Le duel sous l'empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Matthieu Brevet

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Matthieu Brevet » 27 déc. 2006, 15:09

Dans la collection d'Hachette, il parle que durant la guerre d'Espagne, 2 régiments de l'amée impériale, 1 français et l'autre italien entrent en rivalité. Il est décidé que la querelle sera réglée par 15 maitres d'armes et prévôts choisis dans chacun des régiments qui devront se battre jusqu'a ce qu'il ne reste plus d'adversaires. Le premier des maitres français est dénommé Jean Louis et réussit à tuer et blesser les 15 maitres italiens en restant indemne. De retour à la vie civile, celui-ci ouvrira plusieurs salles d'armes et s'affirmera comme l'un des pères de l'escrime.
Pour en revenir à cette anecdote (et oui, chacun sa lubie :)), j'ai trouvé une seconde source affirmant qu'un maître d'armes français du nom de Jean Louis défia et tua successivement 13 maître d'armes (ou prévôts) italien, en Italie en 1813. Pas de mention de leur état militaire cette fois, mais en recoupant toutes les versions, on peut supposer qu'il s'agissait bien d'un affrontement entre régiments ...

Matthieu

l'Aly

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par l'Aly » 31 janv. 2007, 14:21

:salut:

Des nouvelles de cette anecdote !
mon maître d'arme m'a prêté quelques textes et quelle ne fut pas ma surprise de lire ceci :

" Jean-Louis, père de l'escrime française.
Quoique Jean-Louis n'ait rien écrit sur l'art des armes, l'enseignement qu'il a laissé, les maîtres qu'il a formé ont subi son empreinte, à tel point qu'on a pu parler de l'école Jean-Louis. Et cette école s'est assurée une telle supériorité qu'elle fut pour ainsi dire l'école française du XIXème siècle et que même de nos jours bon nombre de maître suivent encore les grands principes de celui que ses élèves appelaient le père de l'escrime.
Jean-Louis naquit à Saint-Domingue en 1785. Enfant, il fut élevé à Montauban par un pasteur protestant. Il entre aux enfants de troupe mais devant sa constitution débile le colonel de son régiment le confia au maître d'armes.Celui-ci un gentilhomme belge nommé d'Erape, l'abandonna à ses prévôts. Jean-Louis fit de rapides progrès en escrime, plus en regardant à la dérobée les leçons que donnait d'Erape qu'en travaillant avec ses prévôts. Mais, le premier jour où d'Erape lui donna le plastron, il s'aperçut des qualités extraordinnaires de son jeune élève auquel il consacra chaque jour quelques heures.Jean-Louis devint un exécutant remarquable.
"L'absence absolue de tout mouvement inutil caractérisait surtout sa vitesse d'exécution: la simplicité, cette qualité rarement acquise dans la défense, atteignait dans sa main la perfection.""En lui, l'harmonie des mouvements avait atteint une telle facilité qu'il n'était pas rare de la voir régler la sienne sur l'exécution même de son adversaire et de lier son fer au sien, au point d'enlever aux plus mauvais tireurs leur dureté et leur contraction."
La souplesse générale du corps et la légèreté de la main, une conception juste et prompte constituaient les principales qualités que son maître exigait de lui.Jean-Louis livra alors de nombreux assauts où il montra ses qualités extraordinnaires.Il eut également de nombreux duels, étant aussi redoutable sur la planche que sur le terrain.
En Espagne : c'est dans ce pays qu'il livra en 1814 ce fameux duel digne d'une épopée. A la suite de violentes altercations entre soldats français et italiens, Jean-Louis fut désigné ainsi que quatorze autres maîtres français pour rencontrer en duel quinze maîtres italiens. En tant que premier maître de son régiment, c'est à lui que fut confié l'honneur de rencontrer le premier adversaire. Jean-Louis le transperça. Un second et un troisème subirent le même sort. En quarante minutes Louis donna vingt-sept coups d'épée dont trois mortels et se défit ainsi de treize maîtres italiens.Ce combat meurtrier disputé devant dix mille hommes de troupe, fut arrêté par le colonel. Jean-Louis fut porté en triomphe, les régiments se réconcilièrent. "

Pierre Lacaze
Histoire de l'Escrime

voilà
L'Aly :fleur3:

La Béquille

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par La Béquille » 06 déc. 2008, 16:19

En théorie, le duel est interdit sous l'Empire... :salut:

Tibule

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Tibule » 06 déc. 2008, 23:31

Le duel était très répandu sous l'Empire: un contre un, voire parfois des compagnies entières issues de régiments "rivaux", notamment au camp de Boulogne.

