Intensité de l'emploi de l'artillerie

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2733
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par L'âne » 07 sept. 2017, 08:03

L'artillerie, arme de l'Empereur, a occupé une place de plus en plus importante dans les batailles, rendant leur intensité de plus en plus grande.
À Wagram, mercredi 5 et jeudi 6 juillet 1809, la Grande Armée déploie 617 canons avec lesquels ont été tiré probablement 96 000 coups en 2 jours de combat.
À la Moskowa, lundi 7 septembre 1812*, la Grande Armée déploie 587 pièces d'artillerie avec lesquelles ont été tiré 91 000 coups en 1 journée de combat.
À Leipzig, les pièces d'artillerie des divers camps auraient tiré 600 000 obus et boulets en 3 jours de combat.
Il est à noté qu'à Leipzig, le fusil est responsable de 45% des blessures et les pièces d'artillerie de 36% (blessures constatées sur les officiers).
Le canon est peut-être moins vulnérant que le fusil, il n'en demeure pas moins traumatisant, facteur essentiel, jouant sur le moral des hommes.
Sources : Leipzig - Stéphane Calvet
*l'auteur indique le 8 septembre pour la bataille de la Moskowa (page 191)...Bon, le livre est excellent (fond et forme), on ne lui en tiendra pas rigueur...[/justify]
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1561
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par Joker » 07 sept. 2017, 19:16

On peut également considérer qu'à Waterloo, la part prise par l'artillerie fut prépondérante et que les Alliés surent en user avec beaucoup plus d'efficacité que les Français.
On en reste ainsi toujours à se demander pourquoi elle ne fut pas utilisée sous les murs d'Hougoumont et en tant que préparation à la charge de cavalerie commandée par Ney.
Si tel avait été le cas, il y a gros à parier que le sort de la bataille eut été différent.
Mais il était écrit que Mont-Saint-Jean serait la somme de toutes les erreurs à ne pas commettre...
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2733
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par L'âne » 07 sept. 2017, 20:31

Joker a écrit :
07 sept. 2017, 19:16
On peut également considérer qu'à Waterloo, la part prise par l'artillerie fut prépondérante et que les Alliés surent en user avec beaucoup plus d'efficacité que les Français.
Du côté français, peut-être prépondérante mais avec le manque d'efficacité que nous connaissons.
On en reste ainsi toujours à se demander pourquoi elle ne fut pas utilisée sous les murs d'Hougoumont
Effectivement, il semblerait qu'il faut très facile de poster des batteries de ce côté là. Simplement, si ce que j'ai pu lire depuis le bicentenaire sur la bataille, la reconnaissance avait été sommaire et il a avait un bois qui cachait, et protégeait, les positions qui auraient constitué les objectifs à pilonner...
et en tant que préparation à la charge de cavalerie commandée par Ney.
Les charges de Ney se sont produites au centre du dispositif anglais, soit à l'avant des batteries d'artillerie française. On peut donc considérer, si je ne m'abuse, que les tirs d'artillerie sensés préparer les charges ont bien été effectués. Malheureusement pour les Français avec une inefficacité cruelle.
Si tel avait été le cas, il y a gros à parier que le sort de la bataille eut été différent.
Oui, mais avec des "What if" les Français auraient été battus à Marengo, Waterloo à fronts renversés en quelques sortes...
Mais il était écrit que Mont-Saint-Jean serait la somme de toutes les erreurs à ne pas commettre...
Je vous rejoins tout à fait.
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1561
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par Joker » 07 sept. 2017, 20:38

si ce que j'ai pu lire depuis le bicentenaire sur la bataille, la reconnaissance avait été sommaire et il a avait un bois qui cachait, et protégeait, les positions qui auraient constitué les objectifs à pilonner...
C'est parfaitement exact, mais on est en droit de se demander pourquoi la reconnaissance avait été si sommaire. alors que l'on s'est acharné sur cette position qui n'était pourtant censée n'être qu'une diversion dans le plan de bataille de l'Empereur.
Cela reste absolument incompréhensible !
Les forces engagées et inutilement sacrifiées en ce lieu ont cruellement fait défaut par la suite...
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2733
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par L'âne » 07 sept. 2017, 20:43

Joker a écrit :
07 sept. 2017, 20:38
C'est parfaitement exact, mais on est en droit de se demander pourquoi la reconnaissance avait été si sommaire. alors que l'on s'est acharné sur cette position qui n'était pourtant censée n'être qu'une diversion dans le plan de bataille de l'Empereur. Cela reste absolument incompréhensible !
Bonaparte, qui a été l'un des précurseurs en matière de renseignements sur les positions de l'ennemi, aurait-il oublié les fondamentaux ?
Les forces engagées et inutilement sacrifiées en ce lieu ont cruellement fait défaut par la suite...
J'ai cru comprendre effectivement cela.
Aurea mediocritas

barthelemy

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par barthelemy » 07 sept. 2017, 23:45

