Quand Napoléon se montrait admiratif de la Vendée

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Dourtre

Message par Dourtre » 26 sept. 2006, 15:59

Salut à tous!
Il est vrai que Napoléon s'est montré très admiratif envers les Vendéens (sans doute sincèrement) et chercha à se les attacher par plusieurs gestes forts.
Ainsi, lorque des habitants de Noirmoutiers attaquèrent, au passage du Gois, un équipage anglais qui s'était échoué, le Ier Consul les invita en grande pompe à Paris.
Le XVI fructidor an VIII, 12 Vendéens furent présentés au Ier Consul qui, pour les récompenser de leur action de bravoure, ordonna qu'un enfant de chacun de ces hommes soit admis au Prytanée, aux frais de l'Etat.
Ainsi Napoléon, tout en marquant son admiration devant quelques individus, chercha par ce geste à détacher les vendéens du parti royaliste.
Je conseille la lecture du journal de Mercier du Rocher, notable de Fontenais le Comte ("Napoléon et les Vendéens", centre vendéen de recherches historiques, 2005). :salut:

Route Napoleon

MADELIN

Message par Route Napoleon » 26 sept. 2006, 17:47

Louis Madelin, tome V page 11 :
" Un ancien Chouan arrivé de Bretagne, disait partout si lon en croi la police, que " les Anglais ne viendraient pas à bout de remuer l'Ouets et qu'il était certain qu'ils étaient exécrés. "
Bonaparte en était si assuré qu'il songeait à former contre l'Angleterre sous les ordres d'Autichamp, une légion exclusivement formée d'anciens Vendéens "...
( Lettre à Berthier du 18 messidor An XI)

Le week-end dernier, j'ai eu tous les Chassin en main...

zorgos

Message par zorgos » 26 sept. 2006, 18:09

J'avais très compris cher Cyril :) mais bon je crois surtout que les ilais (comme ils s'appellent eux-même) sont restés assez dubitatifs sur la guerre de vendée, (sauf peu être dans la Marine?). Nous avions évoqué une manifestation de femmes sur l'Ile. Je pense que c'est peu être l'une des raisons pour laquelle l'ile est en blanc. Mais bon, le climat peut y être rude l'hiver, donc je pense que l'Ile était trop éloignée du continent pour avoir une réelle conscience politique.

Maintenant si la religion n'est q'un point du soulèvement, affirmer que les ilais étaient bleus à cette période, surtout qu'en on connait la place de la religion dans le monde des marin, s'est beaucoup s'avancer. :salut:

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 26 sept. 2006, 19:51

Le week-end dernier, j'ai eu tous les Chassin en main...
Un grand Ancien parmis d'autres Grands. Une oeuvre majeure incontournable, mais à lire avec des pincettes tant la prose est partiale.
Maintenant si la religion n'est q'un point du soulèvement, affirmer que les ilais étaient bleus à cette période, surtout qu'en on connait la place de la religion dans le monde des marin, s'est beaucoup s'avancer.
Je maintiens : l'erreur de la carte est manifeste puisqu'il faudrait associer en tant que zone blanche l'île d'Yeu à des contrées telles que les bords de Loire, les Mauges, le Loroux, la Gâtine, le Haut-Bocage... (le coeur de la zone insurgée !) Ca n'a pas de sens.
L'ïle d'Yeu n'a jamais fait parti du territoire dit de la Vendée militaire, et Guerry de la Fortinière, maître de Noirmoutiers, le comprit assez vite quand, fin mars 93, sa sommation d'arborer le drapeau blanc fut rejetée.


Salutations respectueuses.

zorgos

Message par zorgos » 26 sept. 2006, 20:02

dans ce cas je m'incline :salut:

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 26 sept. 2006, 20:38

:)
Ainsi, lorque des habitants de Noirmoutiers attaquèrent, au passage du Gois, un équipage anglais qui s'était échoué, le Ier Consul les invita en grande pompe à Paris.

Un lien :
http://herhistoire.free.fr/6.htm

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 27 sept. 2006, 08:16

Complément au texte du lien :

Suite à l'évènement, Bonaparte ordonna au célèbre graveur Basset de la rue Saint-Jacques d'immortaliser la réception. On peut lire en légende :

« Les douze Vendéens qui ont chassé les Anglais de Noirmoutier présentés le 16 fructidor an 8 aux Consuls, aux Ministres et Conseillers d’Etat assemblés par le Ministre de l’Intérieur et le général Hédouville. L’un de ces Braves remet aux Secrétaires la lettre d’un des Prêtres du pays qui a contribué avec eux au succès de cette action et assure le premier Consul de la bonne conduite de ce prêtre et de ces confrères. Buonaparte, d’après l’avis de l’Assemblée, donne ordre que l’on admette au Prytanée un enfant de chacun de ceux qui parmi ces Défenseurs de la Patrie se trouve être père de famille. »

L'estampe fut ensuite largement diffusée dans les départements de l'Ouest.

