La mort du Maréchal Jean-Baptiste Bessières, Duc D'Istrie

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Route Napoleon

La mort du maréchal Bessières - 2 ème

Message par Route Napoleon »

La mort du maréchal Bessières – 2 ème

Merci au colonel Dominique T. d’ avoir illustré ce sujet. J’ avais préparé mes photos mais je n’ ai fini mon apprentissage et la technique a encore quelques secrets pour moi…
Je confirme les dires du Voltigeur et j’ ai aussi une photo du Collège d’ Istrie où j’ aurais bien voulu étudier…
Mais voici une autre vision de la mort du maréchal, car en fait le général Baudus n’ était pas présent contrairement au colonel Saint-Charles qui a laissé cette relation dans la Nouvelle Biographie Universelle de Didot :
« Une bordée d’ artillerie est lâchée sur notre groupe. Un des derniers coups frappa Bessières, l’ enleva de son cheval, le jeta de toute sa longueur à terre en même temps que son sang et des lambeaux de chairs dont je fus couvert furent projetés de tous côtés. L’ ennemi, dont nous étions très près, s’ ébranla pour une charge. Ney, tout en donnant des ordres cria :
« Ne le laissez pas là. ! «
Je me précipitai à bas de mon cheval, saisis le corps du maréchal Bessières, et me traînant et roulant avec mon fardeau, je le portai au fond du ravin.
Ney arriva : « Comment va-t-il ? «
« Il a le corps tout déchiré. Ses yeux tournent dans leurs orbites. Il balbutie et je ne comprends pas… »
Ney me jeta une fiole : « Tenez, tâchez de lui en faire avaler un peu. «
J’ essayai. Mais les yeux très mobiles jusqu’ alors, se fixant sur moi, je vis les paupières se baisser et elles ne se relevèrent plus.
- « Il meurt, m’ écriai-je
- « Il faut l’ emporter et cacher sa mort, dit Ney
- « Mais il est trop pesant, je ne puis seul…
- « je vais vous envoyer quelqu’un.
Aidé de quelques soldats, je le transportai dans une maison voisine qui était celle d’ un tisserand. Je l’ étendis sur le lit, ôtai son épée. Dans ses poches je ne trouvais que sa montre et un mouchoir. Je le couvrais d’ un couverture. Un officier de camp du Maréchal arriva pleurant. Je lui remis le corps, l’ épée, la montre et le mouchoir et rejoignis Ney qui me dit :
« C’ est notre sort ! C’ est une belle mort. «
Et puisqu’ il faut dire toute la vérité, et que nous avons tous notre part d’ ombre, voici un commentaire de Mlle Avrillon, 1ère femme de chambre de Joséphine :
« Le maréchal Bessières était, dans la plus grande extension du terme, un très bon et très brave homme sans compter ses talents militaires. Sa femme, dame du palais de l’ Impératrice, était fort agréable, d’ un caractère charmant, d’ une douceur vraiment angélique et d’ une conduite irréprochable. Les deux époux faisait très bon ménage, ce qui n’ empêchait pas le maréchal de succomber quelquefois à ce qu’ on appelle la tentation…
« Le maréchal Bessières avait donc remarqué, dans les chœurs de l’ Opéra, une jeune et jolie danseuse. Elle se nommait Virginie. Après la mort du maréchal, son épouse fut au désespoir…en visitant les objets renfermés dans le secrétaire de son mari, elle y trouva les lettres de Virginie…
Et Frédéric Masson insiste beaucoup sur cette aventure pour montrer que « sous une froideur voulue, Bessières, homme ferme, droit, pondéré, cachait une ardeur de passion non commune… » La correspondance avec Mme Bessières est « affectueuse, tendre, mais dépourvue de passion. Cette passion au contraire éclate dans la correspondance avec V. O. …
Le maréchal aurait dépensé pour cette V.O . des sommes énormes et laissé, pour elle, un million de dettes que l’ Empereur liquida discrètement.

