LES CERCUEILS DE NAPOLEON...

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Christophe

LES CERCUEILS DE NAPOLEON...

Message par Christophe » 30 janv. 2004, 13:31

A l'issue du "Journal inédit du Retour des Cendres, 1840" d'Ali, publié récemment chez Tallandier (Voir ma fiche de lecture à la rubrique "Livres" de ce forum), Jacques Jourquin fait le point sur les cercueils de Napoléon. Je le cite: "En 1821, le corps fut placé dans quatre cercueils du plus petit au plus grand:
A) fer blanc matelassé
B) acajou
C)plomb
D)acajou.
Certes, le procès-verbal du 7 mai 1821 signé par Bertrand, Marchand et MOntholon ne mentionne que les trois premiers et dans l'ordre ACB que recopiera Hudson Lowe le 14 mai dans son rapport. Mais Ali écrit avec son imparable précision:
"Un en fer blanc, matelassé en satin blanc, un second en acajou et un troisième en plomb. Un quatrième en acajou qui devait renfermer les trois premiers, ne fut apporté que LE LENDEMAIN MATIN"

Par conséquent, le procès-verbal est exact sauf sur l'ordre des cercueils, qui est une erreur, puisque lors de l'exhumation on trouva bien les quatre cercueils dans l'ordre indiqué par Ali, qui est logique avec son alternance métal/bois.
En 1840 les trois premiers seulement ABC furent placés dans deux cercueils et une caisse vens de FRance, du plus petit au plus grand: plomb, ébène, chêne. La dépouille de l'Empereur reposa donc provisoirement dans six "cercueils", du plus petit au plus grand: trois anglais: fer-blanc, acajou, plomb (datant de 1821); trois français: plomb, ébène, chêne (datant de 1840).

D'ailleurs le procès-verbal d'exhumation du Docteur Guillard en donne l'ordre:
A) un cercueil en fer-blanc
B) un cercueil en bois d'acajou
C) un cercueil en plomb
4) un second cercueil en plomb séparé du précédent par de la sciure et des coins en bois (les cercueils français étant plus longs que les anglais, comme le précise Ali)
5) un cercueil en bois d'ébène.
6) une caisse en bois de chêne qui protège le cercueil en ébène."

........

Source: "Jounal inédit du Retour des Cendres, 1840.Manuscrits déchiffrés, annotés et présentés par Jacques Jourquin". Tallandier, 2002, pp.265-267)

Marie Walewska

Cercueils gicognes

Message par Marie Walewska » 30 janv. 2004, 16:44

Moi, avec tous ces cercueils, je m'y perds.. En tous cas, vu la quantité, pas étonnant que cela n'ait pu entrer entre les tasseaux du corbillard! :fou:

Plus sérieusement, j'ai moi aussi de gros doutes sur DEUX cercueils en acajou puisque, semble-t-il, on a eu beaucoup de mal à trouver assez d'acajou pour en fabriquer UN! (je ne sais plus quel officier anglais a dû sacrifier sa table de salle à manger).

Une question que vous trouverez peut-être un peu à côté du problème toutefois: la mort de Napoléon n'est pas une mort subite, tous s'y attendaient depuis assez longtemps vu son état de santé, et son agonie fut longue. Comment se fait-il alors que personne, dans la suite de l'Empereur, n'ait pensé A L'AVANCE à commander ce qu'il fallait, acajou pour le cercueil et plâtre pour un masque mortuaire? Il était évident, selon moi, que l'on souhaiterait garder les traits de l'Empereur au moyen d'un masque - connaissant le soin qu'il prenait de sa légende, lui-même a dû y penser... - alors pourquoi cette imprévoyance?

Albertuk

Message par Albertuk » 31 janv. 2004, 11:42

Il semble que Ali se soit trompé, comme d'autres. D'autres témoignages parlent plutôt du cercueil en bois -B- et du cercueil en acajou -D- et non de deux en acajou. Comme bien remarqué, il n'y avait pas assez d'acajou pour faire 2 cercueils de ce bois. Ali et les autres se sont trompés sur la nature du bois pour le cercueil B.