Salutations respectueuses.

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 27 sept. 2006, 13:44

Réaction du Vendéen Mercier du Rocher (Journal) :

"Le préfet avait écrit au gouvernement que les habitants de Noirmoutier avaient seuls repoussé les Anglais. Bonaparte lui répondit de la manière que j'ai dite. En conséquence, le préfet publia l'adresse du 14 thermiodr et fit partir son secrétaire Cavoleau pour Noirmoutier. Il avait la mission de choisir douze habitants de cette île, au nombre desquelles devait être le curé. Cavoleau l'alla trouver pour l'engager à se rendre à Paris. Mais ce pasteur, toujours fidèle à ses principes, regarda Cavoleau d'un oeil de pitié, lui reprocha sa déprêtisation, son apostasie, son mariage enfin. Cavoleau voulut répliquer avec douceur et ramener le bon prêtre à des sentiments plus patriotiques. Le curé persista dans ses opinions et refusa net de se rendre auprès du Premier consul. Cavoleau retourna, peu satisfait de son voyage et de ce qu'il appelait les bêtises du curé de Noirmoutier.
Un autre incident jeta encore bien du ridicule sur cette affaire. Le capitaine Lantraque, qui commandait la garnison et dont la lettre au Consul ne disait mot, réclama la gloire de la défense de l'île contre les Anglais. Il fit insérer cette réclamation dans les journaux, soutint que les haitants s'étaient à peine montrés lorsque les Anglais avaient paru sur la côte. Ainsi, tout se réduisait à de la forfanterie, et le public fut bientôt désabusé. Le gouvernement vit alors que le préfet de la Vendée l'avait trompé. Qu'on relise ces deux adresses et l'on verra que cet homme veut y exalter le patriotisme des rebelles et déprimer les bons citoyens."


Salutations respectueuses.

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril » 27 sept. 2006, 15:05

Un autre document tirés des cahiers manuscrits du Sablais André Collinet :

"L'armée anglaise ayant envoyé le 5 deux vaisseaux de 74 et une frégate mouiller au bois de la Chaise sous Noirmoutier, il y avait alors une corvette de vingt canons de 12, commandée par le citoyen Kermasson, lieutenant de vaisseau, mouillée en la fosse de Fromentine pour la défendre de ce passage et de cette rade, où se trouvaient alors quarante-six bâtiments de commerce, non compris ceux touchés sur la traverse du Pé.
Dans la nuit du 6 au 7, les Anglais armèrent treize de leurs chaloupes, avec le dessein d'enlever tous les bâtiments qui étaient en la rade de la fosse et sur le Pé. Sur les 10 heures du soir, ils prirent tous ceux qui étaient touchés sur le Pé et, ayant surpris la corvette, ils s'en mirent facilement en possession. Leur dessein était de faire conduire leur prise à la rade de Pierre Moine mais comme les vents étaient contraires, ils renoncèrent à ce projet et prirent le parti de tout brûler. La corvette et neuf bâtiments furent incendiés, et ils auraient continué à brûler les soixante-deux bâtiments sans une vive fusillade de la garnison de l'île. Sur les deux heures, comme ils se proposaient de brûler ceux qui étaient sur le Pé en se retirant, leurs chaloupes s'échouèrent sur ledit Pé, et ce ne fut qu'à force de bras qu'ils en purent mettre deux à flot, et il en resta onze de touchées, que la garnison de Noirmoutier s'empara après avoir fait rendre les armes à quatre-vingt-dix Anglais qui étaient dessus, composés d'officiers, soldats, de marins et matelots qui ont été de suite conduits à Beauvoir-sur-Mer."



Salutations respectueuses.

zorgos

Message par zorgos » 27 sept. 2006, 15:23

y aurait-il des épaves du consulat à Fromentine :shock: ?

Je croyais que seuls la Vendée et l'Insula passaient dans ses eaux! :)

Et de dessous deux restes de navires allemands de 2gm je crois

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message