[Origines] Napoléon n'a jamais perdu son accent ?

Espace dédié aux discussions relatives au Consulat et au 1er Empire.

Modérateur : Général Colbert

Drouet Cyril

Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Drouet Cyril »

Bonsoir,

Je permets de prolonger ici les propos tenus par le Duc de Reichstadt dans le salon « le bonapartisme au 21e siècle » au sujet de l’aversion de Bonaparte vis à vis de la France et des Français.

L’intéressé nous a laissé en effet des écrits particulièrement virulents (3 mai 1786) :

« Français, non contents de nous avoir ravis tout ce que nous chérissions, vous avez encore corrompu nos mœurs. Le tableau actuel de ma patrie et l’impuissance de le changer est donc une nouvelle raison de fuir une terre où je suis obligé par devoir de louer des hommes que je dois haïr par vertu.
[…]
[La vie] m’est à charge parce que les hommes avec qui je vis et vivrai probablement toujours ont des mœurs aussi éloignées des miennes que la clarté de la lune diffère de celle du soleil. »

Salutations respectueuses.
lukian54

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par lukian54 »

:salut:
Ce qui m'étonne le plus 'est la date : mai 1786.
Vraiment étonnant.
Duc de Reichstadt

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Duc de Reichstadt »

:salut: M Drouet, voici ce que j'ai écrit, ça évitera de chercher dans le forum de FB.

"Voilà ce que dit M de Valfort directeur de l'Ecole Militaire de Paris : "Monsieur vous etes élève du Roi. Il faut vous en souvenir et modérer votre amour pour la Corse, qui apres tout fait partie de la France".
Peu après quand son père meurt, il écrit à son oncle qu'il est un étranger à Paris et que la mort de son père est une grande perte pour la patrie (Corse).

C'est vrai qu'il est déja républicain et surtout "pro français" quand il est chassé de Corse.
En fait le doute nait quand il revient en Corse en 1787, clairement il va estimer que la France et la Corse ont besoin l'un de l'autre."

Personnellement je pense que cette alchimie : la reconnaissance de ses qualités, l'éloignement de sa Corse natale, et l'attitude de Paoli vont opérer en lui ce revirement inattendu.

"Le chant du départ" de Max Gallo(tome1/4) qui semble décrié par certain ici, est tres riche quant à la jeunesse de Napoléon. A lire.

Bien à vous.
:salut:
Rollet

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Rollet »

Salut à tous :salut:

S'il est vrai que Napoléon 1er s'est voulu le plus Français de tous les Français, il est évident qu'il était d'abord un Italien. C'est le pays de ses ancêtres. Quelques mois avant sa naissance, sa terre natale n'appartenait-elle pas encore à Gênes ?

Italien, il l'était de sang, d'abord par sa famille paternelle, qui est toscane et qu'on peut suivre, depuis le XII siècle, à Florence, puis San Miniato, où, de père en fils, elle végète obscurément, dans l'isolement provincial,par une longue série de notaires et de syndics municipaux. ;-)

C'est d'un petit bourg perdu (Sarzana), petite bourgade nichée sur les collines ligures, qu'un rameau émigra dans la première moitié du XVI siècle pour s'établir à Ajaccio. Il continuera jusqu'à la fin du XVIII siècle à entretenir des relations avec la branche en Toscane. La parenté directe entre la très noble famille Bonaparte de Florence et la modeste branche de Sarzana n'est pas prouvée mais n'empêchera pas le père de Napoléon, Carlo Buonaparte - qui fit des études de droit à Pise -, de faire valoir son lignage pour accéder à la noblesse.

En 1770,juste après l'annexion de la Corse à la France, Louis XV, se voulant bon prince, avait proposé aux Corses qui se prétendaient nobles de faire la preuve de leur état.Carlo et son oncle Luciano s'empréssèrent de réunir les pièces souhaitées. Le 13 septembre 1771, ils furent déclarés " nobles de noblesse prouvée au-delà de deux cents ans et autorisés à jouir, ainsi que leurs descendants, des droits et privilèges attachés à cet état". ;-)

Rollet

:vivelempereur: :croixhonneur: :Vive-L-Empereur2
Le Grognard du Jura

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Le Grognard du Jura »

Tout à fait exact, la Corse et devenue "Française" au mois de juillet 1769, soit environ 1 mois avant sa naissance.
Ces ancêtre étaient des "bourgeois" Gènois et venaient de la région située entre Gènes et Lucques.
Pour ceux que cela intéresse, on trouve la Généalogie ascendante de Bonaparte sur le site: http://genealogy.euweb.cz/
ou elle remonte jusqu'en 1300 ou cette famille ne s'appelait pas encore Buonaparte.
nabulio

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par nabulio »

bonsoir a tous pour plus de precision la region comprise entre Gênes et Lucques c est la Ligurie et déjà la Toscane. mais on sait qu il avait des orgines italiennes et sans vouloir faire de polemique, plus italienne et corse que française. mais il a fait un choix tout à son honneur. il est né francais et il a ete un des tout premier monarque francais et europeen. et par la meme d Italie car il en était roi. Quelque fois j aurais prefere qu il n eu pas ce sacrosaint esprit de famille typiquement italien et mediteraneen qui lui on fait prendre des décisions pour faire plaisir.
lukian54

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par lukian54 »

:salut:
Cher Nabulio , merci pour toutes ces précisions.
La Corse est restée sous l'influence de Genes ou de Pise... et a gardé longtemps des contacts étroits.
Carlo Buonaparte et même Joseph y ont étudié.
Napoléon ne reniait pas l'Italie, mais il s'est toujours considéré comme un français à part entière, sauf peut-être à Brienne.