Joker a écrit :
07 sept. 2017, 20:38
si ce que j'ai pu lire depuis le bicentenaire sur la bataille, la reconnaissance avait été sommaire et il a avait un bois qui cachait, et protégeait, les positions qui auraient constitué les objectifs à pilonner...
C'est parfaitement exact, mais on est en droit de se demander pourquoi la reconnaissance avait été si sommaire. alors que l'on s'est acharné sur cette position qui n'était pourtant censée n'être qu'une diversion dans le plan de bataille de l'Empereur.
Cela reste absolument incompréhensible !
Les forces engagées et inutilement sacrifiées en ce lieu ont cruellement fait défaut par la suite...
Je n'ai pas le droit de persifler ici.... et pourtant ! :lol:

+ sérieusement, on peut juger que ces fermes fortifiées dans lesquelles les anglo-bataves s'étaient claquemurés ont parfaitement remplies leur office.... permettant d'y "fixer" des effectifs français qui auraient été fort utiles ailleurs et ultérieurement... :cry:

Avatar du membre
Joker
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 1561
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:53
Localisation : Grimbergen - Belgique

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par Joker » 08 sept. 2017, 18:44

ces fermes fortifiées dans lesquelles les anglo-bataves s'étaient claquemurés ont parfaitement remplies leur office....


En effet Wellington avait pu bénéficier de l'avantage appréciable que représente le choix du terrain.
Il avait donc pu disposer ses troupes à sa meilleure convenance et profiter des déclivités présentées par le plateau pour dissimuler une partie de ses forces aux yeux des Français.
En outre, il avait fait d'Hougoumont, de la Haye Sainte et de Papelotte les trois pierres d'achoppement de son dispositif défensif en profitant au maximum des caractéristiques propres à ces bâtiments.
Stratégiquement, c'était un coup de maître...
« L'usage nous condamne à bien des folies ; la plus grande est celle de s'en faire l'esclave. »
Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2370
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par Demi-solde » 09 sept. 2017, 23:34

Joker a écrit :
08 sept. 2017, 18:44
ces fermes fortifiées dans lesquelles les anglo-bataves s'étaient claquemurés ont parfaitement remplies leur office....
En effet Wellington avait pu bénéficier de l'avantage appréciable que représente le choix du terrain.
Il avait donc pu disposer ses troupes à sa meilleure convenance et profiter des déclivités présentées par le plateau pour dissimuler une partie de ses forces aux yeux des Français.
En outre, il avait fait d'Hougoumont, de la Haye Sainte et de Papelotte les trois pierres d'achoppement de son dispositif défensif en profitant au maximum des caractéristiques propres à ces bâtiments.
Stratégiquement, c'était un coup de maître...
Un coup de maître, oui. Et pourtant, il ne s'agit que du remake (avec toutefois un peu plus de moyens...) de la bataille de Buçaco ; un Wellesley-Wellington sur la défensive, les troupes anglaises massées au sommet, en partie dissimulées en contre-pente, les constructions existantes (Hougoumont ou la Haye Sainte comme le couvent de Santa Cruz de Buçaco) fortifiées pour consolider le dispositif... et les Français qui, faute d'une reconnaissance suffisante, s'épuisent à charger dans la pente.

Cordialement

Avatar du membre
L'âne
 
Messages : 2733
Enregistré le : 14 juil. 2017, 07:03
Localisation : Corsicasie

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par L'âne » 10 sept. 2017, 04:45

Demi-solde a écrit :
09 sept. 2017, 23:34
Un coup de maître, oui. Et pourtant, il ne s'agit que du remake (avec toutefois un peu plus de moyens...) de la bataille de Buçaco ; un Wellesley-Wellington sur la défensive, les troupes anglaises massées au sommet, en partie dissimulées en contre-pente, les constructions existantes (Hougoumont ou la Haye Sainte comme le couvent de Santa Cruz de Buçaco) fortifiées pour consolider le dispositif... et les Français qui, faute d'une reconnaissance suffisante, s'épuisent à charger dans la pente.Cordialement
Merci Demi-solde. Une raison de plus pour s'intéresser à la bataille de Buçaco. J'avoue ne pas la connaître pour ainsi dire...
Aurea mediocritas

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2370
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Intensité de l'emploi de l'artillerie

Message par Demi-solde » 10 sept. 2017, 10:32

Toutefois, si Waterloo me rappelle fatalement Buçaco, l'évoquer dans ce fil frôle le hors-sujet, car, de mémoire (il faut que je m'y replonge...), il s'agit essentiellement d'une bataille d'infanterie ; les régiments de ligne français s’essoufflant à gravir la lusitanienne crête sous le feu des voltigeurs et des lignards anglais.

L'emploi de l'artillerie ne fut ni intensif, ni déterminant.

Image


Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • bouton d'artillerie
    par gilles » 21 mars 2019, 15:14 » dans Espace visiteurs
    1 Réponses
    438 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    21 mars 2019, 22:20
  • [ARTILLERIE DE MARINE]
    par mrphilou » 30 janv. 2015, 12:16 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    8 Réponses
    2089 Vues
    Dernier message par mrphilou
    20 févr. 2019, 10:25
  • [ARTILLERIE] LA MITRAILLE
    par C-J de Beauvau » 26 sept. 2017, 15:08 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    28 Réponses
    6116 Vues
    Dernier message par lucien
    07 août 2019, 13:10
  • [ARTILLERIE] Henry Shrapnell
    par L'âne » 02 mars 2018, 16:40 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    0 Réponses
    265 Vues
    Dernier message par L'âne
    02 mars 2018, 16:40