GUENIFFEY doit savoir que les Corses font souvent la distinction, pour se démarquer, entre Corses et Continentaux.
À l'époque on disait plus facilement "Français".
Remarquez, à l'heure actuelle aussi, combien de journalistes disent la "France" au lieu de dire le "Continent" lorsqu'ils évoquent, par exemple, les interrogations vis à vis du devenir de la Corse.
Imaginez les clivages qui pouvaient alors exister...
Je maitiens, la France à constitué une scène à la mesure de son ambition et ses aptitudes (et non pas génie) et si Buonaparte fut indépendantiste, Bonaparte égoïste et égocentrique, Napoléon a fini par aimer le peuple de cette France qu'il a fini par incarner.
Patrice GUENIFFEY a des circonstances atténuantes...Il n'est pas Corse !
Aurea mediocritas

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 1759
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par C-J de Beauvau » 12 févr. 2018, 13:53

Voici des textes beaucoup moins anodins que j'ai trouvés sur la toile, d'un certain Simon TIMOTEI ! C'est très violent contre Napoléon et les français à travers des citations,et des affirmations péremptoires et définitives !
Le titre du site est CORSICA MEA
http://www.corsicamea.fr/personnages/05_napoleon.htm
Je ne sais pas si cette personne ne représente que lui même ou une mouvance ?
A lire pour ceux que cela peut intéresser :shock:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2754
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: NAPOLÉON : Naissance (15 août 1769)

Message par L'âne » 12 févr. 2018, 14:44

C-J de Beauvau a écrit :
12 févr. 2018, 13:53
Voici des textes beaucoup moins anodins que j'ai trouvés sur la toile, d'un certain Simon TIMOTEI !
Je ne suis pas certain que l'auteur de cet article soit suffisamment bien renseigné sur l'Histoire de Napoléon.
"Officier déserteur de l'armée Française car plus souvent en permission que dans son régiment"...
"né à Corté"...
Simon serait bien inspiré de nous rejoindre et revoir à l'issue sa copie.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1333 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • Napoléon, la naissance d'un mythe.
    par Joker » 12 août 2019, 20:17 » dans Livres - Revues - Magazines
    0 Réponses
    878 Vues
    Dernier message par Joker
    12 août 2019, 20:17
  • 250éme Anniversaire de la naissance de Napoléon 1er
    par Bruel » 21 févr. 2019, 08:15 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    528 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    30 juin 2019, 22:01
  • Ajaccio : les lieux et monuments liés à la naissance de Napoléon
    par Joker » 15 août 2019, 19:13 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    944 Vues
    Dernier message par Joker
    15 août 2019, 19:13
  • Colloque organisé à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon 1er
    par Raoul Jacques » 22 nov. 2019, 08:57 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    56 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    22 nov. 2019, 12:24