Les fantassins des compagnies d'élite se battaient au sabre briquet.Quant aux fusiliers,ceux-ci se battaient à la baïonnette :salut: .

Tibule

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Tibule » 06 déc. 2008, 23:49

Morceaux choisis de l'Armée de Napoléon de Pigeard (p 326-327):

"Parfois, on assiste à de véritables batailles rangées comme cette rencontre entre les divisions de Bernadotte et de Masséna, où l'on compte plus d'une soixantaine de victimes.A cette époque, les maîtres d'armes des régiments s'instituent juges du point d'honneur entre les soldats;ils font la police au sein de leurs unités et président les duels."

"Même dans les écoles militaires cette manie (le duel) fait des ravages; les baïonnettes seront ainsi retirées aux élèves dans un premier temps.On leur substituera alors des baïonnettes en bois qui seront bien vite prolongées avec la pointe d'un compas, une lame de rasoir ou un clou!
En garnison, la troupe se bat le plus souvent au fleuret démoucheté ou à l'épée; on ne propose que rarement le pistolet et encore moins le fusil.Les deux témoins sont eux-même armés d'un sabre ou d'un épée, prêts à parer un coup déloyal ou tout autre surprise."

sabresempire

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par sabresempire » 21 mars 2012, 19:58

Bonjour a tous
Pour une fois un texte en vers sur l'Empire...ne Partez pas vous aller aimer...!
C est un magnifique texte en vers de Francois Coppee...non pas celui de l'UMP mais le romancier de la fin du XIX eme....

Le texte parle d'un ancien officier de chasseur de la garde, un demi-solde...c'est très émouvant, en tout cas j'espère que vous apprécierez
Bien cordialement

http://sabresempire.blogspot.co.uk/2012 ... -demi.html


SabresEmpire

Mathieu Dampierre

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Mathieu Dampierre » 21 mars 2012, 23:21

Et voilà un autre couplet de demi-soldes:

Succombant au mur de Pavie,
Ou triomphant à Fontenoy,
Vainqueur de l'Europe ennemie,
Ou du sort subissant la loi,
Victime d'un malheur extrême,
Comme en ses plus brillants succès,
L'honneur français reste le même,
L'honneur français ne meurt jamais.

(En campagne avec les marins de la Garde, Grivel, 330 pages, LCV)

:salut:

Avatar du membre
Général Colbert
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
- Sous-lieutenant Lancier Gde -
Messages : 1315
Enregistré le : 26 août 2017, 13:24

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Général Colbert » 07 janv. 2020, 00:23

Une erreur dans le texte de "sabresempire" : il parle de l'emploi de la canne des demi-soldes contre les policiers "en tenue ou en civil"....C'est impossible pour les policiers en tenue, pour une raison péremptoire : ils n'existaient pas encore. C'est le préfet de police Debeyllême qui créera les sergents de ville en 1829 et les obligera à porter un uniforme.
Pour plus amples détails, vous lirez mon livre "Tenues, coiffures et épées de la Police" à paraître en 2020, mais je ne connais pas encore la date exacte, Société de Publications et d'Editions JP Barthélemy.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Spectaculaire Second Empire
    par Bruno » 08 oct. 2016, 22:11 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    519 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    08 oct. 2016, 22:24
  • L'Empire en LEGO.
    par Joker » 09 déc. 2018, 19:28 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    365 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    09 déc. 2018, 22:30
  • couverts empire
    par marlain » 24 mai 2016, 13:17 » dans Objets napoléoniens
    7 Réponses
    1116 Vues
    Dernier message par marlain
    25 mai 2016, 08:02
  • Art et Empire
    par vieux docs » 07 août 2015, 21:51 » dans Blogs et sites personnels
    28 Réponses
    13069 Vues
    Dernier message par vieux docs
    14 juil. 2017, 20:42