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1244
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Les parties composant le cercueil de Napoléon

Message par Joker » 28 mars 2019, 19:47

Une des nombreuses controverses liées à Napoléon à Sainte-Hélène concerne les cercueils dans lesquels le corps de l’empereur a été placé.

Le rapport de sir Hudson Lowe adressé à son ministre de tutelle est, une fois n’est pas coutume, pourtant précis et concis :
« Suite à la demande personnelle du comte Montholon, le cercueil a été construit comme suit:
- 1er Un cercueil uni doublé de fer blanc
- 2e Un cercueil de plomb
- 3e Un cercueil en acajou »

Si, comme sir Hudson, on considère le doublage du premier cercueil en bois par du fer-blanc comme formant une seule bière à part entière, Marchand, dans ses mémoires qu’il rédigea quelques années plus tard confirma l’utilisation de ces trois cercueils en y ajoutant des détails:
« L'Empereur placé dans un cercueil de fer blanc, garni de satin blanc ouaté ne put faute d'espace avoir son chapeau sur la tête; elle dut reposer sur un oreiller de même étoffe et le chapeau fut déposé sur ses cuisses, différentes pièces de monnaie frappées à l'effigie de l'Empereur et quelques pièces d'argenterie tels qu'on le trouvera au procès-verbal ci-dessous y furent déposées; le même homme qui avait soudé les vases, souda ce premier cercueil avec soin, ce cercueil fut mis dans un autre en acajou qu'on mit dans un troisième en plomb qui fut lui-même soudé et déposé à son tour dans un quatrième en acajou qu'on ferma avec des vis de fer à têtes d'argent. »

Notons que dans le Procès-verbal d'ensevelissement rédigé et signé le 7 mai 1821, comme sir Hudson Lowe, les comtes de Montholon et Bertrand ainsi que Marchand mentionneront le premier cercueil de bois doublé de fer-blanc comme constituant un seul et même cercueil. Toutefois, quelques contemporains et de nombreux historiens ensuite mentionnent ce double cercueil comme en étant deux bien distincts, ce qui engendra une confusion qui généra elle-même des théories.

Mr Rutledge qui assista à la scène de la fermeture des premiers cercueils confirme : « [ii]où le corps venait d'être déposé dans la gaine en étain, j'ai assisté à la soudure de cette doublure métallique et au vissage du couvercle du cercueil en bois qui était à l'extérieur de celui en étain. Et le tout a été placé dans un cercueil en plomb, dont le couvercle a été soudé à ma vue ».
Le général Bertrand fut moins disert dans sa description en se contentant de mentionner que les deux couches métalliques : « On a scellé le fer-blanc, puis l'enveloppe en plomb.
On a dit que l'air ne pénétrant pas, cela se conserverait des siècles. »
En résumé donc : si les témoins de l’époque considéraient la doublure métallique du premier cercueil comme un cercueil à part entière, il y eut au total 4 cercueils. Par contre, si comme les comptables et l’administration on considère que le premier récipient est une boite en bois doublée à l’intérieur d’une feuille d’étain ou de fer-blanc, il n’y eut bien que trois cercueils.
Tout est ici question d’appréciation comptable et/ou technique.

« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    406 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Fermeture du Musée Napoléon (Mandarine Napoléon) de Seclin
    par Christophe » 19 oct. 2014, 12:41 » dans L'actualité napoléonienne
    8 Réponses
    2112 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    09 avr. 2018, 20:07
  • Le sarcophage de Napoléon
    par Bernard » 11 mars 2018, 17:50 » dans Salon Ier Empire
    33 Réponses
    1062 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    21 août 2018, 16:54
  • Victoria et Napoléon
    par Dominique T. » 09 août 2016, 15:56 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    847 Vues
    Dernier message par Maria Kel
    11 août 2016, 14:06
  • route napoleon
    par Paillasse » 06 juil. 2017, 22:16 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    1699 Vues
    Dernier message par LeBarde
    14 juil. 2017, 19:10