Vilnius : Les soldats morts

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Route Napoleon

PHOTOS

Message par Route Napoleon »

Michel SIGNOLI qui était de l'équipe du CNRS, sera à Corps pour une conférence sur la découverte de ce charnier, avec une exposition ménée de main de maître par Thierry Vette du X° Chasseur...
Jean-Baptiste Muiron

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par Jean-Baptiste Muiron »

En Estonie, nombreux monuments à la mémoire du Prince Barclay de Tolly (à Jogeveste, Tallinn et Tartu).

En Lituanie, à Jonava, tombeau du général polonais Kossakowski (présent à Fontainebleau lors des Adieux). A Vilnius, nombreux souvenirs du passage de Napoléon du 28 juin au 16 juillet 1812 (notamment le palais de la présidence de la République Lituannienne). A visiter le cimetière des Bernardins où repose le général Lefebvre, fils du maréchal, mort à Vilnius.

Au cimetière d'Antakalnis, fosse commune dans laquelle reposent 3000 soldats de la grande armée.

Source "le Guide Napoléon".
Noisot

LES SOLDATS MORTS : Réinhumation en Biélorussie

Message par Noisot »

Brève : Réinhumation des restes de cent huit soldats et civils de la Grande Armée morts en 1812 sur la terre biélorusse
Le 5 novembre 2008 au cimetière du village de Stoudienka (district de Borissov) il a été procédé à la réinhumation des restes de cent huit soldats et civils de la Grande Armée morts en 1812 sur la terre biélorusse et retrouvés dans la région de Borissov, en présence de Madame Mireille Musso, Ambassadeur de France en République de Biélorussie, des représentants du Comité exécutif du district de Borissov, du Ministère de la Défense et du Ministère des Affaires étrangères de la République de Biélorussie. Les bénédictions orthodoxe et catholique ont accompagné la réinhumation.
Cet événement fait suite à celui de novembre 2007, où les restes de 223 soldats de la Grande Armée, retrouvés par le 52ème bataillon de recherches du Ministère de la Défense près du village de Selichtchi (district de Vilieïka), ont été réinhumés au cimetière du village de Stoudienka.

Dimanche, 23 novembre 2008, aura lieu à Stoudienka et à Brilevskoïe Pole, la commémoration du 196ème anniversaire du franchissement de la Bérézina par la Grande Armée.
(Napoléon.org)
la remonte

Re: LES SOLDATS MORTS : Réinhumation en Biélorussie

Message par la remonte »

L'esprit des morts survit dans la mémoire des vivants ... le reste n'est que poussière .
si d'exhumer des corps peut contribuer à ce travail de mémoire cela ne me choque pas .par contre par rapport à des squelettes mérovingiens les soldats de l'Empire peuvent paraître plus " chauds " :?: peut être et je comprends .
à titre d'exemple chez mon beau frère du côté d'Avranches , celui ci est tombé sur des cadavres en creusant ... a priori des Allemands des derniers combats ( la fameuse poche ) , en fait pas du tout c'était des Vendéens ! il y en a partout d'après les riverains , sans intérêts archéologiques et plus de familles à prévenir ils sont restés là sous la pelouse parce que trop " froids " pour le coup :roll: s'il n'y avait pas un Drouet pour rappeler leur calvaire , ils seraient mort une xiéme fois :?
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Colonel
Colonel
Messages : 2236
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par C-J de Beauvau »

Je viens de visionner un documentaire sur cette découverte et sur les résultats des analyses médicales.
En novembre 2001, les excavateurs préparant la pose de câbles et de canalisations s'arrêtent brutalement de creuser. A 8 mètres de profondeur, ce n'est plus de la terre qu'ils déblaient, mais des ossements, des crânes clairement identifiables, des fémurs, des tibias? La police boucle le site. La ville se perd en conjectures. S'agit-il de victimes de l'occupation nazie? Ou encore celles du KGB - tels les quelque 700 partisans lituaniens en lutte contre l'occupant soviétique, exécutés pour la plupart entre 1944 et 1947 et retrouvés en 1994? Il en reste des milliers à mettre au jour. Une rumeur fugace évoque les morts de la grande peste qui a ravagé la ville au milieu du XVIIe siècle.
Bientôt, à mesure que l'on exhume les squelettes entassés par couches successives, apparaissent des fragments de tissu, des boutons d'uniforme portant le numéro d'un régiment, et même une pièce de monnaie intacte frappée du profil napoléonien.

