Maréchaux : SUCHET à Valence

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Dominique Contant

Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Bonjour,

Je cherche à mettre des dates et lieux de naiscance ( et mort) sur ces officiers Espagnols qui se trouvaient à Valence lorsque Suchet investit la place...

D. Joachin Blake,
D. Carlos O'Donell, maréchal de camp, second commandant général du deuxième corps,
D. Joseph Miranda, commandant général de la première division du quatrième corps d'armée ;
D. Ramon Perez, chef d'état Major du deuxième corps d'armée,
D. Francisco Marco del Ponte, sous inspecteur de l'infanterie du deuxième corps d'armée,
D. José Lardizabal, commandant général de l’avant-garde du quatrième corps;
D. Joaquin de Zea, brigadier, sous inspecteur de la cavalerie du deuxième corps;
D. Antonio Burriel, brigadier, chef d'état-major du corps expéditionnaire,
Colonel D. Juan Zapatero
Général Mahy
Général Obispo

Merci à Tous. Amicalement

C.Douville

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par C.Douville »

Dominique
J'ai trouvé pour le général Joaquin Blake :
Il est née à Malaga le 18 août 1759, mort à Valladolid le 27 avril 1827 . Son père était bien Irlandais .

Dominique Contant

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Merci Charlie et Dominique pour vos recherches.
Charlie vous m'avez donné les dates de Blake et c'est excellent. Sauriez vous me dire ce qu'il est advenu de lui après Valence où il a été fait prisonnier. Suchet dit qu'il va l'envoyer à Pau. Je suppose qu'il a été libéré. mais quand ?
Pour O'Donel ( que j'ai vu écrit O'Donnel) on vient de m'informer qu'ils étaient de nombreux frères, eux aussi Irlandais d'origine.
J'ai retrouvé la date de Joseph O'Donel comte La Bispal (ou L'Abispal) 1769-1834 Mais c'était Charles O'Donell qui était dans la place.
D'ici peu je vais vous soumettre une liste d'officiers français dont parle Suchet dans ses rapports. Je vais vous soumettre ceux que je n'ai pas trouvé dans le Six ( ni dans Fastes, mais je n'ai peut etre pas bien cherche)
Amicalement

Dominique Contant

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Bon. Là pour moi c’était devenu franchement difficile. Voici des noms cités par Suchet et que je n’ai pas pu trouver.(Juste les dates – à moins qu’il n’y ait un fait exceptionnel à citer)

Général Palombini
Général Robert
Général Severoli

Colonel du génie Henri
Colonel napolitain Pépé
colonel Barbieri du deuxième léger
colonel Belotti
capitaine du génie Ordinaire
colonel Saint-André
colonel Peyre
colonel Christophe
L’officier d'état-major Visconti
L’officiers d'état-major d'Héronville
Ponti-Provasi

Dominique : En lisant les rapports de Suchet j’ai découvert le brave et héroique Général belge André-Joseph Boussart, 1758-1813 né à Binche ! Quelle histoire. On dit que Suchet l’aurait embrassé tellement il avait admiré son courage !

Merci Amicalement

Dominique T.

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique T. »

