Le viol de Marie Walewska ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1497
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Vérité sur mme Walewska et ses "mémoires"

Message par Bernard »

Sur l'écriture d'André Castelot, je n'avais pas regardé un autographe de sa main.
En voici un. Il est vrai que l'écriture a peu de similitudes et qu'il faut chercher d'autres pistes !
Autographe André Castelot.jpg

Avatar du membre
Amie du Soleil
Soldat
Soldat
Messages : 82
Enregistré le : 11 janv. 2018, 13:39
Localisation : Russie, Moscou, où il neige

Re: Vérité sur mme Walewska et ses "mémoires"

Message par Amie du Soleil »

Maldonne a écrit :
14 mars 2019, 10:32
Mais du coup, ça existe une bio sur Marie Walewska qui soit un minimum "honnête" et ne tombe pas dans la légende ?
Cher ami, soyez le bienvenu sur cette piste :salut:

Non, je vous confirme qu'une telle biographie n'existe pas. Le seule livre honnête jamais écrit sur Marie Walewska, c'est de loin "Les embarras avec Maria Walewska" du brilliant historien et écrivain polonais Marian Brandys. Cet ouvrage (à propos, très-très court) n'avait jamais été traduit du polonais en français. Dans son ouvrage Brandys concerne plusieurs inexactitudes contenues dans les soi-disant "Mémoires de mme Walewska" et met en doute leur véracité historique. Selon Brandys, cette histoire dans le contexte de la Pologne de 1807 tient d’une pure fiction donc il arrive à la conclusion que l'héroïne principale tâchait de se justifier et pour ce but a déformé la vérité. Sans vouloir pour autant accuser mme Walewska de mensonges et de fabulations, Brandys avance ce thèse: le journal est une œuvre de justification et de réhabilitation de mme Walewska vis-à-vis de ses trois fils, c’est pourquoi il contient tant d’inexactitudes, vérités partielles et par contre il passe sous silence beaucoup de choses importantes. Bien sûr, monsieur Brandys n’avait pas d’accès à l’original du manuscrit et a profité de la narration de Frédéric Masson. Marian Brandys était un auteur honnête qui ne voulait pas livrer à ses lecteurs une conte de fée. Il dit ouvertement dans son livre que toute cette histoire romantique se base sur la version tirée du "journal intime de mme Walewska", c'est à dire le document qui devrait être utilisé avec beaucoup de prudence vu le désir de mme Walewska à se justifier aux yeux de sa famille. Comme ça il présente à ses lecteurs la version assez plausible qui repose sur cette affirmation: c'est mme Walewska qui a écrit ses mémoires pour sa famille. Mais monsieur Brandys ne savait pas l'essentiel! Il na savait pas que ce n'est pas mme Walewska qui a composé ce récit! Toute sa version s'effondre alors comme un château de cartes :roll:

Tous les autres ouvrages sur cette femme ne tiennent pas debout. "L'épouse polonaise de Napoléon" de comte Ornano est une grosse mystification et à vrai dire une fantaisie pseudo-historique. "Marie Walewska. Le grand amour de Napoléon" de Christine Sutherland? Le titre de cet ouvrage dit tout en soi. C'est quelque chose à mi-chemin entre un roman à l'eau de rose et une biographie littéraire. Rien à voir avec un ouvrage critique et sérieux.

"L'épouse polonaise de Napoléon", "le grand amour de Napoléon"... Le problème principal est que madame Walewska n'était ni l'une ni l'autre. C'est pourquoi à défaut des faits réels les auteurs de ces livres sont forcés d'inventer les faits imaginaires. S'ils suivaient les faits réels et prouvés, tirés des sources solides, leurs ouvrages seraient très courts et auraient pour le nom: "Le repos de guerrier" :mrgreen:

Je crois fermement qu'il est temps d'en finir avec cette légende. Il faut évaluer très sérieusement les sources qui concernent cette dame. C'est pourquoi je suis persuadée qu'il faut qu'un historien professionnel examine méticuleusement le manuscrit et donne sa conclusion sur les origines de ce texte et son vrai auteur.
Mes amis, je vous présente mes excuses pour le niveau de mon français.
Je sais qu'il est loin d'être parfait.
Je vous prie d'avoir un peu d'indulgence pour moi et mes efforts de m'exprimer en votre belle langue.

Olga de la Russie

Avatar du membre
Soldat Inconnu
Soldat
Soldat
Messages : 92
Enregistré le : 06 sept. 2017, 20:30
Localisation : L'Élysée

Marie WALEWSKA

Message par Soldat Inconnu »

Amie du Soleil a écrit :
17 mars 2019, 19:37
Mentionner Marie Walewska aux côtés de Joséphine et Marie Louise, c'est dérisoire, ridicule et plat. Elle est un personnage presque complètement fictif et inventé. Tout le prétendu amour de Napoléon pour elle est plus que discutable.
Faire un enfant avec "un personnage presque complètement fictif et inventé" est une prouesse ;) Quel Homme ce Napoléon ! :lol:
Timeo danaos et dona ferentes

