Le duel sous l'empire

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Tibule

Message par Tibule »

La "clique" des régiments de cavalerie est-elle l'équivalent des "fricoteurs" des régiments d'infanterie :?: :salut: ?

Dominique T.

Message par Dominique T. »

Ce qui est comique, c'est qu'une autre élite militaire, les pilotes de chasse de la RAF, se distinguait en ne fermant pas le dernier bouton de la veste.

De tout temps, l'uniforme a su ne pas être "uniforme", pour se distinguer... :mrgreen:

Jean-Michel

Message par Jean-Michel »

les "fricoteurs"? tu pourrais me rafraichir la mémoire à leur sujet stp? :?:

Tibule

Message par Tibule »

Dans les régiments d'infanterie se forment souvent des petits groupes de soldats(généralement une cinquantaine d'hommes)qui se reunissent par affinité:ce sont les fricoteurs.
Ils vivent totalement en marge de l'armée et de leur régiment,ne marchant pas avec eux pour pouvoir trouver des vivres plus facilement.
Ils se portent secours mutuellement.Dès qu'ils entendent le canon,ils rejoignent leur unité pour combattre,puis à la fin du combat,reprennent leur vie en marge des autres :salut: .

Jean-Michel

Message par Jean-Michel »

Ok, merci bcp. Alors dans ce cas, les "cliques" des cavaliers n'ont rien à voir avec les "fricoteurs" des fantassins. Leurs regroupements par affinités ne les détournaient pas du tout de la vie du régiment, au contraire. Ces groupes étaient formés de 7 ou 8 cavaliers qui se partageaient les taches à accomplir dès que le régiment s'arrêtait pour bivouaquer afin d'être bcp plus efficace et de gagner du temps de sommeil. Untel s'occupait de chercher du bois tandis qu'un autre faisait la popote avec ce qu'il avait. Pendant ce temps, un autre entretenait les armes de tous, tandis que plus loin, un autre cavalier s'occupait de panser et de nourrir les chevaux. Imaginez le temps perdu si chaque cavalier devait faire toutes ces taches seul. Cette pratique de "clique" était très très répandue dans les régiments.

Tibule

Message par Tibule »

Merci pour l'info :salut: .

Sans-Souci

Re: Duels, escrimeurs et maîtres d'armes

Message par Sans-Souci »

Il y a un

Traité d'Escrime, par le Chevalier Chatelain, Officier suprérieur de cavallerie dans l'armée française. Paris 1817.

dont il fut publié une traduction libre à Wien (Vienna) en 1819 par les lieutenants d'infanterie autrichiens Lüpscher et Gömmel.

Dans l'introduction, Lüpscher fait mention des écoles française, milanaise et neapolitaine - et sûrement il y en avait beaucoup d'autres. Lüpscher était étudien chez le maître-des-armes Joseph Rossini, qui avait crée son propre style en faisant une composition de ces trois écoles.

Sans doute un sujet très intéressant à étudier ... comme tant des autres ...

Oliver

Drouet Cyril

Message par Drouet Cyril »

Puisque l'on parle actuellement de Boulogne.

"Ordre du jour du 9 brumaire an XIII :

Le maréchal commandant en chef voit avec peine que depuis quelques temps les duels se renouvellent, et que pour de vaines querelles et pour un faux point d'honneur les militaires exposent des jours qu'ils ont consacrés à la défense de la patrie et à la gloire des armes de l'Empire.
Le Maréchal ordonne que tout sous-officier qui sera surpris en duel sera suspendu de son grade et renvoyé au dépôt ; tout grenadier ou soldat qui se trouvera dans le même cas passera dans une compagnie de fusilliers du dépôt.
Tout officier ou sous-officier qui sera convaincu de n'avoir point empêché un duel auquel il aurait pu s'opposer sera rayé des bataillons de guerre, renvoyé au dépôt et privé de l'honneur de participer à la gloire de l'expédition."


Cette ordre du jour de Soult faisait suite à une lettre de Napoléon écrite trois jours plus tôt :

"Le soldat français n'a pas le droit d'exposer sa vie pour de vaines subtilités, et que tout le sang versé sans tourner à l'honneur du drapeau et de la patrie est crime."


Salutations respectueuses.

l'Empereur

Message par l'Empereur »

Ha, mais j'ai donc tous compris !

c'est en commémoration de cette tradition de duelliste que les soldats de ce forum se battent entre eux en permanence !

c'est donc de la reconstitution !

Voyez à quoi la passion peut mener....

ceci étant dit, on a vu que, sous l'empire, les duels étaient punis.... :fou: :fou: :fou: :fou:

Stonewall

Message par Stonewall »

Bonsoir à tous,
Au sujet des DUELS sous l'Empire je vous recommande
la lecture du Magazine NAPOLEON 1er N°27 (Juillet-Août 2004)
un dossier intéressant traite de cette pratique.


:salut:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L'Empire en LEGO.
    par Joker » 09 déc. 2018, 19:28 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    436 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    09 déc. 2018, 22:30
  • L'Empire en boîte.
    par Joker » 17 janv. 2019, 19:54 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    289 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    20 janv. 2019, 15:38