Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2372
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Demi-solde » 16 juin 2019, 09:03

Cyril Drouet a écrit :
15 juin 2019, 19:41
Il s'agit en fait de Girardon.
Exact... :oops:

Cyril Drouet a écrit :
14 juin 2019, 18:24
Pour ce qui est de la répression des mouvements insurrectionnels évoqués plus haut, voici ce qu'on pouvait lire dans le Moniteur :

« Je reçois à l'instant la nouvelle officielle que la ville de Frosinone vient d'être soumise. Les troupes françaises et polonaises ont parfaitement fait leur devoir. Le major polonais Nadaisky est entré le premier dans la ville.
L'évêque de Veroli est venu en députation apporter la soumission de cette ville, et demander pardon pour les habitants ; on y mettra garnison aujourd'hui. Le peu de rebelles qui ont échappé sont rentrés dans leurs villages, ou ont fui dans leurs montagnes. Une police bien ordonnée suffira pour les purger.
J’espère avoir bientôt à vous annoncer la fin de la malheureuse et cruelle guerre du Circéo. »
(Lettre de Macdonald publiée par le Moniteur du 29 août 1798)


« Nous éprouvâmes encore une plus vigoureuse résistance au pied du rocher sur lequel est bâti Frosinone. Son escarpement ne fut point un obstacle pour nos troupes : elles gravirent à travers un feu très vif de mitraille et de mousqueterie, jusques à la porte de la ville ; il fallut monter à bras une pièce de canon pour la jeter bas ; on y réussit ; la porte fut enfoncée ; un prêtre, le sabre à la main, commandait les insurgés qui la gardaient ; lui et les siens furent tués à coups de baïonnettes. Nos troupes pénétrèrent dans la ville , toutes les maisons étaient crénelées ; nous eûmes beaucoup à souffrir du feu qu'elles vomissaient. Nous recourûmes aux torches , et ce qui voulut échapper aux flammes périt par le fer de nos soldats. Le sang français a coulé , mais sa vengeance a puni le crime. Tout ce qui a été trouvé en armes a été passe au fil de l'épée. »
(Moniteur, 30 août 1798)
Lettre de Girardon au Général Mac Donald, du 15 thermidor an VI (2 août 1798) :

"La malheureuse guerre du Circeo est terminée.
A 3 heures du matin, j'ai marché avec toutes mes forces sur Frosinone qui avait eu l'insolence de proposer un traité conditionnel.
Les habitants, réunis aux sbires du pays et d'autres Rebelles au nombre de 1500, avaient pris de très bonnes positions et m'ont attaqué avec la plus grande vigueur au passage du pont de la Cosa, qui a été forcé par l'avant-garde commandée par le capitain Chamorin de la 12e.
Ce passage forcé, nous sommes arrivés devant le rocher escarpé sur lequel est bâti Frosinone.
Tous les points sensibles étaient deffendus : je les ai fait attaquer par les tirailleurs en même temps que j'ai fait canonner et envoyer des obus dans la ville.
J'avais laissé dans la plaine, avant d'arriver au pont, 100 hommes de réserve avec les chasseurs à cheval, pour observer ma droite et empêcher d'être pris en queue.
Le poste avancé, sur la route, a été délogé par le feu de l'artillerie.
J'y ai fait monter 4 Compagnies au pas de charge, pendant que quatre autres Compagnies, tournant par la droite, grimpaient le rocher pour entrer par toutes les issues.
Les Rebelles s'étaient retranchés dans les premières maisons de la ville, qui étaient crainelées, d'où ils nous ont fait beaucoup de mal.
J'ai donné l'ordre d'entrer de vive force : trois fois l'attaque a été repoussée. Alors j'ai joué le tout en faisant monter une pièce de canon dans un lieu où, en cas d'échec, il fallait l'abandonner.
La grande Rue était enfilée mais le feu des Rebelles ne se ralentissait point.
J'ai recouru aux torches et fait battre la charge : alors l'avancée a été enlevée.
Les Rebelles s'étaient retirés dans la ville, à la porte de laquelle ils avaient établi des barricades avec des charrettes; ils se défendaient vigoureusement, commandés par un prêtre le sabre à la main.
Les barricades ont été hachées, le prêtre tué d'un coup de bayonette ainsi que tout ce qui a été rencontré les armes à la main. Le reste des Rebelles a fui chacun dans son village. Dans une des huit maisons que j'ai fait brûler on compte 22 cadavres.
Le Citoyen Perrot, commandant l'artillerie et six officiers polonais sont blessés. Je n'ai encore le compte des morts : j'en ai vu quinze parmi lesquels un charretier d'artillerie.
Il y a beaucoup de blessés. Le Citoyen Praicheur, Capne au 19e Régt de Chasseurs, a son cheval blessé.
Tout le monde a fait son devoir.
J'ai établi le Major polonais Nadolsky commandant de Frosinone. Cela lui était dû : il y est entré le premier. Je lui ai laissé 400 grenadiers et l'obusier.
A midi, je suis aprti pour occuper Alatry où nous avons été reçus aux cris de
"vive la République". J'ai trouvé en route l'évêque de Veroly, député de cette ville pour demander pardon. J'enverrai l'occuper demain.
A ce moyen, je suis maître du pays. Je n'aurai que l'inquiétude du vagabondage des sbires, mais j'établirai une police propre à les purger."



Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2372
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Demi-solde » 16 juin 2019, 12:21

Demi-solde a écrit :
09 juin 2019, 11:50
Sur le Champ de Mars de Valence, la statue du général Championnet fut déboulonnée et descendue de son piédestal en avril 1944
Autre statue de Championnet malmenée, ce buste dressé à Antibes, sur la place Championnet :

Image

Il n'a certes pas été "déboulonné", mais son environnement s'est nettement dégradé...

Image

Image

Image


Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2930
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Cyril Drouet » 16 juin 2019, 19:02

Demi-solde a écrit :
16 juin 2019, 09:03
Lettre de Girardon au Général Mac Donald, du 15 thermidor an VI (2 août 1798)
Sur Girardon pendant l'insurrection du Circeo, un article indispensable :
https://www.persee.fr/doc/mefr_1123-989 ... 104_1_4211

Suite à la prise de Ferentino, Girardon écrivait ceci (29 juillet 1798) :
"Je n'ai point de données sur le nombre des Rebelles : c'est tout le pays ; les bois en sont pleins. C'est absolument la Vendée ! Le montagneux est couvert : vous jugez, par cela, le genre de guerre que je suis obligé de faire."

La Vendée, Girardon n'allait pas tarder à la connaître, puisqu'il allait être nommé dans le Maine-et-Loire à la fin de l'année 1799.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2372
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Demi-solde » 17 juin 2019, 00:01

Cyril Drouet a écrit :
16 juin 2019, 19:02
Sur Girardon pendant l'insurrection du Circeo, un article indispensable :
https://www.persee.fr/doc/mefr_1123-989 ... 104_1_4211
Où l'on s'aperçoit que Girardon a, malgré les combats acharnés de Frosinone, essayé de ne pas s'aliéner la population locale :

- Lettre du 17 thermidor an VI au Général Macdonald :

" Envoyez-moi des Français; faites rentrer les polonais dans Rome si vous le pouvez, car on ne peut les arrêter.
Dans l'affaire de Frosinone ils ont commis des horreurs qu'une plume se refuse à écrire; ils n'écoutent personne; la vue du cadavre d'un de leurs camarades les met en fureur. Je n'ai pas autant à me plaindre d'eux dans les endroits où on a point eu d'affaire, mais je n'ose pas les employer dans le désarmement : hier, à Alatry, ils arrachaient les fusils à ceux qui les apportaient au Dépôt et les proposaient à vendre au premier paysan venu.
(...)"



- Lettre du 17 thermidor an VI au major Nadolsky commandant à Frosinone :

" On se plaint que vos grenadiers maltraitent les gens qui rentrent à Frosinone; au lieu de leur inspirer de la confiance, qu'on les chasse de leurs maisons pour piller le peu qui leur reste.
Empêchez cela, je vous l'ordonne. Songez que votre honneur se trouverait compromis si vous laissiez pousser le barbare qui s'est déjà porté trop loin."



- Instruction du 20 thermidor an VI pour le commandant le la place de Frosinone :

"Maintenir la plus sévère police dans les troupes; exiger que les appels soyent faits trois fois par jour, et plus souvent dans le temps de maturité du raisin; empêcher le pillage, faire arrêter les fauteurs et faire payer les objets pillés ou dégradés, par les officiers, qui doivent être responsables, sauf leurs preuves contre les fauteurs; protéger les personnes; veiller à maintenir la bonne intelligence entre les habitans; leur inspirer la confiance dans le Gouvernement, le respect pour les authorités constituées; deffendre le port d'armes; saisir toute celles qui se trouveraient chez un particulier non authorisé par le commandant du Département, sans que ce prétexte puisse servir à faire des visittes domiciliaires trop fréquentes qui deviendraient vexatoires.
Encouragez la rentrée des habitans; veillez à la conservation des biens de ceux que la crainte tient encore éloignés.
Deffendre au soldat de divaguer dans les campagnes; arrêter ceux des autres cantonnements qui se présenteraient sans permission de leur chef visée du commandant de la place.
(...)"



- Lettre du 20 thermidor an VI au commandant des Polonais :

"Je suis instruit qu'un nombre considérable de vos soldats a été rencontré allant à Rome, portant ou escortant des effets pillés à Frosinone.
Vous voudrez bien en conséquence vous transporter dans toutes les garnisons : vous passerez la revue de vos troupes et me dénoncerez par écrit, tous les soldats absents.
(...)"




Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1725
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par C-J de Beauvau » 17 juin 2019, 13:13

Le 07/10/2014
Le général de Marbot retrouve de sa superbe à Beaulieu-sur-Dordogne
« La statue avait été reléguée, il y a quarante ans au fond de la place, à côté des toilettes publiques. Il fallait redonner toute la visibilité et toute la lumière que mérite un tel personnage historique », se réjouit Alain Chesnel, président de l'association Souvenir Marbot. la place porte dorénavant son nom.

Image

https://www.lamontagne.fr/beaulieu-sur- ... _11172074/

:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2930
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Cyril Drouet » 17 juin 2019, 17:15

Un monument dénaturé : la colonne commémorant la victoire des Vendéens à Torfou face à l'avant-garde de l'armée de Mayence commandée par Kléber, le 19 septembre 1793.
Erigée en 1826 à l'initiative du marquis de la Bretesche, ancien commandant de la division blanche de Montfaucon lors de la guerre de 1815, elle vit disparaître la couronne qui ornait son sommet (ainsi que diverses plaques de bronze) suite à la chute de Charles X.
Sans titre 7.jpg
Colonne_2012.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2930
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Cyril Drouet » 17 juin 2019, 18:07

C-J de Beauvau a écrit :
17 juin 2019, 13:13
Le général de Marbot retrouve de sa superbe à Beaulieu-sur-Dordogne
En moins superbe :
BeaulieuMarbotTimmermans.jpg
A noter qu'il existe une autre statue de Marbot à Verdun (assez abîmée) :
55VerdunMarbot01Timmermans.jpg
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2372
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Demi-solde » 17 juin 2019, 19:40

Cyril Drouet a écrit :
17 juin 2019, 17:15
Un monument dénaturé : la colonne commémorant la victoire des Vendéens à Torfou face à l'avant-garde de l'armée de Mayence commandée par Kléber, le 19 septembre 1793.
Erigée en 1826 à l'initiative du marquis de la Bretesche, ancien commandant de la division blanche de Montfaucon lors de la guerre de 1815, elle vit disparaître la couronne qui ornait son sommet (ainsi que diverses plaques de bronze) suite à la chute de Charles X.
Que les soubresauts d'un changement de régime, d'une fin dynastique découronnent une colonne, c'est regrettable évidemment, mais l'Histoire est emplie de ce genre de dégradations épidermiques.
Par contre, que des conseillers départementaux, à tête reposée, décident de construire cet immonde sens giratoire minéral autour de cette colonne... :o

Ne méritent-ils pas l'exil ?

Image

Image

Cordialement

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2930
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Cyril Drouet » 17 juin 2019, 20:33

Voilà bien longtemps qu'en Vendée, on ne se fait plus guère d'illusion concernant les décisions des autorités départementales. :lol:
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

Avatar du membre
Cyril Drouet
**Maréchal d'Empire**
**Maréchal d'Empire**
Messages : 2930
Enregistré le : 16 juil. 2017, 23:36
Localisation : Pays du Peuple des Géants

Re: Faut-il déboulonner nos grands hommes ?

Message par Cyril Drouet » 18 juin 2019, 12:59

A l'époque, toujours en Vendée, c'était à d'autres "monuments" que l'on s'attaquait :
Sans titre 9.jpg

A noter que lors du Bicentenaire de la Révolution, plusieurs arbres de la liberté plantés pour l'occasion à la Roche sur Yon furent tronçonnés.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Conférence Tulard : faut il réhabiliter Talleyrand
    par Cyril » 01 juin 2018, 18:34 » dans L'actualité napoléonienne
    5 Réponses
    632 Vues
    Dernier message par L'âne
    03 juin 2018, 02:00
  • Les hommes en subsistance
    par camille » 04 déc. 2016, 11:17 » dans Salon Ier Empire
    26 Réponses
    3727 Vues
    Dernier message par camille
    13 oct. 2017, 11:09
  • Grands Prix 2019 du S.N.
    par Joker » 24 sept. 2019, 20:06 » dans L'actualité napoléonienne
    1 Réponses
    367 Vues
    Dernier message par Cyril
    27 sept. 2019, 09:25
  • Les 5 grands principes du Code Civil
    par Joker » 04 nov. 2017, 18:40 » dans Salon Ier Empire
    102 Réponses
    12445 Vues
    Dernier message par Joker
    04 sept. 2019, 20:13
  • PARIS, LES GRANDS TRAVAUX DE NAPOLEON
    par C-J de Beauvau » 10 mars 2019, 10:28 » dans Napoléon à travers les Arts
    1 Réponses
    492 Vues
    Dernier message par Demi-solde
    10 mars 2019, 12:16