«A la mi-novembre, il est devenu évident que ces restes humains étaient ceux des soldats de l'Armée française impériale parvenus ici en décembre 1812, lors de la retraite de Russie», souligne Rimantas Jankauskas, anthropologue à la faculté de médecine de l'université de Vilnius, qui a dirigé les fouilles au sortir de l'hiver avec l'aide d'Olivier Dutour, l'un de ses pairs venu de Marseille. A ce jour, c'est la première fois qu'un tel charnier est découvert. «Il compte un minimum de 1 700 hommes, dont 5 seulement ont passé la cinquantaine, sans doute de haut gradés, et 27 femmes - .
Image
Sans oublier la carcasse de 5 ou 6 chevaux.» Ses relevés démontrent que la taille de certains soldats était d'au moins 1,84 mètre, des géants pour l'époque. Pêle-mêle, les cadavres des officiers et des sans-grade ont été jetés dans des tranchées .défensives creusées durant l'été précédent !
Ce qui est intéressant à mon avis, ce sont les analyses médicales!
80% des squelettes observés présentent des traces de maladies vénériennes !
Signe d’une syphilis tertiaire
Image
Dents détruites par l'usage d'une pipe!? peut être dû au fait de mordre dans les cartouches ?!
Image
Vertèbre d’un homme de plus ou moins 25 ans avec fracture de compression du au port de charge lourde
Image
Pieds identiques à ceux d’un vieillard
Image
Image
Ces personnes ont vraiment souffert.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2794
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par L'âne »

C-J de Beauvau a écrit : 22 oct. 2017, 13:30 Je viens de visionner un documentaire su cette découverte et sur les résultats des analyses médicales.
Ces personnes ont vraiment souffert.
C'est un reportage très intéressant et qui apporte pas mal d'éléments sur les conditions de vie des soldats. Dire qu'ils ont souffert est un doux euphémisme.
On peut simplement se dire qu'ils étaient plus résistants que nous le sommes et bien moins sensibles à tous égards.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Colonel
Colonel
Messages : 2236
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par C-J de Beauvau »

Oui en effet ces humains avaient dépassé leurs possibilités pour beaucoup d’entre eux.
Peyrusse

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par Peyrusse »

Je n'ai jamais été attiré par toutes ces découvertes que je qualifie de "macabres".
------------------
"L'âne" a tout a fait raison: l'homme était plus résistant à la douleur que de nos jours. Sous l'Empire, pas d'anesthésie possible, excepté à coup d'eau-de-vie ! La sensibilité des hommes était aussi tout autre.
Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2794
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par L'âne »

Peyrusse a écrit : 22 oct. 2017, 15:00 Sous l'Empire, pas d'anesthésie possible, excepté à coup d'eau-de-vie !
L'imagination a de quoi effayer lorsqu'on lit les scènes d'amputations, les suites, souvent malheureuses.
Aurea mediocritas
Avatar du membre
C-J de Beauvau
Colonel
Colonel
Messages : 2236
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

[VILNIUS] Les soldats morts

Message par C-J de Beauvau »

Peyrusse a écrit : 22 oct. 2017, 15:00 Je n'ai jamais été attiré par toutes ces découvertes que je qualifie de "macabres".
------------------
Elle sont certes "macabres" je vous l'accorde volontiers, mais avec les techniques modernes, on apprend beaucoup de choses grâce à la science ,l'anthropologie, dans son acception la plus large du terme , qui rassemble l'ensemble des sciences qui étudient l'homme dans ses différentes dimensions. ... L'anthropologie sociale, ou ethnologie, une discipline des sciences humaines , scientifiques , ("recherches d'ADN") ,et qui étudie l'homme en société ! Dans ce documentaire, les scientifiques ont également différencié les squelettes des gens originaires de la Méditerranée, de ceux en provenance du nord de l’Europe , par les apports en minéraux durant l'évolution , et la constitution de leurs os . Pour ma part je trouve cela fascinant! Car cela détruit des légendes, quand on sait grâce à la science , dans une toute autre époque que Toutankhamon avait une jambe et un pied atrophié , qu'il ne pouvait quasiment pas marcher ni se tenir debout . Cela remet en perspective les récits de ses combats sur des chars ! ETC
On dépasse le souvenir imagé , voire la légende pour entrer dans le réel des récits autorisés, ou pas !
Mais ce n'est que mon avis!
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Soldats de Napoléon morts à Genève entre 1798 et 1815
    par Yvette DEVELEY » » dans Espace visiteurs
    1 Réponses
    263 Vues
    Dernier message par Rigodon d'honneur
  • Monument aux officiers, sous-officiers et soldats morts à Waterloo
    par Joker » » dans L'actualité napoléonienne
    12 Réponses
    1613 Vues
    Dernier message par L'âne
  • [ Napoléonothèque ] Vilnius l'impériale
    par L'âne » » dans Napoléonothèque
    0 Réponses
    291 Vues
    Dernier message par L'âne
  • Monument aux morts d'Auxonne
    par Dominique T. » » dans Monuments Napoléoniens
    21 Réponses
    3702 Vues
    Dernier message par Maria Kel
  • GÉNÉRAUX MORTS AU CHAMP D HONNEUR
    par Pierremig » » dans Napoléon à travers les Arts
    14 Réponses
    2973 Vues
    Dernier message par Jamin de Bermuy