Avatar du membre
Cyril
Sergent
Sergent
Messages : 997
Enregistré le : 29 juil. 2017, 21:01
Localisation : Bonne ville de LYON

WWW

Message par Cyril »

WWW
"Servir est mon devoir"

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 3346
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36

Re: Marie WALEWSKA

Message par Cyril Drouet »

Cyril a écrit :
19 mars 2019, 07:24
Mais hormis Joséphine [...] Napoléon a-t-il vraiment aimé une autre femme?
[J'] ai réellement aimé [Joséphine] : je ne l’estimais pas. Elle était trop menteuse. Mais elle avait un je ne sais quoi qui plaisait ; c’était une vraie femme ; elle avait le plus joli petit c… qui fût possible. Il y avait là les trois Islets de la Martinique.
J’estimais bien davantage Marie-Louise ; peut-être l’ai-je moins aimée que Joséphine."
(Bertrand, Cahiers de Sainte-Hélène)



Cyril a écrit :
19 mars 2019, 07:24
son premier amour de "jeunesse" (désolé je suis au boulot, je n'ai pas la référence)
Sans doute pensez vous à Désirée Clary.
"Le jour où tu ne m'aimeras plus, jure de me le dire. Je fais le même serment."
(Napoléon à Désirée, 14 juin 1795)

Avatar du membre
Bernard
Scribe
Scribe
Messages : 1497
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Alsace

Re: Marie WALEWSKA

Message par Bernard »

Amie du Soleil a écrit :
17 mars 2019, 19:37
Mentionner Marie Walewska aux côtés de Joséphine et Marie Louise, c'est dérisoire, ridicule et plat. Elle est un personnage presque complètement fictif et inventé. Tout le prétendu amour de Napoléon pour elle est plus que discutable.
Ces propos sont effectivement excessifs !
De la main même de Marie Walewska, nous n'avons pas grand chose mais ce petit mot de Napoléon du 9 août 1814 confirme au moins l'intérêt du prince déchu pour elle : “Marie, j’ai reçu votre lettre. J’ai parlé à votre frère. Allez à Naples, arrangez vos affaires en allant ou en revenant. Je vous verrai avec l’intérêt que vous m’avez toujours inspiré, et le petit dont on me dit tant de bien que j’en ai une véritable joie et me fais fort de l’embrasser. Adieu, Madame, cent tendres choses.”
Ou cette lettre non datée : “Madame, vous étiez si belle et si bonne hier au soir que longtemps dans la nuit il me semblait vous voir encore. Il n’y a point de ténèbres qui empêchent que l’on ne vous voie, vous êtes comme un ange… Je suis fâché de vous avoir dit de venir à la parade, il fait si froid, et vous vous enrhumerez… Je me fais un bonheur de vous voir danser ce soir et de lire dans vos yeux les émotions de votre coeur … mio dolce amore, un délicieux baiser sur votre charmante bouche et mille bien respectueux sur vos mains.”
Ou encore cette lettre datée du 16 février 1810 : “Madame, je reçois avec beaucoup de plaisir de vos nouvelles. Mais les idées noires que je vois que vous nourrissez ne vous vont pas bien ; je ne veux pas que vous en ayez. Apprenez-moi bientôt que vous avez un beau garçon, que votre santé est bonne, et que vous êtes gaie. Ne doutez jamais du plaisir que j’aurai à vous voir, ni du tendre intérêt que je prends à ce qui vous regarde. Adieu, Marie ; j’attends avec confiance de vos nouvelles.”
Ou enfin cette dernière non datée : “Madame, J’ai un véritable désir que vous m’appreniez que vous n’êtes pas incommodée, et de quelle manière vous avez passé la nuit. Vous avez été à la même place toute la nuit dans mes idées. Je conserverai longtemps le souvenir de cette nuit. Je sens le besoin de vous dire combien vous m’êtes chère ; si vous en doutiez, vous m’affligeriez véritablement. Vous m’avez promis bien des choses, ne pourriez-vous pas m’envoyer ce qui peut être fait aujourd’hui ? Marie, songez que je vous aime, que vous m’avez flatté de partager tous mes sentiments. N’est-ce pas que vous serez constante ? Mille baisers sur vos mains, un sur ce coeur dont je voudrais troubler un peu la tranquillité. Vous voyez que c’est là l’esprit de vengeance. Adieu, mon amour. Que je serai aise de vous voir ce soir.”
Toutes ces lettres, et d'autres, se trouvent sur le site de Charles-André Colonna Walewski. Elles témoignent que Marie Walewska n'a rien d'un personnage “presque complètement fictif et inventé”. Qu'attendez-vous pour écrire une histoire complète et objective, comme celle que vous appelez de vos vœux ? Après tout, vous en avez fait une cause. Défendez-la.

