Une fille de l'AIGLON...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Joker

Re: NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par Joker » 08 mai 2005, 23:41

Quand on constate le désintérêt manifesté à l'encontre des cendres de l'Empereur, pourquoi s'étonner de celui qui concerne le coeur de son fils ? :?

shadow

Re: NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par shadow » 10 mai 2005, 21:37

Et puis, sans aucune pensée raciste, les autrichiens et les français n'ont jamais réussi à s'aprécier :? :roll: :!:

Stroh

Re: NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par Stroh » 12 mai 2005, 14:12

Malgré les liens familliaux....Ah la famille... :salut:

Chouan Repenti

NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par Chouan Repenti » 20 mars 2011, 09:48

Il y a 200 ans … La naissance du Roi de Rome

Le Roi de Rome naît à 9h20 du matin. A 10h30, Dubois examine l'enfant et le déclare en bonne santé. Le Roi de Rome est ensuite habillé. A 21 heures, l'enfant est ondoyé par le cardinal Fesch. Durant la cérémonie, des feux d'artifices illuminent le ciel de Paris.

Il y a tout juste 200 ans, le 20 mars 1811, 101 coups de canons annonçaient aux Parisiens la naissance de l'héritier tant attendu par Napoléon Ier. Le fils de l'Empereur et de l'impératrice Marie-Louise reçut pour prénoms, Napoléon François Charles Joseph Bonaparte, prince impérial, titré roi de Rome à sa naissance puis prince de Parme, proclamé Napoléon II à la fin des Cent-Jours et enfin titré duc de Reichstadt par son grand-père l'empereur d'Autriche, est né le 20 mars 1811 au palais des Tuileries, à Paris, et mort le 22 juillet 1832 au palais de Schönbrunn, à Vienne. Il était le fils et l'héritier de Napoléon Ier, empereur des Français, et de sa seconde épouse Marie-Louise d'Autriche.

Il fut à son tour reconnu empereur, régnant sous le nom de Napoléon II, du 4 au 6 avril 1814 et du 22 juin au 7 juillet 1815 (son père ayant abdiqué en 1814 puis en 1815).

... shortfilms

McDonald

NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par McDonald » 20 mars 2011, 12:24

Chouan Repenti a écrit : Il fut à son tour reconnu empereur, régnant sous le nom de Napoléon II, du 4 au 6 avril 1814
La première abdication de Napoléon en faveur de son fils, le 4 avril 1814, était conditionnelle : les alliés devaient reconnaître son fils et la régence de Marie-Louise. Techniquement, il ne s'agit même pas d'une abdication mais d'une déclaration d'intention d'abdiquer :

"Les puissances alliées ayant proclamé que l'empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l'empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il est prêt à descendre du trône, à quitter la France et même la vie pour le bien de la patrie, inséparable des droits de son fils, de ceux de la Régence de l'impératrice, et du maintien des lois de l'Empire.
Fait en notre palais de Fontainebleau le 4 avril 1814
Signé : Napoléon"

Le Tsar ayant refusé, elle est devenue nulle et non avenue. C'est pour cela que Napoléon a du abdiquer le 11 avril, cette fois sans condition. Napoléon II n'a donc pas régné à cette période là.

dracir

Message par dracir » 20 mars 2011, 21:17

Un peu trop jeune pour prendre la suite de son illustre père , dommage que l'impératrice n'a pas gouverné en attendant un âge plus raisonnable de l'aiglon :salut:

McDonald

NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par McDonald » 20 mars 2011, 23:52

dracir a écrit :dommage que l'impèratrice n'a pas gouverné en attendant un age plus raisonnable de l'aiglon
Je ne suis pas persuadé que le choix de Marie Louise comme Régente ait étéle choix le plus judicieux en 1814.

Une femme dans un monde d'homme, âgée de seulement 23 ans dans ce monde de cinquantenaires, française depuis moins de quatre ans dans un pays nationaliste, fille de celui qui a renversé son mari et ennemi de la nation depuis 25 ans, il lui aurait fallu gouverner seule sans la protection de son mari pendant au moins quinze longues années face à un Talleyrand, un Fouché, des comploteurs royalistes ou républicains ou même les frères de Napoléon. Et puis imagine-t-on l'empereur planter des tomates à Fontainebleau pendant que sa femme irait guerroyer à Naples punir ce traître de Murat ?

Le choix de Marie-Louise comme Régente répondait à l'unique objet de dissocier l'Autriche du restant de la coalition et l'on sait aujourd'hui que cette tentative était inutile, l'empereur d'Autriche étant certainement le plus légitimiste des souverains. Le choix de Marie-Louise était un choix diplomatique audacieux, mais un choix désastreux pour la politique intérieure et au bout du compte n'a même pas paru une solution crédible aux yeux des coalisés une fois Napoléon renversé.

MaréchalLannes94

Message par MaréchalLannes94 » 21 mars 2011, 00:01

L'accouchement de Marie-Louise fut assez dur, avez-vous des détails ou des témoignages de personnes présentes :salut:
Merci

louis gaillard

NAPOLÉON II (l'Aiglon, le Roi de Rome, le Duc de Reichstadt)

Message par louis gaillard » 21 mars 2011, 09:48

La mère était en grand danger de mort, et l'enfant a un instant été laissé pour mort, mais en faisant une petite recherche sur Internet vous pouvez trouver des infos...

"L’accouchement fut si difficile que les médecins s'étaient vus pris dans le dilemme de sauver soit la vie de la mère, soit celle de l’enfant. Désespéré, l’empereur opta pour celle de la mère et après un accouchement au forceps, l'enfant sembla mort. La joie fut alors immense lorsque le nouveau-né, déposé sans précaution sur le tapis, se mit soudain à donner des signes de vie."

Abraca

Enfance

Message par Abraca » 22 mars 2011, 18:51

« C’est un vrai garçon à présent. Il a quitté les vêtements de fille, porte des culottes, des pantalons de casimir, des gilets de piqué, des vestes de drap et de velours, sur lesquelles on a cousu les petites croix de la Légion d’honneur et la Couronne. Pour l’amuser, l’Empereur lui a fait tailler un costume de mameluck. Il aime tout ce qui brille et bruit. Ses jouets favoris sont un grand cheval pommelé à selle de velours rouge, des drapeaux, des trompettes, des tambours.
Caroline lui a envoyé de Naples une petite calèche, attelée de deux moutons, dressés par Franconi, et qu’il conduit dans les allées des Tuileries, en faisant claquer son fouet."

Octave Aubry, LE ROI DE ROME.

A suivre...

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • "l'Aiglon" d'Edmond Rostand
    par C-J de Beauvau » 05 déc. 2017, 08:04 » dans Salon Ier Empire
    13 Réponses
    3504 Vues
    Dernier message par cyr-phuong jacobin94
    10 août 2011, 10:58