La retraite de Russie.

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Napoléon

Message par Napoléon »

C'est le plus jeune cadavre qu'il sont trouver pour l'instant :? :?:

Guillaume

Message par Guillaume »

".Au vu de certains cadavres découverts à Vilnius,certains grognards avaient moins de 15 ans.(...)

Je crois que les journalistes s'égarent en parlant de grognard de moins de 15 ans, les lois sur la conscription étaient strictes : l'enrôlement se faisait à 20 ans, c'est à dire 2 ans plus tard que maintenant. Si l'on retrouve des squelettes de moins de 15 ans il ne peut s'agir que d'enfants de soldats ou d'officier qui accompagnaient bien souvent la troupe. ceux-ci n'étaient pas sensés combattre et n'étaient pas enrôlés dans l'armée française même comme tambours. il y eu certainement des accros au règlements mais cela devait quand même être rare et officieux. Par contre dans l'armée russe des jeunes gens de 14-15 an servaient sur le champs de bataille en tant qu'aspirants officiers.

d'hautpoul

retraite de Russie

Message par d'hautpoul »

Oui les journalistes déforment sans doute la réalité du mot "Grognard" en l'appliquant à des jeunes de 15 ans,mais il est trés possible que l'on trouve un jeune tambour,et à coup sûr des enfants de militaires.Il y avait aussi une dizaine de femmes.

-en MAI 2004-une étude sur les Charniers de Vilnius sera consultable sur internet.
-Comptes rendus de l'Académie des Sciences de Paris(collection Palévol)
information fournie à Salon par les chercheurs de Vilnius:messieurs Dutour-Signoli-Vette

Joker

Napoléon et la Russie

Message par Joker »

On connaît les tergiversations qui précédèrent le second mariage de l'Empereur.
Ayant d'abord jeté son dévolu sur Anne, la soeur cadette du tzar, Napoleon s'arrangea finement pour rejeter la responsabilité de l'échec d'une union russe, sur Alexandre en l'accusant d'avoir refusé de "placer la dernière de ses soeurs sur le premier trône du monde."
Mais peu savent la confidence que Cambacérès fit au Chancelier Pasquier, préfet de police, peu de temps après l'officialisation du mariage avec l'archiduchesse autrichienne : "J'ai toujours pensé qu'avant deux ans nous aurions la guerre avec celle des deux puissances dont l'Empereur n'aurait pas épousé la princesse. Je tremble d'une guerre avec la Russie. Les conséquences en seraient incalculables."
Un sentiment hélas prémonitoire... :cry:

O.Godeille

Itinéraire de la retraite de Russie

Message par O.Godeille »

Bonjour,

on lit souvent que la retraite se fit par une voie nord, déjà ravagée lors de l'offensive française, et non par un itinéraire sud, encore intact.

On mentionne également la bataille de Maloyaroslavets comme l'échec qui aurait conduit à renoncer à la route sud.

Pourtant Clausewitz, impliqué dans ces événements, a pour opinion que l'armée française a retraité le long de l'itinéraire nord par ce qu'elle y avait organisé des dépôts et laissé des troupes de couverture.

Mes questions:
- le raisonnement de Clausewitz est-il justifié, si nous faisons abstraction de notre connaissance a posteriori des résultats de cette décision?
- en quoi un itinéraire sud, en plein automne russe, aurait-il était une meilleur source d'approvisionnement, en supposant l'absence de différence de météo significative, la présence de l'armée russe sur le flanc de la retraite et la poursuite de la politique de la terre brûlée et des raids cosaques sur ce nouvel itinéraire?
- le trajet vers Smolensk et Minsk, les principaux dépôts, aurait-il été plus court?
- les commentaires contemporains de la bataille de Maloyaroslavets confirment-ils son rôle dans la prise de décision ou le choix reposait-il sur des critères plus opérationnels (repli sur les dépôts et itinéraire connu)?

la remonte

Message par la remonte »

Clausewitz est très clair à ce sujet , la marche vers Kalouga était le début de la retraite , comme Koutouzov avait 3 jours d'avance sur Napoléon pour aller à Smolensk ( ayant contourné Moscou par le sud ) ce dernier devait d'abord l'attaquer , ensuite reprendre la route de l'aller qui est la même . Pour sortir de Russie il a du laisser en chemin quantités de détacherments , le calcul est vite fait , entre la traversée du Niemen et Moscou il manque pratiquement 400 000 hommes , ils ne sont pas tous morts en route :)
ce qu'on entend par la route du sud , c'est celle qu'emprunta Charles XII et qui se termine mal pour lui , à Poltawa , en Ukraine .Napoléon reprend la seule route du retour aprés Malojaroslavetz , sauf qu'il est barré avant Minsk et doit remonter vers Vilnus , la même route tout le long . on est sur le 55° paralléle , celui qui passe par l'Ecosse et le grand nord Canadien :idea:

" nous n'avons jamais compris comment on a pu soutenir si obstinément , que Bonaparte était libre de choisir , pour sa retraite , une autre route que celle par laquelle il était venu " Clausewitz :salut:

kaspy

itinéraire de la retraite

Message par kaspy »