V.O. c’ est Virginie Oreille que nous avons déjà rencontré, il y a quelques mois, dans un autre sujet, à propos de Berrichonneries…
Rien ne se perd, tout se transforme…

voltigeur54

Oreille

Message par voltigeur54 »

Le 21 mars 1820, Virginie était en scène et la duchesse était enceinte. :oops:

voltigeur54

Berry

Message par voltigeur54 »

Le dimanche 13 février 1820, ofcourse! Pour me faire pardonner cette bévue:sur Berry, le pÈre des deux filles de Mrs Brown.C'était un homme gai , spirituel, tout le portrait de Henry IV,et il avait la répartie facile. Un jour passant une revue après la Restauration, il entend quelques cris de :-"vive l'Empereur!".Il s'arrête."-Nous allons recommencer mes amis"dit-il, "vous vous êtes trompés, par un reste de vieille habitude!"Mais , plus loin dans son dos retentit la même exclamation...-Vous l'aimez donc bien?"s'écrie-t-il en se retournant brusquement.
-"Oui Monseigneur, il nous menait à la victoire"...Et le duc trouvant la réplique: "-Le beau mérite, avec des soldats tels que vous!" :salut:

lukian54

Message par lukian54 »

:salut:
c'est vraiment une belle réplique cher Voltigeur et elle complète l'excellent sujet de Jacques.

Dominique T.

Message par Dominique T. »

J'ai enfin obtenu d'un ami allemand les photos de la stèle récente qui marque l'emplacement où Bessières a été mortellement blessé.

Le monument est l'oeuvre du Scharnhortskomitee !
Merci à eux !

Je suis passé 2 fois à l'endroit en question, en 2005 et en septembre 2007.

Le monument a été inauguré... en octobre 2007 !


http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Bessieres.htm

J'en ai profité pour entièrement refaire ma page sur Bessières.

Dominique T.

Message par Dominique T. »

Comme je le disais, le monument est (très) récent.

Moi aussi, j'y suis passé 2 fois, avant le monument.

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2811
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: La mort du Maréchal Jean-Baptiste Bessières, Duc D'Istrie

Message par L'âne »

Baudus, qui n'était pas présent au moment où le funeste boulet tua Bessières, relate qu'il était en train de donner des instructions pour qu'on enlève le sous officier des Chevau léger lancier de la garde qui était à son service et dont la tête avait été emportée par un boulet.
Ceci afin que les ennemis ne puissent ni dire, ni penser que la Garde avait donné...
Saint Charles, présent lui, affirme que le Maréchal était en train d'indiquer la position que devait occuper sa cavalerie au moment où il fut tué.
Aurea mediocritas

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Le maréchal Bessières - Le Bayard de la Grande Armée
    par Eric LM » 15 oct. 2017, 19:52 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    7 Réponses
    429 Vues
    Dernier message par Espagne
    22 oct. 2017, 20:15
  • Jean-Baptiste Dumonceau
    par Joker » 12 févr. 2020, 19:22 » dans Salon Ier Empire
    1 Réponses
    32 Vues
    Dernier message par Bernard
    13 févr. 2020, 08:53
  • Un nouveau projet pour l'association Histoire (Maréchal Bessières)
    par Bruel » 03 févr. 2019, 12:07 » dans L'actualité napoléonienne
    3 Réponses
    300 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
    03 févr. 2019, 16:35
  • Un Jour dans l'Histoire : Jean-Baptiste Decoster
    par Joker » 10 janv. 2020, 20:20 » dans Napoléon à travers les Arts
    6 Réponses
    134 Vues
    Dernier message par Joker
    15 janv. 2020, 18:47
  • Jean-Baptiste Carrier et les noyades de Nantes
    par Joker » 05 janv. 2020, 18:57 » dans Napoléon à travers les Arts
    15 Réponses
    512 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    09 févr. 2020, 11:55