Napoléon était-il bon ou mauvais cavalier ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

lukian54

Napoléon était-il bon ou mauvais cavalier ?

Message par lukian54 » 17 févr. 2003, 09:40

Souvent Napoléon est présenté comme un cavalier moyen
et ses détracteurs le disent même mauvais..
Napoléon était un artilleur ne l'oublions pas.. Il n'avait sans doute pas l'aisance des grands cavaliers, mais il a quand même passé beaucoup de temps à cheval...
Je désire citer un témoignage Il s'agit d'une lettre écrite par François Laveleine, gouverneur de Longwy, à son épouse. Texte partiel de la lettre
Longwy, le 21 vendémiaire an XIII (10.10.1804)

Ma bonne amie,
Ta dernière qui m'a annoncé ton départ d'Alkirk m'a
tiré de l'inquiétude dans la quelle j'étais plongé.
....
Sa Majesté l'Empereur est passé par notre ville le 18 courant à 1 heure 1/4...
..Je te dirai que Napoléon 1er eut son ange tutélaire qui le protège ; en sortant de la ville, la cavalerie qui était en bataille sur les glacis de la Porte de France, sa Majesté a dit au commandant de cette cavalerie : "Mettez pied à terre" Sa Majesté a monté sur le cheval de cet officier, et est parti au galop et a passé sur un petit chemin dont le plus large a à peine deux pieds et à la droite de ce chemin est le précipice du côté des religieuses, et de l'autre le chemin creux de plus de 30 pieds. Hé bien ma bonne amie, il a passé sur ce chemin étroit, toujours au galop et est revenu aprés avoir fait le tour des ouvrages en-dehors, rejoindre sa voiture. J'ai eu l'honneur de lui parler 3 fois. La 1ere lors de la présentation des clefs devant la porte et la 3eme sur le glacis, en lui disant qu'après avoir franchi les montagnes du Saint-Gotart et Saint-Bernard, on pouvait passer sur les précipices des ouvrages de la place, il s'est mis à rire et aussitôt, le cortège est parti..
signé Laveleine


(Cette lettre se trouve aux Archives nationales).
Je pense que notre ami Hypolite, va pouvoir nous donner son avis.. L'Empereur était-il bon ou mauvais cavalier ? Le débat est ouvert.
Amitiés à tous. :salut:

Hypolite

Message par Hypolite » 17 févr. 2003, 09:46

D'après les témoignages, l'Empereur était increvable à cheval et même ses Chasseurs avaient parfois du mal à le suivre ! :surpris:
Par exemple, un jour, en Égypte, il part au triple galop avec son pur sang Arabe et seul Krettly, Trompette des Guides arrive à le suivre ! Tous les deux finissent par se retrouver perdus et ne retrouveront le reste de la troupe que le lendemain ! :fou:
Par contre, apparemment, Napoléon manquait de "style", mais je ne crois pas que le "pas Espagnol" lui ait beaucoup manqué dans ses campagnes !

Tibule

Message par Tibule » 17 févr. 2003, 10:20

Dans toutes mes lectures,Napoleon est décrit comme un cavalier au style moyen mais d'une résistance exceptionnelle...

Lorantina

Message par Lorantina » 17 févr. 2003, 11:08

Je sais ça n'a rien à voir mais je tenais à dire que j'aimais bien cette petite phrase :
en lui disant qu'après avoir franchi les montagnes du Saint-Gothard et Saint-Bernard, on pouvait passer sur les précipices des ouvrages de la place, il s'est mis à rire et aussitôt, le cortège est parti
Ça rend le témoignage plus véridique que jamais et assez émouvant!
C'est vrai que l'on a tendance à présenter l'Empereur comme un homme soit calme, soit froid ...

Moustache

Message par Moustache » 17 févr. 2003, 21:33

Les indications que l’on trouve sur ce point dans les mémoires et les récits sont assez imprécises et ne concordent pas toujours.
Il est certain que Napoléon était un cavalier infatigable.
Il n’emploie, en principe, jamais d’éperons, ni la pression du mollet pour mettre le cheval au galop mais le fait partir d’un coup de cravache.
Napoléon, semblerait-il, était plutôt assez médiocre cavalier, tressautant sur la selle, sans style ni grâce, « comme un boucher » dit le major saxon Odeleben, mais avec beaucoup d’endurance.
Au témoignage du grand écuyer lui-même, « l’Empereur tenait mal à cheval ». Il n’en était pas moins d’une grande audace et se lançait à vive allure sur des pentes dangereuses, au risque de chutes assez nombreuses dont il était interdit de parler.
Cette hardiesse lui joua bien des tours.
Ses chutes faisaient la joie des vieux grognards. Un jour, alors qu’à son habitude il galopait ventre à terre accompagné d’une dizaine de chasseurs de la Garde, l’un de ceux-ci est désarçonné. « Maladroit ! » s’écrie l’Empereur. Quelques minutes plus tard, c’est à son tour de chuter, et l’homme d’escorte de bougonner : « Il paraît que je ne suis pas le seul maladroit aujourd’hui ! »

SOURCES :
« La grande Armée » de Georges Blond – Robert Laffont 1979.
« L’homme Napoléon » de Louis Chardigny – Perrin 1999.
« Napoléon pas à pas » de Patrick Ravignant – Ed. Pierre Horay 1969.