Cordialement.
Rollet

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Rollet »

Salut à tous :salut:

D'illustres Buonaparte ou Bonaparte, on en trouve aussi à Trévise et à Bologne - ils figurent sur le livre d'or de la ville - mais ils n'éxercèrent aucune fonction souveraine comme se sont plu à l'écrire certains généalogistes complaisants. Malgré ces pseudos-parentés flatteuses, Napoléon est resté d'une grande modestie quant à ascendance.

A Metternich qui préparait son mariage avec Marie-Louise et lui présentait de la part de l'empereur d'Autriche des documents sur sa parenté avec les ducs de Florence, il répondit:
_ remportez ces papiers, ma noblesse date de Montenotte.

Il n'y pas, a confié l'empereur à Sainte Hélène, jusqu'à mon origine étrangère, contre laquelle on a essayé de crier en France, qui ne m'ait été précieuse. Elle m'a fait regarder par tous les Italiens comme un compatriote; elle a grandement facilité mes succès en Italie. Ces succès, une fois obtenus ont fait rechercher partout les circonstances de notre famille tombée si longtemps dans l'obscurité. Si bien que quand il fut question du mariage de ma soeur Pauline avec le prince Borghèse, il n'y eut qu'une voix à Rome et en Toscane, dans cette famille et tous ses alliés: " c'est bien, ont-ils tous dit, c'est entre nous, c'est une de nos famille." ;-)

:vivelempereur:
Rollet

Re: Famille BONAPARTE : Origines, sentiment national

Message par Rollet »

Salut à tous :salut:

Fait pour le commandement et la conquête, on a dit de Bonaparte qu'il est de la race de ces tyrans italiens du XIV et du XV siècle. Taine va plus loin:

" Il descend des grands Italiens, hommes d'action de 1400, des aventuriers militaires, usurpateurs et fondateurs d'états viagers; par filiation directe, de leur sang et de leur structure innée, mentale et morale ". :vert:

:vivelempereur:
Avatar du membre
Napolitaine
Princesse de Bourgogne
Princesse de Bourgogne
Messages : 511
Enregistré le : 30 juil. 2017, 22:04

[Origines] Napoléon n'a jamais perdu son accent ?

Message par Napolitaine »

Bonsoir. Ou Bonsoér.

Voilà, bon je fais des sujets "idiots". Mais parmi les ouvrages que je l'ai lu sur l'Empereur, je ne vois relater le ton de sa voix et son accent, seulement lorsqu'il était jeune et général.

Je cite:

"Sa mère, ne maîtrisant pas le Français, mais son père le parlant et l'écrivant correctement."

"A l'âge de neuf ans, Napoléon parle, lit, écrit (façon de dire :D ) la langue de Voltaire de façon satisfaisante"

Lorsqu'il était général:

"Il parlait le français mais avait ce petit accent dans son parler."

Généralement:

"Il faisait beaucoup de fautes d'orthographes, de confusions de mots...(Chrestianisme, otorizé...). A l'oral, il ne prononçait pas correctement certains mots. (Armistice -- Amnistie, Point fulminant -- Point culminant.)"

"Il parlait vite."

"Il jurait en Italien."

Bref, pas d'autres petites infos (ne se compromettant pas pour une fois ce serait bien! :lol: ) sur ce qui aurait pu nous guider quant à son accent qu'il a perdu ou non (?) ou sur son ton. (?)
Il est fou de constater que certaines personnes peuvent dire des insanités sans paraître vulgaire, alors que d'autres le sont juste en vous disant bonjour.
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • À la recherche du tombeau perdu – Sur les traces de Napoléon et du général Gudin en Russie
    par Eric LM » 17 oct. 2020, 17:18 » dans BIBLIOTHÈQUE EMPIRE - L'actualité du livre napoléonien
    0 Réponses
    37 Vues
    Dernier message par Eric LM
    17 oct. 2020, 17:18
  • Le 15 août liégeois: ses origines napoléoniennes
    par Joker » 15 août 2019, 20:01 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    675 Vues
    Dernier message par Joker
    15 août 2019, 20:01
  • Revue du S.N : "Racines et origines de Bonaparte"
    par Joker » 27 déc. 2019, 20:39 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    436 Vues
    Dernier message par Pierremig
    02 mai 2020, 20:03
  • Napoléon 1er – Revue du Souvenir Napoléonien n°93 : la naissance de Napoléon
    par Le Briquet » 23 juil. 2017, 21:54 » dans Livres - Revues - Magazines
    10 Réponses
    2088 Vues
    Dernier message par Général Colbert
    03 nov. 2019, 13:02
  • L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III
    par C-J de Beauvau » 23 avr. 2018, 14:08 » dans L'actualité napoléonienne
    0 Réponses
    1407 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    23 avr. 2018, 14:08