Avatar du membre
Amie du Soleil
Soldat
Soldat
Messages : 82
Enregistré le : 11 janv. 2018, 13:39
Localisation : Russie, Moscou, où il neige

Re: Marie WALEWSKA

Message par Amie du Soleil »

Tout ce que je veux dire, c'est que l'histoire du grand amour de Napoléon pour Marie Walewska tient plutôt de la fiction. Bien sûr, Marie Walewska (1786-1817) a bel et bien existé. On sait sur elle le minimum des choses indiscutables parmi lesquelles celles-ci: elle était la maîtresse de Napoléon à Varsovie en 1807, dans le château Finckenstein en 1807, à Vienne en 1809, elle a eu un fils avec lui, elle l'a visité à l'île d'Elbe, etc. Mais qu'est-ce qui prouve le prétendu grand amour de Napoléon pour cette dame? Oui, selon toute probabilité, ce n'était pas une passade, une vulgaire coucherie. Mais Napoléon l'a-t-il vraiment aimée? Je ne crois pas que ce soit vrai. La seule source de cette légende, ce sont les mémoires apocryphes dont nous ne connaissons même pas l'auteur ("les historiens" les noms desquels je ne vais pas mentionner racontaient leurs fables à l'eau de rose essentiellement sur la base de ce douteux manuscrit et ne s'embarrassaient même pas de prévenir leurs lecteurs que Marie Walewska n'avait pas écrit ce récit émouvant et romanesque). Vous citez les lettres authentiques de Napoléon à Marie Walewska. Bien sûr, je les connais et je crois que c'est sur elles que nous devrions fonder nos idées sur la nature véritable des sentiments de Napoléon pour cette femme. Oui, il est ému pendant son séjour à Varsovie. Il lui écrit les billets très doux. Et après, toutes ses lettres à elle connues et authentiques pendant la période de son départ de Varsovie en 1807 à 1810 (il y en a huit) commencent par "Madame, je reçois votre lettre...". C'est toujours elle qui lui rappelle de son existence. Et lui, jamais pendant les périodes des séparation très longues ne lui écrit le premier pour savoir comment elle va, de quoi elle s'occupe ou pour lui donner des nouvelles. À propos, il éprouve toujours ce désir d'être en contact permanent avec Joséphine. À travers de nombreux petits billets il entretient avec elle la connexion permanente durant les périodes des séparation. Ces billets n'ont rien à voir avec sa passion d'autrefois mais ils prouvent que sa bien-aimée Joséphine ne quittait jamais son esprit et restait toujours l'objet de ses pensées. Par contre, Marie Walewska, Il la considère comme son passe-temps, comme son loisir, comme le repos de guerrier et après la naissance de son fils il la voit uniquement en tant que mère de son fils. Voilà tout.
Qu'attendez-vous pour écrire une histoire complète et objective, comme celle que vous appelez de vos vœux ?
Mon cher et estimable ami, comme j'ai déjà dit le seule livre honnête jamais écrit sur Marie Walewska, c'est de loin "Les embarras avec Maria Walewska" du brilliant historien et écrivain polonais Marian Brandys. C'est un ouvrage très court qui en fait pose plus de questions qu'il ne donne des réponses. Comme le livre a été écrit en 1969, on peut le considérer daté. Le plus grave problème de cet ouvrage est ceci: l'auteur affirme que "le journal intime de mme Walewksa" est une œuvre de justification et de réhabilitation d'elle vis-à-vis de ses trois fils. Tout de même maintenant nous savons que cette thèse est complètement fausse et mensongère.

Et moi je ne fais ici que chercher ceux qui à même d'établir la vérité sur ce document. Pour écrire une vraie et objective biographie de cette femme il faut résoudre une fois pour toutes le mystère de ce manuscrit. Mais à vrai dire, on peut retourner cette histoire dans tous les sens, tout de même le résultat final est toujours le même: la biographie sérieuse et critique de Marie Walewska sera courte et n'attirera pas grand public à cause de la nullité de la légende du grand amour.

J'espère que maintenant j'étais plus claire ;)[/justify]
Mes amis, je vous présente mes excuses pour le niveau de mon français.
Je sais qu'il est loin d'être parfait.
Je vous prie d'avoir un peu d'indulgence pour moi et mes efforts de m'exprimer en votre belle langue.

Olga de la Russie

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Lettre de Napoléon à Marie Walewska - Eylau, 8 février 1807
    par Joker » 08 févr. 2020, 19:49 » dans Salon Ier Empire
    4 Réponses
    86 Vues
    Dernier message par Amie du Soleil
    10 févr. 2020, 00:00
  • "Destins croisés : Marie Walewska et J. Poniatowski"
    par Joker » 23 avr. 2017, 15:05 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    354 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    23 avr. 2017, 17:52
  • [ Napoléonothèque ] Marie-Louise
    par L'âne » 19 oct. 2017, 18:43 » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    239 Vues
    Dernier message par L'âne
    19 oct. 2017, 18:43
  • Bijoux de l'impératrice Marie-Louise
    par Joker » 16 févr. 2020, 18:53 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    22 Vues
    Dernier message par Joker
    16 févr. 2020, 18:53
  • Napoléon et Marie-Louise à Rambouillet
    par Hervé » 23 sept. 2018, 10:33 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    592 Vues
    Dernier message par Hervé
    23 sept. 2018, 10:33