Philippe Osché

Message par Philippe Osché » 17 févr. 2003, 23:47

Le sujet a été largement abordé dans mon ouvrage Les chevaux de Napoléon et nous publions une aquatinte du temps montrant Napoléon dans sa position à cheval qui est sans équivoque pour qui est cavalier....

william

Message par william » 25 févr. 2003, 02:06

Boudiou, même si il n'avais pas l'allure, c'était un cavalier hors pair qui pouvait montER pendant plusieurs heures sans être fatigué et parcourir un grand nombre de lieu en très peut de temps.

Jean-Michel

Message par Jean-Michel » 25 févr. 2003, 20:24

Ses proches avaient aussi du mal à le suivre lors de chasses pendant lesqueslles il parcourait plus de vingt lieues!!

Florian

Message par Florian » 25 févr. 2003, 21:02

Les chutes de cheval de Napoléon:

-Au grand St Bernard, il manque de rouler dans un ravin suite à un mauvais geste de son mulet.
-A Schoenbrünn, un cheval Allemand s'abat sous lui à plusieurs reprises.
-Dans le port de Boulogne qu'il traverse à marée basse, son cheval ne voit pas une amarre cachée dans la vase et il tombe dans la boue.
-A Boulogne encore, sur un chemin étroit où il galope, un enfant surpris se précipite entrainant une vive réaction de l'Empereur qui pour sauver l'enfant stop net son cheval et tombe emporté. L'enfant deviendra peintre, c'était Detaille.
-En Allemagne il renverse une paysanne et s'arrete pour la relever (il lui fit verser 600 francs).
-En Egypte, l'Empereur dépasse au galop un de ses guides qui avait fait la campagne d'Italie (peut être l'ancêtre d'Hypolite?), soudain, le guide qui pouvait se permettre une telle familiarité le redouble et entamme une petite pousuite. Puis, le guide tombe. Bonaparte le double et le traite de maladroit... avant de s'écrouler lui aussi dans le sable. Le guide répliqua alors: "Il paraît que je ne suis pas maladroit tout seul aujourd'hui!"
-A Mortefontaine, chez Joseph, on présente à Napoléon deux chevaux limousins, il veut en essayer un et le monte aussitôt. Celui ci se dresse et projette violemment Napoléon contre un arbre. Il reste sans connaissance. Il reprend finalement vite connaissance aidé par Elsia.
-Caulaincourt raconte qu'en reconnaissant les rives du Niémen, un lièvre se prit dans les pieds du cheval de l'Empereur entrainant sa chute. Le cheval était le Friedland.

Quelques témignages:

Un témoin anglais l'a vu "sauter à cheval avec une activité extraordianaire"; Alfred de Vigny dit que "lorsqu'il rentrait au Palais le poste avait à peine le temps de prendre les armes, qu'il était déjà descendu de cheval et montait l'escalier." Coignet: "A Posen, je l'ai vu monter à Cheval si en colère qu'il sauta par dessus son cheval de l'autre côté, et donna un coup de cravache à son écuyer."!!!
Roustam raconte que Napoléon prenait en chasse les moineau et les abattait lorsqu'il en croisait en route.
Un jour un chien se jettant dans les pattes de son cheval, Napoléon sort son pistolet et tire mais rate le chien, il lui jette finalement son arme à la figure.

Source: Napoléon à Cheval du Dr L. Guillot.

Philippe Osché

Le Cirus

Message par Philippe Osché » 26 févr. 2003, 09:58

Petite correction : :salut:

Ce n'est pas en Egypte que ce produit l'incident suivant, mais :

Un jour de 1813, au cours de la campagne de Saxe, le cheval d'un des chasseurs qui galopent devant Napoléon trébuche, entraînant son cavalier dans sa chute. Le chasseur se ramasse comme il peut lorsque l'Empereur, le dépassant au galop, le traite de maladroit. Cette parole est à peine prononcée que l'Empereur roule, à son tour, avec le Cirus dans la poussière.
Tandis qu'aidé de son écuyer il prend un autre cheval, le chasseur qui s'est relevé et rejoint au galop son poste à l'avant-garde se met à crier assez haut pour que Sa Majesté l'entende : «Il paraît que je ne suis pas maladroit tout seul aujourd'hui !» (Souvenirs du capitaine Parquin - 1892).

Le Cirus dont j'ai retrouvé le portrait exécuté par le peintre Alexandre-Ivanovich Sauerweid :
http://www.chevaux-de-napoleon.net/p3a.htm

Le petit livret du Dr. Guillot comporte tout-de-même quelques erreurs car il s'est largement inspiré du seul texte disponible à l'époque : le Jadis de Frédéric Masson - 1906.
A l'étude de ce texte, on se rend rapidement compte que Masson n'a pas "bien lu" le registre des chevaux de selle de Napoléon car certains signalements de chevaux sont faux. :oops:

Je crois qu'il est temps de revoir quelques légendes tenaces et de corriger des erreurs trop souvent diffusées. ;-)

Cavalièrement vôtre,


:vivechevaux:

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • [ Napoléonothèque ] Murat, le cavalier solitaire
    par L'âne » 28 nov. 2017, 10:35 » dans Napoléonothèque
    1 Réponses
    885 Vues
    Dernier message par Maldonne
    26 mars 2019, 00:14
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    1473 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1117 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08
  • Being Napoléon
    par Joker » 06 déc. 2019, 20:22 » dans Napoléon à travers les Arts
    3 Réponses
    434 Vues
    Dernier message par Saint Clair
    07 déc. 2019, 19:09
  • Napoléon ou La destinée
    par Joker » 15 août 2015, 18:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    1 Réponses
    747 Vues
    Dernier message par L'âne
    15 août 2015, 23:36