Bonjour,
A la base Napoléon, quand il était à Moscou, avait 3 itinéraires différents, un nord, celui de l'aller et un sud
son choix privilégié était de se diriger vers Saint-Petersbourg par Veliki-Louki puis de se rabattre sur l'ancienne route pour arriver à Witebsk, le but de se mouvement était de simulé une offensive sur la capitale russe pour forcer le gouvernement à faire la paix par la peur que ça aurait pu provoquer dans la population de Saint-Petersbourg. De plus il n'y avait aucun corps d'armée russe pour s'opposer à cette offensive, l'armée russe au sud de Moscou aurait été hors jeu. Le problème de ce plan était que la route est beaucoup plus stérile, il y a peu de possibilité de ravitaillement. A Witebsk, il pouvait se poster de sorte à couvrir le terrain entre Witebsk et Smolensk et de s'appuyer à la Dwina et au Dniepr.
Pour l'itinéraire de l'aller, a priori Napoléon a beaucoup regretté de l'avoir pris à Sainte-Hélène il disait que ses pires fautes ont toujours été prise quand il capitulait devant ses proches. Il était contre cet itinéraire mais ses maréchaux le poussaient à le prendre. Il s'est rallié à ce choix après la bataille de Malo-yaroslavets, et surtout après le combat de Médyne où il pensait pouvoir encore déborder les russes par leur gauche (itinéraire sud), les délogés de la route de Kalouga et les faire se replier. Le deuxième but du combat de Médyne était de découvrir une route parallèle à celle prise à l'aller, mais le peu de carte ne leur a pas permis de la découvrir. Enfin quand il a pris cet itinéraire (celui de l'aller) il pensait que l'armée avancerait plus vite, il a reproché au maréchal Davout d'être trop méthodique à l'arrière garde en prenant des dispositions à chaque attaque de cosaque, alors qu'il aurait fallu retraité le plus rapidement possible. C'est pour ça que Ney a relevé Davout à l'arrière garde de plus Ney jouissait d'une excellente réputation pour tenir une arrière garde après la retraite de l'armée du Portugal où il a fait des prodiges. Le gros problèmes qui a transformé cette retraite en catastrophe, c'est plusieurs nuit très froides qui ont provoqués la mort de centaines de chevaux.
De plus Napoléon était confronté à plusieurs problèmes de logistiques, il devait emmené avec lui les munitions nécessaires à une bataille, il se refusait à abandonner des canons qui aurait pu être pris comme des trophées, il ne pouvait pas livrer de nouvelles batailles à cause des munitions qu'elle ferait consommer et à cause des blessés qu'il faudrait transporter. La mort chaque nuit de nombreux chevaux limitait de plus en plus ses capacités de mouvements. Il était temps de prendre des quartiers d'hiver.

:croixhonneur:

la remonte

Message par la remonte »

des éléments de réponses dans cet article .
pour moi la route du sud passe par Minsk et Brest Litovsk , à Borisov , Napoléon devra rentrer par le nord d'où il est venu .

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=l ... uz6i1mtQ4A :salut:

la remonte

Message par la remonte »

la question n'est pas tant la route de la retraite , que celle de l'offensive :idea:
quelle idée d'attaquer par cette région où il n'y a d'autres ressources que des sapins ?
de 2 choses l'une :
1 - Napoléon ne comptait pas s'enforcer en Russie , une bataille du style Eylau , Friedland ,comme autrefois Tannenberg sur la frontière et on signe la paix :!:
2- la route du nord pour attaquer St Petersbourg , et à Vitebsk , il décide autrement entrainé par les Russes qui en feront par la suite une stratégie anticipée , alors que ni eux qui retraitent ni Napoléon en ont vraiment décidé ainsi ...
mais une route du sud à la Charles XII ? , difficile de l'envisager avec des armées russes au nord et au sud qui convergent sur la ligne de retraite et qui ont bien failli le prendre en " tenaille " à Borissov .
( heureusement que c'était un amiral en face de lui qui commandait une armée de terre :roll: )

Lodi

Itinéraire de la retraite de Russie

Message par Lodi »

Bonjour,

Le sujet permet d'évoquer que l'erreur essentielle de l'Empereur est d'être resté trop longtemps à MOSCOU (trente cinq jours) croyant à la volonté du Tsar d'engager une négociation. La solution envisagée NAPOLEON était un depart sur SAINT PETERSBOURG comme le soutenait MURAT : il a préféré écouter les autres maréchaux. Une marche sur la capital politique de la Russie pouvait permettre au Tsar de changer d'attitude et de rapprocher progressivement les lignes de communication de son armée surtout si le but est de se rendre à WITESBK . C'était une nécessité de conserver la ville de MINSK (son depôt était très important pour ses troupes) et ce repli tactique renforçait la position de l'Empereur chaque jour davantage.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • La Retraite de Russie – L’incroyable échappée
    par Eric LM » 16 sept. 2017, 11:51 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    3 Réponses
    269 Vues
    Dernier message par Joker
    17 sept. 2017, 19:29
  • lettres de Russie : Après la campagne de Russie. Lettre du général Drouot.
    par Peyrusse » 17 nov. 2017, 19:48 » dans Livres - Revues - Magazines
    8 Réponses
    1891 Vues
    Dernier message par Christophe
    18 avr. 2011, 22:58
  • Egypte et Russie...
    par Peyrusse » 09 déc. 2017, 21:41 » dans Salon Ier Empire
    4 Réponses
    588 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    11 déc. 2017, 17:42