Le comte André-Joseph Boussart, né le 13/11/1758 à Binche, avait commencé sa carrière dans l'armée autrichienne, de 1776 à 1787.
Ayant participé à la Révolution brabançonne contre l'Autriche, il se réfugie en France après l'échec de la Révolution.
Lt au Régt des Dragons du Hainaut, Capt à la 3e Cie franche de dragons belges à l'Armée du Nord.
Lt Col en 1793, Général de brigade le 23 /09/1800, à l'âge de 42 ans,
Commandeur de la LH en 1804, baron de l'Empire en 1809, général de Div le 16 mars 1812
Jemappes, campagne d'Italie, campagne d'Egypte, Austerlitz, campagne de Prusse, Espagne, prisonnier à Baylen, puis libéré.
Sous Lerida (1810), il se couvre de gloire avec le 13e Cuirassiers. Le général anglais O'Connel perdit 5.500 prisonniers ainsi qu'un matériel très important, 3 pièces de canon et 4 drapeaux. Le but des Anglais était de faire lever le siège de la ville de Lerida.
Au pont de Vinoras, il réussit un exploit unique en se jetant avec 30 cavaliers du 3e Hussards au milieu de tout un corps espagnol de 5.000 hommes, les mit en fuite et fit 2.300 prisonniers, le 6 novembre 1810.
Au combat d'Alcover, le 20 juin 1811, il attaque 1.200 fantassins espagnols avec quelques fantassins et les met en fuite, les Espagnols étant placés sur des hauteurs d'accès très difficiles.
Mit le corps de l'anglais Blake en fuite à Touente le 25 dé cembre 1811.
Blessures:
Mondovi: 3 coups de sabre le 21 avril 1796;
Alexandrie: blessé le 2 juillet 1798;
Canope: blessé de 2 balles le 23 mars 1801;
Pultusk : blessé par coup de feu, son cheval étant tué sous lui le 26 décembre 1806;
Ostralenka : blessé à nouveau le 16 février 1807;
Lérida: coup de feu au ventre le 23 avril 1810;
Touente : reçut 5 coups de lance et 3 coups de sabre le 25 décembre 1811. Ces dernières blessures devaient lui être fatales.
Au total: 23 blessures et 12 chevaux tués sous lui.
Chevalier de la Couronne de Fer le 1er mars 1809.
Il est mort le 10 (ou le 11)/08/1813 à Bagnières-de-Bigorre des suites de ses blessures.
Pas mal, n'est-ce pas ? :salut:

Dominique Contant

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Merci Dominique pour cet excellent résumé. Je n’avais pas lu aussi complet, mais c’est bien ça
« Soixante de nos hussards s’étant trop avancés, furent ramenés par mille chevaux et le Général Boussart fut blessé dangereusement : son aide de camp Robert périt en voulant le secourir ; mais bientôt le quatrième de hussards et le treizième de cuirassiers mirent en déroute cette cavalerie, et délivrèrent leur Général, qui était prisonnier. « Suchet à Berthier le 29/12/1811
Entre temps j’ai trouvé MAHY, Nicolás : Madrid 1757 / La Havane 13 juillet 1823
Merci Amicalement

C.Douville

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par C.Douville »

Pas mal ? Fantastique !
Merci Dominique

Le Grognard du Jura

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Le Grognard du Jura »

ROBERT (Louis-Benoit, Baron)
Né à Menerbes (Vaucluse) le 7 mars 1772, y mourut le 16 juin 1831. Capitaine au 13e bataillon de fédérés le 3 aout 1792 ; à l’armée de Moselle de 1792 à 1793 ; puis à l’armée du Nord de 1793 à 1795 ; passé par amalgame à la 71e demi-brigade de bataille le 4 avril 1794 ; à l’armée de Sambre-et-Meuse de 1795 à 1797 ; passé à la 92e le 20 février 1796 ; aux armées d’Allemagne fin 1797 puis d’Italie de 1799 à 1800 ; blessé d’un coup de feu à la tête devant Vérone le 26 mars 1799 ; servit à l’armée de l’Ouest de 1800 à 1801 ; au corps d’observation de la Gironde en 1801 ; en Batavie sous Victor en 1803 ; au camp d’Utrecht sous Marmont de 1804 à 1805 ; à l’armée du Nord sous le prince Louis Bonaparte en octobre 1805 ; au 2e corps de la Grande Armée de 1806 à 1807 ; chef de bataillon au 70e de ligne le 30 mai 1807 ; sous Darmagnac à la surprise de Pampelune le 16 février 1808 ; servit en Espagne de 1808 à 1814 ; colonel en 2e à la suite de son régiment le 27 juin 1808 ; au siège de Saragosse sous Verdier ; y fut blessé d’un coup de feu à la jambe gauche le 5 aout 1808 ; colonel du 117e de ligne le 28 octobre 1808 sous Suchet ; vainqueur à Barbastro, à Alcarras ; servit au siège de Lerida le 12 avril 1810 ; se signala au combat du 23 avril ; aux sièges de Tortose et de Balaguer ; défendit le camp de Perello le 3 mars 1811 ; baron de l’Empire le 10 avril 1811 ; servit devant Tarragone du 3 mai au 28 juin ; général de brigade le 6 juillet 1811 ; employé à l’armée d’Aragon le 1er septembre ; servit à Sagonte le 25 octobre ; au siège de Valence du 26 octobre 1811 au 10 janvier 1812 ; gouverneur de Valence du 10 janvier à février 1812 ; commandant de la Légion d’honneur le 16 mars 1812 ; commanda une division sous Suchet en octobre 1812 ; servit au combat de Castalla le 13 juin 1813 ; commandant la garnison de Tortose le 17 juillet ; n’évacua la ville qu’en mai 1814 par la suite du traité de paix ; fut nommé par Suchet commandant la 3e division de m’armée du Midi et commandant le département des Pyrénées-Orientales le 4 juin 1814 ; confirmé dans le commandement du département des Pyrénées-Orientales par décision royale du 19 septembre 1814 ; chevalier de Saint-Louis le 13 aout 1814 ; maintenu dans son commandement le 12 juin 1815 ; remplacé et mis à la disposition le 1er septembre 1815 ; mis en non activité le 1er janvier 1816 ; compris comme inspecteur d’infanterie dans le cadre de l’état-major général de l’armée le 30 décembre 1818 ; employé en cette qualité dans les 58e et 9e division militaires le 16 juin 1819 ; disponible le 1er janvier 1820 ; admis à la retraite par ordonnance du 1er décembre 1824 à compter du 1er janvier 1825.

Dominique Contant

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Magnifique mon cher Grognard !
Un beau curriculum et un excellent message.
Dès que mon article sera prêt, je vous communique l'adresse.
Votre information y sera. En abrégée car helas il faut que je réduise la longueur de l'article
En tous cas merci ! En voila un que ne j'espérais jamais trouver...
Bien sur ce n'est pas le Robert, aide de camp du Général Broussart, mort au siège de Valence.
C'est le Général Robert, brigade Robert dont Suchet dit : "Le combat se prolongeait avec opiniâtreté devant cette division, soutenue par les dragons Napoléon qui, malgré les difficultés du terrain, firent plusieurs charges heureuses, lorsque le Général Robert, à la tête des cent quatorzième de ligne et du premier de la Vistule, se jeta sur les retranchements de Manissès et de Quarte et s'en empara "
Le 10 Suchet dit également : "J'ai nommé commandant de la ville le Général Robert, dont je connais la délicatesse, les talents et la fermeté; il y est entré le 9, avec quelques troupes d’élite, pour établir l’ordre." Encore heureux que les faits se recoupent ;-)
Amicalement

Dominique Contant

Re: Maréchaux : SUCHET à Valence

Message par Dominique Contant »

Pour ceux qui m’ont aimablement aidé, voici le texte sur Suchet à Valence.
http://www.histoire-empire.org/1811/val ... alence.htm
J’en profite pour dire qu’il est un de mes préférés.
Cependant une Lettre du Maréchal Suchet au prince Berthier ( pièce n° 12) m’a donné beaucoup de mal :il y dit
« Les chefs, coupables ( car en consentant l'article II de la capitulation, je n'ai eu d'autre vue que d'en finir promptement) seront détenus, et tous les assassins seront punis. »
Or l’article 2 disait :
« ART. II. Il ne sera fait aucune recherche pour le passé contre ceux qui auraient pris une part active à la guerre ou à la révolution «
Qu’en pensez-vous ?
Amicalement Dominique

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Alexis SUCHET, « Napoléon et le management »
    par Peyrusse » 19 juil. 2017, 21:21 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    139 Vues
    Dernier message par Mathieu Dampierre
    22 juil. 2017, 00:22
  • Espace Bonaparte à Valence
    par Joker » 16 déc. 2019, 20:11 » dans L'actualité napoléonienne
    4 Réponses
    172 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    18 déc. 2019, 16:15
  • BONAPARTE à VALENCE- 10 au 13 Septembre 2015
    par d'hautpoul » 03 juil. 2015, 17:31 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    856 Vues
    Dernier message par Espagne
    04 juil. 2015, 15:28
  • Maréchaux : LANNES
    par Cyril Drouet » 25 sept. 2017, 20:49 » dans Salon Ier Empire
    49 Réponses
    2888 Vues
    Dernier message par Le Bonapartiste
    05 sept. 2012, 12:41
  • Surnoms de maréchaux
    par Invité » 12 nov. 2018, 23:20 » dans Espace visiteurs
    2 Réponses
    315 Vues
    Dernier message par Cyril Drouet
    13 nov. 2018, 12:57